parc - Page 4

  • Imprimer

    LES SDF DE RETOUR DANS LE PARC DE L’EGLISE DE HANNUT

    1593415205_B972467142Z_1_20140411180720_000_GPN296A39_1-0.jpg

    Ils ont passé tout l’hiver dans le quartier de la gare.

    Avec le retour du printemps, les huit, dix SDF que les services sociaux hannutois peinent à remettre sur les rails ont repris possession du parc de l’église. Avec leurs lots de désagréments. Pol Oter, le président du CPAS est dépité. Martine Cornelis propose d’aménager… un potager urbain !

    Explications

    «  Dans l’arsenal des mesures dont nous disposons, ils ont bénéficié de toutes les aides possibles. Mais c’est peine perdue. Ils refusent tout suivi social  », se désespère Pol Oter. En prenant la présidence du CPAS, il a du même coup hérité de l’épineux problème des sans-abri qui ont élu domicile depuis quelques années au centre de Hannut. Tous reconnaissent qu’ils ne sont ni méchants, ni agressifs. «  Mais collants, ça oui  ». Sans compter le lot de désagréments qu’ils laissent dans leur sillage.

    A lire dans La Meuse Huy-Waremme d’hier samedi.

    Source > Rédaction en ligne de DDH sur > http://www.sudinfo.be/982978

  • Imprimer

    UN PARC À PAPILLONS AVEC LA GESTION CENTRE-VILLE DE HANNUT !> VOTER !

    Projet3.jpg

    Nous avons le projet de faire un parc à papillons et un potager dans le petit parc à côté de l'église, alors pour nous aider et rendre votre ville plus belle.

    Il vous suffit juste de cliquer et voter sur le lien ci-...dessous

    http://www.fintroameliorevotrequartier.be/project/76/

    Description du projet

    Nous sommes voisins d’un parc aménagé mais dont la fréquentation reste peu importante, (l’éclairage a été installé, un sentier en pierraille qui invite à la promenade a été créé, des tables Pic-Nic sont commandées). Assis sur les bancs nous avons une vue sur un parking et l’agitation de la rue. Nous avons donc imaginé placer un lierre sur le grillage afin d’isoler le parc. Nous voulons également ramener des papillons dans la ville. Pour cela nous avons décidé de faire un « tapis » de plantes appropriées. Nous souhaitons réaliser un coin vert et « nature » permettant ainsi aux occupants du parc de profiter d'une pause verdure en centre-ville entourés de papillons. Nous voudrions aussi créer un potager pour les personnes du quartier. Il s’agit d’une population un peu fragilisée qu’il nous plairait d’insérer dans la vie de cet espace en centre- ville.

    Source > https://www.facebook.com/GCVhannut

  • Imprimer

    VILLE DE HANNUT > AVIS À LA POPULATION > RÉUNION D’INFORMATION SUR LE DOSSIER ÉOLIEN

    Proje22t1.jpg

    Réunion d’information sur le dossier d’implantation d’un parc éolien (9 unités) à Hannut (Thisnes, Merdorp, Wansin) par la scirl TECTEO

    Suite au retrait, par le Ministre Henry, du refus de permis délivré par l’administration Walonne à la scirl TECTEO pour l’exploitation de ce parc éolien sur la territoire hannutois,et au complément apporté à l’étude d’incidences sur l’environnement, une nouvelle enquête publique se tiendra du 21 février au 24 mars 2014.

    Le Collège communal vous invite à une réunion d’information sur ce dossier le lundi 17 février à 20h à la Salle Patria, rue des Chiroux à Thisnes. 

    Source « Par le Collège » > Le député-Bourgmestre Hervé Jamar & La Directrice générale Amélie Debroux > Source photo thisnes.be

  • Imprimer

    VILLE DE HANNUT > IMPLANTATION DE PARCS ÉOLIENS

    Eolienne_wallonie_955.jpg

    Les projets d’implantation de parcs éoliens sur notre territoire – Etat de la situation

    Le territoire de Hannut est fortement sollicité par les promoteurs en vue d’implanter des parcs éoliens. C’est pourquoi le Collège communal entend par la présente dresser l’état des lieux des divers projets.

