livre - Page 4

  • Imprimer

    LE LIVRE D’ANDRE MOTTET « SI THISNES EN HESBAYE M’ETAIT RACONTE »

    2014 04 13  A  Mottet sur la passerelle-3.jpg

     Raconter son village au cœur de la dernière guerre et des années 50, au fil d’étapes historiques, de témoignages « d’anciens » des lieux et d’anecdotes ravivées, c’est le cadeau qu’André Mottet nous offre grâce à « Si Thisnes en Hesbaye m’était raconté », une superbe œuvre de mémoire de 250 pages.

    Un Thisnois de souche

                    Thisnois pur jus, ce retraité portant la moustache noble et grisonnante, a le caractère affirmé des gens du cru, qui aiment et travaillent avec amour la terre hesbignonne ; une terre qu’il connaît par cœur mais qu’il arpente encore avec le regard attentif d’un notaire évaluant la valeur d’un bien dont il hume les senteurs rurales ; une terre d’où il contemple, avec fierté et émotion, son église ainsi que les sillons, chemins de terre, chapelles, rues et maisons qui l’ont vu naître et grandir. Digne descendant d’une famille dont l’arbre généalogique déploie déjà ses branches à Thisnes au 17ème siècle, André Mottet est fier des gènes paysans qui l’imprègnent, hérités d’ancêtres cultivateurs.

    Au service de l’Histoire

                    L’ouvrage de notre Thisnois est d’abord le résultat d’un vrai travail d’historien, ne rapportant que des faits cent fois vérifiés et corroborés par de solides références, parfois rédigées en latin, reprises dans une bibliographie bien fournie. Le respect scrupuleux de la vérité et de la simple vraisemblance lorsque l’authenticité d’un événement n’était pas totalement avérée, a été la ligne de conduite de l’auteur, conférant ainsi à son travail le label d’ouvrage sérieux et digne de foi.

                    Les souvenirs des derniers contemporains de la période ciblée ajoutent une dimension humaine au récit très détaillé de l’auteur. Ils viennent préciser certains points, redessiner la géographie plus boisée du village à l’époque, permettant de mieux imaginer certaines scènes incompréhensibles dans la configuration du Thisnes actuel.

                    Enfin, des anecdotes savoureuses et quelques remarques personnelles d’André Mottet pimentent le récit. Elles confirment également que l’Histoire, rapportée dans les encyclopédies et associée aux grands noms politiques et militaires, n’est que le puzzle réussi de toutes les « petites » histoires locales, vécues par des gens ordinaires, souvent courageux, parfois tenaillés par la peur.

                    Elles révèlent enfin combien l’auteur a été profondément marqué par une période qui a laissé des traces indélébiles dans l’histoire de son village, de celle du monde et du XXème siècle. Ce qui lui permet d’oser la comparaison entre cette époque et la nôtre et d’en tirer des réflexions nostalgiques parfois mais toujours imprégnées d’un bon sens « paysan » renforcé au fil de l’âge.

    Pourquoi ce travail ?

                    Comme le dit lui-même André Mottet, durant toute a carrière au service de l’Administration, la déontologie lui a imposé le silence même lorsqu’il occupait des fonctions très importantes. Avec la retraite, lui est revenue la liberté de parole, critique quand il le faut, parfois caustique.

                    « Rescapé » d’une grave maladie, le Thisnois s’est posé des questions essentielles sur le sens de la vie, sur sa propre histoire. Depuis, l’anime au quotidien la motivation de transmettre réflexions et valeurs à ses enfants et petits-enfants pour leur éviter, si possible, ses propres erreurs du passé.

                    Enfin, évoquer les années 50, celles de sa jeunesse, avant que n’en disparaissent les derniers témoins, avant aussi que lui-même n’ait peut-être plus l’énergie de mener à bien son projet, a conduit André Mottet à se lancer à corps perdu dans la rédaction du livre qu’il propose aux lecteurs depuis quelques semaines.

