manu douette - Page 2

  • Imprimer

    HANNUT - POLITIQUE > UN SCRUTIN SANS LA LOCOMOTIVE JAMAR

    1ère élection pour Manu Douette comme candidat-bourgmestre 

    Sans surprise, le bourgmestre sortant de Hannut, Manu Douette, conduira la liste MR aux prochaines élections communales de 2018.

    hannut,blog,jcd,élections,mr,manu douetteAlternance homme/femme oblige, la seconde place sera occupée par l’actuelle échevine de la mobilité et de l’environnement, Florence Degroot. La liste complète devrait être présentée le 8 novembre prochain. L’ambition du MR : reconduire la majorité absolue. 

    À chaque élection, le MR qui gouverne la ville, seul ou en coalition depuis 1994, met un point d’honneur à être le premier parti de Hannut (voir de l’arrondissement de Huy-Waremme) à présenter une liste complète, un an avant l’échéance. Cela devrait encore être le cas pour le scrutin 2018. La date du 8 novembre est avancée.

    « D’ici là, nous avons encore 10 candidats à voir pour l’attribution des 4 dernières places de la liste », indique le bourgmestre sortant Manu Douette. Les deux premières places sont connues : la première va à Manu Douette, candidat-bourgmestre, la seconde à l’échevine Florence Degroot qui occupait déjà cette place en 2012.

    Confirmé aussi : la moitié de la liste de 2012 sera renouvelée. Parmi les départs : avec certitude, celui du … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 21/10/2017

    17 % des voix

    En 2018, le MR espère conserver ses 15 sièges sur 25 et donc sa majorité absolue. Mais sans la locomotive Hervé Jamar y parviendra-t-il ? C’est tout l’enjeu de ce scrutin.

    L’ex bourgmestre qui a renoncé en cours de législature (octobre 2015) à son mandat communal pour devenir gouverneur de la province de Liège, était très populaire. Et il le reste. De ses 20 ans de mayorat, il a conservé une armée de nostalgiques. En 2012, lors de ses dernières élections communales, il avait encore obtenu le meilleur score de la liste avec 3.358 voix (17 %). Loin devant Manu Douette qui arrivait second avec 1.992 voix (9,89 %).

    « Attirer son fils Martin sur la liste est un bon calcul du MR pour éviter les pertes de voix abondantes d’Hervé », reconnaît le conseiller écolo Frédéric Piret-Gérard.

    Le MR l’a bien compris : « Martin Jamar aura … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 21/10/2017

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 21/10/2017

    Le Journal .PDF en ligne sur > http://journal.sudinfo.be/journal.php

    DEUX autres articles sur la page de votre journal :

    En réflexion  > La liste MR rebaptisée ?   « Ce n’est pas impossible » 

    Il n’est pas exclu que les Libéraux se présentent en 2018 sous un nouveau nom. Fini la … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 21/10/2017

    Quel partenaire ?   > Alliance : «A ce stade, il n’y a aucun accord qui a été pris » 

    En cas de victoire, le MR confirme l’ouverture de sa majorité à un partenaire. En 2006, il avait fait alliance avec le cdH ; en 2012, avec le PS. « À ce stade, il n’y a … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 21/10/2017

  • Imprimer

    HANNUT - JEU TÉLÉVISÉ > MANU DOUETTE AFFRONTERA SON PERSONNEL AU « 71 »

    Ce vendredi, en fin de matinée, le bourgmestre (MR) de Hannut, Manu Douette, affrontera le personnel communal hannutois sur le plateau du jeu « 71 », une émission diffusée sur RTL-TVi.

    Plusieurs bourgmestres de l’arrondissement se sont déjà prêtés au jeu, avec plus ou moins de succès.

    « Ce sont des citoyens hannutois participant régulièrement aux enregistrements qui m’ont inscrit au 71. RTL m’a ainsi contacté pour me dire que mon nom apparaissait souvent dans les suggestions et me proposait de jouer dans l’émission spéciale « bourgmestres ». J’ai accepté, surtout pour donner de la visibilité à ma commune », nous explique l’intéressé.

    Particularité : le mayeur se mesurera à ses employés et ouvriers communaux. « Chaque année, nous organisons une journée entreprise pour le personnel communal, pour resserrer les liens entre services. On s’est dit que ce serait sympa de la prévoir cette année en allant au 71. Un appel interne a été fait, et les 70 candidats ont été rapidement trouvés. » Précisons que les citoyens qui ont inscrit Manu Douette au casting font également partie de l’aventure. Et pour les employés/ouvriers qui ne participent pas? « Ils vont visiter la RTBF! Ce sera une journée fort télévisuelle », rit le mayeur.

