distribution - Page 2

  • Imprimer

    HANNUT > JOURNÉE DE L’ARBRE – LE SAMEDI 26 NOVEMBRE 2016

    A vos bêches, prêts, plantez ! Voilà que l'automne touche tout doucement à sa fin ! Les jardiniers le savent : c'est le moment de réaliser les plantations d'arbres et arbustes.

    A cette occasion, la Ville de Hannut organise le 26 novembre 2016 une distribution de plants dans le cadre de la journée de l’arbre.

    De 14h à 17h à la bibliothèque communale de Hannut (43, rue de Landen)

    Cette année, la Ville de Hannut a été retenue par la Région wallonne parmi les 50 communes distributrices de plants gratuits à la population. Après  le sorbier en 2014 et le charme en 2015, c’est l’érable qui sera mis à l’honneur en 2016. Des plants d’érables, mais également de cassis, de groseilliers, de framboisiers, de charmes, de prunelliers, de poiriers sauvages, de pommiers sauvages, de saules des vanniers, des sorbiers des oiseleurs etc, seront donc mis à disposition des citoyens.

    L’occasion également de venir découvrir le monde des arbres à travers différentes activités ludiques :

    Spectacle conté « d’Arbre et de lunes» à 15h. Réservations obligatoires au 019/51.23.16

    Sélection d’ouvrages par la bibliothèque

    Tables de jeux pour petits et grands

    Fabrication de « bombes à graines »

    Défi « 0 déchet dans mon assiette »

    Dégustation et distribution de variétés anciennes de pommes

    Grand jeu des pollinisateurs

    Exposition

    Renseignements : Service environnement – 019/51.93.68 – environnement@hannut.be

    Dans le cadre de la Journée de l’Arbre 2016

    Spectacle conté pour adultes – ados – enfants dès 6 ans

    Samedi 26 novembre à 15h à la Bibliothèque communale –réservation indispensable au 019/51.23.16.

    Entrée gratuite

    "D’Arbre et de Lunes" de Cindy Sneessens

    Ce récit où s’entremêlent souvenirs et contes traditionnels est une ode aux forêts sauvages et enchantées.

    Il puise son inspiration à la source des druides, des vieux chênes, des fées, des sorcières.... Et de la lune, cette grande gardienne de la nuit.

    C’est une histoire d’amour entre un enfant, une vieille louve et la lune blanche.

  • Imprimer

    HANNUT > JOURNÉE DE L’ARBRE – LE SAMEDI 26 NOVEMBRE 2016

    A vos bêches, prêts, plantez ! Voilà que l'automne touche tout doucement à sa fin ! Les jardiniers le savent : c'est le moment de réaliser les plantations d'arbres et arbustes.

    A cette occasion, la Ville de Hannut organise le 26 novembre 2016 une distribution de plants dans le cadre de la journée de l’arbre.

    De 14h à 17h à la bibliothèque communale de Hannut (43, rue de Landen)

    Cette année, la Ville de Hannut a été retenue par la Région wallonne parmi les 50 communes distributrices de plants gratuits à la population. Après  le sorbier en 2014 et le charme en 2015, c’est l’érable qui sera mis à l’honneur en 2016. Des plants d’érables, mais également de cassis, de groseilliers, de framboisiers, de charmes, de prunelliers, de poiriers sauvages, de pommiers sauvages, de saules des vanniers, des sorbiers des oiseleurs etc, seront donc mis à disposition des citoyens.

    L’occasion également de venir découvrir le monde des arbres à travers différentes activités ludiques :

    Spectacle conté « d’Arbre et de lunes» à 15h. Réservations obligatoires au 019/51.23.16

    Sélection d’ouvrages par la bibliothèque

    Tables de jeux pour petits et grands

    Fabrication de « bombes à graines »

    Défi « 0 déchet dans mon assiette »

    Dégustation et distribution de variétés anciennes de pommes

    Grand jeu des pollinisateurs

    Exposition

    Renseignements : Service environnement – 019/51.93.68 – environnement@hannut.be

    Dans le cadre de la Journée de l’Arbre 2016

    Spectacle conté pour adultes – ados – enfants dès 6 ans

    Samedi 26 novembre à 15h à la Bibliothèque communale –réservation indispensable au 019/51.23.16.