    Anecdote

                    Ouvertement ou en sous-main, notre écrivain thisnois ne ménage pas notre époque qui, très souvent par intérêt à court terme, par manque de courage et d’imagination créatrice, ferme les yeux sur des réalités qu’elle devrait prendre en considération et/ou combattre. D’où son humour voilant mal la rage de voir notre monde livré aux mains d’irresponsables et/ou d’incapables. Pour preuve, cette dernière anecdote livrée alors que se terminait notre entretien.

                    « Les avions qui passent au-dessus de nos têtes rejettent gaz d’échappement et pulvérisations de latrines. Preuves à l’appui, des experts ont formellement constaté que ces retombées nocives provoquent une forte augmentation de cancers divers. Comment les ¨autorités¨ vont-elles réagir ?  S’inquiète André. Interdire les avions ? Interdire les analyses médicales ? Noyer le poisson ? Obliger la population à déménager ? Dire que les Thisnois sont idiots, chétifs, des empêcheurs de tourner en rond ? Interdire MOTTET de publication ? » !!! Risible ? Caricatural ? Pas sûr, car, sous cette forme dérisoire, sont évoqués tant les réels dangers de la pollution aérienne que ceux, tout aussi menaçants, d’une catégorie de dirigeants incapables de gérer sainement les problèmes de notre époque.

    Se procurer le livre

                    Rencontrer André Mottet au travers de son livre ne laisse pas indifférent. Vous y êtes invités en vous procurant l’ouvrage chez l’auteur, rue de la Vallée, 31, à Thisnes, ou en passant commande par téléphone et/ou par fax au n° 019/63.76.46. Le paiement de 35€ (port compris) se fait par versement sur le n° de compte BE27 08318000 9973.

    Source & Texte > Bruno Heureux.

    JCD> Voir aussi > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2014/04/10/hannut-tourisme-promotion-ouverture-de-la-saison-touristique-107023.html

  • Imprimer

    UN TRIOMPHE AVANT HIER SOIR POUR LA CONFÉRENCE DE LUCIEN RAMA AVEC LE CCH

    413_Expo_Desc_Regard_ 051.jpg

    MIEUX VOIR & COMPRENDRE L’ART CONTEMPORAIN > BIBLIOTHÈQUE DE HANNUT

    00h52 fermeture des portes ! Un beau succès !

    Plus de 100 personnes pour la conférence de Lucien RAMA sur l'art contemporain.

     Merci à tous pour l'intérêt que vous avez porté à cet événement.

     Merci aussi à mes 2 sympathiques stagiaires, Emy Marchand et Aymeric Wisselet pour leur collaboration efficace.

    MERCI à tous!

                            Alain Bronckart sur > https://www.facebook.com

    Tout savoir sur l’évènement en question > ICI

    PRÉSENTATION DU LIVRET ÉDUCATIF « DESCELLER LE REGARD » de Lucien Rama > ICI

  • Imprimer

    HANNUT > PRÉSENTATION DU LIVRET ÉDUCATIF « DESCELLER LE REGARD »À LA BIBLIOTHÈQUE

    IMG_1462.JPG

    Présentation du livret éducatif « Desceller le regard » lors du vernissage de l'exposition « Celer le livre, desceller le regard. Rédigé par Lucien Rama

    Une édition du Centre de Lecture publique et du Centre Culturel de Hannut ce 15 mars 2014

    Donner à tout un chacun, enfant comme adulte, quelques clefs pour mieux voir et comprendre l'art contemporain. Voici le défi audacieux et ambitieux que le

    Centre Culturel et le Centre de Lecture publique de Hannut ont décidé de relever ensemble ! Pour ce faire, ils ont sollicité l'aide de Lucien Rama, critique d'art international.

    Le livret se compose de deux parties. La première est dédiée aux enfants ! La seconde s'adresse davantage à des lecteurs « avertis ». A tous, Lucien Rama propose des clefs pour pénétrer le monde complexe et riche des arts visuels.

    Habillé et mis en pages par Jemmy Lamar, artiste visuel, cet outil éducatif est à la portée de tous, pour mieux comprendre les subtilités de l'art du présent, « l'Art contemporain ». A découvrir gratuitement ce samedi 15 mars 2014 à 11h00, au Centre de Lecture publique de Hannut.

