blog - Page 6

  • Imprimer

    HANNUT > PAS DE CONSEIL COMMUNAL MASQUÉ !

    A Hannut, le conseil communal du 19 mai prochain se déroulera finalement par vidéoconférence.

    A distance donc. A la suite des demandes de plusieurs conseillers communaux et pour respecter les mesures de sécurité imposées par le Covid-19, le collège a renoncé à l’organiser au marché couvert.

    Suspendues depuis le début du confinement, les séances de conseils communaux reprennent peu à peu dans notre arrondissement. Mais contrairement à Wasseiges, il n’y aura pas de conseil communal « masqué » à Hannut le 19 mai prochain.

    Fin avril, le Collège estimait pourtant que la réunion physique était « la meilleure formule qu’on ait pu trouver ». Pour garantir les distances de sécurité pour les 25 conseillers communaux et la dizaine de citoyens qui assistent aux assemblées, plusieurs sites avaient été envisagés : le marché couvert (2.000 m²), le hall des sports ou l’extension du hall des sports.

    Débats à suivre sur Youtube > Cette semaine, le Collège a fait savoir qu’il ... / ...

    Huis clos et vote à bulletin secret > Si le conseil masqué est unique dans l’histoire de la vie des ... / ...

     «Une occasion de proposer des conseils en ligne» > Le conseiller H+ Jacques Stas est un des ... / ...

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/560018

  • Imprimer

    QU’EN EST-IL DES SUPPLÉMENTS « COVID » ÉVENTUELLEMENT DEMANDÉ PAR LES PRESTATAIRES ?

    Soins, garages, coiffeurs ou magasins: des suppléments Covid pourraient vous être facturés pour la désinfection, les protections...

    Des « suppléments Covid » fleurissent un peu partout. Les professionnels disent ne pas avoir d’autre choix que de répercuter les coûts de l’achat des protections (masques, gel…) et le temps de désinfection sur leurs patients ou clients. Mais Test-Achats insiste, vous pouvez le refuser.

    Certains prestataires de soins répercutent le coût des mesures de sécurité et d’hygiène sur les patients. « Je facture 10 euros de suppléments », nous confie un kiné qui préfère rester anonyme.

    « Cela implique le masque que je fournis aux patients, le gel hydroalcoolique pour la désinfection des mains à l’arrivée et à la sortie, ainsi que la désinfection des tables et de tout le matériel.

    En plus d’être difficile à obtenir, ces produits ont un coût important. Il est très compliqué de se fournir à des prix avant la crise et rien n’est fait pour nous aider à éviter ces prix extrêmes. J’en suis triste même si, pour moi, c’est l’État qui devrait prendre en charge ces frais ».

    Témoignages  : d’autres refusent que ces suppléments touchent leurs patients.

    Les mutuelles réagissent.

    Ces suppléments ne touchent pas que les soins de santé. «J’ai dû payer un supplément Covid de 15 euros. Rien ne m’avait été dit»

    Vous pouvez refuser !

    Mais attention, l’organisation de consommateurs Test Achats affirme que les consommateurs et patients peuvent refuser de payer le «supplément Covid» intégré dans leur facture si le prestataire de services ne les a pas informés de la hausse du prix au préalable.

    «La pratique est autorisée puisqu’un prestataire peut librement fixer ses prix. Elle devient néanmoins illégale et inacceptable lorsque le consommateur n’est pas prévenu au préalable. Dans ce cas, il peut refuser de payer le supplément», réagit Julie Frère, porte-parole de Test Achats, contactée par Belga.

    Source libre d’accès de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id189591

  • Imprimer

    HANNUT > RECYPARCS > NOUVEAUX DÉCHETS ACCEPTÉS À PARTIR DU 12/05

    CATÉGORIES DE DÉCHETS :

    Les encombrants non combustibles

    • Les métaux
    • Les bois
    • Les encombrants
    • Les déchets de jardin
    • Les inertes
    • Les électroménagers
    • Les plastiques durs et PVC

    Pour savoir ce que vous pouvez déposer dans ces catégories de déchets, consultez le guide pratique  > https://bit.ly/2VRogr2

    ACCÈS POUR LES COMMERÇANTS ET INDÉPENDANTS :

    Dès le 12/05, les commerçants et indépendants pourront déposer leurs déchets avec leur carte d'accès spécifique.

    CONSIGNES D’ACCÈS :

    Les consignes d'accès restent essentielles et doivent impérativement être respectées. Nous vous remercions pour la patience et la compréhension dont vous faites preuve chaque jour.

