projet - Page 4

  • Imprimer

    LE PROJET DES COMPAGNONS DE HANNUT A ÉTÉ SÉLECTIONNÉ

    imagesCAYXU2H2.jpg

    Le projet des Compagnons de Hannut a été sélectionné par La Fondation Roi Baudouin et Bel RTL parmi 242 autres actions de solidarité dans toute la Belgique!

    Pour nous aider à recevoir un coup de pouce financier de la part de la Fondation, il vous suffit de voter pour nous 1 fois par jour.  Sur > http://dansmarue.be/projects#voted Nous sommes 14ème sur la liste

    Ci-dessous le lien ainsi que de plus amples renseignements mais vous pouvez bien sûr visiter le site www.dansmarue.be pour encore en connaître davantage. N'oubliez pas!......Un "petit clic" vaut mieux qu'un long discours...

    Nous savons que nous pouvons compter sur vous !!! Grand merci pour votre soutien.

    La Fondation Roi Baudouin et Bel RTL veulent mettre en évidence des dynamiques positives de solidarité locale

    Un appel a été lancé dans ce but début septembre. Il a été clôturé le 16 octobre. Nous avons reçu au total 242 réactions ! Un jury vient de sélectionner 40 initiatives qui recevront un coup de pouce financier de 500 à 1.000 euros attribué par la Fondation Roi Baudouin pour assurer leur continuité ou leur donner plus d’ampleur.

    Félicitations à toutes les personnes qui sont engagées dans ces actions de solidarité ! Parmi les 40 initiatives primées, 20 initiatives ont été choisies pour faire l’objet d’un reportage sur l’antenne de Bel RTL. Ces 20 reportages seront diffusés du lundi 2 au vendredi 6 décembre, aux heures suivantes : 6h30, 7h30, 12h30, 18h00.

    Participez au prix du public ! Ecoutez les 20 reportages et votez pour votre initiative ‘coup de cœur’. L’initiative qui recueillera le plus de suffrages recevra 4.000 euros supplémentaires de la Fondation Roi Baudouin.

     Votez entre le 2 et le 8 décembre 2013 !
     

  • Imprimer

    LE MOT DE BRUNO > LA PROBLÉMATIQUE ÉOLIENNE ……

    620400158_28.jpg

    Dans le cadre de « La nouvelle cartographie wallonne des éoliennes »

    Eco(pas)logique ! Eco(pas)nomique ! Eco(très)toxique !

                    Sous prétexte d’atteindre des objectifs énergétiques recommandés par l’Europe, Philippe Henry, le ministre wallon Ecolo de l’Environnement, de l'Aménagement du territoire et de la Mobilité, et ses comparses sont décidés à exécuter un immense plan de développement des éoliennes onshore[i] que de nombreux scientifiques[ii], économistes et citoyens jugent, à raison, inadéquat, coûteux et illusoire. La lecture des conséquences d’une telle politique, absurde, nuisible et choquante, exprimée ci-dessous par Wind for the Country  de Thisnes, laisse croire que ces « mal pensants » ont reçu un coup de pale d’éolienne sur la tête, perturbant leurs capacités à réfléchir avec bon sens !

                    Il nous faut absolument réagir, de toutes nos forces et en masse, pour éviter la catastrophe écologique, économique et toxique que ces messieurs nous préparent, à coup de diktats qui n’ont plus rien à voir avec la démocratie participative, citoyenne, communale tant défendue par Ecolo[iii].    

    Source & texte > Bruno Heureux

    Chers Hannutois et Hannutoises,

                    Le Gouvernement Wallon souhaite implanter rapidement 750 éoliennes sur une partie du territoire wallon. Pour réaliser cet objectif, une enquête publique est actuellement ouverte sur la cartographie proposée par le ministre Henry. Les documents sont disponibles sur le site http://spw.wallonie.be/dgo4/eolien.

                    Au terme de la procédure, l'implantation sera décrétée d'utilité publique, ce qui signifie que chaque zone verte sur la carte deviendra une zone ouverte à l'installation d'un parc éolien. Les promoteurs retenus par le Ministre Wallon de l'Aménagement du Territoire, pourront démarrer leur projet sans que les propriétaires des terrains, les communes et les riverains ne puissent intervenir. Il n'y aura probablement plus d'enquêtes publiques.

                    Si on examine  cette cartographie, la Commune de Hannut comprend des très nombreuses zones propices  à l’implantation d’éoliennes. Lors de la réunion d’information organisée par le Collège communal de Hannut le lundi 7 octobre dernier à Thisnes, tant nos élus que tous le public venu nombreux se sont  montrés très inquiets quant à cette nouvelle cartographie. En effet, notre belle commune de Hannut « à la campagne »  risque d’être encerclée par des nombreuses implantations d’éoliennes qui vont en faire un véritable zoning industriel et complètement dénaturer son paysage rural.

