livre - Page 3

  • Imprimer

    « LA GUERRE DE SIÈGE SOUS LOUIS XIV DANS LA RÉGION DE HUY, HANNUT ET WAREMME »

    Pour les fêtes vient de paraître un ouvrage important pour notre région, illustré de 130 photos, aux éditions Jourdan de Paris.

    Il est signé par Jean-Pierre Rorive (*) et s’ouvre sur une synthèse explicative, aussi consistante que limpide,  des mécanismes de la guerre au Siècle de Louis XIV durant lequel l’ensemble de l’Europe n’a connu qu’une trentaine d’années de paix relative.

    Grand Siècle pour les uns, il est un Siècle de malheur pour les Pays-Bas espagnols, qui n’en comptent que quatre sans conflit. Le Roi de guerre y exporte l’essentiel des siens, tandis que la France échappe à l’invasion sur la plus grande partie de son territoire. Ce « champ de bataille de l’Europe » est donc un laboratoire idéal pour apporter un regard neuf sur la guerre de siège, une manière de combattre qui n’avait jamais été examinée jusqu’à présent de façon globale sous toutes ses facettes (stratégie, fortifications, cartographie, tactique, intendance, capitulations...).

    couv louis XIV face.jpgPour approfondir le sujet avec originalité, l’historien s’est ici focalisé sur une place forte oubliée, bien que remarquable par son exemplarité : Huy, principale place forte de l’ancienne principauté de Liège, enclavée dans les Pays-Bas, maillon du boulevard militaire mosan, au cœur des opérations. Depuis sa prise par Henri IV en 1595, sa position stratégique exceptionnelle l’érige en enjeu européen de premier plan au XVIIe siècle. Fortifiée par Vauban ou son rival hollandais Coehoorn, elle est la plus assiégée d’Europe, par Louis XIV, Marlborough et autres grands stratèges du temps. La plus disputée aussi, aux ultimes négociations de paix des guerres du Roi-Soleil. Les événements sont imbriqués en continu dans leur contexte international. L’ampleur du sujet et de la documentation ont conduit l’auteur aux quatre coins du continent.

    «Si l’historien avait le droit d’employer le terme exhaustif, je n’hésiterais pas pour qualifier ce travail.» (André Corvisier, préfacier, ancien professeur à la Sorbonne et président de la Commission internationale d’histoire militaire)

    En complément, Les affres de la guerre sous le Roi-Soleil (même éditeur), à paraître. Le diptyque constitue l’étude la plus complète sur le thème de la guerre dans toutes ses composantes au temps du Grand Roi. 

    En vente en librairie des pays francophones au prix de 19,90 euros.

    Information supplémentaire : 0477 726 756

     (*) L‘auteur Jean-Pierre Rorive est Docteur en Philosophie et Lettres de l’Université de Liège, agrégé d’histoire, professeur, conférencier, ancien boursier du Fonds national de la recherche scientifique, Jean-Pierre Rorive a publié plus de 20 livres qui lui ont valu nombre de prix, notamment de l’Académie française, de la Société d’Art et d’Histoire de Lille ou celui des Muses 2015 à Paris.

    (Ceci faisant suite à l’annonce de cette conférence > voir l’article sur > http://hannut.blogs.sudinfo.be

    Source > CCHANNUT

  • Imprimer

    HANNUT > PROCHAINEMENT > RENCONTRE-TÉMOIGNAGE AVEC MARIE-ALICE CLAEYS

    « Vivre plutôt que survivre » le parcours d’une femme, d’une renaissance

    Le Centre documentaire Sainte-Croix, Vie Féminine et Plaisir de lire vous invitent à  rencontrer l’auteure de « Le souffle du coquelicot »

    Marie-Alice Claeys auteure de "Le souffle du coquelicot" une rencontre, une femme, un témoignage,

    Le mardi 8 décembre 2015 à 10h à la Bibliothèque communale de Hannut.

    Le livre

    Comment guérir de graves insomnies qui sèment la débâcle dans une vie ?

    Après de nombreuses années de recherche pour endiguer ce mal qui la poursuit, sans soulagement, Marie-Alice, épuisée, appelle à l’aide, une psychothérapeute qui lui fait découvrir la thérapie par le souffle. Elle va extirper petit à petit les souvenirs violents de son enfance enfouis dans son inconscient. Tout au long de son exploration, avec détermination et ténacité, elle découvre des secrets familiaux cachés par la honte. Elle met à nu les non-dits, trouve la vérité de son histoire et se reconstruit.

    Des mots choisis à la fois sincères et pudiques qui dévoilent une réalité dure.

    Un livre vivant, poignant, plein d’espoir. Un vaste enseignement !

    L’auteurE

    Depuis son enfance, l’auteur baigne dans la rivière des mots, écoute le clapotis des histoires et les raconte au grand large. Aujourd’hui, après une carrière professionnelle dans les ressources humaines, elle remonte le courant jusqu’à sa source et dépose sur la berge les vagues de sa propre histoire.

