job - Page 2

  • Imprimer

    TENTE PAR L’HOTELLERIE ? 5 JOBS PEU CONNUS !

    Hotel_2015_shutterstock_217868887.jpg

     Travailler dans un hôtel ne signifie pas uniquement être femme de chambre ou réceptionniste.

    Les marketeers et auditeurs ont en effet aussi tout à fait leur place dans cet univers.

    Tine Verweire, directrice RH du Groupe Accor, nous parle de quelques fonctions moins connues.

    Les revenue managers suivent les réservations et adaptent les prix des chambres en concertation avec le directeur de l’hôtel. Les prix varient en effet selon la demande sur le marché. C’est pour cette raison qu’une nuitée peut coûter plus cher pendant une période d’affluence que pendant une période creuse.

    Les brand marketeers veillent à l’image des différentes marques. Grâce à des campagnes marketing ciblées, ils soignent leur image auprès du public. Ils sont aussi responsables de la qualité du produit et mènent par exemple des enquêtes pour savoir quels lits sont les plus confortables pour les clients. Ils recherchent ainsi les meilleurs lits pour chaque marque, de Pullman à Ibis.

    Dans les grands hôtels proposant de nombreuses solutions de restauration, les cost controllers se chargent de la gestion des coûts liés à l’alimentation et aux boissons. Ils suivent de près quels produits ont été achetés et consommés et utilisent ces informations pour adapter leur politique d’achat et de gestion des stocks.

    Les welcomers sont les personnes qui se trouvent dans le lobby des hôtels (par exemple au Pullman) afin d’accueillir les hôtes. Ils les accompagnent à la réception, les informent et veillent à ce qu’ils se sentent comme chez eux.

    Les business analysts examinent les comptes d’exploitation des hôtels, analysent les différences et se penchent, avec les directeurs, sur les questions éventuelles. But final : optimiser les rentrées et dépenses de chaque hôtel.

    Cliquez ici pour consulter les offres d’emploi dans le secteur de l’horeca.

    Source & Texte: Rédaction sur > http://www.references.be

    horeca / tourisme / Postuler / Tourisme & horéca

  • Imprimer

    COMMENT REMODELER SON JOB DE L’INTERIEUR ?

    Custom_job_shutterstock_282647426_1.jpg

    Entre votre job et vous, c’est le grand divorce : une liste fixe de tâches, qui laissent insatisfait.

    Même bureau, même routine, mêmes embûches. Sans perspective d'évolution, la démotivation menace. Plutôt que d'attendre une opportunité improbable, autant prendre soi-même les choses en main et transformer son travail pour le rendre palpitant. Et si vous passiez au job crafting ?

    Derrière les lunettes rondes, l’œil est vif, mais une mélancolie traîne sur son  … Lire la suite ici ...

    Comment procéder ?

    Décortiquez vos tâches

    Modifiez vos relations

    Changez la perception de votre travail

    L’avis de Références

    Les +

    Les –

    Pour développer l’ensemble de ces points > ICI

    * À LIRE

    Identity and the Modern Organization, Amy Wrzesniewski, éd. Psychology Press, 2012, 300 p.,

    Source & Texte: Rafal Naczyk sur > http://www.references.be

    motivation / Travailler & vivre / Equilibre travail & vie / Santé / Stress

  • Imprimer

    RECHERCHE MANUTENTIONNAIRE - ETUDIANT (H/F) - HANNUT

    4331202_12.jpg

    VOTRE FONCTION

     Notre client est à la recherche d'étudiants pour de la manutention.

     Les tâches principales sont :

     démonter des rayons

     soulever des charges.

    VOTRE PROFIL

     Langues : Français. Très bonne connaissance

     Description libre: débrouillard – bricoleur

    VOTRE CONTRAT

     Contrat: Job de vacances

     Date de début: 10/08/2015

     Date de fin: 04/09/2015

     Régime de travail: Temps plein de jour (38h00)

    VOTRE CONTACT

     Pour postuler, veuillez nous contacter

    Mlle Genette Cyrielle (Consultante) cyrielle.genette@tempo-team.be

    Source > https://www.facebook.com Photo > Forem.be

  • Imprimer

    POSTULER OU DRAGUER, C'EST PAREIL !

    Premiere_impression_2015_shutterstock_247551808.jpg

    La question à 1 million : comment évincer des dizaines d’autres candidats pour décrocher le job de vos rêves ?

    Un conseil : concentrez-vous à fond sur les premières minutes de votre entretien d’embauche, car elles sont cruciales.

