guerre - Page 2

  • Imprimer

    SOUVENONS-NOUS 14-18 DANS > « L’ARONDE 1988» SOUS LA PLUME DE JEAN ROSOUX

    Daxhelet L'ARONDE.jpg

    Au moment où nous commémorons le 100ème anniversaire du début de la guerre de 1914, « Le carrefour hannutois » publiait le 18 septembre un texte paru dans L’Aronde en 1988 sous la plume de Jean Rosoux (Clap'Sabot)

    C’est avec l’aimable autorisation de « Imprimerie Daxhelet à Avin » que nous republions ce texte.

    Jean ROSOUX.jpgEn s'informant sur le passé de Hannut, le rédacteur de service a rencontré un "grand monsieur", un intellectuel hannutois qui, sa vie durant, s'est intéressé de façon scientifique aux sources historiques de sa ville natale.

    Sa maison est le véritable temple où sont vénérés les témoins des joies, des épreuves, des exploits de nos aïeux.

    Le début de la guerre 14-18

    Dans le journal intime d'une dame on relève cette page confidentielle 4 août 1914 : la nouvelle de la déclaration de guerre a été connue vers 3 heures.

    Monsieur Landercy, d'Avin, qui revenait en auto de Bruxelles l'annonçait. Ce soir-là des troupes belges logeaient déjà dans les rues, il y avait de grands fourgons à l'hôtel de ville et des pontonniers passaient pour aller à la Meuse. Le mercredi 5 août les Lanciers et les Guides passaient : on recherchait des espions dans les campagnes.

    Toutes les maisons sur la Grand-Place avaient les volets fermés. Ce jour-là Mademoiselle Louise convoque à l'hôtel de ville une réunion de dames et de jeunes filles pour organiser le soin des blessés

    Madame Dupré, de la banque en fut nommée chef. Le jeudi 6 août, les premiers blessés arrivaient chez Jean-Batiste Bolle et là nous allâmes les soigner. Ils revenaient de Liège, déjà exténués.

    Le vendredi 7 août l'église était remplie de soldats qui s'y reposaient et le Doyen Frère pleurait en les regardant. Alors, la Croix-Rouge fut installée chez les Sœurs. Le soir, on devait faire appel aux plus vaillants pour qu'ils cèdent leur place aux autres moins bien ! La cuisinière, sœur Agnès, a été d'un grand dévouement.

    Un soldat allemand fut tué derrière chez Goossens le 8 août. Le fils de Jérôme Fraiture à  été blessé en allant vers Thisnes ou Crehen : il n'est pas mort sur le coup mais à la Clinique Mottard où on l'avait transporté.

    Le Bourgmestre Monsieur Mottin a bien sauvé la population ces jours-là en réglant les sorties et en tenant tête aux Allemands.

    Les Allemands sont arrivés le 15 août à midi par tous les chemins. Le Bourgmestre et le Doyen furent pris en otage quelques heures sur la grande place tant que les réquisitions soient terminées (le 15 août). Nuits et jours les Allemands passaient. On traversait difficilement les rues.

    Des magasins se fermaient, la fabrication du pain devenait difficile on entendait très fort le canon de Namur. On comptait avoir la fin de la guerre vers septembre ! Les lettres durent rester ouvertes tant que la guerre dura, et quand on voyageait on visitait les valises et les poches. On a été visité trois fois pour les cuivres pendant la guerre 14-18.

    L’occupation

    Les hommes valides (non mobilisés dans l’armée belge) étaient obligés de respecter leurs obligations envers la garde civique (ou garde du territoire) instituée en 1897 !

    En 1914, elle était commandée par le capitaine Louis Lancelle (en 1915 par Jérôme Radar). Louis Lancelle était menuisier de son état et domicilié rue de l’Eglise, actuelle maison Sauvenier. Il avait épousé Amélie Delfosse d’Avernas. Il est le grand-père de Dolly Damoiseau, speakerine à la RTB).

    Les évacués français en 1917

    Chassés de chez eux par les Allemands, les Français du Nord et les riverains du Front de la Marne cherchent refuge en Belgique. Ils arrivent chez nous en longs cortèges de détresse, utilisant tous les moyens de locomotion et de transport du moment.

    Novembre 1918

    L’espoir des uns, le désespoir d’autres. La guerre est finie, l’armistice est signé, les Hannutois arborent le drapeau national, les troupes allemandes désarmées refluent vers le Nord.

    Le pauvre mayeur Mottin est obligé de mettre ses concitoyens en garde contre les mesurescarrefour_hannutois.jpg de répression en cas de défection. La hiérarchie belge semble mise à l’ombre... Ce n’est plus le capitaine qui semble diriger la garde.