    Biblio.jpgEntrée gratuite

     

    "D’Arbre et de Lunes" de Cindy Sneessens

    Ce récit où s’entremêlent souvenirs et contes traditionnels est une ode aux forêts sauvages et enchantées.

    Il puise son inspiration à la source des druides, des vieux chênes, des fées, des sorcières.... Et de la lune, cette grande gardienne de la nuit.

    C’est une histoire d’amour entre un enfant, une vieille louve et la lune blanche.

  • Imprimer

    LES SAUCES « COLONA » FABRIQUEES A WAREMME ENFIN DANS NOS MAGASINS

    1123636887_.jpg

    Colona vend désormais ses sauces dans certaines grandes surfaces de la région.

    Une démarche récente que l’entreprise familiale basée à Waremme développe en raison de la demande croissante des particuliers.

    Majoritairement exportées, les sauces Colona sont maintenant vendues au détail.

    Notre arrivée dans deux magasins de la région, au … Lire la suite ici ...

    Source > Rédaction en ligne de JM sur > http://www.lameuse.be/1292597

    Depuis quatre générations, la société COLONA fabrique une gamme complète de mayonnaises et sauces émulsionnées.

    COLONA est dotée d'une infrastructure moderne et conforme aux normes européennes. Elle offre à ses clients une qualité constante et un service irréprochable. Plus de 90% de sa production est exportée dans le monde entier.

    De taille humaine, COLONA reste à l'écoute des demandes spécifiques qui lui parviennent, et ce afin de répondre aux besoins du marché national et international.

    Source > http://www.colona.be/fr

  • Imprimer

    LA DISTRIBUTION > LES DEBOUCHES TRES NOMBREUX

    distribution_0.jpg

    Un terrain de jeu géant avec 400 métiers.

    C’est l’une des caractéristiques de la distribution : le turn-over y est très faible, entre 5 et 10%. Si les employés quittent très rarement leur enseigne alors que leur salaire – à quelques exceptions près – ne se distingue pas par son attractivité, c’est donc qu’ils s’y sentent bien. Mais en quoi le secteur est-il séduisant? « Le personnel se sent bien tant qu’il est imprégné des valeurs de l’entreprise et qu’il ne vit pas dans le stress de perdre son emploi », répond Jérôme Pryszlak. « Les emplois y sont en effet durables et non dé localisables », enchaîne Jean-Louis Dethise, « et – chez Colruyt en tout cas – les employés participent aux bénéfices, c’est une motivation supplémentaire ». « Les passerelles et possibilités de promotion sont nombreuses et permettent à ceux et celles qui sont passionnés d’effectuer un beau trajet au sein de leur entreprise », ajoute Patrick Debersaques. Et ces trajets peuvent être très variés, car – et peu de jeunes en ont conscience – la distribution offre un panel de fonctions très diversifié.

     MEDECINS ET ARCHITECTES

    « Le terrain de jeu dans notre secteur est gigantesque », confirme Caroline Barbieux. « Chez Delhaize, nous avons par exemple besoin de médecins, de vétérinaires, de nutritionnistes et même d’architectes. Nous avons d’ailleurs un nouveau slogan : « 400 métiers, une même passion !». Les jeunes qui sont peu diplômés peuvent également faire une belle carrière s’ils ont la bonne attitude.» « Les intérimaires qui viennent chez nous sont surpris quand on cherche à les orienter vers la grande distribution », conclut Pascale Sauveur. « Le secteur offre de nombreuses ouvertures quelle que soit leur branche».

