greve - Page 2

  • Imprimer

    SNCB : LE PRÉAVIS DE GRÈVE DU 3 OCTOBRE PROVISOIREMENT MAINTENU

    58946624_B9720349Z_1_20120927134035_000_GDG9FO7M_1-0.jpgLe préavis de grève sur le rail pour le 3 octobre est provisoirement maintenu, ont annoncé les délégués syndicaux des cheminots, jeudi, à l'issue d'une réunion avec le cabinet du ministre des Entreprises publiques Paul Magnette.

    Les délégués syndicaux vont consulter leur base jeudi après-midi et prendront ensuite une décision définitive.

     "Rien de concret ne nous a été proposé et la position du cabinet n'a pas évolué", a réagi Luc Piens du syndicat CSC-Transcom. "Le ministre est toujours favorable à une structure bicéphale et aucune garantie n'a été apportée en ce qui concerne la ponctualité et le personnel."

    Les syndicats semblaient d'ailleurs pessimistes quant à la possibilité d'éviter la grève de 24 heures, prévue le 3 octobre et qui doit débuter à 22h00 la veille. Les syndicats se réunissent jeudi après-midi avec leur base respective, avant de prendre une décision quant au mouvement de grève en front commun. Celle-ci devrait être connue en début de soirée.

    Une nouvelle réunion de concertation a été proposée aux syndicats lundi, en présence du ministre Magnette,

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Jeudi 27 Septembre 2012 à 13h40

  • Imprimer

    GRÈVE OU PAS LE 3 OCTOBRE À LA SNCB: DÉCISION JEUDI APRÈS-MIDI

    925505751_B9720089Z_1_20120926153453_000_GAO9ED6A_1-0.jpgLes syndicats au sein de la SNCB prendront une décision définitive jeudi après-midi quant à une possible grève de 24 heures le 3 octobre prochain sur le rail. Une nouvelle réunion de concertation sur la future structure du groupe ferroviaire est prévue jeudi matin entre le front commun syndical et le cabinet du ministre des Entreprises publiques, Paul Magnette.

    Les syndicats ont déjà eu une entrevue ce mercredi au cabinet du ministre. «Les propositions deviennent plus concrètes et donc aussi plus techniques», résume Luc Piens, de la CSC-Transcom, sans en dire davantage.

    Le front commun syndical effectuera jeudi après-midi, dans la foulée de la réunion avec le cabinet Magnette, une évaluation des discussions. Une décision définitive quant à la grève sera alors prise, indique de son côté Jos Digneffe, de la CGSP-Cheminots. Le responsable syndical se dit toutefois pessimiste quant à la possibilité d’encore éviter la grève.

    Un préavis de grève de 24 heures à partir du mardi 2 octobre à 22h a été déposé. Les syndicats demandent une structure intégrée pour les chemins de fer là où le ministre des Entreprises publiques se prononce en faveur d’une structure bicéphale.

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Mercredi 26 Septembre 2012 à 15h35 Belga

  • Imprimer

    LES SYNDICATS DES CHEMINOTS ANNONCENT UNE GRÈVE LE 3 OCTOBRE

    1341216676_B9718884Z_1_20120921173301_000_GMM97GCU_1-0.jpgLes syndicats des cheminots viennent d’annoncer le dépôt d’un préavis de grève pour le 3octobre. Les nouvelles négociations entre les syndicats et le ministre des Entreprises publiques Paul Magnette (PS) au sujet de la future structure de la SNCB, n'ont en effet pas abouti à un accord.

    Les syndicats et le gouvernement négocient déjà depuis quelques semaines au sujet de la l'organisation future que doivent avoir les chemins de fer en Belgique. Les organisations syndicales plaident pour une structure intégrée qui est, selon elles, "le seul modèle à privilégier pour garantir les priorités des usagers et des cheminots". Paul Magnette, quant à lui, préfère une structure duale avec, d'une part, une société de transport, la SNCB, et, d'autre part, une entité gestionnaire du réseau et des infrastructures, Infrabel. Dans ce scénario, la SNCB-Holding disparaîtrait donc.

    Dans un communiqué, le front commun syndical fait savoir que cinq scénarios ont été proposés vendredi, mais "qu'aucun d'entre eux n'évoquait celui d'une structure intégrée".