    Vendredi donc, le personnel participant embarquera dans deux cars extérieurs à la commune, direction le plateau de RTL. Le bourgmestre essaie de ne pas trop stresser. « J’espère que je pourrai répondre aux questions.

    Le 71 passe à une heure où je ne suis pas souvent à la maison. J’ai donc commencé à enregistrer quelques émissions que je regarde après. » En cas de victoire, les sous seront reversés à l’association hannutoise APIC (La Passerelle, Inter-Actions) …………….

    Source > A.G.sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 05/10/2017

    L’article complet en ligne pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/135059

  • Imprimer

    HANNUT « FACE À DEUX PERSONNES IVRES QUE J’AI DÛ MAÎTRISER »

    Nos élus ont, eux aussi, déjà subi des actes violents. C’est notamment le cas de notre Bourmestre

    Manu Douette, le bourgmestre de Hannut (MR), a été confronté à des menaces lors de ses permanences.

    « Certains citoyens ne comprennent pas un refus, lié à un permis urbanistique par exemple. B9711567421Z.1_20170329185011_000+G6R8PTAB3.1-0.jpgLe ton monte parfois. Les esprits s’échauffent, mais dans la majorité des cas, je parviens à calmer la situation. Je ne réponds pas, je prends des notes. J’ai une formation d’enseignant qui m’aide à désamorcer certains conflits. »

    Il n’empêche, à trois reprises, Manu Douette a été confronté à des situations plus tendues.

    « Dans les deux premiers cas, ce sont des personnes ivres qui s’échauffaient sur une situation. Cela concernait un raccordement à l’égout et un logement.

    À chaque fois, il y avait une solution, mais, vu leur état d’imprégnation alcoolique, elles ne comprenaient pas. Elles criaient, tapaient du poing sur la table. J’ai réussi à les faire sortir de mon bureau, mais c’était chaud. »

    Des mails de menaces

    Le bourgmestre a … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 13/09/2017

    Source > (Extrait de) A.BT sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 13/09/2017 ou .PDF en ligne > http://journal.sudinfo.be/journal.php

  • Imprimer

    HANNUT > MANU DOUETTE RAPPELÉ À L’ORDRE PAR LE MINISTRE DERMAGNE

    Il a rentré sa déclaration de mandats in extremis

    Comme tous les élus communaux, provinciaux et de CPAS, le bourgmestre de Hannut doit rendre, chaque année, une déclaration de ses mandats et des B9711567421Z.1_20170329185011_000+G6R8PTAB3.1-0.jpgrémunérations qui vont avec, à l’administration wallonne.

    Mais, à l’instar de 27 autres mandataires, Manu Douette a « oublié » de remettre celle de 2015. Il a ainsi été rappelé à l’ordre par l’administration du ministre des Pouvoirs Locaux, Pierre-Yves Dermagne. Le mayeur hannutois a rentré sa déclaration in extremis. Il risquait la déchéance de sa fonction.

    Parmi les 28 élus locaux épinglés par le ministre Dermagne parce qu’ils n’ont pas rendu leur déclaration de mandats 2015 (lire aussi p.14), Manu Douette est le seul bourgmestre. Dès ce jeudi, ces mandataires qui ne sont pas en ordre vont recevoir un tout dernier avertissement et pourront solliciter dans les 8 jours une audition pour s’expliquer. Sinon ce sera … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 30/03/2017

    Il fait son mea culpa.SP

    Source > CHRISTOPHE CAUBERGH sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 30/03/2017

    L’article complet en ligne pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/63623

  • Imprimer

    SUCCÈS CONFIRMÉ POUR LE BAL DU BOURGMESTRE DE LA VILLE DE HANNUT, MANU DOUETTE.

    Chaque année à même époque, les hannutois se rendent en nombre au Marché couvert de Hannut pour participer au traditionnel Bal du Bourgmestre.

    Bal qui est devenu au fil des années un rendez-vous incontournable dans le calendrier festif de la Ville.

    DSC_0065.jpg

    L’an dernier, la proximité des attentats de Paris avait fait renoncer certains à se rendre à l’événement. Cette année, le public était cependant nombreux pour le deuxième Bal de Manu DOUETTE : nous renouons avec les chiffres des années précédentes.

    Près de 2.000 personnes se sont retrouvées pour passer une magnifique soirée qui s’est prolongée jusqu’au bout de la nuit dans une ambiance festive. Pour cette édition 2016, deux nouveautés, un bar à champagne et une SharingBox permettant à chacun de se prendre en photo et d’avoir un souvenir de cette soirée.