    Une équipe de chercheurs de l’université du Texas a analysé les interviews de 135 candidats. Les candidats ont tous été passés au crible au début de l’entretien d’une part, et tout à la fin de l’autre. Les résultats semblaient parfaitement coïncider. Même si le recruteur structure très fort son entretien, la première impression reste primordiale. Outre l’apparence, les premières réponses comptent elles aussi. Tout ce que vous direz à l’issue des premières minutes aura donc généralement peu d’effet sur la décision finale.

    Les chercheurs ont constaté que les premières impressions étaient étroitement liées au degré d’ouverture du candidat. La stabilité émotionnelle, le capital sympathie et la rigueur de ce dernier sont également décisifs pour la première impression qu’il laisse. Le dernier élément précité est généralement associé à une meilleure exécution des tâches et laisse présager, selon les enquêteurs, d’autres qualités telles que l’éthique professionnelle et l’orientation résultats.

    D’après l’étude, tous ces facteurs sont déterminants pour l’évaluation finale. Mais pour estimer ces qualités, les recruteurs s’en remettent donc principalement à leur première impression sur les candidats.

    Il n’y a cependant aucune raison de paniquer. On est, toujours selon les enquêteurs, jugé sur ses qualités pertinentes. Le candidat doit néanmoins veiller à mettre en avant très rapidement ses qualités et atouts requis pour la fonction. À défaut de le faire dans les premières minutes, il risque de voir ses chances d’influencer la décision des recruteurs réduites à néant. Lors d’un prochain entretien, adoptez donc une attitude proactive. Inutile toutefois de faire preuve d’un enthousiasme exagéré.

    Source > Texte: Erik Verreet sur > http://www.references.be

    impression / postuler / entretien d'embauche / candidats / draguer / recruteurs / Postuler / Négocier / Recruter soi-même / Entretien d'embauche / Intérim / Fonctions / Conseils carrière

  • Imprimer

    COMMENT BIEN CHOISIR SON JOB ETUDIANT ?

    Etudiants_2015_shutterstock_75384757.jpg

    Usine, bureaux, administration, animation, horeca, vente…

    Des jobs étudiants, il y en a vraiment de toutes les sortes.

    Mais ce n’est pas parce que ce n’est qu’un travail temporaire qu’il faut accepter le premier qui se présente. Déterminez vos intérêts afin de choisir le job étudiant qui boostera au mieux votre (jeune) carrière.

    1. Un job adapté

    Dans quoi êtes-vous doué ? Quels sont vos centres d’intérêt ? Quelles sont vos compétences ? Soyez conscient de vos atouts, mais aussi de vos faiblesses : si vous résistez mal au stress, évitez de travailler dans un fast-food. Si vous détestez le travail en intérieur, alors évitez l’archivage et préférez l’animation. Vous êtes mal à l’aise en public ? Il vaut peut-être mieux ne pas devenir promo girl/boy… À moins de justement saisir cette opportunité pour faire des progrès ?

    2. Une ligne sur son CV

    Si vous suivez des études supérieures, choisir un job étudiant en rapport avec votre cursus est une excellente idée. Cela vous permettra de déjà acquérir de l’expérience dans votre domaine et ce sera un atout de plus à ajouter à votre CV. Vous pouvez aussi viser les entreprises dans lesquelles vous comptez postuler une fois votre diplôme obtenu : les RH connaîtront déjà votre tête et votre sens du travail bien fait, même si vous êtes affecté à la distribution du courrier !

    3. Des horaires aménagés

    N’oubliez pas que le travail principal d’un étudiant est… d’étudier. Le petit boulot est très utile pour gagner un peu d’argent, mais il ne doit pas empiéter sur les heures d’études ou de cours. Veillez donc à choisir un job avec des horaires pratiques ou flexibles, qui s’adaptent à votre style de vie.

    4. Et un bon salaire ?

    En tant qu’étudiant, le salaire est évidemment une question primordiale. Le point positif étant que vous serez très peu taxé sur vos revenus. Si votre priorité est de gagner beaucoup d’argent rapidement, en vue d’un voyage par exemple, vous serez évidemment moins regardant sur les conditions de travail ou sur l’expérience professionnelle qu’il peut vous apporter.

    Source & Texte: Magali Henrard sur > http://www.references.be

    job d'étudiant / Job étudiant / Choisir / Fonctions

     Sur ce blog > COMBIEN PEUT GAGNER UN ETUDIANT ? (BON A SAVOIR !)

    Sur ce blog > VOICI COMBIEN GAGNE, EN MOYENNE, UN ÉTUDIANT JOBISTE CET ÉTÉ EN BELGIQUE

  • Imprimer

    DÉCOUVREZ COMMENT ÊTRE PAYÉ 2.700 EUROS… POUR VOYAGER CET ÉTÉ !

    asus.jpg

    Asus propose «un job de rêve».   

