covid - Page 4

  • Imprimer

    COVID 19 À HANNUT > TOTAL DES CAS ce 27 aout = 64 > (+ 1 DEPUIS LE 23 AOUT)

    Coronavirus en Belgique: nombre total de cas, évolution, voici la situation par commune

    Le nombre de nouveaux cas de coronavirus continue d’augmenter en Belgique, même si cette augmentation ralentit. On fait le point, commune par commune.

    Le nombre moyen d’infections au coronavirus est passé à 492,3 par jour entre le 17 et le 23 août, indique jeudi l’Institut de santé publique Sciensano dans la mise à jour des données de son tableau de bord. Cela représente une baisse de 8% par rapport à la semaine précédente.

    Le nombre de contaminations en Belgique s’élève désormais à 83.030, contre 82.447 auparavant. L’incidence, soit le nombre de cas enregistrés pour 100.000 habitants, est de 62,6 en deux semaines, en baisse de 11%.

    Malgré cette tendance « à la baisse », dans de nombreuses communes, le nombre de cas de Covid-19 continue de grimper. Et dans certaines d’entre elles, le fameux «seuil d’alarme» (20 nouvelles contaminations pour 100.000 habitants en une semaine) a même été atteint ou dépassé. Attention donc que ce «seuil d’alarme» est à relativiser dans certaines communes, les plus petites d’entre elles peuvent en effet rapidement le dépasser avec un seul cas.

    Ce jeudi, 180 communes ont dépassé le «seuil d’alarme» selon les dernières données consolidées de Sciensano. Vérifiez dans la carte ci-dessous si votre commune en fait partie (la «Cumulative Incidence» sera donc supérieure ou égale à 20).

    La carte interactive en lecture libre sur > https://www.sudinfo.be/id241946

    han2.jpg

    Dans cette carte, vous pouvez également retrouver le nombre de cas sur les 7 derniers jours et le nombre de jour d’affilée depuis le(s)quel(s) votre commune constate une augmentation des nouveaux cas («number of day(s) with increase»). Enfin, la dernière donnée («Since when do we observe at least one case per day») indique depuis combien de jours consécutifs on a signalé au moins un cas dans la commune.

    Pour terminer, voici la carte et le tableau reprenant le nombre de cas signalés dans votre commune hier, depuis le début de la phase 3 du déconfinement (le 8 juin) et depuis le début de l’épidémie.

    han1.jpg

    Par ailleurs, Sciensano fait également part d’une moyenne de 6 décès par jour, en baisse de 44% par rapport à la semaine précédente. Depuis le début de l’épidémie, 9.879 personnes ont perdu la vie des suites du Covid-19.

    Source de Sciencano via Sudinfo sur site libre d’accès > https://www.sudinfo.be

    Situation du 24/08/2020 sur Sudinfo > https://www.sudinfo.be/id240486

    Situation du 24/08/2020 sur ce blog > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2020/08/24

    La situation précédente du 17/08 > sur > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2020/08/17/covid-19-a-hannut

  • Imprimer

    NOUVELLES DÉCISIONS DU CONSEIL NATIONAL DE SÉCURITÉ > LE MONITEUR BELGE APPORTE DES PRÉCISIONS AUX MESURES PRISES JEUDI

    Le Moniteur belge a apporté des précisions aux mesures prises et annoncées jeudi par la Première ministre Sophie Wilmès lors du CNS.

    Ce jeudi, Sophie Wilmès a annoncé une batterie de nouvelles mesures suite au Conseil national de sécurité. Le Moniteur belge apporte des précisions ce samedi soir.

    Magasins

    – Les magasins peuvent rester ouverts aux jours et heures habituels. Les magasins de nuit peuvent rester ouverts à partir de leur heure d’ouverture habituelle jusqu’à 22 heures.

    – Les achats sont effectués soit seul, soit, sauf décision contraire de l’exploitant du magasin, en compagnie d’une personne et ce, dans le respect de la distance de 1,5 mètre si celle-ci ne fait pas partie du même ménage ou des cinq personnes de la bulle. Par dérogation, un ou deux adultes peuvent accompagner les mineurs vivant sous le même toit ou une personne ayant besoin d’une assistance.

