danger - Page 3

  • Imprimer

    LE RETOUR DE MEGAUPLOAD > PREMIÈRES ARNAQUES SUR FACEBOOK > ATTENTION

    267487628.jpg

     «Mega», le nouveau Megaupload, sera disponible le 19 janvier. Les premières arnaques arrivent sur Facebook.

    Kim Dotcom, le créateur de Megaupload, a décidé de lancer son nouveau site de téléchargement, Mega, le 19 janvier 2013, tout juste un an après la fermeture de Megaupload.

    Une page Facebook profite de l’événement pour arnaquer les futurs utilisateurs de «Mega».

    Une page «MEGA IS BACK» propose de remporter un compte Premium aux 200.000 premiers fans de la page. Or une fois qu’on «like» cette page, il nous est demandé de payer pour profiter de cette offre. Kim Dotcom a rapidement annoncé que cette page était un fake sur son compte Twitter.

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Vendredi 4 Janvier 2013 à 14h29 E.Z.

  • Imprimer

    MERDORP: “ LA SÉCURITÉ DE NOS ENFANTS EST EN DANGER ”

    1495156213.jpgOn roule trop vite dans la rue Longue Vesse.

    Profitant du scrutin communal d’octobre dernier, une grande majorité des habitants de la rue Longue Vesse, à Merdorp, ont interpellé les autorités hannutoises afin qu’un projet de sécurisation de leur quartier soit étudié.

    Une pétition a été transmise peu avant le dernier scrutin communal à l’échevin Jadot, habitant du village. Celle-ci, signée par la plupart des habitants de la rue Longue Vesse, dénonce un problème de vitesse excessive sur cette route située en pleine agglomération.

    “ Les automobilistes qui viennent des campagnes de Thisnes empruntent cette voirie pour entrer dans notre village, mais ils ne ralentissent pas pour autant ”, estime une riveraine. “ Je suis mère de trois enfants et je n’oserais pas les laisser sortir côté rue. Même les tracteurs, surtout lorsqu’ils circulent à vide, roulent trop vite. Un enfant traverserait à ce moment, il ne serait plus là après pour vous le raconter! ” “ Nous ne pouvons pas installer des chicanes partout, réagit le bourgmestre Hervé Jamar, parce que ces dispositifs génèrent du bruit, que personne n’en souhaite devant sa maison et que certaines provoquent des fissures dans les habitations. ” Le mayeur hannutois se dit néanmoins prêt à réfléchir à d’autres solutions. “ Quand nous avons placé un radar préventif dans cette rue, nous avons paradoxalement constaté que la plupart des contrevenants étaient du quartier ”, précise-t-il. “ Ceci dit, nous nous informons quant à la faisabilité d’installer des bandes sonores sur les voiries à problème. Celles-ci sont audibles par les automobilistes, mais pas par les riverains. ”

    En savoir plus dans notre édition « papier »

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Lundi 10 Décembre 2012 à 07h05 DIDIER DE HOE

  • Imprimer

    ACCIDENT : COMMENT NOTRE CERVEAU CALCULE LE DANGER

    verkeer-auto-duizelig-170_400_09.jpgUne zone très spécifique du cerveau traite l’information nécessaire pour détecter un danger de collision.

    Quelle distance nous sépare-t-elle d’un objet ? A quelle vitesse celui-ci se déplace-t-il, ou nous déplaçons-nous vers lui ? Quel est le risque de collision ? Ces questions, le cerveau doit y répondre, et vite, afin d’évaluer le danger. Mais comment se déroule ce processus ?

    Pour la première fois, des neurologues de l’université McGill (Montréal) ont réussi à en décortiquer les différentes étapes, depuis la perception visuelle jusqu’au traitement de l’information par des neurones ultraspécialisés. Ils ont eu recours à des modèles mathématiques et à des techniques d’enregistrement extrêmement sophistiqués, qui se traduisent, finalement, par un schéma assez simple.

    Un : l’œil réagit à des stimuli élémentaires, comme des petits points de lumière.

    Deux : d’autres cellules nerveuses des voies optiques combinent ces signaux basiques, et répondent à des stimuli plus complexes, comme les lignes droites.

    Trois : un peu plus loin dans le trajet de l’information, encore davantage de complexité, comme la reconnaissance des angles.

    Quatre : une recombinaison, dans le cerveau, qui permet par exemple de reconnaître un visage ou un objet.

    Cinq : c’est alors que par un calcul « remarquablement simple » (selon les spécialistes de l’université McGill), une dernière région du cerveau démultiplie ces données, et nous fournit tous les renseignements nécessaires sur les caractéristiques dynamiques de l’objet (sa distance, sa vitesse, fonce-t-il sur nous ?, passera-t-il à côté de nous ?…).

    Comme l’expliquent les auteurs, « l’un des aspects les plus intéressants de ce processus est qu’il semble être de même nature que celui constaté chez les mouches et les coléoptères, ce qui porte à croire que l’évolution a résolu le problème voici au moins quelques centaines de millions d’années ».

    Les résultats de ces recherches fascinantes sont publiés dans la revue « PNAS ».http://www.pnas.org/

    Source www.passionsanté.be

  • Imprimer

    HANNUT > ATTENTION AUX FAUX AGENTS DES EAUX !!!!

    1190045225_ID7566570_escro_130241_H3RJRN_0.JPGHannut: un faux agent des eaux distrait un nonagénaire pendant qu’on fouille sa maison

    René, un Hannutois de 90 ans, s’est fait avoir par un faux employé de la société wallonne des eaux (SWDE). Pendant qu’il distrayait le nonagénaire, un complice a visité la maison et emporté un peu plus de 600€.

    >Lisez l’article complet dans votre Meuse Huy-Waremme de ce jeudi.

    Source > Sudpresse > Publié le Jeudi 5 Avril 2012 à 04h01 > Photo prétexte d’une personne âgée escroquée (H.P.)