    Consignes d’accès, horaires, liste des recyparcs ouverts > https://bit.ly/2xM7qC4

    Ces catégories de déchets restent interdites :

    • Déchets contenant de l'amiante
    • DSM (déchets spéciaux des ménages : huiles, peintures, ...)
    • Frigolite
    • Verre
    • Textiles

    Source > Ville de Hannut & Intradel

  • Imprimer

    THISNES (HANNUT) > L’ÉGLISE VANDALISÉE EN 2018 & 2019 > DES CAMÉRAS VONT ÊTRE PLACÉES

    Victime d’actes de vandalisme à répétion, l’église de Thisnes, à Hannut, va s’équiper d’un système de vidéo-surveillance.

    4.000 euros seront investis dans 4 caméras. La Fabrique d’église a introduit une demande de subside extraordinaire auprès de la Commune. Son approbation figure à l’ordre du jour du conseil communal du 19 mai.

    Depuis 2018, des vandales s’en prennent à l’église de Thisnes. Et en particulier à ses vitraux qui ont été à 5 reprises endommagés par des jets de projectiles divers, comme une brique retrouvée sur le toit de la sacristie voisine, un ballon et même une bouteille de porto ! Des trous d’une quinzaine de centimètres ont été relevés sur les fenêtres des deux faces nord et sud.

    Le dernier fait de vandalisme en date remonte à janvier dernier. Au total, depuis 2018, les dégâts sont estimés à près de 10.000 euros. On s’en doute, les réparations constituent un travail délicat. «Il faut à chaque fois démonter et remonter les vitraux», indique le président Michel Bultot qui a confié ce marché très particulier à l’atelier de vitrail Art Stained Glass de Tourinne-la-chaussée (Braives).

    L’église Saint-Martin a … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/559260

    Source de Marie-Claire GILLET sur > https://huy-waremme.lameuse.be

    Lire notre première annonce de 2019 > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2019/09/26

  • Imprimer

    LES MARCHÉS À NOUVEAU AUTORISÉS DÈS LUNDI, MAIS SOUS CERTAINES CONDITIONS

    Le Conseil National de Sécurité s’est réuni ce mercredi 13 mai pour concrétiser la prochaine étape du déconfinement progressif de la Belgique (la phase 2, dès le 18 mai), malgré la présence toujours active du coronavirus Covid-19.

    En conférence de presse, la Première ministre Sophie Wilmès a notamment annoncé la réouverture des marchés, sous conditions.

    Le Conseil national de sécurité (CNS), qui rassemble la Première ministre, les ministres-présidents des entités fédérées, les ministres compétents ainsi que des experts, a tranché ce mercredi 13 mai sur de nombreux points concernant la suite du plan de déconfinement progressif, et notamment la phase 2.

    Lors de la conférence de presse qui a suivi le CNS, Sophie Wilmès a annoncé la réouverture des marchés, sous certaines conditions.

    Les marchés de maximum 50 échoppes pourront être organisés moyennant l’accord des autorités locales.

    Les règles de distanciation devront y être d’application et un plan de circulation devra être instauré. Le port d’un masque ou d’une protection bucco-nasale sera obligatoire pour les commerçants et leur personnel et sera fortement conseillé pour les clients.

    Source libre d’accès de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id189502

  • Imprimer

    LES MUSÉES, BÂTIMENTS HISTORIQUES ET LES BIBLIOTHÈQUES ROUVRENT LEURS PORTES DÈS LE 18 MAI!

    Le Conseil National de Sécurité s’est réuni ce mercredi 13 mai pour concrétiser la prochaine étape du déconfinement progressif de la Belgique (la phase 2, dès le 18 mai), malgré la présence toujours active du coronavirus Covid-19.

    En conférence de presse, la Première ministre Sophie Wilmès, accompagnées des ministres-présidents des entités fédérées, a annoncé ce qui a été décidé concernant le secteur culturel.

    Le Conseil national de sécurité (CNS), qui rassemble la Première ministre, les ministres-présidents des entités fédérées, les ministres compétents ainsi que des experts, a tranché ce mercredi 13 mai sur de nombreux points concernant la suite du plan de déconfinement progressif, et notamment la phase 2.

    Lors de la conférence de presse qui a suivi le CNS, Sophie Wilmès a évoqué le secteur culturel, et notamment les bibliothèques et les musées.