    Les organisations représentatives vont à présent informer leur base à partir du 25 septembre "sous forme d'assemblées générales, sans porter atteinte à la circulation du trafic ferroviaire". Viendra ensuite la grève de 24 heures, qui débutera le mardi 2 octobre à 22 heures, pour prendre fin 24 heures plus tard, le mercredi 3 octobre.

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Vendredi 21 Septembre 2012 à 16h27 D.G.

  • Imprimer

    UNE GRÈVE DES TRAINS POSSIBLE LE 3 OCTOBRE

    751048845_B9718420Z_1_20120919131818_000_GBI94OB7_1-0.jpgDes grèves dans les chemins de fer sont possibles dans le courant du mois d’octobre. Les syndicats redoutent les conséquences d’une restructuration. Ils rencontrent le ministre Magnette vendredi.

    Si la rencontre prévue entre le ministre des Entreprises publiques et les syndicats ne permet pas de «signe positif», une grève des trains sera programmée le 3 octobre. D’autres actions sont possibles les 10 et 11 octobre aussi.

    Ce mercredi matin, les syndicats des cheminots de la CGSP et de la CSC Transcom distribuaient des tracts dans les grandes gares du pays, afin de faire valoir leur point de vue auprès des voyageurs dans le cadre du dossier concernant la restructuration de la SNCB.

    Le ministre Magnette, soutenu par le gouvernement, défend l'option d'une structure bicéphale, à savoir l'opérateur SNCB et le gestionnaire de l'infrastructure Infrabel. Les syndicats défendent, quant à eux, l'idée d'une structure intégrée, à l'instar de la situation prévalant avant la scission de la SNCB en 2005.

    En distribuant des tracts, le front commun syndical souhaite illustrer les effets néfastes d'une telle scission pour le rail belge

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Mercredi 19 Septembre 2012 à 13h16 Belga

  • Imprimer

    LES BUS DU DÉPÔT D'OREYE À L'ARRÊT

    804390556_ID7877084_busoreye_120735_H3YCA6_0.JPGEncore à l’arrêt entre 17h et 18h ce mardi.

    En raison d’un mouvement social touchant les dépôts d’Oreye et de Jemeppe, les lignes desservies par ces dépôts sont actuellement à l’arrêt. Elles reprendront après-midi mais seront de nouveau bloquées entre 17h et 18h. Selon la direction du TEC, cet arrêt de travail est non préavisé. Elle le déplore et condamne cette “ grève sauvage ”.

    Le syndicat libéral proteste contre la répartition des délégués syndicaux permanents pour les TEC. Il a décidé de mener des actions cette semaine au jour le jour. D’autres perturbations sont donc à prévoir dans les prochains jours.

    Pour plus d’infos: www.infotec.be ou 04/361.94.44 & dans votre journal de demain

    Source > Sudpresse > Publié le Mardi 3 Juillet 2012 à 12h10 DAP

  • Imprimer

    SNCB : IL N’Y AURA PAS GRÈVE CE VENDREDI

    phpThumb_generated_thumbnailjpg.jpgCompte tenu de l’article édité ce matin sur ce blog,  voici quelques précisions importantes !

    La rumeur circulait : arrêt de travail le 11 mai. Mais le type d’actions prévues ne sera précisé que ce vendredi. Il ne devrait donc pas y avoir de grève sur le rail, demain vendredi.

    Le type d’actions prévues dans le préavis que le Syndicat Autonome des Conducteurs de Trains (SACT) a déposé mercredi à la SNCB ne sera précisé que ce vendredi. Il ne devrait donc pas y avoir de grève sur le rail, demain vendredi.

    Le syndicat indépendant qui dénonce l’entrée en vigueur de tests psychotechniques que les conducteurs vont devoir passer tous les trois ans, en plus de nombreux autres tests médicaux et d’évaluation dont ils font déjà l’objet chaque année. La SNCB rappelle qu’il s’agit là de l’application d’une directive européenne de 2007, qui s’applique à tous les conducteurs dans tous les pays et que, jusqu’ici, aucun de conducteurs qui avait passé l’examen n’a échoué.

    Les autres syndicats, dont les deux « majoritaires » CGSP Cheminots et CSC Transcom ne soutiennent pas l’action du syndicat autonome.

    Source > http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2012-05-10/sncb-il-n-y-aura-pas-greve-ce-vendredi-914875.php > ERIC RENETTE > jeudi 10 mai 2012, 15:04