    « L’intérimaire n’est plus considéré comme un simple renfort »

    Et l’intérim ? Quelle place occupe-t-il dans le secteur de la grande distribution ? Réunis mercredi dernier dans notre siège de Bouge, les invités au débat de JobsRégions avouent qu’ils préfèrent confier la sélection à leurs propres recruteurs parce que ceux-ci connaissent mieux la culture de leur entreprise et ses exigences. En tant qu’agence d’intérim wallonne, Trace compte cependant parmi ses clients quelques grosses sociétés actives tant dans l’alimentation que dans les articles de sport

    > DANS LA DUREE

    Et la première constatation de Pascale Sauveur, claire et nette, concerne les profils recherchés. «Alors  qu’auparavant, l’intérimaire était davantage considéré comme un renfort, aujourd’hui, il s’inscrit dans la durée », explique la district manager de Charleroi. « Conséquence: nos clients recherchent de plus en plus des profils de qualité. Et quand on leur a fourni un pool qui leur donne pleine satisfaction, ils veulent le retrouver la fois suivante. Il y a des liens qui se créent », note Pascale Sauveur, qui ajoute que Trace est aujourd’hui fort sollicité pour la gestion des étudiants. Ce qui serait plutôt une bonne nouvelle. « Les étudiants sont nombreux dans le secteur, ce qui est un léger signe de reprise économique », conclut-elle.

    RECRUTEMENT - CRITERES DES EMPLOYEURS

    La culture d’entreprise et le savoir-être au top !

    Colruyt dispose d’un service de sélection de 50 personnes, Delhaize vient de centraliser le sien tout en développant un  processus très professionnel, Lidl est un adepte de l’e-recrutement… La raison d’être de ces dispositifs: les nouveaux venus doivent impérativement coller à la culture de l’entreprise. Une exigence qui prime sur beaucoup d’autres. « Nous faisons d’abord une sélection très affinée des CV reçus », explique Caroline Barbieux (Delhaize). « Les candidats rencontrent ensuite nos recruteurs professionnels qui regardent si leur profil s’accorde avec les qualités de la marque. Puis, ils sont mis en situation et observés de manière neutre par des gens de terrain qui ne connaissent pas ou oublient leur CV. Cette méthode de recrutement donne de bons résultats. La preuve: nous avons un très faible turn-over. »

    100.000 CANDIDATURES

    Une triple barrière qui ne décourage pas les candidats à se presser aux portillons. Jean-Louis Dethise : « Notre staff traite 100.000 demandes par an, 10.000 sont invités à un entretien et 2500 sont engagés. La qualité du recrutement est primordiale : il faut que le candidat corresponde au profil, mais également que la société réponde à ses souhaits. Chez Colruyt, nous accordons une grande importance au bien-être de notre personnel. C’est lui qui génère la bonne ambiance dans nos magasins.» « Nous avons beaucoup de postes à offrir dans nos enseignes Metro », révèle Jérôme Pryszlak, « et nous cherchons également à ancrer la valeur de l’entreprise dans le comportement. Nous prônons le « care and share »: «Comporte-toi sur ton lieu de travail comme chez toi !» Très différente est la démarche en vogue chez Lidl au sein de ses 300 magasins, qui utilisent tous l’e-recrutement. «Les responsables utilisent l’e-recrutement et consultent les CV sur leurs tablettes informatiques. En plus d'être efficace et rapide, la solution en ligne se révèle conviviale et offre une meilleure protection des données », assure Patrick Debersaques. « Cette flexibilité, principalement au niveau du midle-management, fait très peur et est un frein à l’embauche, tout comme la méconnaissance des langues », reconnaît Pascale Sauveur, qui admet également que les clients de Trace accordent souvent au savoir-être davantage d’importance qu’aux compétences.

     CHERCHE GÉRANT(E)S

    « Chez Lediscount et Eurobazar, nous éprouvons des difficultés à trouver des gérants », note Michel Hoogewijs. « Ces gens doivent être en harmonie avec les vendeurs mais les qualités intrinsèques ne sont pas faciles à repérer, c’est pourquoi nous avons recours aux jeux de rôle. » Tout cela ne doit pas faire oublier qu’à côté de ces hommes ou femmes de terrain (gérants, chefs de rayon, bouchers…), les entreprises de la distribution cherchent également des diplômés en tous genres, notamment en IT, marketing, finances… voire, comme chez Delhaize, des profils scientifiques (agronomes, bio-ingénieurs…). « Pour ceux-là, nous n’attendons pas les candidats, nous prospectons le marché en quête des diplômes », conclut Jean-Louis Dethise.

