cv - Page 4

  • Imprimer

    INFO BOULOT > 4 CHOSES À FAIRE AVANT DE RÉDIGER VOTRE CV

    ordinateur_cafe.jpg

    Vous devez écrire ou réécrire votre CV mais vous ne savez pas par où commencer?

    Cela peut effectivement semblez compliqué : comment vous vendre de manière honnête et efficace, sans vous sous-estimer pour autant ?

    Pour vous simplifier la tâche, préparez la rédaction de votre curriculum vitae en rassemblant quelques informations. Il sera ensuite bien plus facile d'écrire votre CV.

    1. Listez tous les postes et fonctions que vous avez occupés

    Vous avez sans doute déjà beaucoup d’expériences professionnelles différentes. Et vous considérez une grande partie de celles-ci comme inutiles ou non-pertinentes. En êtes-vous sûr ? Cela dépend grandement du poste que vous convoitez. Commencez par dressez la liste de tous les postes que vous avez occupé. Quand vous les aurez tous sous les yeux, choisissez ceux qui conviennent le plus au poste.

    2. Listez toutes les tâches auxquelles vous avez été confronté dans chaque emploi

    Sur le même principe, écrivez toutes, absolument toutes vos missions passées, même les plus accessoires. Dans un emploi de marketing, vous avez été amené à faire de la communication interne, du SEO, du copywriting ou de l'événementiel? Prenez toutes ces tâches en compte. Vous ferez le tri ensuite, en sélectionnant les plus pertinentes par rapport à l’offre pour laquelle vous postulez.

    3. Passez en revue toutes les critiques (positives) que vous avez reçues

    Vous avez peut-être du mal à vous vendre en tant que personne. Lors de vos précédentes évaluations ou même au détour d’un couloir, vos anciens boss vous ont sans doute complimenté sur votre travail. Et ils ont sûrement vu en vous des qualités que vous n’avez jamais remarqué vous-même. Au diable la modestie! Rappelez-vous de tous les traits de caractères que vos patrons et collègues ont pu souligner. Listez-les et mettez-les en valeur dans la rubrique adéquate de votre CV.

    4. Listez toutes vos compétences, vos diplômes et formations

    Notez tout d'abord tous vos diplômes obtenus, ainsi que toutes les formations que vous avez effectuées. Réfléchissez enfin à toutes les compétences dont vous n’avez peut-être pas (encore) eu besoin dans un de vos jobs. Vous excellez à la réalisation de montages rigolos sur Photoshop ? Vous savez défaire n'importe quel nœud grâce à votre patience à toute épreuve ? Vous inventez sans cesse de nouvelles recettes inédites avec créativité et audace ? Vous êtes la meilleure organisatrice d’anniversaires surprises de votre bande de copains ?

    Toutes ces compétences pourraient se révéler utiles dans votre prochain emploi! Ecrivez tout ce qui vous passe par la tête, et faites ensuite le tri en fonction du poste pour lequel vous postulez. Même si vous n’utiliserez pas tout sur votre CV (le recruteur se moque probablement de savoir que vous avez franchi le niveau 410 à Candy Crush – quoique, c’est peut-être une preuve de persévérance), cela boostera votre confiance en vous. Mais oui, vous avez plein de talents !

    Source : thegrindstone.com via > http://www.references.be

  • Imprimer

    INFO BOULOT > COMMENT RÉUSSIR LA PHOTO DE CV IDÉALE ?

    photo_70.jpg

    Il n’est bien sûr pas obligatoire d’ajouter une photo à votre CV.

    Mais la présence de celle-ci, si elle est réussie, peut vous faire marquer des points auprès du recruteur en vous rendant plus sympathique et avenant. Il n'est pas question ici de votre beauté, mais bien de votre attitude et de la photo en elle-même.

    Par ailleurs, afficher une photo professionnelle sur votre profil LinkedIn est vivement recommandé. Comme il s’agit d’un site de networking, ajouter une photo permet en effet de personnifier les échanges avec vos contacts.

