bureau - Page 3

  • Imprimer

    INFO BOULOT > COMMENT GÉRER LES BRUITS DE COULOIR AU TRAVAIL ?

    30_978.jpg

    Les ragots circulent sur tous les lieux de travail.

    Il faut bien évidemment éviter qu'ils aient de lourdes conséquences, tout comme il faut éviter de répandre de fausses rumeurs.

    Voici ci-dessous, des raccourcis ou trouver de judicieux conseils

    - Faut-il condamner la rumeur? 

    - La direction et les ragots 

    - Comment contrer une mauvaise réputation? 

     - Comment éviter les mauvaises langues au bureau?

    Source > http://www.references.be

  • Imprimer

    FAIRE DE L’EXERCICE AU BUREAU : LES DIX CONSEILS

    Sportaubureau-300x200.jpg

    Rester assis de longues heures à son bureau n’est pas très sain pour la santé. Que peut-on faire pour compenser par des moyens simples cet excès de sédentarité ?

    Bien sûr, l’idéal consiste à pratiquer une activité physique en dehors des heures de travail.

    Une demi-heure par jour d’exercices – même modérés – s’avère déjà bénéfique. Mais il est possible aussi d’adopter une série de comportements qui, cumulés, permettront au corps de se remuer et à l’esprit de s’aérer. Le quotidien Le Parisien en a retenu dix, puisés sur le site américain WebMD.

    • Ajuster son écran. Idéalement, le centre doit se situer à hauteur du regard. Si nécessaire, l’écran sera surélevé afin de ne pas être contraint d’incliner la tête, ce qui peut à la longue causer des douleurs à la nuque et des maux de tête.

    • Prendre les escaliers. Au moins cinq ou six fois par jour et deux marches à la fois.

    • Se garer à bonne distance du lieu de travail, afin de rejoindre son bureau à pied. Si possible, le trajet depuis le domicile sera effectué en marchant ou à vélo. Pour ceux qui prennent le bus ou le tram, descendez un arrêt avant celui qui vous est habituel.

    • Se tenir droit. Le dos souffre beaucoup en cas de mauvaise position assise. Pour relaxer les muscles du dos, tendez les bras aussi fort que possible vers l’avant, en parallèle, puis tirez les pouces vers vous et rapprochez les mains l’une de l’autre, puis éloignez-les, rapprochez, éloignez et ainsi de suite.

    • Se lever à intervalles réguliers. Toutes les quarante-cinq minutes au moins, en marchant un peu et en s'aérant si vous le pouvez. Saisissez chaque occasion pour vous déplacer : parler à un collègue, répondre à un appel sur le GSM…

    • S’isoler. Si une salle de réunion est disponible, profitez-en pour vous détendre durant quelques minutes, les yeux fermés, en faisant le vide dans la tête. Effectuez ensuite des séries de pas rapides dans la pièce.

    • La chaise comme salle de gym. Placez les bras sur les accoudoirs, contractez les muscles du ventre et tentez de décoller du siège en vous aidant des bras. Essayez de maintenir la position une dizaine de secondes. Reposez-vous entre chaque essai et répétez cinq fois.

    • Muscler ses jambes. Assis, étendez une jambe et gardez la position pendant quelque secondes. Puis levez-la aussi haut que possible et maintenez durant deux secondes. Relâchez. Procédez avec l'autre jambe. A répéter une quinzaine de fois.

    • Les pompes. Cet excellent exercice peut être pratiqué à tout moment. Idem pour le fléchissement des jambes, dos collé au mur.

    • Travailler debout. Avec un peu d’imagination et d’organisation, vous trouverez certainement des tâches qui peuvent être effectuées debout.

    Source > http://www.passionsante.be

  • Imprimer

    3 TYPES DE SIESTES À TESTER AU BUREAU

    33_1453.jpg

    Dormir au travail n'est pas seulement agréable, c'est aussi très bon pour votre productivité! Attention toutefois à ne pas vous réveiller encore plus fatigué... Quel type de sieste choisir lorsque le coup de pompe se fait ressentir?

    Les bienfaits de la sieste sont nombreux: elle réduit votre fréquence cardiaque, votre tension artérielle, elle combat le stress... Votre activité cérébrale est stimulée, votre vigilance et votre mémoire sont améliorées.
    Que du bonheur donc! Particulièrement après votre repas de midi, si vous en avez l’occasion, rien de tel qu’une sieste pour aborder l’après-midi en pleine forme. La pratiquer est pourtant un art périlleux... Quel type de sieste choisir ? En fonction du temps dont vous disposez et de vos besoins, voici 3 exemples de sieste.

    1. La sieste Flash

    Durée : de quelques secondes à 2 minutes.
    But : se détendre, détresser.
    • Placez votre front sur le dos de vos mains posées sur le bureau. Relâchez épaules, cou, mâchoires et dos.
    • Concentrez-vous sur votre respiration : inspirez en gonflant le ventre, puis le thorax, ce qui va faire se soulever vos épaules, et expirez en évacuant tout l’air.
    • Répétez plusieurs fois en essayant de faire le vide, en vous concentrant uniquement sur votre respiration.
    Pas toujours facile à maîtriser, si vous n’arrivez pas à vous endormir, relaxez-vous en respirant profondément. A force d’entraînement, vous réussirez à vous endormir ainsi.