    Source > Le Carrefour Hannutois du 18 septembre 2014 N° 2968

  • Imprimer

    HANNUT SE SOUVIENT ! > CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

    dyn001_original_1019_673_pjpeg_2660812_85b12f507cfdbd04558062967f1ed6cb.jpg

    2014 célèbre le Centenaire de la Première Guerre Mondiale

    Dans le cadre du “Week-end Wallonie Bienvenue”, les 17 et 18 mai prochains, une exposition se tiendra au Marché couvert de Hannut. Elle sera centrée surdes documents relatifs à la guerre 1914-1918, dans le cadre du 100éme anniversairedu déclenchement de ce conflit. Elle sera organisée conjointement par les Associations patriotiques, la Gestion Centre-Ville, Hannut Tourisme Promotion et l’Administration communale de Hannut. Elle sera accessible gratuitement.

     (1914-1918), c’est l’occasion de se souvenir de cette époque tragique de notre histoire. De nombreuses Communes dans différentes régions du monde se remémoreront cette époque. Les jeunes Conseillers Communaux hannutois ont souhaité contribuer à cette commémoration. Ils se transforment pour l’occasion en “inspecteurs du passé” !

    • Pour la Gestion Centre-Ville Martine NOEL, Place H. Hallet 27/1, 4280 Hannut

    Tél. 019/51 91 94 – courriel hannut.centreville@skynet.be

    • Pour Hannut Tourisme Promotion François MAURICE, Rue M. Royer 6, 4280 Moxhe – Tél.019/69 96 26 – 0475/36 43 98 – courriel francoismaurice@live.be pour plus d’informations, contacter Claire Turam (Animatrice du Conseil Communal des Jeunes de Hannut) & 019 630 530 ou ccjhannut@gmail.com

    Source :http://www.hannut.be/hannut-actu/Photo > http://gnagna874.skynetblogs.be Photo > delcampe.net

  • Imprimer

    HANNUT SE SOUVIENT ! > OUVRONS NOS GRENIERS ! CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

    dyn001_original_1019_673_pjpeg_2660812_85b12f507cfdbd04558062967f1ed6cb.jpg

    Nous avons besoin de votre participation !

    2014 célèbre le Centenaire de la Première Guerre Mondiale

    (1914-1918), c’est l’occasion de se souvenir de cette époque tragique de notre histoire. De nombreuses Communes dans différentes régions du monde se remémoreront cette époque. Les jeunes Conseillers Communaux hannutois ont souhaité contribuer à cette commémoration. Ils se transforment pour l’occasion en “inspecteurs du passé” !

    Dans le cadre du “Week-end Wallonie Bienvenue”, les 17 et 18 mai prochains, une exposition se tiendra au Marché couvert de Hannut. Elle sera centrée surdes documents relatifs à la guerre 1914-1918, dans le cadre du 100éme anniversairedu déclenchement de ce conflit. Elle sera organisée conjointement par les

    Associations patriotiques, la Gestion Centre-Ville, Hannut Tourisme Promotion et l’Administration communale de Hannut. Elle sera accessible gratuitement.

    Les organisateurs ont déjà réuni un certain nombre de documents et d’objets qui évoquent des aspects variés de la Grande Guerre, mais ils pensent que beaucoup de personnes de notre entité détiennent encore des souvenirs marquants de cette terrible époque, susceptibles d’intéresser un large public : photos, lettres, articles de presse, publications, drapeaux, tenues militaires, objets divers,… nous cherchons des “traces” laissées par cette Grande Guerre sur la Commune de

    Hannut nous invitons les citoyens à ouvrir les trésors enfouis dans leur grenier, malles, albums photos et autres boîtes à souvenirs,… nous recherchons des témoignages, objets qui nous permettrons de découvrir et de s’imaginer cette époque dans notre Commune. Ensemble menons l’enquête !

    Si vous êtes dans le cas, et si vous acceptez de prêter ces documents ou ces objets, les organisateurs vous seraient reconnaissants de le signaler dès à présent.

    Vous pouvez contacter :

    • Pour la Gestion Centre-Ville Martine NOEL, Place H. Hallet 27/1, 4280 Hannut

    Tél. 019/51 91 94 – courriel hannut.centreville@skynet.be

    • Pour Hannut Tourisme Promotion François MAURICE, Rue M. Royer 6, 4280 Moxhe – Tél.019/69 96 26 – 0475/36 43 98 – courriel francoismaurice@live.be pour plus d’informations, contacter Claire Turam (Animatrice du Conseil Communal des Jeunes de Hannut) & 019 630 530 ou ccjhannut@gmail.com

    Merci vivement de votre collaboration !

    Source :http://www.hannut.be/hannut-actu/Photo > http://gnagna874.skynetblogs.be

  • Imprimer

    ON S'APPRÊTE À COMMÉMORER LE CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE.

    ProjetLoots3.jpg

    Le 11 novembre approche.

    Isabelle Masson-Loodts est d’origine hannutoise & à une formation d'archéologue et historienne de l'art.

    Elle est aujourd'hui journaliste indépendante. Elle réalise de nombreux reportages et chroniques dans la presse écrite mais aussi en radio et télévision.