    Le Gouvernement Wallon relève le seuil de bruit et expose les riverains à plus de nuisances

                    Aussi incroyable que cela puisse paraître dans notre région et à notre époque : à la demande du lobby éolien, le Gouvernement Wallon dans son ensemble, s'est accordé pour augmenter la norme de bruit nocturne de 40QdBa à 43dBa durant certaines périodes. Ceci viole les recommandations du Conseil Supérieur de la Santé ainsi que celles de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui indiquent que les éoliennes peuvent avoir un impact sur la santé et demandent que la norme générale, applicable à tous les citoyens, de 40dBa soit maintenue. A titre de comparaison, la norme générale pour le tapage nocturne est de 35 dBA. Pour certains, la santé des populations exposées ne vaut pas son pesant de certificats verts. Les parcs éoliens pourront s'implanter à 600 m des habitations, 400 m dans certains cas, on est bien loin de la distance de 3 km recommandée par l'OMS!

    Un coût colossal pour l'ensemble des wallons, au plus grand bénéfice des seuls promoteurs éoliens

                    Le Gouvernement Wallon souhaite endetter durablement les ménages à hauteur de ± 4,5 milliards d'euros (± 3.000€/ménage), pour soutenir une filière que plusieurs états européens ont déjà abandonnée en raison de son coût prohibitif et de son inefficacité : un euro investi dans l'isolation des logements produit vingt fois plus d'économies de CO? que dans l'éolien (Fondation Nicolas Hulot). Comment expliquer un tel gaspillage d'argent public en période de crise ? Les récentes révélations dans la presse montrent clairement les liens existants entre certains cabinets du Gouvernement Wallon et le lobby éolien (Le Vif du 10 mai 2013), permettant à ces derniers de réaliser de plantureux bénéfices, allant jusqu'à 500% par an par rapport au capital investit (Le Soir du 12 janvier 2013). Or, ces bénéfices proviennent aux deux tiers d'un impôt sur l'électricité des Wallons : les certificats verts. Enfin, comment expliquer que le Gouvernement Wallon soit revenu sur sa parole pour les ménages ayant investi dans le photovoltaïque, alors qu'il se prépare à créer une nouvelle dette, au double (ou triple) de celle du photovoltaïque.

    Enquête publique

                    Si vous désapprouvez cette politique, participez à l'enquête publique (jusqu'au 30 octobre) en écrivant une lettre personnelle ou en utilisant la lettre-type ci-jointe (2013 10 13 Enquête sur la cartographie éolienne.pdf ).

    Les courriers sont à adresser au :

    Dernier article sur ce blog > ICI

    Wind for Country.via >Bruno Heureux


    [i] L’on parle d’implantation onshore, lorsque les éoliennes sont dressées à l’intérieur des terres, alors que dans l’implantation offshore les éoliennes sont dressées au large des côtes, là où le vent est constat et suffisant.

    [ii] Voir l’article du journal Le Soir, des 12-13 octobre, intitulé « L’éolien onshore en Belgique, c’est la grande illusion » selon les propos de Damien Ernst, chercheur et chargé de cours à l’université de Liège.

    [iii] Cela fait mal à votre serviteur de devoir dire cela d’un courant qui a, en général, sa sympathie. Mais lorsque la confiance est trahie, il faut avoir la lucidité et le courage d’appliquer la sentence : « Qui aime bien châtie bien ».

     

     

  • Imprimer

    HANNUT: DES RIVERAINS INQUIETS PAR UN PROJET DE 21 MAISONS

    1933903608.jpg

    Un projet de 21 maisons, à Villers-le-Peuplier (Hannut) inquiète des riverains. Ils ont envoyé une pétition à l’administration communale.

    Le projet attaqué vise la construction de 21 maisons en face de la ferme du Vivier, dont 13 à front de rue et 8 en bordure d’une nouvelle voirie qui traverserait la parcelle.

     «Le fait que l’on construise ne nous pose pas problème», explique la riveraine Nathalie Milcamps. «En revanche, la demande de dérogation destinée à construire la nouvelle route nous gêne. Car cette voirie, a priori sans issue, mènera à un autre terrain situé derrière l’église. Nous soupçonnons donc l’arrivée future d’un nouveau projet immobilier d’importance là aussi. Nous sommes venus habiter ici parce que nous voulions vivre dans un village, pas dans une banlieue. Or, si tous ces projets se réalisent, nous nous retrouverons comme en ville.»

    S’il peut entendre l’argumentaire des riverains inquiets, le bourgmestre hannutois nuance le propos. «Nous nous trouvons dans le cadre de la valorisation d’un bien, il est logique que le propriétaire tente d’en tirer un maximum de bénéfices», explique Hervé Jamar. «Il y a, d’autre part, les inquiétudes des riverains. Le tout est que cela soit proportionné. Au départ, le promoteur souhaitait densifier davantage, dans les règles imposées par la législation. Nous l’avons amené à revoir sa position. Le but est de trouver un réel compromis. Le danger réside dans le fait que, si nous refusons purement et simplement le projet, le promoteur pourra aller en recours auprès des autorités régionales et sans doute alors nous imposer son projet initial.»