    Alors, pour son CV ou son profil LinkedIn, comment réussir une bonne photo ?

    • La nouveauté

    Même si vous êtes tenté de mettre sur votre CV un cliché qui date d’il y a quelques années (parce que la photo vous plaît beaucoup ou que vous n’assumez pas le temps qui passe), ne récupérez jamais une vielle photo qui ne vous représente plus vraiment. Votre photo doit correspondre à la personne que vous êtes actuellement. Si vous ne disposez d'aucune photo récente satisfaisante, reprenez-en une série.

    • L'angle et le format

    La photo doit occuper une place raisonnable sur votre CV (4-5 centimètres maximum sur une feuille A4). D’un format classique (carré ou rectangle), elle doit s’intégrer harmonieusement à votre CV sans en altérer la visibilité.

    Vu sa taille réduite, optez pour un plan serré, qui dévoile votre visage et au maximum votre buste. Quant à l’angle de la photo, mieux vaut une photo de face, de trois-quarts face ou prise en légère plongée (l’appareil placé au-dessus de vous). Evitez en revanche la contre-plongée (appareil en-dessous), dont l’angle est très peu flatteur et qui peut donner une impression d’arrogance.

    • La tenue et le décor

    Tout dans cette photo doit être neutre, à part votre expression. Placez-vous donc de préférence devant un fond blanc. Exit les photos de vacances, avec casquette ou lunettes de soleil : pour la photo, habillez-vous de façon professionnelle. Le maquillage doit rester léger, les bijoux discrets, la barbe rasée de près. Evitez les fautes de goût. Votre apparence doit être en adéquation avec le poste demandé. Pour un poste plus créatif par exemple, vous n’êtes pas obligé de jouer la carte de la sobriété...

    • L’expression

    Cette photo doit refléter votre image professionnelle et en même temps donner envie au recruteur de vous recevoir pour un entretien. Vous devez avoir l’air agréable et compétent à la fois. Mettez-vous en valeur. Ayez l’air détendu et sûr de vous. Et surtout souriez, de la manière la plus naturelle et engageante possible !

    Source > http://www.references.be

  • Imprimer

    INFO BOULOT > COMMENT DÉCHIFFRER UNE OFFRE D’EMPLOI?

    35_1136.jpg

    Une offre d’emploi en semble pas avoir de secret: titre et description du poste, éventuellement quelques mots sur la rémunération et l’employeur.

    Pourtant, bien d’autres indices y sont cachés. Comment les décrypter et les exploiter pour convaincre un recruteur?

    Jérôme Young a étudié en détail le marché du travail et les procédés de recrutement. Il a découvert que les offres d’emploi rédigées par les recruteurs ou les employeurs recèlent d’informations à utiliser pour faire remarquer votre candidature et obtenir un entretien. Il détaille trois sections à décoder dans une annonce :

    Le titre de la fonction

    Le titre de la fonction est bien souvent ce qui pique votre intérêt lorsque vous parcourez les offres d’emploi. Et c’est le premier élément auquel le recruteur aura pensé en rédigeant son annonce.  Il serait donc dommage de ne pas en tirer profit, car le titre contient les mots clés qui seront utilisés pour trouver les candidats qualifiés pour le job.

    Adaptez donc votre CV et votre lettre de motivation pour que les informations qui y sont reprises, expériences précédents et domaines de compétences, correspondent au titre du poste que vous convoitez. Faites également ressortir les mots clés du titre dans votre CV.

    Le contenu de la fonction

    Cette section décrit les tâches et les responsabilités du poste. Vous y trouverez en général une liste de plusieurs éléments, mais Jérôme Young a découvert que c’est aux trois premiers que les recruteurs accordent le plus d’importance. En posant votre candidature, vous  devriez donc vous concentrer sur ces trois premières responsabilités et mettre en valeur les compétences dont vous disposez qui vous permettront de les assumer.