    2. La sieste Relax

    Durée : 10 à 30 minutes.
    But : retrouver sa vigilance.
    • Assis bien calé dans votre fauteuil, fermez les yeux. Visualisez toutes les parties de votre corps.
    • Relâchez vos muscles et placez le dos des mains sur les genoux en laissant tomber la tête vers l’avant. Laissez-vous gagner par le sommeil.

    La sieste Royale

    Durée : 1h30 à 2h, soit un cycle complet de sommeil.
    But : récupérer un retard de sommeil.
    • Isolez-vous dans votre bureau ou une pièce calme si vous êtres en open space, voire votre voiture. L’idéal est de la commencer vers 13h30
    • Allongez-vous dans la pénombre et au calme, et respirez profondément en rentrant le ventre.
    • Laissez-vous aller : si vous avez du retard de sommeil, vous vous endormirez très rapidement. Sinon, n’essayez pas de « forcer » car vous risqueriez de vous énerver.
    • Au réveil, prenez le temps d’ouvrir les yeux tranquillement et de vous étirer avant de vous lever.

    Source : etre-bien-au-travail.fr via > http://www.references.be

  • Imprimer

    COMMENT SURVIVRE À UN POT DE NOËL AU BUREAU ?

    shutterstoc.jpg

    Les fêtes approchent et avec elles, pour les plus chanceux, la perspective d'un pot partagé autour du sapin. Mais préserver sa réputation tout en profitant du champagne ne s'improvise pas.

    Restez sobre > Malgré l'open-bar, contrôlez-vous. Lorsque vous commencez à boire, de mauvaises choses peuvent se produire : ce que l’homme sobre a dans la tête, l’homme saoul l’a sur la langue. Donc, buvez quelques cocktails puis passez au jus de fruit ou au soda. Tout le monde croira que vous êtes dans le coup sans risquer de faire n'importe quoi.

    Maîtrisez votre Moonwalk > Ne dansez pas sur les tables du bureau. La table de réunion est conçue pour supporter des documents lourds, mais rarement des cadres en surpoids. Enfin, résistez à la tentation de photocopier des parties de votre anatomie. Si le photocopieur casse, vous aurez pour Noël des morceaux de verre dans des endroits douloureux.

    Charmez « smart » > Ne commettez pas l'erreur de tirer parti de la faiblesse de votre collègue, totalement saoul. Vous pourriez vous-même le regretter le lendemain. Attendez plutôt le pique-nique organisé cet été. Par contre, montrez-vous charmant(e) et sympathique avec les conjoints de vos collègues, principalement la « femme du patron ». Lui sait tout de vous, vos forces et vos faiblesses mais si, sur le chemin du retour, elle lui raconte que vous êtes intelligent, drôle et chaleureux, vous aurez gagné des points dans l'estime qu'il vous portait déjà – ou pas – auparavant.

    Archivez les dérapages > Maintenant que vous êtes sobre et que vous ne laissez pas (plus ?) traîner vos mains n'importe où, comment passer le temps ? Vous n'avez qu'à recueillir des informations sur vos collègues qui ne suivent pas ces règles de bonne conduite. Vous pouvez ensuite les publier sur Facebook dans le cas où elles ne seraient pas trop compromettantes. Sinon, vous gardez les preuves sous le coude, au cas où, et vous attendez avec délectation votre promotion à venir.

    Réveillez-vous > Vous n'êtes pas passé de la vodka au jus de pomme et vous travaillez le lendemain ? Ne simulez pas la panne de réveil, personne n'y croirait. En faisant cela, vous prenez le risque que vos collègues de travail parlent de vous et de votre comportement de la veille. En étant présent, vous désamorcerez donc tout risque de moqueries sur votre compte.

    Lire aussi

     

    Source > http://www.references.be

  • Imprimer

    LES LIMITES DU SURF SUR INTERNET AU BUREAU

    hannut, blog, bébéC'est toujours bon à savoir. Combien de temps, quand puis-je surfer sur Internet au travail? Sur quels sites puis-je aller (réseaux sociaux)? Voici quelques éléments de réponse.

    Jusqu’où peut-on surfer sur internet au bureau? “ Il existe une convention collective de travail, à propos de l’utilisation d’internet au bureau, qui réglemente son usage et le contrôle des données de communication électroniques, tout en garantissant le respect de la vie privée des travailleurs ”, explique Paul Palsterman, du Service d’études de la CSC. Oui, l’employeur peut contrôler l’utilisation d’internet de son personnel.

    Par contre, il ne peut lire les e-mails de son employé par curiosité.

    “ Précisons que l’accès à internet et son utilisation par l’employé sont du ressort de l’employeur ”, ajoute M.Palsterman.

    Donc, votre patron peut réglementer l’usage d’internet et même garder un contrôle sur les e-mails. “ Mais attention, ce contrôle doit s’effectuer dans un des buts légitimes repris dans la convention. Exemples: respect des bonnes mœurs ou intérêts financiers de l’entreprise ”.

    Source > Sudpresse > http://www.jobsregions.be > Publié le 07/06/2012Tags : Internet, toujours bon à savoir *