    L'exposition « Celer le livre, desceller le regard » est le fruit d'ateliers d'écriture et de créations artistiques réalisés avec la complicité d'artistes plasticiens professionnels dans des classes de 5e et 6e primaire. Elle aura lieu jusqu'au 12 avril. Lucien Rama tiendra également une conférence le jeudi 3 avril à 20h00 sur le thème « Quelques clefs pour desceller le regard sur le territoire de l'art contemporain » toujours au Centre de Lecture publique de Hannut.

    Centre Culturel de Hannut

    Centre de lecture publique de Hannut

    hannut,blog,jcd,présentation,livre,exposition,desceller le regard

  • Imprimer

    UN NOUVEAU LIVRE SUR LA VIE QUOTIDIENNE DE 1939 À 1969 À VINALMONT

    vinalmont.jpg

    Plus de 130 rencontres passionnantes

    Alors, dans le cadre d'un projet « Qualité Village », soutenu par la Fondation Roi Baudouin, Yvan Joiret, Vinalmontois pure souche, petit-fils de Gustave, le dernier forgeron de Vinalmont, s'est relancé dans l'aventure. Durant 3 ans, il a rencontré les gens de son village (plus de 130 personnes), ceux qui étaient actifs durant les années 39-69, il leur a donné la parole, les a écoutés attentivement. Et eux, ils ont parlé, ils ont raconté, comme nos grands-parents savent si bien le faire, avec force détails, avec amour, avec émotion, comme si c'était hier.

    L'ouvrage est abondamment illustré de clichés provenant de collections privées, de merveilleuses photos de famille pour la plupart. Souvenirs, souvenirs... de la guerre, de l'après-guerre, des années dorées.

    Le lecteur fait le tour des fermes, le tour des cafés, le tour des magasins (un tous le 300 mètres). Il rencontre aussi bien les chasseurs que les joueurs de football, les colombophiles, les supporters du cycliste Marc Sohet. Il accompagne les Vinalmontois à l'Expo 58, au Congo. Il découvre les différents quartiers de Vinalmont, des Doyards au Roua et taille une bavette avec les personnages du village : le mayeur mais aussi Fonsine, la commère truculente, le petit Alphonse tombé du ciel à Wanzoul, Gustave le maréchal-ferrant. Son guide, c'est Bijou, le dernier cheval-livreur de la brasserie Delbrouck.

    Une collection d’anecdotes, une dizaine de cartes

    Le livre est une collection d'anecdotes, destiné à tous ceux qui ont vécu les années terribles de la guerre et la période faste qui l'a suivie. En ce sens, il dépasse les limites de Vinalmont.

    Il s'adresse aussi à tous les Vinalmontois qui rêvent de vivre ou de revivre l'histoire de leur village. Une dizaine de cartes répertorie les lieux évoqués, ce qui donne au récit une lecture en trois dimensions.

    A découvrir les samedi et dimanche 22 et 23 mars

    Le livre sera présenté et dédicacé par l'auteur, le week-end des 22 et 23 mars 2014 à la salle Delbrouck, rue Charles Frère à Vinalmont. Le samedi 22 mars, de 14h à 18 h et le dimanche 23 mars de 11h à 17 h.

    La présentation du livre sera agrémentée, au même endroit, d'une exposition de photos anciennes dans une ambiance «  années 39-69 » (mannequins ,jouets, outils, voitures et motos d'époque).

    Ce sera l'occasion pour les anciens Vinalmontois de se retrouver autour d'une tasse de café et d'une pâtisserie d'époque bien sûr ...

    Ce sera l'occasion pour les nouveaux Vinalmontois de découvrir une autre facette de Vinalmont.

    Ce sera l'occasion pour tous de faire une petite excursion dans le temps.

    Toute personne qui peut fournir les adresses « d'anciens Vinalmontois » peut les communiquer à Yvan Joiret.

    Nous faisons aussi appel à tous ceux qui peuvent nous aider à récolter des « objets » d'époque qui pourraient être exposés durant le week-end des 22 et 23 mars (outils, recettes, costumes, motos, voitures, objets rappelant l’école, la ferme, les loisirs, le travail ... la vie durant la période 39-69).