    Les compétences requises

    Ici sont reprises les compétences, le niveau d’expérience et d’éducation qui sont exigés pour remplir cette fonction. Une fois encore, ce sont les trois premières compétences mentionnées qui vous offriront le plus de chances d’être sélectionné pour un entretien. Si vous les possédez, n’hésitez pas à le faire apparaître en haut de votre CV, pour faire directement remarquer au recruteur que vous êtes le candidat qualifié et le persuader de poursuivre la lecture de votre CV.

    Prendre le temps d’étudier chaque offre d’emploi et d’adapter votre CV et lettre de motivation en conséquence peut sembler fastidieux, mais, selon Jérôme Young, c’est ce qui fera la différence avec un autre candidat et vous garantira un bien meilleur taux d’invitation à des entretiens d’embauche.

    Texte : Elodie Fontaine – Source : Forbes via > http://www.references.be

    Lire aussi:

  • Imprimer

    UN NOUVEAU SITE "CARRIERE" DESTINE UNIQUEMENT AUX GENS BEAUX

    beautiful.jpg

    Avec une jolie gueule, c’est parait-il plus facile de trouver un job ou d’obtenir une promotion.

    Pas illogique donc que les créateurs du site de rencontre Beautifulpeople.com aient lancé leur propre site carrière… Et pour avoir accès à ces offres d’emploi, il ne faut pas être un laideron.

    Cela fait déjà 10 ans que le site de rencontre BeautifulPeople.com rassemble des gens qui répondent à un certain idéal de beauté occidental. Seuls les profils dont les photos sont jugées assez belles par les autres membres sont acceptés sur le site. Pas de chance donc pour ceux qui arborent une calvitie naissante, des dents de travers ou des verrues sur le nez. En 2011, le site a fait parler de lui car il avait refusé 30.000 profils de gens jugés trop laids.

    Meilleure impression pour les clients

    Selon le porte-parole Miki Haines, plusieurs entreprises ont montré un grand intérêt pour les 750.000 membres présents sur BeautifulPeople.com. C’est pourquoi le site a décidé de créer un portail job avec des offres d’emploi uniquement accessibles par ses membres. "Un patron honnête vous dira que pour son entreprise, employer des gens beaux est un grand atout", explique Greg Hodge, managing director du site.

    En ce moment, le site héberge 48 offres d’emploi. Un certain nombre de celles-ci sont pour des fonctions comme présentateur télé ou top-modèle, mais il existe aussi beaucoup de fonctions dans les sales. "Les vendeurs qui présentent bien font une meilleure première impression sur les clients et obtiennent donc de meilleurs résultats" ajoute Hodge.

    L’annonce de ce nouveau site-carrière a suscité beaucoup de controverse. Plusieurs faiseurs d’opinion parlent de discrimination et pensent que ce genre de pratique peut finir au tribunal.

    Lire aussi

     

    Source > http://www.references.be

  • Imprimer

    COMMENT JUSTIFIER UNE PÉRIODE D'INACTIVITÉ DANS VOTRE CV?

    shutterstock_81385741.jpg

    Chômage, année sabbatique, congé parental, arrêt maladie… Autant de situations qu'il faut justifier dans un CV.

    Comment éviter que les "trous" dans votre CV ne fasse mauvaise impression ? En disant toujours la vérité, mais sans commettre d'impair.

    1. Ne jamais mentir

    Ne jamais masquer un "trou" dans un CV ni truquer les dates d'une période de chômage. Car en cas de contrôle de référence, on verra qu'il y a tromperie et cela retire toute crédibilité à une candidature. Quel que soit le motif d'interruption de carrière, il est fondamental de dire la vérité et d'expliquer quels moyens ont été mis en œuvre pour trouver un emploi. En évitant de fournir trop de détails sur sa vie personnelle. C'est vraiment LA règle à respecter.

    2. Inversez le ton

    Qu'il s'agisse d'un congé parental, d'un congé sabbatique ou d'une période de maladie : il faut l'indiquer dans son CV. Mais avec tact. En cas de maladie, parlez de "période d'inactivité", sans entrer dans le détail. En revanche, n'indiquez pas vos périodes de chômage. Mais mentionnez si cette période a été l'occasion de suivre des formations ou que vous êtes resté actif dans les réseaux, association, etc.