    DSC_0372.jpgManu DOUETTE, Bourgmestre, et l’ensemble du Collège communal ont toutes les raisons d’être satisfaits du succès que la soirée a encore une fois rencontré ce samedi 19 novembre.

    D’entrée de jeux, c’est vers 21h30 que les rythmes hauts en couleur ont démarré par un spectacle de danses des élèves de l’Académie communale qui, encore une fois, ont excellé dans leur art. L’ambiance battant son plein s’est prolongée grâce aux talents bien connus de l’orchestre « Pacific » et des DJ’s locaux de Alain (LSM), Lo (AGM), Flo et Amo. C’est ainsi que la piste de danse fut animée pendant plusieurs heures !DSC_0166.jpg

    Lors de son discours, Manu DOUETTE a tenu à faire monter sur scène Hervé Jamar et remercia les différents mandataires politiques d’avoir rehaussé la soirée de leur présence, on peut citer entre autres le Ministre Bacquelaine et le Bourgmestre de Landen. Il ne manqua pas de souligner combien il est fier de sa Ville et de ses habitants.

    Mais ce bal, à côté de tous les aspects festifs qu’on lui reconnaît, est aussi l’occasion de récolter de l’argent pour différentes associations philanthropiques et sociales.

    Le bain de foule de cette édition du Bal du Bourgmestre est encore une fois une belle reconnaissance du travail de toute une équipe. Manu DOUETTE et le Collège communal peuvent s’en féliciter.

    DSC_0010 (4).jpg

    Source > Ville de Hannut > Cabinet du Bourgmestre

  • Imprimer

    HANNUT > MOINS DE BONBONS : MANU DOUETTE RETROUVE LA LIGNE

    Le résultat n’est pas spectaculaire mais il n’a toutefois pas échappé aux regards avisés de ceux qui le connaissent bien.

    Manu Douette, le bourgmestre de Hannut, a retrouvé la ligne.

    C’était surtout flagrant ce samedi lors du lancement du chantier de la nouvelle crèche du CPAS, sur le site du home Loriers. Pour la circonstance, le bourgmestre avait opté pour un costume noir très seyant. Sa nouvelle silhouette était encore soulignée par l’écharpe mayorale qu’il avait ceinte autour des hanches.

    Manu.jpgCette perte de poids est-elle due au surmenage lié à ses nouvelles fonctions de bourgmestre en titre ? Ou tout simplement à un régime drastique qu’il s’est imposé ? Nous lui avons posé la question.

    « Ni l’un ni l’autre, mais c’est vrai que ces derniers mois, j’essaie de faire attention à ce que je mange et surtout à ne plus grignoter à toute heure du jour et de la nuit. Et depuis, je me sens moins fatigué et surtout mieux physiquement ».

    Il a fait une croix sur les bonbons et les chocolats, ses points faibles. À la trappe aussi : les sodas qu’il a remplacés par l’eau pétillante. « Je fais aussi attention à ne pas consommer trop d’alcool », ajoute-t-il. Ce qui n’est pas évident pour un personnage public sollicité en permanence pour d’innombrables sorties.

    Mais tous ses efforts sont payants : en quelques mois, il a déjà perdu 4 à 5 kilos. « Pour les prochaines vacances, j’aimerais bien arriver à 85 kilos. » C’est dix kilos de plus que lorsqu’il avait 21 ans et qu’il débutait en politique. « Mais c’est beaucoup mieux qu’il y a quelques années. Je suis déjà monté à 96 kilos pour 1m88,5», confie-t-il.

    Les mauvaises langues diront que l’homme soigne en réalité son look dans la perspective de la campagne électorale de 2018. Il s’en défend : « Alors là, pas du tout. Tout simplement, j’approche des 40 ans. Alors, je me suis dit que je n’avais pas envie d’arriver aux chiffres de fréquence d’une station-essence », se marre-t-il doucement. « Idéalement, je devrais aussi me remettre au sport. Mais là, j’ai plus de mal à l’appliquer » , confesse-t-il.

    Source > M-CL.G. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 08/11/2016

    La suite avec un autre article sur le Bal du Bourgmestre sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 08/11/2016 ou sur l’édition numérique

  • Imprimer

    HANNUT LA N64 (HANNUT/HUY) : 39 ACCIDENTS EN 2011, 22 EN 2015…

    Pour Manu Douette, il faut penser à d’autres aménagements

    C’est mieux mais encore insuffisant !

    La Nationale 64, où René Remacle, 47 ans, de Lens-St-Remy, a été tué ce lundi, est une des plus accidentogènes de la zone Hesbaye-Ouest. Même si le nombre d’accidents diminue d’année en année, 18 ont encore été enregistrés en 2015. Le bourgmestre de Hannut, Manu Douette va interpeller la Région wallonne.