    Comment se procurer le livre

    « J'ai encore rêvé...Vinalmont », 250 pages, format A4, plus de 300 photos, sera vendu à partir du 22 mars chez l'auteur Yvan Joiret, rue de Wanzoul, 106, 4520 Vinalmont (085/233516 - 0476/275537 ) ou le week-end des 22 et 23 mars 2014 à la salle Delbrouck au prix de 17 €. On pourra aussi l'acquérir à la librairie « La Dérive » à Huy et à la bibliothèque de Wanze à Bas-Oha (château à l'horloge)

    Comme le livre sera publié en un nombre restreint d'exemplaires, il est vendu aussi par réservation, par souscription dès maintenant en versant 17 euros sur le compte de Qualité-Village numéro BE59 3630 9826 9326 avec la mention « livre ».

    Un nouveau site internet en complément du livre

    Le 22 mars, en parallèle à la parution du livre, un site internet sera aussi lancé sur le même thème : la vie à Vinalmont dans le passé. «  Nostalgie Vinalmont», c'est le nom du site, abordera donc la vie à Vinalmont de 1900 (ou encore avant) à nos jours sur base de documents, films anciens, vidéos, interviews, photos. Il pourra se nourrir de vos futurs témoignages, de vos recherches généalogiques, de vos anciens clichés photographiques. Contact : yvan.joiret@skynet.be

    Source > Yvan Joiret

  • Imprimer

    LE MOT DE BRUNO > MOTS CŒUR ET MOTS TUS > AUTRE CHOSE & LE LIVRE ……

    Junior_lisant_03.jpg

    Autre chose

                    Il est toujours délicat de faire la publicité d’un commerce local ! Les autres établissements peuvent en être jaloux. Surtout les concurrents immédiats. Parfois, pourtant, les événements m’y forcent. Voilà pourquoi, aujourd’hui, sans contrepartie ni financière ni « en nature », je vous parle de « Autre Chose », enseigne hannutoise située dans la rue principale de la ville. Ce magasin vient de prendre une initiative intéressante[1] et festive : réunir tous les acteurs régionaux du livre, de l’auteur au vendeur en passant par les intermédiaires sans qui le livre ne verrait pas le jour.

                      « Autre Chose », c’est tout un programme ! Proposer au public une autre image du jouet et du livre pour enfant, telle est la philosophie initiale des animateurs de cette maison ; en d’autres termes, laisser plus de place à l’imagination et à la créativité qu’à la consommation d’un virtuel prémâché, donner une image plus éducative, moins commerciale… même si le but d’un commerce reste de permettre à ses exploitants de gagner leur vie. Mais il y a commerce et commerce : celui,  équitable des « Magasins du monde » n’a rien à voir avec l’exploitation honteuse des ouvrières au Bengladesh ou ailleurs. Rien de commun non plus entre les multinationales « enchinoisées » du jouet et l’offre saine que propose « Autre Chose ».

                     Progressivement, le « coin-livres » de l’établissement s’est agrandi : car aux ouvrages pour enfants s’est jointe très naturellement la littérature pour adolescents et adultes. Toujours dans le même souci de qualité des œuvres proposées aux lecteurs, œuvres que l’on peut aussi trouver dans les chemins de traverse de la production littéraire locale...

                     C’est dans cet esprit que, ce soir-là, Anne et Diego, entourés de leur famille nombreuse, accueillent, entre étalages et rayons, les amis du livre régional. Créateurs, professionnels, amateurs, et lecteurs se rencontrent, échangent impressions, questions et réponses, partagent sentiments, émotions et expériences. Le tout dans une atmosphère conviviale favorisée par un verre de vin - consommé avec modération - et des sandwiches, le tout aux saveurs d’une amicale et livresque complicité. Liens créés, découvertes enrichissantes, pistes ouvertes, projets élaborés, espoir d’une expérience renouvelée à l’avenir : tel est le bilan, unanimement apprécié, des artistes et du public, tous heureux d’avoir vécu autre chose respirant l’authenticité.

     Qu’est-ce qu’un livre ?

