contrôle - Page 2

  • Imprimer

    BILAN DE LA JOURNÉE DE CONTRÔLE DE VITESSE HUY/WAREMME/HANNUT: 300 INTERCEPTIONS

    323572601_B972521418Z_1_20140418190122_000_GLG2AD2DU_1-0.jpg

    Nombreux sont les automobilistes à s’être fait flashés jeudi à l’occasion de l’opération policière de sécurisation et de contrôle axée sur la vitesse.

    «  Plus de 3.000 véhicules ont été contrôlés par les différents radars installés le long des voiries de l’arrondissement hutois  », explique le commissaire de la police fédérale Marc Struman.

    «  Plusieurs points de contrôle se trouvaient sur les routes de la région. Entre 14 et 22 heures, les polices des zones Condroz, Hesbaye-Ouest, Huy et Meuse-Hesbaye ont notamment effectué des contrôles à Chapon-Seraing, sur la N80 à Hannut, sur le quai de Compiègne et au Long Thiers à Huy, à Scry, à Thisnes et à Wanze. Trente-cinq agents étaient mobilisés pour couvrir l’arrondissement judiciaire de Huy  », précise le commissaire qui revient sur l’objectif de cette opération : «  Cette action, prioritairement orientée sur la vitesse, a permis de contrôler la conduite sous influence, l’état des véhicules et les documents de bord. Nous souhaitions inviter les conducteurs à davantage de prudence et ainsi contribuer à une diminution des accidents avec lésions corporelles.  »

    Plusieurs points répertoriés par les citoyens dans le cadre de l’opération « Je flashe aussi » ont été sélectionnés par la police. Au vu des résultats finaux de l’arrondissement hutois, Marc Struman se montre satisfait de l’attitude des conducteurs : «  Nous avons photographié 28 voitures en excès de vitesse, dont dix ont été directement interceptées, ce qui semble peu eu égard au nombre de véhicules contrôlés. La plupart des conducteurs ont été attentifs et sensibles à l’annonce de ces contrôles. Nous constatons donc un effet positif puisque la vitesse a été respectée aux différents points. Mais nous ne sommes pas dupes du fait que les automobilistes se préviennent en faisant des appels de phares ou grâce aux différentes technologies. C’est pourquoi, nous ne sommes pas restés statiques.  » Sur les 300 conducteurs interceptés en vue de faire des vérifications, trois se sont avérés positifs au test d’haleine, trois se sont vus retirer leur permis, deux étaient en défaut d’assurance et vingt en défaut de contrôle technique.

     

    Source > J.M. sur > http://www.sudinfo.be/988263

     

  • Imprimer

    HESBAYE CE WE > VASTE OPÉRATION DE CONTRÔLES POLICIERS

    1316425807.jpg

    Vaste opération de contrôles policiers à Huy-Waremme ce week-end: tentatives de fuite, retraits de permis, conduites sous influence d'alcool, excès de vitesse...

    Ce week-end, durant la nuit de samedi à dimanche, des contrôles ont été organisés par les 4 zones de police de l’arrondissement judiciaire de Huy (Condroz, Hesbaye-Ouest, Huy et Meuse-Hesbaye) en collaboration avec la police fédérale. Plus de 40 policiers ont participé à cette opération. Ces contrôles étaient orientés notamment sur la vitesse, la conduite sous influence et l’état des véhicules. Les documents de bord (contrôle technique et assurance) étaient également vérifiés. Le commissaire de police Marc Struman (coordination et appui opérationnels) de la police fédérale de Huy nous a fait parvenir les résultats de cette grosse opération policière

    De 23h30 à 6 heures, près de 200 véhicules ont été contrôlés par les différents services installés le long de voiries de la région, notamment à Huy, Amay, Engis, Braives-Fallais, Hannut et Nandrin. Certains automobilistes ont tentés de se soustraire aux contrôles, mais ont été très vite été rattrapés par les motards issus des zones ou par les véhicules rapides engagés par la police fédérale de la route. Si certains ont simplement fait demi-tour ou tenté de prendre une route transversale, un automobiliste à Engis a forcé le contrôle malgré la présence des policiers sur la chaussée, les mettant ainsi en danger. Il fut cependant très vite intercepté par un véhicule rapide engagé pour la circonstance. Positif à l’alcool, il devra prochainement s’expliquer devant la justice pour son comportement et sa conduite sous influence.

    Environ 90 automobilistes ont été soumis à un test de l’haleine pendant la nuit, parmi eux, 18 se trouvaient en infraction : 3 se sont vus imposer une retenue du permis de 3 heures et 6 autres une retenue de 6 heures. Pour 9 autres, le parquet de Huy a ordonné un retrait temporaire du permis pour une durée de 15 jours.