    L’accident qui a coûté la vie à René, un ouvrier de l’ETA de Hannut, l’Aurore, a eu lieu lundi en fin d’après-midi au carrefour du centenaire, sur la N64 qui relie Hannut à Huy. La Peugeot 2008 conduite par un Wanzois de 21 ans n’a pas pu éviter René Remacle qui venait du chemin de remembrement, à droite, à bord de son scooter, un MBK SA/23. La collision a été inévitable et lui a été fatale. Le 29 août prochain, il aurait eu 48 ans.

    L’axe où cette collision mortelle s’est produite est, avec la N80 (qui relie Hannut à Namur) un des plus accidentogènes de la zone de police Hesbaye-Ouest (Braives, Burdinne, Hannut, Héron, Lincent, Wasseiges).

    Ces dix dernières années, des dizaines d’accidents avec blessés y ont été constatés. L’année la plus noire reste 2011 avec 39 accidents avec lésions corporelles. Depuis, ce nombre est en nette diminution : 28 en 2012, 18 en 2013, 16 en 2014 et 22 en 2015.

    Un carrefour y est plus particulièrement dangereux : celui de la Râperie situé à quelques centaines de mètres de celui du Centenaire.

    Suite aux nombreuses interpellations de la Ville, des aménagements y ont déjà été réalisés par la Région. Une bande rouge bien visible a été tracée au centre de la chaussée pour marquer le carrefour et éviter les dépassements à l’origine de nombreux crash. L’arrêt de bus est plus visible.

    De leurs côtés, les autorités communales ont revu l’aménagement de leurs voiries communales qui débouchent sur ce carrefour. Des chicanes ont été réalisées pour ralentir la vitesse et attirer l’attention des automobilistes à l’approche du croisement.

    Dans les statistiques de la zone de police, ces nouveaux dispositifs portent leurs fruits. En 2014, quatre accidents avec blessés ont été enregistrés au carrefour de la Râperie. En 2015, aucun. En 2016, le dernier (avec blessés) remonte au 29 janvier, c’est le seul pour l’instant. Sur les six dernières années, aucun n’a été mortel.

    « Mais on voit que ce qui a été mis en place ne … La suite de l’article sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 24/08/2016

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 24/08/2016

    Lire l’article en ligne sur > http://www.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT > MANU DOUETTE DEVIENT BOURGMESTRE À TEMPS PLEIN

    Il se met en congé de l’enseignement jusqu’en 2018

    Pendant un an, Manu Douette a réussi à mener de front son mandat de bourgmestre de Hannut avec un job d’enseignant à mi-temps. « Mais ce n’est pas évident du tout », reconnaît-il.

    Jusqu’en 2018, date des prochaines élections, il envisage de se mettre en congé de l’enseignement pour s’investir pleinement dans la gestion de la ville.

    Dès son entrée en fonction, en octobre dernier, Manu Douette avait demandé et obtenu de la Fédération Wallonie Bruxelles un congé politique pour un mi-temps. « C’était le congé auquel j’avais droit en tant que bourgmestre pour une ville de moins de 20.000 habitants, ce qui est le cas de Hannut qui compte 16.000 habitants. »

    Mais visiblement, même à mi-temps, faire coïncider un agenda de bourgmestre avec un horaire d’enseignant, n’est vraiment pas évident. « Ce n’est ni la motivation, ni la charge de travail qui pose problème, mais la flexibilité des horaires ».

    Résultat : à l’Athénée de Jodoigne où il enseigne la physique et la biologie, Manu Douette a été amené plusieurs fois à prendre un jour de congé sans solde pour pouvoir honorer des rendez-vous politiques impossibles à caser hors de ses heures de cours. « Pendant un an, ce fut très difficile. J’ai assumé les deux fonctions, bourgmestre et enseignant, de manière correcte mais j’ai parfois dû faire du bricolage », admet-il. Or, affirme-t-il, « à faire trop de chose, on ne fait rien correctement ».

    Raison pour laquelle, il envisage dès la rentrée scolaire prochaine, de se consacrer à temps plein à la gestion de sa ville. Il vient de solliciter auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles, un congé sans solde pour convenance personnelle pour le mi-temps qui lui restait. « J’attends la réponse ». S’il l’obtient, Manu Douette compte renouveler sa demande chaque année, jusqu’en 2018, date du prochain scrutin communal. « En fonction des résultats électoraux, je devrai alors faire un choix. J’aurai 39 ans mardi prochain, je ne peux … L’article complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 21/06/2016 …

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 21/06/2016 …