    Passionnée par la vie des gens, elle vient de terminer une biographie d’une dame qui a traversé les affres de la guerre.

    Elle vit dans le Hainaut.

    Thèmes de l'ouvrage:

    • Psychothérapie par le souffle
    • Insomnies
    • Récit
    • Mémoires
    • Renaissance/Rebirth
    • Psychologie

    Entrée libre. MAIS > Réservation souhaitée.

    Contact (Centre documentaire Sainte-Croix) Tél. : 019 51.94.56  > bibli@collegehannut.be

    Bibliothèque communale de Hannut - 43 Rue de Landen  -  4280 Hannut > www.hannut.be/culture/bibliotheques

    Editions Dricot : > http://www.dricot.be/485-le-souffle-du-coquelicot.html

    Association des praticiens du souffle : > http://www.praticiensdusouffle.be/coquelicot.html

    Sos Viol : > http://www.sosviol.be/vosoeuvres/ecrits.php#/ecrits

  • Imprimer

    CE LUNDI 16 NOVEMBRE A 14h > PRÉSENTATION D’UN OUVRAGE EN WALLON À LA BIBLIOTHÈQUE DE HANNUT

  • Imprimer

    EN VENTE DÈS CE JOUR > « LE PAPYRUS DE CÉSAR » ASTERIX REVIENT AVEC UN NOUVEL ALBUM

    Le 36ème album du héros gaulois s’appelle « Le Papyrus de César ».

    Les fans de la célèbre BD aurons dû attendre ce 22 octobre pour découvrir ces nouvelles aventures.

    Ils reviennent plus en forme que jamais

    Cette fois, les héros gaulois devront déjouer les plans de Bonus Promoplus, l’abject conseiller de … Lire la suite ici ...

    Source > Sudinfo sur > http://www.sudinfo.be/1394964 > Photo > Editions Albert René

  • Imprimer

    INEDIT > GRANDE GUERRE : DEUX SOLDATS CACHES QUATRE ANS DANS UN GRENIER (BIENTOT 100 ANS !)

    La Grande Guerre a donné lieu à d'incroyables aventures.

    Pendant 1526 jours, deux soldats français ont ainsi dû rester cachés dans un grenier, ne pouvant rejoindre leur unité.

    Cette captivité inédite est aujourd'hui retracée dans un livre.

    Les minutes, les heures, les années ont paru bien longues à Alfred Richy et Camille Muller. Pendant 1526 jours, ces jeunes soldats de 22 ans ont vécu cachés dans un simple grenier d’un petit village de Meurthe-et-Moselle ; une incroyable aventure restée oubliée pendant près de 100 ans. Elle est aujourd’hui dépoussiérée grâce au travail de Dominique Zachary. "Cette histoire en Lorraine est exceptionnelle par la durée de la cachette – du 13 septembre 1914 au 18 novembre 1918 – et aussi par le cadre singulier de cet endroit : repliés sur quelques mètres carrés derrière les fagots dans un grenier", raconte ce journaliste belge à FRANCE 24.

    Au début de la Première guerre mondiale, ces deux poilus ont pourtant l’intention d’en découdre avec leurs ennemis. En août 1914, avec leurs camarades du 164e régiment d’infanterie, ils participent à la bataille des Frontières qui fait rage à la limite de la France et de la Belgique. Le 22 août, l’artillerie allemande fait feu sur  Lire la suite ici ...

    Source > http://www.france24.com> © Jean-Marie Pierson | Camille Muller et Alfred Richy > Texte par Stéphanie TROUILLARD

    Liens > Première Guerre mondiale > Historique sur > https://fr.wikipedia.org

  • Imprimer

    MOXHE – (HANNUT) > LITTÉRATURE > « IL A STI L’TEMPS », PAR JULES J. MAZY

     «  Il a sti l’temps », une saga hesbignonne par Jules J. Mazy

    Né à Moxhe en 1939 (village rattaché à la Ville de Hannut lots de la fusion) de parents agriculteurs, il passe sa tendre enfance dans la ferme familiale et fréquente avec bonheur l’école du village jusqu’à ses 13 ans.

    Petit garçon « turbulent », ses parents le placent ensuite en internat et ça lui fait grand peine. A  19 ans, il souhaite devenir professeur et s’inscrit à l’Ecole Normale de Malonne. Premières armes à 22 ans au Collège Saint-Louis de Waremme comme professeur mais son esprit de découverte du monde le titille déjà. Il décroche vite un poste d’enseignant au Lycée de Garçons de Sousse qui se révèle une belle expérience humaine.

    Il se marie et accepte ensuite un poste d’enseignant au Québec où il s’imprègne durablement de la notion d’ « identité ». Sarah et Emmanuel viennent ensuite agrandir la famille. Il restera au Québec durant 31 ans mais son  cœur le pousse à revenir régulièrement en Belgique durant les vacances. Préretraité en 1997, il revient alors réaliser son rêve : rejoindre son village de Moxhe, bâtir une maison et retrouver, espère-t-il, quelques petits bonheurs d’enfance. Mais à son grand désarroi, il ne retrouve pas sa Wallonie d’antan.