    Les musées et les infrastructures d’intérêt culturel comme les bâtiments historiques pourront à nouveau ouvrir leurs portes à partir du lundi 18 mai, a annoncé la Première ministre Sophie Wilmès mercredi à l’issue du Conseil National de Sécurité. Une billetterie en ligne ou téléphonique sera obligatoire ainsi que des mesures pour éviter les effets de foule à l’intérieur de l’établissement. Les bibliothèques peuvent également ouvrir aux mêmes conditions.

    Le port du masque sera conseillé pour les clients et visiteurs, et obligatoire pour le personnel. Les visiteurs doivent suivre un plan de circulation et garder une distance de sécurité. Les éventuels restaurants, cafétérias, attractions et terrains de jeux restent fermés.

    « Il est vrai que la culture est sévèrement touchée par cette crise », a ajouté Sophie Wilmès. « Le déconfinement du secteur culturel est plus complexe à appréhender de par sa nature même. Ce n’est pas parce que la complexité est réelle qu’il ne faut pas la gérer. C’est pourquoi des initiatives ont déjà été prises. Nous avons aussi eu une réunion interministérielle hier/mardi à ce sujet et nous déposerons avant la fin de la semaine un rapport pour analyse au GEES (groupe d’experts chargé du déconfinement) afin d’envisager pour ce secteur en particulier la suite du déconfinement », a annoncé la Première ministre.

    Il est toutefois déjà acquis que toute manifestation à caractère culturel, sportif, touristique et récréatif reste interdite jusqu’au 30 juin.

    Source libre d’accès de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id189500

  • Imprimer

    VOICI TOUT CE QUI CHANGE DÈS LUNDI AVEC LE DÉBUT DE LA PHASE 2 DU DÉCONFINEMENT

    Dès ce lundi, plusieurs secteurs pourront à nouveau recommencer à tourner, sous strictes conditions, évidemment.

    La phase 2 du déconfinement débutera bien lundi 18 mai en Belgique, a confirmé Sophie Wilmes ce mercredi lors de la conférence de presse après le Conseil national de sécurité.

    Comme prévu, des mesures ont été annoncées. Voici les principaux points à retenir :

    Marchés

    Les marchés pourront rouvrir, mais sous strictes conditions. À lire ici.

    Mariages/Enterrements

    Désormais, 30 personnes peuvent assister aux cérémonies, en respectant les mesures de sécurité évidemment. À lire ici.

    Métiers de contacts

    Les métiers de contacts peuvent redémarrer leurs activités dès lundi, mais sous strictes conditions également. À lire ici.

    Musées et bâtiments historiques

    Le 18 mai, les musées et certains bâtiments historiques et infrastructures d’intérêt culturel pourront rouvrir leurs portes. À lire ici.

    Culture en général

    Un rapport d’analyse du groupe d’expert afin d’envisager le déconfinement de ce secteur sera dévoilé d’ici la fin de la semaine.

    Entraînements sportifs en extérieur

    Les entraînements sportifs réguliers en extérieur, les courts à l’extérieur et en club pourront reprendre à partir du 18 mai. À lire ici.

    Écoles

    Comme annoncé depuis plusieurs semaines, les écoles vont bien rouvrir dès lundi prochain. À lire ici.

    Zoos et parcs zoologiques

    Les sites d’intérêt naturel, comme les parcs animaliers, pourront rouvrir à partir de lundi prochain. À lire ici.

    La prochaine phase aura lieu le 8 juin et pas avant. Mais il est déjà acquis que tous les événements culturels, sportifs ou récréatifs seront interdits jusqu’au 30 juin. Retrouvez ici les « oubliés » de la phase 2.

    TRÈS IMPORTANT >> L’ensemble des liens ci-dessus (En bleu) est accessible sans abonnement & donc en lecture libre d’accès

    Source libre d’accès de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id189514

  • Imprimer

    HANNUT CE LUNDI 11 MAI > OUVERTURE DU MAGASIN DE PRÊT À PORTER « FLEUR DE LIN »

    « Fleur de lin » est un magasin pour femmes et pour hommes qui ont l'envie de s'habiller de façon éthique et respectueuse de l'environnement.

    La marque Mon Col Anvers veut offrir une alternative élégante et durable à la fast fashion.

    Chaque pièce est conçue en Belgique et produite en Europe. Mon Col Anvers utilise uniquement des matières naturelles telles que la viscose, le lyocell et le coton.

    Rue Albert 1er N°50 B > 4280 Hannut > (Anciennement OXFAM) > 019/32 44 29

    Fleur de lin sur Facebook > https://www.facebook.com/Fleurdelinhannut

    Instagram > https://www.instagram.com/fleurdelinhannut/