    Rassemblements

    – Sauf disposition contraire prévue par le présent arrêté, les rassemblements de plus de 10 personnes, les enfants de moins de 12 ans non-compris, sont uniquement autorisés dans les conditions prévues et pour les activités autorisées par le présent article. Sous « rassemblements » l’on entend également les réceptions et banquets à caractère privé.

    – Un maximum de 50 personnes peut assister aux activités suivantes : les activités dans un contexte organisé, en particulier par un club ou une association, toujours en présence d’un entraîneur, encadrant ou superviseur majeur ; les camps et les stages d’été dans le respect des règles prévues ; les réceptions se déroulant après les funérailles, dans le respect des règles prévues

    – Un maximum de 200 personnes peut assister aux activités suivantes : les mariages civils ; les enterrements et les crémations, sans possibilité d’exposition du corps ; l’exercice collectif du culte et l’exercice collectif de l’assistance morale non confessionnelle, ainsi que les activités au sein d’une association philosophique non-confessionnelle, dans le respect des règles prévues

    – Un public de maximum 200 personnes peut assister à des événements, représentations, réceptions et banquets assis accessibles au public, des cours en auditoire et compétitions, pour autant qu’ils soient organisés en intérieur, dans le respect des modalités prévues.

    – Un public de maximum 400 personnes peut assister à des événements, représentations, réceptions et banquets assis accessibles au public, et compétitions, pour autant qu’ils soient organisés en extérieur, dans le respect des modalités prévues.

    – Lorsqu’un événement, une représentation, une réception ou un banquet assis accessibles au public, ou une compétition est organisé sur la voie publique, l’autorisation préalable des autorités communales compétentes conformément à l’article 13 est requise.

    – Un maximum de 400 participants peut assister à des manifestations statiques qui se déroulent sur la voie publique, où la distanciation sociale peut être respectée, et qui ont été préalablement autorisées par les autorités communales compétentes.

    Centre commerciaux

    Dans les centres commerciaux, au moins les modalités spécifiques suivantes s’appliquent à l’accueil des clients :

    – un client est autorisé par 10 m2 ;

    – le centre commercial met à disposition du personnel et des clients les produits nécessaires à l’hygiène des mains à l’entrée et à la sortie ;

    – le centre commercial facilite le maintien d’une distance de 1,5 mètre par des marquages au sol et/ou des signalisations ;

    – les courses sont effectuées soit seul, soit sauf décision contraire de l’exploitant du centre commercial, en compagnie d’une personne et ce, dans le respect de la distance de 1,5 mètre si celle-ci ne fait pas partie du même ménage ou des cinq personnes de la bulle. Par dérogation, un ou deux adultes peuvent accompagner les mineurs vivant sous le même toit ou une personne ayant besoin d’une assistance.

    Marchés et brocantes

    Les autorités communales compétentes peuvent autoriser des marchés, en ce compris les brocantes et les marchés aux puces, et des fêtes foraines selon les modalités suivantes :

    – le nombre maximum de visiteurs autorisés dans un marché, les marchés annuels non-compris, s’élève à un visiteur par 1,5 mètre courant d’étal ;

    – le nombre maximum de visiteurs autorisés dans une fête foraine ou dans un marché annuel, s’élève à 200 jusqu’au 31 août 2020 inclus et 400 à partir du 1er septembre 2020 ;

    – les marchands, les forains et leur personnel sont pour la durée d’exploitation d’un étal tenus de se couvrir la bouche et le nez avec un masque, toute autre alternative en tissu ou, lorsque cela n’est pas possible pour des raisons médicales, avec un écran facial ;

    – les autorités communales compétentes mettent à disposition les produits nécessaires à l’hygiène des mains, aux entrées et sorties du marché ou de la fête foraine ;

    – les marchands et les forains mettent à la disposition de leur personnel et de leurs clients les produits nécessaires à l’hygiène des mains ;

    – les marchands et les forains peuvent proposer à la consommation sur place de la nourriture ou des boissons dans le respect des modalités prévues

    – une organisation ou un système permettant de vérifier combien de clients sont présents sur le marché ou la fête foraine est mis en place ;

    – un plan de circulation à sens unique est élaboré, avec des entrées et des sorties distinctes sur le marché ou la fête foraine, sauf dérogation motivée accordée en cas de circonstance exceptionnelle par les autorités locales compétentes qui déterminent une solution alternative.