    Chaque année, les étudiants se ruent sur les offres d’emploi qui leur sont destinées.

    Objectifs : gagner de l’argent pour ses études, ses loisirs ou encore… pour partir en vacances. Mais, au lieu de s’enfermer dans des bureaux pour ensuite s’évader au grand air, pourquoi ne pas renflouer son compte en banque tout en profitant déjà des congés ? Jobs et vacances, c’est compatibles !          

    La preuve avec Asus : la société a lancé une offre d’emploi plutôt alléchante.     

     «Que diriez-vous de partir à la découverte d’incroyables destinations ?», questionne Asus sur son site Internet. «Votre mission sera de promouvoir le ZenFone2 et sa technologie photo Pixel Master en prenant des photos de votre road trip.»          

    Et non, vous ne rêvez pas : Asus vous propose bel et bien d’être payé pour voyager et flâner avec un Smartphone dernier cri. Six destinations, situées sur cinq continents (Europe, Amérique, Afrique, Asie et Océanie) sont au planning. Ces dernières peuvent toutefois subir quelques modifications. Mais bon. Vu la proposition, les candidats ne risquent pas d’être trop exigeants ! Surtout que le rapport salaire/effort à fournir est séduisant. Pour ces 36 jours de voyage (du 25 juillet au 30 août), vous serez payé 2.700 euros bruts. De plus, «l’ensemble des frais de vols, transferts de ou vers l’aéroport, les hôtels et les petits déjeuners sont pris en charge par Asus France. Les autres repas sur place feront l’objet d’un dédommagement additionnel à hauteur de 40 euros/jour.»          

    Les inscriptions sont terminées. Mais si vous faites partie des candidats, le verdict tombera fin juin.

    Mais attention, le poste requiert quelques compétences. Asus précise sur son site Internet les qualités requises : ambassadeur, aventurier, photographe et pro des réseaux sociaux. 

    Cet article vous a intéressé ? Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :

    job / voyage / Asusétudiant.

  • Imprimer

    LE BELGE EST-IL SATISFAIT DE SON JOB ?

    Enquete_satisfaction_shutterstock_238731775.jpg

    Sur une échelle de dix points, la satisfaction salariale moyenne (5,95 sur 10) est 0,7 point inférieure à la satisfaction professionnelle moyenne (6,66 sur 10).

    Si on considère les participants à l’enquête ayant attribué une note minimale de 7 comme des personnes satisfaites, nous pouvons en déduire que 64,5 % des travailleurs belges sont satisfaits de leur emploi et 45,9 % de leur salaire. 13,6 % d’entre eux sont clairement insatisfaits de leur travail (note de 4 ou moins), tandis que 21,7 % attribuent une note insuffisante à leur salaire.

     

    Enquete_satisfaction_sh.jpg

     

    La satisfaction salariale est une fonction linéaire du niveau du salaire : plus le salaire est élevé (subdivisé en déciles dans le schéma), plus la satisfaction par rapport à la rémunération est élevée. La satisfaction professionnelle augmente également avec le montant du salaire, mais dans une bien moindre mesure : pour ce qui concerne la satisfaction salariale, tous les déciles salariaux enregistrent un résultat entre 6,1 et 6,9.

    Les travailleurs aux salaires les plus bas sont clairement plus satisfaits de leur travail (6,1 sur 10) que de leur salaire (4,5 sur 10). La différence entre les deux mesures diminue systématiquement au fur et à mesure que l’on gravit l’échelle salariale. Les 10 % de travailleurs aux plus hauts revenus sont même un peu plus satisfaits de leur salaire (6,91 sur 10) que de leur emploi de manière générale (6,85 sur 10).

    Source : Enquête des salaires 2014, Références et KU Leuven > Texte: Rédaction sur > http://www.references.be

  • Imprimer

    LIEGE: POUR TROUVER UN JOB, NE TRAVAILLEZ SURTOUT PAS!

    713839583_B974091284Z_1_20141120123018_000_G4H3GFDSD_1-0.jpg

    Cette offre d’emploi publiée par le Forem pourrait prêter à sourire si elle ne mettait pas aussi clairement en évidence les pièges à l’emploi.

    Pour obtenir ce poste de manutentionnaire à Wandre, le candidat doit ainsi impérativement ne pas avoir dépassé le secondaire inférieur. Cela peut paraître surprenant, voire incroyable. Pourtant, c’est bien légal via une aide SINE du Forem pour les entreprises à finalité sociale. Ce qui est le cas ici.

    Et « ne pas avoir Lire la suite ici ...

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/1151173