    Source > C.S. sur > http://www.jobsregions.be

  • Imprimer

    LE SECTEUR DE LA DISTRIBUTION RECRUTE TOUJOURS.

    distribution.jpg

    La distribution recrute toujours. Même les moins diplômés peuvent envisager une belle carrière dans le secteur.

    La crise et la guerre des prix qui en a découlé n’a que très peu affecté le secteur de la distribution (400.000 emplois, 6,5% des salariés en Belgique). Les magasins de proximité et les discounters s’en sont même sortis renforcés. JobsRégions a réuni les responsables de plusieurs grandes enseignes lesquelles recrutent toujours tous azimuts. Et les profils sont beaucoup plus variés qu’on le pense.

    C’est Colruyt qui se veut le plus rassurant, chiffres à l’appui : le numéro un du retail belge envisage d’engager 2.500 personnes cette année, dont 700 pour occuper de nouveaux postes. Soit un statu-quo par rapport à 2013. « La crise n’a pas d’influence sur le volume de nos ventes, c’est la marge bénéficiaire qui diminue car les gens cherchent le meilleur prix », explique Jean-Louis Dethise. Si les enseignes ont dû se livrer à une guerre des prix ces dernières années, ce sont logiquement les discounters qui ont mieux tiré leurs épingles du jeu. Michel Hoogewijs : « Nos magasins Lediscount et Eurobazar ont bien grandi, sans trop ressentir la crise. Deux ouvertures sont d’ailleurs prévues en fin d’année. Et entre 20 et 30 nouveaux collaborateurs sont attendus.» Quant à Lidl, s’il n’avance pas de chiffres, il annonce des engagements à la hausse. « Notre marque commence à être mieux connue », justifie Patrick Debersaques. «Mais nous avons dû nous reprofiler : du concept de hard discounter vers celui de smart discounter. ».

     NOUVEAU COMPORTEMENT Une stratégie qui résulte de l’observation du comportement des clients, lesquels ne remplissent plus leur caddy à ras bord aussi  facilement qu’avant. « Nos enseignes de proximité sont en pleine expansion, elles ont mieux résisté à la crise que nos magasins intégrés », confirme Caroline Barbieux, qui ajoute : « En matière de recrutement, la tendance globale est à la hausse légère. Mais il faut savoir que nos recruteurs visent davantage la qualité que la quantité» Dans un autre segment de la distribution, l’optimisme est de mise également chez Metro Cash & Carry. « Nous avons aussi constaté une petite baisse des visites dans les plus gros magasins », explique Jérôme Pryszlak. « Mais le secteur a toujours du potentiel. Notre groupe va encore ouvrir deux nouveaux magasins en septembre, un à Namur et un à Forest. Ce sont environ cent places qui seront donc à pourvoir d’ici la fin de l’année. Et même si nous privilégions la mobilité interne, nous  rechercherons encore une quarantaine de collaborateurs lors des Jobdays en juin. » A bon entendeur...

    DES CHEFS DE RAYON ET DES GÉRANTS Quelles sont les fonctions à pourvoir dans la distribution ? Le panel est aussi large que l’assortiment des produits belges aux rayons fromages. Les enseignes recherchent un peu de tout, des caissières et spécialistes du frais aux personnes diplômées en marketing et finances. Mais nos invités nous l’ont soufflé à l’oreille: les recruteurs éprouvent surtout des difficultés à trouver des chefs de rayons et des gérants. Et si vous êtes agronome ou vétérinaire, vous ne resterez pas longtemps sur la paille non plus car il y a certainement une place qui vous attend quelque part également ! CHRISTIAN SONON

    Les intervenants > ICI

    Source CHRISTIAN SONON sur > http://www.jobsregions.be

  • Imprimer

    CPAS DE HANNUT > UN NOËL AUX ENFANTS LES PLUS DÉMUNIS

    image-clipart-cadeaux-noel.jpg

    Ce vendredi 27 décembre, le CPAS de Hannut organisera une distribution de cadeaux de Noël aux enfants de leurs bénéficiaires les plus démunis.