    – les courses sur le marché sont effectuées soit seul, soit, sauf décision contraire de l’autorité communale compétente, en compagnie d’une personne et ce, dans le respect de la distance de 1,5 mètre si celle-ci ne fait pas partie du même ménage ou des cinq personnes de la bulle. Par dérogation, un ou deux adultes peuvent accompagner les mineurs vivant sous le même toit ou une personne ayant besoin d’une assistance.

    Foire commerciale

    A partir du 1er septembre 2020, l’organisateur de foire commerciale :

    – prend les mesures nécessaires de contrôle des foules, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des bâtiments, en ce compris sur le parking ;

    – met en place un système de billetterie en ligne ou par téléphone ;

    – n’accueille pas plus d’un visiteur par 10m².

    Culte

    Sont autorisés, l’exercice collectif du culte et l’exercice collectif de l’assistance morale non confessionnelle et des activités au sein d’une association philosophique-non confessionnel, ainsi que les visites individuelles des bâtiments de culte et des bâtiments destinés à l’exercice public de l’assistance morale non confessionnelle. Les organes représentatifs des services de culte et des organisations qui fournissent une assistance morale selon une conception philosophique non-confessionnelle adoptent les mesures nécessaires, et prévoient les lignes directrices, dans le respect des conditions suivantes :

    – le respect des règles de distanciation sociale, en particulier le maintien d’une distance de 1,5 mètre entre chaque personne, sauf pour les personnes qui vivent sous le même toit ;

    – le respect du nombre maximum, fixé au préalable, de personnes par bâtiment, avec un maximum de 200 personnes par bâtiment ;

    – l’interdiction de contacts physiques entre personnes et d’objets par plusieurs participants ;

    -la mise à disposition, à l’entrée et à la sortie, des produits nécessaires à l’hygiène des mains.

    Source libre d’accès de > Sudinfo > https://www.sudinfo.be/id239736

    Publication du 22/08/2020 à 19h50

    Illustration > Belga

  • Imprimer

    HANNUT > CORONAVIRUS > = 0 CAS HIER > + 11 DEPUIS LE 08 JUIN > SOURCE > SIENSANO !

    Coronavirus en Belgique > voici les communes où le seuil d’alerte est dépassé

    Le nombre d’infections en Belgique s’élève désormais à 68.751, contre 68.006 vendredi. Le rebond des contaminations n’est pas le même dans chaque commune. Où en est-on chez vous ?

    Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 pour 100.000 habitants continue d’augmenter. Pour la période s’étalant sur deux semaines, et jusqu’au 28 juillet inclus, 40,7 cas ont été recensés (contre 36,5 vendredi).

    Vous pouvez vérifier l’état de la situation dans votre commune sur nos graphiques interactifs.> voir en site libre d’accès les cartes interactives > https://www.sudinfo.be/id229918

    Nombre de cas par 100.000 habitants - Seuil d'alarme

    Statistiques du 25 juillet au 1 août 2020.

    Le seuil d'alarme est à 20. Ce seuil d’alarme est donc atteint lorsqu’on dépasse les 20 nouvelles contaminations sur 100.000 habitants (en une semaine).

    Hannut 2.jpg

    Source libre d’accès de Siensano via sudinfo > https://www.sudinfo.be

  • Imprimer

    CORONAVIRUS > LE SEUIL D’ALARME ATTEINT OU DÉPASSÉ DANS 127 COMMUNES DU PAYS … ET À HANNUT ?

    Le nombre de contaminations est en hausse dans tout le pays, mais certaines communes sont plus touchées que d’autres.