    Elle est l'auteure, avec son papa le Docteur Patrick Loodts, du livre « La Grande Guerre des Soignants. Médecins, infirmiers et brancardiers de la Grande Guerre », paru en 2009 aux hannut,blog,centenaire,première,guerre,mondiale,isabelle masson-loodtsEditions Memogrames. C'est à l'occasion de la rédaction de ce livre qu'elle s'est intéressée à la Première Guerre Mondiale. Ses intérêts pour l'environnement et pour l'Histoire ont convergé autour du projet « Paysages en bataille », une grande enquête initiée en 2010 sur le thème des séquelles environnementales de la Grande Guerre.

    Après une première série de publications en 2012, grâce au soutien du Fonds pour le Journalisme elle poursuit ce projet avec l'écriture d'un livre, et l'élaboration d'une série de capsules audio-visuelles.

    Paysages en bataille c’est > 1 enquête - 1 blog - 200 capsules vidéo - 1 app pour smartphone

    Découvrir les 4 ans de la Grande Guerre au travers de la lecture des paysages contemporains sur

    Je vous invite à découvrir le site www.paysagesenbataille.be, …… Pour tout savoir !

  • Imprimer

    BRAIVES: “ DEUX BOMBES DANS MON JARDIN ”

    1891396594_ID8074017_crhwgeojoie_obus_braivesd_H423PW_0.jpgIl y a 10 jours, le Braivois, Frédéric Paquot, a découvert deux obus dans son jardin en réalisant des travaux. Heureusement, le service de déminage de l’armée est intervenu pour faire exploser les deux bombes dans un champ voisin.

    Drôle de surprise pour Frédéric Paquot, habitant de la rue de Vissoul à Ville-en-Hesbaye (Braives), qui, il y a dix jours, est tombé sur deux obus datant de la première guerre mondiale en creusant sa nouvelle terrasse dans son jardin.

     Un reportage à lire ce mercredi dans La Meuse Huy-Waremme

     Source > Sudpresse > Publié le Mercredi 5 Septembre 2012 à 07h49 > Photo: O.J.

  • Imprimer

    VERS UNE "GUEGUERRE" DES CAFÉS ? NON !

    Hannut Nouvel incident nocturne ce week-end avec, cette fois, un blessé

    t-20120220-H3P58K-0.jpgDécidément, Hannut ne parvient pas à sortir de cette spirale de violence. Ce week-end, un jeune homme a été blessé au Fo 2.0, l’établissement où se trouvait jadis le Forum, dans la rue Zénobe Gramme. Selon le patron du lieu très fréquenté par les jeunes, c’est le gérant d’un autre bistrot hannutois qui, assisté de quelques sbires, est à l’origine de l’agression.

    A une semaine de l’application du couvre-feu imposé par les autorités locales, l’ambiance reste surchauffée dans la cité hesbignonne.

    A coups de bouteille > Dimanche matin, un jeune qui terminait sa nuit festive au Fo 2.0 a été agressé par plusieurs individus. Blessé, le garçon a été transporté à la clinique Notre-Dame de Waremme par les pompiers hannutois.

    “ Nous avons organisé ce samedi une soirée animée par DJ Dominico, un artiste du genre unanimement reconnu en Belgique ”, explique Tanguy Benoît, le patron du Fo 2.0.

    “ Alors que tout se déroulait au mieux, le patron d’un petit bistrot situé au centre de Hannut s’est présenté à l’entrée, accompagné de ses sorteurs et de quelques-uns de ses clients. Il était déjà 4 heures du matin, raison pour laquelle je leur ai refusé l’accès, précisant que je souhaitais terminer la soirée avec mes clients. ”

     Les individus forcent alors l’accès, bousculant le portier. > “ Ils ont aussi refusé de s’acquitter des 2 euros d’entrée ”, poursuit Tanguy Benoît. “ Par la suite, le patron de l’autre bistrot s’en est pris à l’un de mes jeunes clients, prétextant que celui-ci l’avait regardé de travers. Avec les individus qui l’accompagnaient, ils ont frappé le garçon à coups de bouteilles en verre. Lorsqu’il s’est retrouvé à terre, ils l’ont roué de coups de pied. ”

    Les engagements de Tanguy > Dès ce lundi, Tanguy Benoît déposera plainte contre les présumés responsables de l’agression. “ Le cafetier en question cherche la guerre, sans doute par jalousie ”, ajoute-t-il. “ Ce sont juste quelques individus qui sèment la zizanie. Le couvre-feu imposé par les autorités locales est sans doute une bonne chose pour calmer le jeu. Je le respecterai à la lettre. Dès le week-end prochain, je ne servirai plus à boire dès 2H30.

    Et tous mes clients se trouveront à l’extérieur de mon établissement dès 3H00, je m’y engage. ”

    Tanguy Benoît du FO 2.0 accuse un autre cafetier d’être à l’origine des nouveaux troubles dimanche.

    Source > Sudpresse > Lundi 20 février 2012 n.c.