    0books.jpg

                     Au cours de la soirée, il est demandé aux participants de livrer leur réponse personnelle à cette question apparemment anodine. Loin des lieux communs, la réponse apparaît vite comme plurielle et pas aussi simple qu’imaginée à première vue. Pourtant, j’ose : « Pour moi, le livre, c’est d’abord une personne qui se livre, qui se révèle au lecteur… » Depuis, j’ai nuancé mon point de vue.

                     Et si le livre était l’enfant d’un couple, où le père est l’auteur, où la vie est la mère. L’un et l’autre lui transmettent gènes, caractère, tempérament. Le passé et le vécu de l’auteur imprègnent son écriture et ses sujets d’inspiration. En même temps, l’époque, le contexte social, politique et économique, les événements du monde - en un mot, la vie - influencent, même à l’insu de l’auteur, le contenu de l’ouvrage, la forme de l’écriture, la toile de fond du sujet. Quant aux éditeurs, imprimeurs, relieurs, photographes, distributeurs, vendeurs, lecteurs… ils sont, en quelque sorte, les uns, accoucheurs et personnel de maternité, les autres, éducateurs divers, médecins, conseillers, proches et amis… qui permettent à l’enfant - au livre - devenu adolescent puis adulte de vivre sa vie pleinement.

                     Poussons la comparaison plus loin encore. Si, fait très rare, l’enfant - le livre - révèle très tôt des qualités exceptionnelles, c’est un prodige, le chef-d’œuvre d’un Mozart littéraire, auquel l’âge renforce la maturité précoce et confère un label de qualité jamais démenti. Même pas dans la mort ! Car son nom reste alors gravé dans la mémoire culturelle.

                     Mais tous les enfants - livres - ne sont pas perçus comme géniaux dès leur naissance. Il leur faut parfois du temps avant que la reconnaissance de leurs contemporains se manifeste et qu’ils soient appréciés à leur juste valeur. Enfin, le plus souvent, malgré de vraies qualités, certains enfants - livres - grandissent, font leur vie paisiblement et meurent sans que jamais, hormis un cercle de proches, quiconque s’intéresse vraiment à eux. Oeuvres intéressantes, auteurs au talent sous-estimé et à la personnalité méconnue reposent par millions dans les réserves des bibliothèques et/ou les caisses poussiéreuses des greniers avant de subir parfois la promiscuité des étals de brocantes.

                     Réflexion désabusée ? Non ! Mais une vision humble de la création artistique, notamment de l’écriture. Humble et enrichissante, car un modeste talent permet aussi l’épanouissement et le bonheur de l’artiste qui le cultive et du public avec qui il le partage… Je vous l’assure, c’est vrai !

     Source > Bruno Heureux.


    [1] Il ya quelques mois, La Librairie Hesbignonne avait invité dans ses murs l’écrivain régional Charly Dodet,  pour une séance de dédicaces à l’occasion de la parution de son dernier  roman : une autre initiative intéressante.

     

  • Imprimer

    AGENDA > HANNUT > SOIRÉE LITTÉRAIRE SUR LE THÈME DU « LIVRE PROCHE DE CHEZ VOUS »

    922689.jpg

    La librairie Autre chose en partenariat avec le Bibliothèque Communale de Hannut organise une soirée Littéraire sur le thème du « livre proche de chez vous »

    Depuis un certain temps nous avions envie de réunir les différents acteurs « locaux » ou « régionaux » du livre, qu’ils soient auteurs, illustrateurs, éditeurs, diffuseurs,……..

    C’est chose faite et le nombre d’acteurs qui ont accepté notre invitation nous remplit de joie. Grâce à eux, nous pourrons vous présenter, des livres et des activités pour tous les âges et pour tous les goûts. Au programme nous aurons des rencontres, des interpellations, des discussions, des débats, … dans une ambiance simple, conviviale et ludique !

    Le livre s’écrit, près de chez vous ...

    Des auteurs "adulte » :

    Véronique Gallo, dont le premier livre, "Tout ce silence" a été nominé au prix Première (RTBF) et est notre meilleure vente 2012.

