internet - Page 3

  • Imprimer

    LE TRAFIC INTERNET DEVRAIT ÊTRE MULTIPLIÉ PAR 4 D'ICI À 2016

    3b04befec86798a8e7e4cdffa435f27c_L.jpgL’usage croissant des gadgets informatiques tels les tablettes et les Smartphones laissent présager une multiplication par quatre du trafic internet d’ici 2016.

    L’équipementier en télécommunications Cisco estime que le débit internet mondial atteindra 1,3 zettaoctets dans quatre ans, sachant qu’un zettaoctet équivaut à mille milliards de gigaoctets. C’est quatre fois le niveau de 2011, selon le communiqué du groupe californien.

    Cette croissance sera d’abord due à la prolifération des appareils permettant de se connecter à internet, poursuit l’étude, qui cite les tablettes, les téléphones portables et “ autres gadgets intelligents ”.

    D’ici 2016, le nombre de connections devrait atteindre 18,9 milliards --soit près de 2,5 par personne-- contre 10,3 milliards en 2011.

    De plus en plus d’internautes

    “ Que ce soit par les appels téléphoniques avec webcam, les films sur tablette, la télé par internet ou les vidéo-conférences, la somme de nos actions crée non seulement une demande de zettaoctets de bande passante, mais change aussi en profondeur les conditions nécessaires au réseau pour pouvoir satisfaire les besoins ”, a indiqué le vice-président de Cisco, Suraj Shetty.

    Un deuxième facteur de hausse, selon l’étude, réside dans le nombre croissant d’internautes. En 2016, ils seraient 3,4 milliards, soit environ 45 % de la population mondiale, selon les estimations des Nations unies.

    L’étude prend aussi en compte la vitesse croissante du débit, qui serait multipliée par quatre, et la part grandissante du wifi. En 2016, Cisco s’attend à ce que plus de la moitié du trafic internet mondial passe par une connexion sans fil.

    Source > Sudpresse > Publié le Mercredi 30 Mai 2012 à 18h35 AFP 

  • Imprimer

    TEST-ACHATS DÉNONCE LES ARNAQUES DES VENTES SUR INTERNET

    365338433_ID7800910_web-internet_114029_H3WY7T_0.JPGLe Centre Européen des Consommateurs (CEC) en Belgique a reçu, en 2011, 1.822 plaintes de consommateurs qui avaient acheté un produit ou un service sur internet. Au moins 12% des cas concernaient une pratique frauduleuse.

    C’est ce qu’annonce Test-Achats dans un communiqué.

    Parmi les plaintes reçues par le CEC, 9 % concernaient une “ arnaque pure ”, 2 % des “ pratiques de vente trompeuses ” et 1 % des “ produits non commandés ”.

    La plupart des plaintes concernant les arnaques portent sur des vêtements, voyages, produits de loisirs et produits électroniques.

    Parallèlement, 35 % des plaintes concernaient des biens ou des services payés mais non livrés. En cas de non-livraison, il n’est cependant pas toujours question de mauvaise foi, nuance l’organisation de défense des consommateurs. Le problème découlait parfois d’un problème administratif ou d’un défaut de stock.

    Pour aider les consommateurs lors de leurs achats sur internet, le CEC a édité une brochure en trois parties. Celle-ci est disponible gratuitement au 0800/50.222 en mentionnant le code “ Shop 100 ”.

    Source > Sudpresse > Publié le Lundi 11 Juin 2012 à 11h41 Belga > (Photo News)

  • Imprimer

    LES LIMITES DU SURF SUR INTERNET AU BUREAU

    hannut, blog, bébéC'est toujours bon à savoir. Combien de temps, quand puis-je surfer sur Internet au travail? Sur quels sites puis-je aller (réseaux sociaux)? Voici quelques éléments de réponse.

    Jusqu’où peut-on surfer sur internet au bureau? “ Il existe une convention collective de travail, à propos de l’utilisation d’internet au bureau, qui réglemente son usage et le contrôle des données de communication électroniques, tout en garantissant le respect de la vie privée des travailleurs ”, explique Paul Palsterman, du Service d’études de la CSC. Oui, l’employeur peut contrôler l’utilisation d’internet de son personnel.

    Par contre, il ne peut lire les e-mails de son employé par curiosité.

    “ Précisons que l’accès à internet et son utilisation par l’employé sont du ressort de l’employeur ”, ajoute M.Palsterman.

    Donc, votre patron peut réglementer l’usage d’internet et même garder un contrôle sur les e-mails. “ Mais attention, ce contrôle doit s’effectuer dans un des buts légitimes repris dans la convention. Exemples: respect des bonnes mœurs ou intérêts financiers de l’entreprise ”.

    Source > Sudpresse > http://www.jobsregions.be > Publié le 07/06/2012Tags : Internet, toujours bon à savoir *