    En ce qui concerne le projet du train éolien le long de l’E40 développé par Greensky, ce dossier connaît des étapes diverses. Les 6 éoliennes situées sur le territoire de Gingelom sont autorisées définitivement. Les 9 éoliennes sises sur le territoire de Landen ont fait l’objet d’un nouveau permis contre lequel un recours est introduit par la Ville. Les éoliennes en région wallonne sont également frappées d’un recours au Conseil  d’Etat.

    Le parc de 9 éoliennes, le long de la Chaussée romaine entre Moxhe et Lens Saint Remy, a fait l’objet d’un octroi de permis lequel est également frappé d’un recours au Conseil d’Etat.

    En ce qui concerne le parc éolien dans les campagnes entre Thisnes, Wansin et Merdorp (9 éoliennes), celui-ci a fait l’objet d’un refus de permis par l’administration régionale, refus confirmé par le Ministre régional M Henry le 06 février 2013. Toutefois, ce 20 novembre 2013, le Ministre a retiré sa décision confirmant le refus. La Ville reste attentive à cette situation interpellante.

    Enfin, le 13 novembre dernier, la société ASPIRAVI a également fait connaître son intention d’implanter un parc de 5 unités entre les villages de Cras Avernas, Trognée et Boelhe. Le Collège communal a émis un avis préalable défavorable quant à ce projet.

    Le Collège communal entend être vigilant dans le cadre de l’implantation  d’éoliennes sur notre territoire. Favorable à l’émergence des énergies renouvelables, le Collège désire toutefois que le développement de l’énergie éolienne se réalise de manière structurée et raisonnable. A ce jour, le nouveau cadre de référence adopté en juillet dernier n’a pas de valeur réglementaire, la cartographie de l’éolien soumise le mois dernier à l’avis de la population est abandonnée. Aussi, dans l’attente d’un cadre réglementaire et d’outils de développement éolien, le moratoire adopté par le Conseil communal reste en vigueur.

    Par le Collège,

    • La Directrice générale > Amélie DEBROUX
    • Echevine de l’aménagement du territoire > Florence DEGROOT
    • Le Député-Bourgmestre > Hervé JAMAR.

    La carte dynamique de recherche par régions & communes sur > http://webgisdgo4.spw.wallonie.be/viewer_eole_2013

    Eolien.jpg


  • Imprimer

    UN PARC EN HOMMAGE À L'ANCIEN MAYEUR LARUELLE À HANNUT

    1758837886.jpg

    Le nouveau parc public Marcel Laruelle a été inauguré samedi matin, en présence de nombreux membres de la famille de l’ancien bourgmestre

    Désaffecté depuis de nombreuses années, l’ancien cimetière hannutois de la rue de Crehen vient d’être transformé en un vaste parc public. Il se nomme désormais «Parc Marcel Laruelle», en hommage à cet ancien bourgmestre de Hannut et député honoraire social-chrétien originaire du village de Blehen.

    Dans le nouveau parc a été conservé le patrimoine funéraire exceptionnel.

    ParcVieuxCim_ 036.jpg

    Source > D.DH. Sur >http://www.sudinfo.be/797165 Photo >Didier De Hoe& JCD

  • Imprimer

    VENDREDI > LIRE DANS LES PARCS AVEC LE BIBLIOBUS DE HANNUT !

    Projet2.jpg

    Pour la septième année, notre bibliobus participe à "Lire dans les parcs" au Domaine provincial d'Hélécine.

    Cette année, nous proposons, outre des animations pour les plus jeunes, des lectures contées thématiques pour les adultes, lectures accompagnées de notes de musique.

    A partir de ce 16/08 avec à 16h00, pour toutes les papilles gourmandes, un petit goûter !

  • Imprimer

    HANNUT > BRASSERIE DU PARC > CONCERT GRATUIT !

    935946_.jpg

  • Imprimer

    INFO BOULOT > FOCUS LIÈGE: LES PARCS D'ENTREPRISES … & … DES EMPLOIS !

    liege.jpg

    Moins 700 il y a 4 mois, moins 1.300 hier, ce total de 2.000 emplois qui seront sans doute « perdus » chez ArcelorMittal peuvent ’ils être compensés …. ? > Ce qui est important c’est de savoir qu’il y a de la demande & des possibilités ! …..