    Depuis le début de l’épidémie, 66.428 cas de Covid-19 ont été diagnostiqués en Belgique. Ce matin, les derniers chiffres de Sciensano indiquaient une augmentation du nombre moyen d’infection, passant à 311,4 par jour entre le 18 et le 24 juillet, selon la mise à jour mardi des données du tableau de bord de l’Institut de santé publique Sciensano.

    Cela représente une augmentation de 69 % par rapport à la semaine précédente, indique Sciensano.

    Dans de nombreuses communes, le nombre de cas continue de grimper. Et dans certaines d’entre elles, le fameux « seuil d’alarme » a même été atteint ou dépassé. Ce lundi, on dénombre pas moins de 101 communes dans lesquelles ce seuil a été dépassé. Ce seuil d’alarme est atteint lorsqu’on dépasse les 20 nouvelles contaminations sur 100.000 habitants (en une semaine).

    Covid 2.jpg

    Voici donc, dans le tableau ci-dessous, le nombre de cas de coronavirus par 100.000 habitants. Les 127 premières communes de la liste ont atteint ou dépassé le seuil d’alarme.

    Voir librement la carte interactive sur > https://www.sudinfo.be/id227942

    Comme vous avez été nombreux à nous le demander, nous avons donc repris le nombre de cas recensés hier dans votre commune, le nombre de cas sur les sept derniers jours et le seuil d’alarme.

    Source libre d’accès de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be

  • Imprimer

    UCM > ENQUÊTE > QUEL EST L'IMPACT DU COVID-19 SUR VOTRE ACTIVITÉ EN TANT QUE COMMERÇANT ?

    UCM refait le point sur votre situation face au covid-19.

    De plus, pour les commerçants concernés, UCM souhaite connaître votre avis sur vos perspectives concernant la période de soldes.

    Merci de prendre 2 minutes de votre temps pour répondre à ce sondage, cela permettra à UCM de mieux comprendre votre réalité et de continuer à vous défendre auprès des instances responsables.

    Nous attendons votre réponse au sondage pour ce jeudi 30 juillet à 12h au plus tard.

    Merci.

    Pour toute question ou demande de renseignement en lien avec le coronavirus, merci de consulter les FAQS du site UCM ou d'envoyer votre demande par email à commerce@ucm.be

    Source > Union des Classes moyenne

  • Imprimer

    HUY-WAREMME-HANNUT > LÉGÈRE AMÉLIORATION DE LA SITUATION SANITAIRE, PEU DE NOUVEAUX CAS COVID

    La situation sanitaire semble s’améliorer dans l’arrondissement de Huy-Waremme par rapport à la semaine dernière. Sur les sept derniers jours, seules cinq communes ont enregistré des nouveaux cas.

    À l’heure où l’épidémie de coronavirus reprend de l’ampleur, la situation de l’arrondissement de Huy-Waremme semble plus rassurante. Selon les chiffres de Sciensano, seules cinq communes sur les 31 de l’arrondissement ont enregistré des nouveaux cas sur ces sept derniers jours : Hannut (6), Wasseiges (1), Braives (2), Geer (1), et Clavier (1).

    Pour rappel, la semaine dernière, la commune de Braives … La suite de l’article pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/609653

    Six nouveaux cas à Hannut

    À Hannut, on compte donc désormais six nouveaux cas pour cette dernière semaine. Ce qui équivaut à 36 cas pour 100.000 habitants, et place la ville hesbignonne en huitième position du classement provincial (nette amélioration par rapport à la semaine précédente).

     « On a sensibilisé, et on a tout de suite vu la différence de comportement : les gens ont fait plus attention et portent plus le masque », soutient le mayeur hannutois Manu Douette (MR). Pour rappel, le masque est désormais obligatoire dans le centre-ville de Hannut (comme à Waremme et à Huy). Manu Douette pense également étendre ce périmètre aux parcs et aux parkings de grande surface.

    Source non libre d’accès de Ro.Ma.> https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    LE CORONAVIRUS REBONDIT > LES NOUVELLES MESURES ANNONCÉES PAR SOPHIE WILMÈS (VIDÉOS)

    Nouveau Conseil national de sécurité (CNS) ce jeudi 23 juillet vers 14h. Voici les nouvelles mesures adoptées.