    Françoise Royer, pour son premier roman "La déloyale"

    Alain Lallemand, grand reporter au journal "Le Soir", pour ses 2 livres parus chez Luce Wilquin : "La femme héroïne" et "N’oubliez pas le guide"

    Geneviève Babe, pour ses deux "Herbiers de graines de mots d’enfance"

    Bruno Heureux pour son recueil de poésies "Partages"

    Des auteurs et illustrateurs jeunesse

    Catherine Pineur, auteure et illustratrice phare de l’Ecole des loisirs, avec de nombreux ouvrages, "Achille est grand", "La petite reine", "Petit singe tout seul"…

    Emile Jadoul auteur et illustrateur phare de l’Ecole des loisirs et Casterman, avec de nombreux ouvrages, "La tétine", "Le dico des bêtises", "Poule mouillée", "Le petit ballon de la lune", …

    Marie-Aline Bawin, auteure qui fête les 20 ans de la série Tom, "Tom à l’hôpital", "Tom et le tracteur rouge",…

    Le livre s’édite, près de chez vous ...

    Éditions Esperluète, basée à Fernelmont, cette maison d’édition explore tant en jeunesse qu’en adulte un monde particulier et plein de poésie.

    Éditions Luce Wilquin, basée à Avin, cette éditrice, déjà de nombreuses fois primée en Belgique et en Europe, nous proposera ses différents auteurs récents.

    Le livre se distribue, près de chez vous ...

    Anne Lemaire, directrice du distributeur Interforum édition (principal distributeur en Belgique), viendra nous présenter les dernières nouveautés en littérature pour Ados.

    Le livre se prête, près de chez vous ...

    La bibliothèque Communale de Hannut, partenaire et invitée, nous présentera les activités "méconnues" d’une bibliothèque.

    Source > https://www.facebook.com/messages/diego.dumont.96

  • Imprimer

    AGENDA > EXPOSITION BLANC ET NOIR AU CENTRE DE LECTURE PUBLIQUE DE HANNUT

    b&n1.jpg

    Dans le cadre de JE LIS DANS MA COMMUNE, une opération qui vise à encourager les acteurs des communes à développer des projets autour du Livre et de la Lecture, à l’occasion de LA JOURNÉE MONDIALE DU LIVRE et du DROIT D’AUTEUR, le 23 avril, le Centre Culturel de Hannut et la Bibliothèque locale organisent un événement

    • Du vendredi 19 avril au samedi 4 mai 2013
    • Vendredi 19 avril à 19h30 : vernissage de l’exposition.

    Exposition de signets et de livres d’artistes issus des échanges artistiques organisés par estampe.be

    bookmarks-160.gifLe signet est un morceau de papier, qui permet de marquer une page d’un livre, c’est-à-dire d’être capable de distinguer cette page des autres afin de pouvoir la retrouver ultérieurement, sans pour autant détériorer le livre (par de l’encre, une déchirure ou un pli).

    C’est un objet fin que l’on glisse entre deux pages d’un livre en le laissant dépasser, ceci afin de pouvoir par la suite retrouver la page plus facilement pour reprendre la lecture ou pour retrouver un passage particulier.

    http://www.estampe.be/ est un Site Internet créé par Hugues Przysiuda, artiste-graveur. Le Site a lancé un appel à des artistes internationaux leur proposant de créer des signets par le biais de la technique de la gravure.

    Il y a 12 ans, il a soumis aux artistes, l’idée de créer leurs propres signets, porteurs d’une pure expression artistique, d’une tranche de vie, d’une empreinte personnelle et secrète.

    Cette initiative se fonde sur l’échange. Chaque artiste participant avec 11 gravures identiques en reçoit à son tour 10, autant de marques d’artistes vivant aux quatre coins du monde.

    C’est une sélection des plus beaux signets et livres d’artistes BLANC ET NOIR qui vous est proposé dans la bibliothèque.

    C'est près de 300 œuvres en provenance de 38 pays qui seront exposées dès ce vendredi à la bibliothèque de Hannut

    Une sélection des plus beaux signets et livres d’artistes BLANC ET NOIR sera proposé au regard des visiteurs de la Bibliothèque.