    Source Rédaction en ligne de DDH sur > http://www.sudinfo.be/833756

  • Imprimer

    LES 11 JEUNES DE LE MDJ DE HANNUT BIEN ARRIVÉS À L'ÎLE DE LA RÉUNION !

    1069206_10201736398680868_998615955_n.jpg

    Thème du séjour pour les jeunes « La discrimination dans le sport »

    Ce projet est mené cet été en collaboration avec une association partenaire de la Maison des Jeunes de Hannut située à L’île de la Réunion, un département français situé au sud-ouest de l’océan Indien.

    Le thème de ce projet est la discrimination dans le sport 10 places à partager avec 10 jeunes de la région âgés de 15 à 17 ans.

    Appel a été lancé aux jeunes motivés par le sport et sensibles à la discrimination pour participer à ce projet ! 2 animateurs accompagnent les jeunes pour vivre cette aventure et ce partage inoubliable du 19 au 28 juillet 2013!

    31443.jpg

    Photo > premier repas en commun.

    Source partielle> Facebook > https://www.facebook.com/mdjhannut?hc_location=stream

  • Imprimer

    LES PROJETS DE LA MAISON DE JEUNES POUR L'ÉTÉ 2012 :

    MJ programme 2012.jpg

    Tous nos échanges sont encadrés par des équipes de professionnels, soutenus et subventionnés par le Bureau International de la Jeunesse (BIJ). Il n’est pas nécessaire d’avoir des pré-requis pour s’engager dans les projets, juste une envie de rencontrer, de partager et de participer à cette dynamique extraordinaire.

    La participation financière des jeunes est en partie prise en charge par le Bureau International de la Jeunesse et ce afin de garantir la participation pour tous. Seulement 50 € de participation pour les séjours en Belgique et maximum 100€ pour les séjours à l’étranger. Nous vous informons également que des actions peuvent être menées avec le groupe de participants afin de réduire les coûts de participation.

    Nous restons à votre entière disposition pour toute question, éclaircissement ou informations complémentaires.

    • Maison des Jeunes de Hannut
    • Rue Maurice Withofs, 1
    • 4280 Avernas-le-Bauduin (Hannut)
    • Tel/Fax 019/51.33.16
    • http://www.mdjhannut.be
  • Imprimer

    DES ENTREPRISES À AVENNES > PAUL GUILLAUME SE RÉJOUI !

    Projet6.jpgAnnoncé depuis plusieurs années, le projet de construction d’un îlot d’entreprises sur l’ancien site de la gare d’Avennes devrait voir le jour prochainement. Longtemps retardé en raison d’un terrain qui appartenait à la SNCB, l’aménagement de la zone devrait débuter dans les prochains mois.

    “Tous les indicateurs sont au vert puisque la SNCB a accepté de céder son terrain.

    C’est une très bonne nouvelle pour la commune car pouvoir disposer d’un îlot d’entreprise est gage d’une bonne santé financière ”explique l’échevin de l’emploi et du commerce, Stéphane Rocour.

    Pris en charge par la SPI, l’agence de développement économique de la province de Liège, le dossier suit son cours et devrait bientôt aboutir.

    “Nous n’en sommes qu’à la présentation de l’avant-projet mais nous avons déjà plusieurs entreprises qui se sont montrées intéressées de s’installer dans cette nouvelle zone.

    L’objectif est d’arriver à un îlot d’entreprises un peu similaire à ce qui a été fait à Comblain-au- Pont. C’est-à-dire de petites sociétés installées au milieu d’espaces verts et des villageois. Le projet, qui s’étalera sur un terrain d’environ deux hectares, doit s’intégrer au mieux dans la zone urbaine et résidentielle dans laquelle elle se situe ”, note le bourgmestre Pol Guillaume.

    “PAS D’USINES POLLUANTES”

    Pas question donc de voir des usines venir s’implanter le long du RAVel braivois. “Les riverains ne doivent pas s’inquiéter car nous souhaitons que cette zone soit réservée à de petites entreprises. Notre idée est de créer un nouveau pôle de développement économique tout en continuant à privilégier notre politique de développement durable. Cet îlot fait partie du parc naturel. Pas question donc de voir s’implanter de grosses usines polluantes à cet endroit.

    Nous veillerons au respect du paysage et du voisinage car nous tenons à ce que cela reste un endroit calme et propre. ” Si on n’en est encore qu’à l’avant-projet, le bourgmestre se réjouit déjà de la constitution de cet îlot d’entreprises.

    “L’installation d’entreprises dans le village sera synonyme de créations d’emplois pour les Braivois. Avec l’arrivée d’une petite dizaine de sociétés, cela pourrait engendrer une cinquantaine de nouveaux jobs pour les citoyens et le taux de chômage de la commune continuerait à baisser.

    De plus, vu que cet îlot se situe juste à côté du RAVel, cela privilégierait une mobilité douce”, conclut Pol Guillaume.

     

    Source Sudpresse > Extrait du journal « LA MEUSE » H-W du samedi 16 juin par OLIVIER JOIE