    3. N'entrez pas dans les détails

    Il importe de présenter honnêtement les raisons de votre période d'inactivité, mais sans entrer dans les détails. Cette indication pourra être faite dans la lettre de motivation ou, s'il s'agit d'une candidature en ligne, dans le corps de l'e-mail ou bien dans l'espace "commentaires" du site web. En général, deux phrases suffisent pour dissiper les inquiétudes d'un recruteur et exprimer votre désir et votre faculté à retravailler. Si le recruteur vous pose d'autres questions pendant l'entretien, répondez-lui de façon honnête et positive.

    4. Pensez au non professionnel

    Un CV est lu à deux niveaux : sur les compétences du candidat, mais aussi sur sa personnalité, ses valeurs, ses engagements. Si la liste de vos diplômes, compétences et postes précédemment occupés reste la base immuable de tout CV, de nombreux employeurs prêtent aussi un intérêt à ce qu'un potentiel futur employé sait "faire d'autre". Si vous avez fait du bénévolat ou repris des études, si vous êtes resté impliqué dans une association professionnelle, mentionnez-le dans votre CV.

    rnk

    Source > http://www.references.be

  • Imprimer

    INFO BOULOT > LES 10 PIRES BOURDES DE CV !!!

    16_1456.jpg

    Certains candidats sont prêts à tout pour attirer l’attention des recruteurs grâce à leurs CV.

    Le site américain Careerbuilder.com a enquêté auprès de 2.298 directeurs des Ressources Humaines. Voici un recueil des choses les plus étranges jamais vues sur des CV. Un candidat se trouvait apparemment trop bon pour se déplacer à un entretien d’embauche. Il a donc demandé au recruteur de se déplacer chez lui.  

    1. Un réseau étendu est important. Mais évitez de mentionner que votre famille a des liens étroits avec la mafia, comme l’a fait un candidat 
    2. Un candidat voulait mettre en valeur ses capacités informatiques et a donc inscrit ‘fraude sur internet’ dans ses hobby’s. 
    3. Un candidat mélomane a explicité dans son CV que son objectif était de chanter à voix haute sur la mélodie du générique du "Brady Bunch".
    4. Les langues sont un atout en béton ! C’est sans doute pour cela qu’un candidat qui sollicitait pour un job en Antarctique a prétendu parler ‘Antarctiquois’. 
    5. Un candidat qui se vantait d’avoir le souci du détail a mal épelé le nom de l’entreprise pour laquelle il postulait 
    6. Un CV doit arborer un lay-out original, mais de préférence sans arrière-plan avec des lapins roses, comme un candidat l’a fait. 
    7. Un candidat a écrit plusieurs fois ‘LOL’ dans sa lettre de motivation, prouvant qu’il n’était pas aussi sérieux que ce qu’il prétendait dans son CV. 
    8. Le prix du CV le plus court revient à un candidat qui a simplement envoyé une photo de lui dans un hamac et a écrit en-dessous "Salut, je cherche un job". 
    9. Pour finir, un candidat qui avait au moins le mérite d’être honnête. En dessous du titre ‘objectifs’, il a simplement écrit ‘faire du fric’.

     

    Source > http://www.references.be

     

  • Imprimer

    COMBIEN DE TEMPS CONSACRE LE RECRUTEUR À LA LECTURE DE VOTRE CV ?

    shutterstock84.jpg

    Les recruteurs sont des gens très occupés, tout particulièrement ceux des grandes entreprises... Submergés par un très grand nombre de candidatures, ils ne disposent en général que de très peu de temps pour lire un CV. De combien de temps au juste?

    Le cabinet de recrutement Robert Half a mené une étude sur le sujet auprès de près de 1.500 recruteurs de huit pays différents.

    A peine 23 % des recruteurs belges consacrent plus de 10 minutes à la lecture d’un CV

    En Belgique, la plupart des recruteurs prennent de 4 à 5 minutes pour lire un CV. En tout, 74 % le font en 10 minutes ou moins.