    Bien sûr, la campagne, les prés, la rivière et les habitations sont toujours là, mais les fermettes ont perdu leur paille, leur fumier et leurs animaux. Les portes, toujours grandes ouvertes jadis, se sont refermées et le savoureux wallon n’est parlé que par les Anciens. C’est dans cet état d’âme, empreint de nostalgie, qu’il décide d’écrire « Il a sti l’timps », une saga familiale en trois petites parties,  qu’on aurait pu intituler « A la recherche du temps perdu ». Ça se lit savoureusement, en français dans le texte, mais ponctué régulièrement par des interventions en langue wallonne (avec traduction au besoin).

    De sympathiques dessins en style « naïf » agrémentent la lecture. Avec cet opus, il espère raviver ainsi chez les anciens de savoureux souvenirs, mais aussi, pourquoi ne pas, apporter aux jeunes générations quelques connaissances sur la langue wallonne locale.

    Les livrets se vendent 7 euros pièce auprès de l’auteur au 0497 57 46 58 ou via son

    Sur ce site par Jules Mazy > courriel : julesmazy@outlook.be

    Sur ce site par Jules Mazy > JULES MAZY DE MOXHE NOUS DONNE DES PISTES POUR UNE BONNE ÉDUCATION DE NOS TÊTES BLONDES

    Son blog > http://www.maaz-amon.be/

    Société des écrivains > http://www.societedesecrivains.com

     

     

     

  • Imprimer

    BIENTOT A HANNUT > RENCONTRE LITTERAIRE AVEC KARINE GIEBEL A LA BIBLIOTHEQUE

    10523560_742495229161866_4242413308356932857_n.jpg

    Le 4 février, à 19h30, Rencontre Littéraire avec Karine Giebel à la Bibliothèque Communale Hannut

    Vous pouvez déjà retrouver ses œuvres sur une table spécifique pour vous y préparer!

    Biographie de Karine Giebel

    Karine Giébel est née à La Seyne-sur-Mer en 1971, dans le Var. Après des études de droit et l'obtention d'une licence, Karine Giébel cumule de nombreux emplois dont celui de surveillante d’externat, pigiste et photographe pour un petit journal local, saisonnière pour un Parc National ou encore équipier chez McDonald.

    Elle intègre ensuite l’administration. Elle est actuellement juriste dans la fonction publique territoriale et s'occupe des marchés publics au sein d'une communauté d'agglomération[1]. Elle publie deux premiers romans dans la collection "Rail noir" aux éditions La Vie du Rail en 2004 et 2006. Elle poursuit son aventure éditoriale au Fleuve noir et chez Pocket. En huit romans, souvent primés, elle s'est faite une place à part dans le thriller psychologique. Son dernier titre, Purgatoire des innocents, est l’histoire de deux frères en cavale après un braquage. Ses romans sont traduits en italien, néerlandais, russe et espagnol.

    Plus d’infos sur l’auteur > ICI

    Source > https://www.facebook.com & http://fr.wikipedia.org

  • Imprimer

    ENVIE DE LIRE > LE COUP DE CŒUR DU LECTEUR > BIBLIOTHEQUE DE HANNUT

    10334477_617571054987618_6533362260287704170_n.jpg

    Dernier rapport sur les miracles à Little No Horse - Louise Erdrich

    Il y a quelque chose de surréaliste dans ce roman d'Erdrich !

    Je ne sais pas qui a qualifié son écriture de baroque et de lyrique, mais c'est très juste.

    Louise Erdrich nous entraîne encore plus loin dans l'angoisse de ses personnages, dans les sensations et dans le Dakota du Nord.

    D'abord, c'est Cécila, la jeune soeur, qui bouleverse les autres religieuses par ses interprétations pures de Chopin au piano. Cécilia, qui, exclue du couvent reprend sa vie d'Agnès et qui échoue, par hasard, dans la vie d'un fermier souffrant de solitude. C'est la passion d'Agnès pour ce fermier et la rencontre avec l'Acteur, le très dangereux truand local.

     Ensuite, c'est la transfiguration d'Agnès, qui a perdu son fermier et son piano, ainsi que des pans de sa mémoire (avec ceux de sa maison), et sa rencontre avec le père Damien Modeste.

     C'est à la suite d'un très ambigu père Damien Modeste que le lecteur s'installe dans la mission de Little No Horse, entre la religion des esprits et un catholicisme austère, le froid, la chasse et les tentatives de l'homme blanc d'annexer un maximum de terres indiennes.

    Erdrich nous fait vivre jusqu'aux tripes les émotions du Père Damien et des indiens qui deviennent, au fil du récit, sa famille.

    Le site de la bibliothèque > http://www.hannut.be/culture/bibliotheque/

    Source > FB > https://www.facebook.com