    En bref > Voici les principaux éléments à retenir :

    –  Pas d’activation de la phase 5 du déconfinement. « Nous n’augmenterons pas les nombres de personnes dans les événements et rassemblements (intérieurs ou extérieurs). Actuellement, les événements peuvent accueillir 200 personnes en intérieur et 400 personnes en extérieur depuis la mise en place de la phase 4 du déconfinement le 1er juillet dernier. Le lancement de la phase 5 qui devait débuter le 1er août et permettre aux événements d’accueillir 400 personnes en intérieur et 800 personnes en extérieur. Seulement, vu la recrudescence du virus, le CNS a décidé de retarder le lancement de la phase 5. « Nous n’allons pas assouplir les mesures concernant les événements publics », a déclaré jeudi la Première ministre Sophie Wilmès (MR). « Cela sera à nouveau possible à partir du 1er septembre, à condition que les règles soient strictement respectées et que chacun porte un masque. Tout dépendra évidemment de l’évolution du virus. » Donc pas de réouverture des foires et salons avant le 1er septembre.

    –  Le port du masque devient obligatoire dans plus d’endroits dès ce samedi 25 juillet  : dans les rues commerçantes et tout endroit public ou privé à forte fréquentation déterminées par les autorités communales, dans les bâtiments accessibles au public, les marchés (dont les brocantes, marchés aux puces, fêtes foraines, fêtes commerciales et salons), dans les établissements relevant du secteur Horeca (pour le personnel et les clients, sauf quand ces derniers sont à table). « Il est clair que les bourgmestres doivent avoir le temps de s’adapter aux nouvelles règles d’ici samedi », a toutefois ajouté Sophie Wilmès. Pour rappel, le port du masque était déjà obligatoire dans les transports en commun, les espaces publics fermés comme les magasins et centres commerciaux, les cinémas, les salles de spectacles, les salles de concert ou de conférence, les lieux de cultes, les musées et bibliothèques, les auditoires, les casinos et sales de jeux automatiques, les bâtiments de justice (dans les parties accessibles au public), mais aussi chez le coiffeur, l’esthéticienne et les autres professions de contact.

    –  Les nightshops devront fermer à 22 heures, pour éviter les rassemblements à risque dans l’espace public. Sophie Wilmès a précisé que la mesure visait à rencontrer la tentation de certains clients de se rendre dans des magasins de nuit, après la fermeture de l’établissement horeca pour s’approvisionner. C’est dans et aux abords de ces magasins que des problèmes surviennent parfois, a-t-elle dit en substance. L’heure de fermeture des établissements horeca demeurera quant à elle inchangée.

    –  Dans l’horeca (qui ne change pas ses heures de fermeture, toujours fixée à 1 heure du matin), les clients devront communiquer une adresse mail ou un numéro de téléphone avant de quitter les lieux pour permettre un suivi plus aisé en cas de contamination, a annoncé jeudi la Première ministre, Sophie Wilmès. Les données transmises seront effacées après 14 jours.

    –  Les contrôles seront renforcés. « C’est une piqûre de rappel à celles et ceux qui oublient que le virus est encore là », a indiqué la Première ministre.

    –  Des confinements locaux sont possibles. Les bourgmestres disposent des compétences pour prendre localement des mesures plus fortes si la situation l’exige, en cas de rebond de l’épidémie dans leur commune (notamment en cas de foyers locaux), en consultant leurs autorités régionales et les gouverneurs afin d’assurer une cohérence à l’échelle nationale. Elio Di Rupo a confirmé que le confinement restait une décision fédérale. Les bourgmestres devront donc en référer au ministre de l’Intérieur qui évaluera ensuite s’il faut confiner ou non.

    –  La bulle de contact reste limitée à 15 personnes par semaine. « Il s’agit de 15 personnes chaque semaine, et non par jour. On doit pouvoir les énumérer (en vue du tracing). Si tout le monde respecte la bulle des 15, on ne devra pas la réduire. Mais elle doit être respectée. Son maintien à l’avenir dépend du comportement de chacun », a indiqué Sophie Wilmès.