    Précédés par une réputation qui a plutôt grise mine dans l’imaginaire collectif, les parcs d’entreprises sont loin d’être seulement des producteurs de nuisances en tout genre... Bien au contraire, les cordes positives sont nombreuses à leur arc, pour les entreprises comme pour leurs travailleurs.

    “L’attractivité des parcs est principalement liée à leur implantation, facile d’accès ”, affirme Françoise Lejeune, directrice de la SPI, l’agence de développement économique de la province de Liège. “Souvent, la société y déménage en raison d’un projet d’agrandissement et des nuisances que cela peut occasionner. Elles y trouvent un terrain à dimension dont elles peuvent choisir la situation, en fonction de leurs clients, de leurs fournisseurs et de leurs caractéristiques d’exploitation. Aussi, la proximité des entreprises stimule l’échange dans certains parcs comme celui des Hauts-Sarts, où les sociétés se fédèrent au sein d’un “club ” afin de développer une dynamique qui leur est propre”.

    Les demandes ne faiblissent d’ailleurs pas. “Particulièrement dans l’arrondissement liégeois, où nous sommes proches de la saturation car l’essentiel de l’activité économique s’y déroule, même si d’autres ne sont pas à sous-estimer. Le succès du zoning des Plénesses (Thimister-Clermont) en est un bel exemple. C’est cependant autour de Liège qu’on a développé le plus de parcs”, poursuit Françoise Lejeune.

    85 % DE LIÉGEOIS

    Pour ne rien gâcher, l’emploi se porte lui aussi plutôt bien au vu du bilan 2012. “On compte quelque 800 emplois supplémentaires et 60 à 80 entreprises en plus ”, affirme Françoise Lejeune. Et les perspectives ne sont pas moins heureuses. Le parc d’activités des Hauts-Sarts est repassé au-dessus des 9.000 emplois, sans compter qu’il se prépare à une extension de 60 ha d’ici 2015... Ce qui correspondrait à un millier d’emplois supplémentaires. Un site exemplaire par son ancienneté mais aussi par la poursuite de son développement, qui lui permet de prétendre au titre de plus grand parc de Wallonie. Les petits sites n’ont cependant pas à se plaindre de leur succès. Pour exemple, le parc Pieper (2008) au centre de Liège, affiche déjà presque complet.

    En point d’orgue, une étude toute récente de la SPI affirme qu’en moyenne, 85 % des travailleurs dans les parcs proviennent de la Province de Liège dont 10 % de la commune même où est implanté le parc! Bonne nouvelle donc pour l’emploi local qui est promis à de beaux jours en bord de Meuse. «

    + VALENTINE DEFRAIGNE

    Top 5 des parcs et leurs employeurs

    Les Hauts-Sarts à Herstal: 9.208 personnes travaillent sur ce site, réparties entre les 347 entreprises qui y sont implantées. Techspace aero emploie à elle seule 1.200 personnes, suivie par Network Research Belgium (583), Gestanet (300), T-Europe (250) et Tecteo (205).

    Le parc de Grâce-Hollogne: 131 entreprises s’y partagent 3.146 emplois. Les premiers employeurs sont DEL’COUR Jean Ateliers et SITA Wallonie, avec les uns comme les autres 250 emplois.

    East BelgiumPark: le parc s’étend sur les communes d’Eupen, Baelen, Lontzen et Welkenraedt. On y décompte 2.563 emplois et 126 entreprises. Au top des employeurs, la société Emerson avec416travailleurs.

    Les Plénesses (Thimister- Clermont): 2.239 travailleurs évoluent au sein de 134 entreprises. Ensival Moret Belgium emploie le plus de monde (260).

    Le parc de Chaineux: 69 entreprises et 2.065 emplois occupent le site. TrendyFoods est en tête avec 250 emplois.

    • ·         LIEGE SCIENCE PARK SART TILMAN
    • ·         LES HAUTS-SARTS LES TROIS RIVIÈRES
    • ·         LES AVANTAGES DU PARC D’ENTREPRISES
    • ·         CLUBS D’ENTREPRISES
    • ·         SITE PIEPER RUE D’ENTREPRISES À LIÈGE

    Lire la suite en fonction des zones géographiques > >>>

    Lire la suite