    Un conducteur a été contrôlé à hauteur du Palais de Justice de Huy avec un taux d’alcoolémie de 2,99 gr/l sang. Il devra prochainement repasser au même endroit, mais cette fois dans l’enceinte du Palais, pour être jugé de sa conduite. Pour se faire reconduire et repartir comme passager à bord de son véhicule, ce conducteur sous influence a fait appel à une autre personne, qui arrivée sur place, comme passagère, s’est révélée également sous influence, et n’a donc pu reprendre le volant de la voiture de son ami – sans conséquence pour elle puisqu’elle ne conduisait pas. Par contre, le conducteur qui amenait cette connaissance, par une conduite qui attira l’attention des policiers, fut soumis à un test de l’haleine qui s’est avéré positif. Résultat, ces 3 personnes se retrouvaient sans possibilité de repartir avec leurs véhicules et ce fut deux autres amis qui vinrent les chercher.

    D’autres automobilistes ont également été contrôlés avec des taux assez élevés, parmi lesquels, un à Fallais avec un taux de plus de 2,4 gr/l sang et un autre avec 2,1 gr/l à Nandrin à proximité du dancing Le Monastère. A Amay, en pleine agglomération, 2 conducteurs possédant leur permis depuis moins de 2 ans ont non seulement été surpris en très gros excès de vitesse (149 et 135 km/h au lieu de 50 !) mais également sous influence (taux de 1,5 et 1,3 gr/l de sang). Ces jeunes conducteurs, inconscients du danger qu’ils font courir aussi bien aux autres usagers qu’à eux-mêmes, risquent de très lourdes sanctions pour de tels comportements.

    Source rédaction en ligne > http://www.sudinfo.be/822481Photo > arch. bl

  • Imprimer

    HANNUT > DEUX CONDUCTEURS FLASHÉS À PLUS DE 135 KM/H SUR LA ROUTE DE TIRLEMONT

    598031330.jpg

    La zone de police Hesbaye-Ouest a décidé, ce vendredi matin de faire un contrôle de vitesse sur la route de Tirlemont (Grand-Hallet).

    Un contrôle qui a porté ses fruits puisqu’à 6h45, un conducteur a été pris en train de rouler à 141 km/h au lieu de 70. Deux minutes après, un autre automobiliste a été flashé, sur cette même route, à 138km/h.

    Plus d’infos dans votre Meuse Huy-Waremme d’hier samedi ou dans nos éditions numériques.

    Source > Sudinfo.be > http://www.sudinfo.be/761566 Photo > ML

  • Imprimer

    NOUVEL ACCIDENT AU ROND-POINT DU CONTRÔLE TECHNIQUE À HANNUT

    molenbai.jpgL’accident s’est produit dimanche matin, peu avant 05 heures, sur le contournement de Hannut, au rond-point situé à hauteur du centre de contrôle technique automobile. Seule en cause, une voiture Ford Escort venant de Lincent a percuté un panneau de signalisation indiquant le sens giratoire avant d’aboutir contre un autre indiquant les directions. Les pompiers de Hannut se sont aussitôt rendus sur les lieux. Conscient au moment de sa prise en charge, mais sérieusement blessé, le conducteur a été transporté à l’hôpital liégeois de la Citadelle. Les policiers de la zone Hesbaye-Ouest ont constaté l’accident.

    Le 27 octobre dernier, le nouveau rond-point du contrôle technique automobile de Hannut était le théâtre d’un très grave accident impliquant le joueur de basket professionnel Lionel Bosco (Liège Basket) et un jeune mécanicien du garage Mercedes de Hannut, habitant dans le quartier.

    Plus de détails dans La Meuse H-W de ce lundi !

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Dimanche 11 Novembre 2012 à 11h32 D.DH.

  • Imprimer

    CONSEILS VACANCES > VOYAGE ORGANISÉ : CONTRÔLER QUI EST LE VOYAGISTE ET LES INFORMATIONS IMPRIMÉES AU CONTRAT

    Projet1.jpg


    Un voyage organisé doit être proposé par une entreprise ou une association ayant une licence ou un agrément.

    Tout le monde ne peut pas proposer un voyage organisé. Soyez extrêmement méfiant, et encore plus quand celui-ci est facturé à un prix cassé. Vous devez absolument vérifier l'organisme qui le propose. Si son nom vous est inconnu, cela passe bien sûr par une recherche sur qui il est et savoir si d'autres personnes sont parties à l'occasion d'un autre voyage. Mais le plus simple est de vérifier qu'il est titulaire d'une licence pour les agents de voyages, d'un agrément pour les associations ou d'une autorisation pour les organismes locaux de tourisme. Si c'est le cas, assurez-vous que le voyagiste remplisse les treize points d'informations fixés par Bercy. Cela commence par le transport. Il faut que les moyens de transports compris dans le prix soient précisés sur le contrat de vente avec la catégorie (1ère ou 2e classe) et les horaires (jours, heures...). Il en va de même pour l'hébergement, les repas, l'itinéraire du ou des circuits proposés, les formalités administratives à remplir, les visites et excursions incluses et exclues, le nombre de participants minimum, l'échéancier du règlement du séjour, les cas de révision du prix proposé, les conditions d'annulation spécifique au voyage proposé, les conditions d'annulation réglementaire, les assurances et l'identité de la ou des compagnies aériennes qui assurent tout ou partie du transport.

    Source > http://www.linternaute.com