    –  Rappel des 6 règles d’or  : Les mesures d’hygiène restent indispensables ; Privilégier les activités en extérieur ; Attention aux personnes à risque ; Les distances de sécurité restent d’application (1,5m) ; Bulle sociale de 15 personnes par semaine ; Pas de rassemblement de plus de 15 personnes. « Ces règles ne sont pas des conseils mais des consignes. Elles doivent impérativement être respectées. Ces règles s’appliquent également à l’étranger et à votre retour de vacances », a rappelé Mme Wilmès.

    –  Vacances  : Sophie Wilmès a annoncé la mise en ligne prochaine sur le site des Affaires étrangères d’un formulaire numérisé que les personnes revenant de voyages dans des zones rouges ou oranges devront remplir sous peine d’amende. Pour les retours des zones oranges, le CNS conseille une période de quarantaine et un test, des mesures obligatoires pour les personnes revenant de zones rouges que ce soit « à pied, en train, en avion ».

    –  Sur le virus  : Selon la Première ministre, « les derniers chiffres ne doivent pas nous affoler (mais) ils doivent néanmoins être pris extrêmement au sérieux ». « Une hausse des contaminations fait partie intégrante du processus de déconfinement. Cela n’est pas anormal mais cela doit rester sous contrôle », a-t-elle fait valoir. Depuis la semaine dernière, le nombre de nouvelles contaminations a « considérablement » crû, a-t-elle dit, en citant le chiffre de 193 par jour en moyenne, avec un « pic » de 360 lundi. « La hausse du nombre de contaminations est due au non-respect des règles », a dit la Première ministre. Elle a toutefois relevé des différences entre les groupes d’âge – les jeunes adultes de 20 à 30 ans sont plus touchés – et géographiques, avec des « hausses inquiétantes » dans certaines provinces – qu’elle n’a pas citées, mais parmi lesquelles se trouve celle d’Anvers. « Nous avons gagné une première bataille, mais la lutte contre le coronavirus n’est certainement pas finie », a conclu la Première ministre en réitérant son appel à la « prudence absolue » face au virus.

    Revivez la conférence de presse de Sophie Wilmès en direct commenté > Sur le site source libre d’accès avec VIDEOS > https://www.sudinfo.be/id225637

  • Imprimer

    60 COMMUNES (DONT HANNUT) DANS LESQUELLES LE SEUIL D’ALARME (20) A ÉTÉ ATTEINT OU DÉPASSÉ CETTE SEMAINE

    Dans de nombreuses communes du pays, le nombre de cas de coronavirus est reparti à la hausse ces derniers jours. Et dans certaines, le « seuil d’alarme » est même dépassé…

    Au total, 64.258 personnes ont été testées positives au coronavirus en Belgique depuis le début de la pandémie. C’est 164 de plus que mentionné par Sciensano dans son bulletin de mardi. Selon les derniers chiffres publiés par l’Institut de santé publique, sur les sept derniers jours, la Belgique enregistre en moyenne 184,3 nouvelles contaminations par le coronavirus chaque jour.

    Dans de nombreuses communes, le nombre de cas repart donc à la hausse. Et dans certaines, le fameux « seuil d’alarme » a même été atteint ou dépassé. Ce seuil d’alarme est atteint lorsqu’on dépasse les 20 nouvelles contaminations sur 100.000 habitants (en une semaine).

    Voici donc, dans le tableau ci-dessous, le nombre de cas de coronavirus par 100.000 habitants. Les 60 premières communes de la liste ont atteint ou dépassé le seuil d’alarme.

    Nombre de cas par 100.000 habitants

    Statistiques du 15 au 22 juillet 2020 - Rechercher votre commune ci-dessous :

    Hannut = 48,28

    Lincent = 30,20

    À noter que le nombre de cas dépistés est inférieur à la réalité du nombre de personnes porteuses du virus en Belgique. Chez nous, le dépistage n’est pas généralisé. Ces chiffres ne reprennent donc pas les cas les moins graves ou les patients asymptomatiques.

    Source > Sciensano