    • ·         26 % = 4 à 5 minutes
    • ·         20 % = 9 à 10 minutes
    • ·         16 % = 1 à 3 minutes
    • ·         12 % = 6 à 8 minutes
    • ·         11 % = 11 à 15 minutes
    • ·         6 % = 16 à 20 minutes
    • ·         6 % = plus de 20 minutes

    De loin, les responsables RH les plus pressés sont les Néerlandais : 61% des recruteurs des Pays-Bas lisent un CV en 5 minutes ou moins !

    Comment capter l’attention du recruteur ?

    "Mettez-vous à la place du recruteur : il est INDISPENSABLE que votre CV soit simple, précis et percutant. Le recruteur doit comprendre au premier coup d’œil pour quelle fonction vous postulez, ce que vous pouvez apporter à son entreprise" explique Olivier Gélis, Directeur Général de Robert Half International France.

    Pour faire sortir son CV du lot et faire en sorte qu’il retienne l’attire l’attention du recruteur, appliquez-vous à créer une mise en page agréable et une présentation originale mais claire et structurée. Un autre atout peut être d’y ajouter un titre bien choisi.

    Lire aussi

    Source > http://www.references.be

  • Imprimer

    DÉTAILS GÊNANT SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX > 33% DES RECRUTEURS BELGES NE PARDONNENT PAS

    shutterstock.jpg

    On l’a assez répété: soignez votre réputation en ligne. Méfiez-vous des statuts ou des photos qui donnent une mauvaises image de vous : ils ont un réel impact sur le processus de recrutement, comme le prouve cette enquête de Robert Half.

    De nos jours, tous les recruteurs vont vérifier à l’une au l’autre étape du processus de sélection les profils Facebook, Twitter et Linkedin des candidats, ou simplement 'googler' leurs noms. C’est simple, rapide et cela permet de mieux cerner la personnalité du candidat.

    Mais si lors de leurs recherches, les recruteurs sont confrontés à un détail gênant sur les réseaux sociaux, ils sont 33% en Belgique à écarter le candidat sans autre forme de procès, même si son CV est particulièrement bon. Ces chiffres ressortent d’une enquête que le cabinet Robert Half a menée sur plus de 2.000 recruteurs, actifs dans neuf pays européens.

    Un recruteur belge sur trois ne pardonne pas

    A la question "Refuseriez-vous un très bon candidat si vous découvriez à son propos des informations négatives ou gênantes sur les réseaux sociaux?" les recruteurs Belges ont répondu comme suit:

    • 37 % > C’est à voir, le candidat sera interrogé lors d’un entretien et la décision sera prise ultérieurement
    • 29 % > Non
    • 24 % > Oui, et le candidat recevrait des explications sur son éviction
    • 9% > Oui, et sans explications

    En majorité (37%), les recruteurs ne se baseront donc pas sur ce genre de détail pour prendre leur décision. Mais tout de même 33% des Belges chargés du recrutement écarteront le candidat du processus de sélection, avec ou sans explications...

    Les Italiens sont les plus sévères

    Dans les 9 pays où a été menée l’enquête, les recruteurs privilégient en majorité la réflexion, c'est-à-dire que le candidat aura quand même la chance d'avoir un entretien d'embauche pour s'expliquer, et le recruteur décidera ensuite. C'est le cas pour les recruteurs tchèques (67%), suisses (58%) et autrichiens (50%).

    Au contraire, certains recruteurs déclarent n'accorder aucune importance à ce genre de détails négatifs sur les réseaux sociaux. Les recruteurs les plus tolérants se trouvent surtout au Luxembourg (41%) en France (30%) et en Belgique (29%).

    Enfin, si l'on combine les réponses négatives avec et sans explications, les recruteurs les plus à cheval sur l'e-réputation se trouvent en Italie, où ils sont 41% à refuser une candidature en cas d'informations négatives ou gênantes dénichées sur les réseaux sociaux. Suivent ensuite les Pays-Bas et le Luxembourg, avec 36% de refus.

    Lire aussi

     

    Source > http://www.references.be