    A cette occasion, Marina Boucheï et Hugues Przysiuda présenteront leurs livres d’artistes « impressions végétales » et « Un sujet si léger ».b&n2.jpg

    Le livre d’artiste est une œuvre d’art, l’un des nombreux modes d’expression pratiqués par les artistes au même titre que la peinture, la sculpture, l’estampe, la performance ou l’installation. Il conserve un lien avec le livre par la forme, le texte ou la fonction, et par l’association occasionnelle de l’artiste à l’écrivain ou encore à l’artisan du livre – le typographe, l’imprimeur, le relieur. Les livres d’artistes sont généralement réalisés en tirage limité ou en un seul exemplaire et font appel à des techniques de réalisation très variées.

    Samedi 27 avril 2013 de 10 à 12h30 :

    Atelier d’art et d’écriture pour tous : création de petits livres en accordéon autour du thème Blanc et Noir.

    Tables thématiques : sélections de BD, de romans graphiques pour ados et adulte et d’albums pour la jeunesse qui nous parlent et/ou se déclinent en Blanc et Noir.

    La Ludothèque sort de ses murs et propose une sélection de jeux de société Blanc et Noir. L’occasion pour tous de jouer aux jeux d’autrefois et de découvrir de nouveaux jeux.

    Café noir, chocolat blanc,… toute la matinée, la Bibliothèque offre une collation Blanc et Noir

    Bibliothèque communale, rue de Landen, 43, 4280 Hannut

    left_menu_top_images.jpgRenseignements : 019/51.23.16 – Les lundis de 9 à 13 heures, les mercredis de 9 à 13 heures et de 14 à 18 heures, les jeudis et vendredis de 14 à 18 heures et les samedis de 9 à 13 heures.

     

     

     

    Nom du contact: www.CCHANNUT.beCCH.jpg

    Email: mailto:alainbronckart@passeurdart.be

  • Imprimer

    VÉRONIQUE GALLO NOUS A PRÉSENTÉ & DÉDICACÉ SON LIVRE « TOUT CE SILENCE »

    Projet5.jpg

    C’est à l’initiative du KIWANIS Club Haut-Geer « Comtesse de Hesbaye » que Véronique Gallo nous à présenter son tout nouveau livre « Tout ce silence »

    Première réunion conférence ouverte de ce Club féminin en formation. Une cinquantaine de personnes ont pu ainsi faire connaissance non seulement avec les membres du club, mais aussi & surtout écouter Véronique Gallo parler de son livre avec passion & le dédicacer aux présents.

    Dans un deuxième temps, le responsable de division de Liège présenta à l’assemblée l’action ELIMINATE du Kiwanis international (Eradication du Tétanos)

    Photos  JCD > Md.La Présidente & son invitée -L’assemblée

    K271212_VéroGallo_ 006.jpg

    Descriptif (Voir source)

    Dans le récit de Véronique Gallo, ce n’est pas la mère qui meurt, comme dans le beau livre de Simonet dont je parlais récemment, mais la grand-mère. La “Nonna”, Italienne jusqu’au plus profond de son silence, accompagnée par sa petite-fille dans cette Belgique qui n’a jamais été son pays.

     Cette femme qui n’a eu d’autre bonheur qu’à travers ses enfants et petits-enfants (et arrière-petits-enfants) a tout traversé ; l’exil, la vie rude, le non-amour conjugal, les deuils. Elle a trouvé le secours chez les Témoins de Jéhovah ; mais à l’annonce du cancer qui va la ronger, tout est remis en cause. Sauf son entêtement et son silence.

     Sa petite-fille l’accompagne, tissant le récit du passé à celui du présent. Avec pudeur et délicatesse, elle brosse à grands traits le cadre d’un destin, rappelant que celui-ci n’est que la scorie de tous nos possibles.

     Si la mort est la pire des banalités, Gallo nous rappelle combien elle est un événement radicalement unique pour chacun de nous.

    Publié par Vincent Engel le 24 novembre 2012 > Tout ce silence, Véronique Gallo, Paris : Desclée de Brouwer, 2012. 109 pages.12€

    Source de cet article > http://edern.be

    K271212_VéroGallo_ 004.jpg