    Ce moment convivial autour d’un chocolat chaud et de ses friandises pour les petits aura lieu dans la salle du Conseil, au CPAS, rue de l’Aîte, 3 à Hannut, de 9h30 à 11h30.

    Source > ML >Directrice Générale du C.P.A.S.de Hannut

  • Imprimer

    LA VILLE DE HANNUT ET LA PROVINCE DE LIÈGE VOUS OFFRENT DES PLANTS D’ARBRES ET D’ARBUSTES FRUITIERS

    256666942_224.jpg

    Journée de L’arbre samedi 23 novembre 2013 de 14 à 16h

    Dans le cadre de la journée de l’arbre 2013, le Service Environnement et la Bibliothèque de la Ville deHannut en partenariat avec la Province de Liège, vous invite à découvrir la richesse de nos vergers dans les locaux de la Maison Provinciale du Canton de Hannut, Rue Zénobe Gramme 48.distribution des arbres et arbustes fruitiers (1 par ménage)

    • Accueillons les oiseaux dans nos jardins, Service Environnement de la Ville
    • Des fiches conseils pour vous aider à replanter vos arbres ;
    • Des analyses de sols gratuites ;
    • Un verre de jus de Pomme afin de promouvoir les artisans de chez nous ;
    • Trucs et astuces pour préserver vos arbres, par le Centre wallon fruitier
    • Animation autour de la ruche, par les services agricoles et en présence d’un apiculteur
    • La bibliothèque prend l’air… les livres se mettent au vert, tables thématiques et histoires et jeux à la minute par la Bibliothèque communale et la ludothèque
    • Les formations en horticulture, par l’Enseignement Provincial de Promotion sociale de Huy

    Ouverture officielle de l’oPenado à 14h

    Mais aussi, l’inauguration officielle par la Députée Provinciale en charge des affaires sociales de l’Openado-Hannut : lieu d’écoute et d’accompagnement des jeunes en difficulté ou en souffrance et de leur famille. Les locaux seront accessibles au public.

    Renseignement : Service Environnement & 019 630 513

    Source > hannut.be

  • Imprimer

    DISTRIBUTION D’ARBRES FRUITIERS PAR ECOLO HANNUT

    1452337_10202363303873462_1726706361_n.jpg

    Ce samedi 23 novembre Place Lucien Gustin (Kiosque) , Ecolo Hannut distribuera des plants d’arbustes à petits fruits ( groseilliers, cassissiers, framboisiers) afin de sensibiliser la population à la question des circuits courts.

    Par ce geste symbolique, Ecolo veut rappeler qu’il est plus que jamais nécessaire de soutenir la production locale et de qualité, qui fait vivre les agriculteurs et les producteurs de nos régions.

    De nombreux aliments arrivent dans nos assiettes après avoir parcouru des milliers de kilomètres. Ce système mondialisé, qui vise le profit avant tout, rend difficile le contrôle de toutes les étapes de la chaine. Des aliments pas toujours de qualité, des risques pour la santé, une délocalisation de l’emploi, un impact accru sur l’environnement… sont quelques-unes des conséquences de ce mode de production.

    Face à cela, Ecolo soutient à tous les niveaux de pouvoir le développement des circuits courts.

    Un circuit court, c’est un mode de production et de commercialisation de l’alimentation qui vise à rapprocher le producteur du consommateur. Du champ à l’assiette, de l’étable à la table… Un chemin plus direct avec des plus-values multiples pour l’économie locale, pour la qualité de l’alimentation et pour l’environnement.

    Soutenir les circuits courts c’est aussi encourager les citoyens à changer leur habitude de consommation, c’est une démarche simple avec de grands effets et aussi facile que de planter un arbuste !

    De 10 à 12h Place lucien Gustin

    Source > https://www.facebook.com