belgique - Page 2

  • Imprimer

    A VOIR > CE JEUDI 05 MAI A HANNUT > PÉTANQUE> CHAMPIONNAT DE BELGIQUE JEUNES 2016 !

  • Imprimer

    UN AN APRÈS > 40.000 EXEMPLAIRES DU NOUVEAU NUMÉRO SPÉCIAL DE CHARLIE HEBDO SORTIRONT MERCREDI EN BELGIQUE

    Quelque 40.000 exemplaires du numéro spécial commémoration de l'attentat de Charlie Hebdo seront en vente en Belgique

    Quelque 40.000 exemplaires du nouveau numéro spécial de Charlie Hebdo qui sortira mercredi pour le premier anniversaire de l’attentat djihadiste qui avait décimé son équipe, seront écoulés en Belgique via 2.700 points de vente, a appris l’agence Belga auprès du distributeur de presse AMP.

    Cet exemplaire sera vendu en Belgique jusqu’au 4 février. Ce numéro doit être tiré au total à environ un million d’exemplaires. L’AMP distribue en Belgique en moyenne chaque semaine 10.000 exemplaires de Charlie Hebdo, contre environ 2.000 avant les attentats visant le journal satirique français.

    Actuellement, Charlie Hebdo se vend à environ 100.000 exemplaires en kiosque, dont 10.000 à l’international, auxquels s’ajoutent Lire la suite ici ...

    Source Afp sur > http://www.sudinfo.be/1456988

  • Imprimer

    AC/DC BIENTOT EN BELGIQUE

    C’est le site du groupe qui l’annonce : AC/DC sera en Belgique au printemps prochain.

    Le groupe australien l’annonce sur son site. Le 16 mai, il jouera sur le site de Werchter.

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/1445143

  • Imprimer

    GEER: LA FRITERIE DE MICHEL PARMI LES MEILLEURES DE BELGIQUE

    2028702424_B976270452Z_1_20150811191141_000_GRO50LKDQ_1-0.jpg

    La Friterie Michel séduit.

    L’établissement de Geer figure dans le top 10 du classement des meilleurs snacks de Belgique du site Fritmap.com

    Michel Delathuy accueille la nouvelle avec plaisir et révèle ses secrets pour faire de bonnes frites.

    Toutes les friteries ne figurent pas sur ce portail spécialisé des … Lire la suite ici ...

    Rédaction en ligne de WR sur > http://www.sudinfo.be/1351779

  • Imprimer

    VOICI COMBIEN GAGNE, EN MOYENNE, UN ÉTUDIANT JOBISTE CET ÉTÉ EN BELGIQUE

    photonews_10485454-018.jpg

    Quelque 469.000 étudiants ont presté 10,3 millions de journées de travail en 2014, soit une nouvelle augmentation par rapport à 2013 qui constituait déjà une année record, indiquent les statistiques de l’Office national de sécurité sociale (ONSS) et de l’Office des régimes particuliers de la sécurité sociale (ORPSS). L’augmentation concerne autant le nombre de jobistes (+2,8%) que la quantité de journées de travail déclarées (+5%). Il s’agit de la cinquième année consécutive de hausse pour le nombre de jours prestés par les jobistes.

    Les étudiants travaillent d’abord via le secteur de l’intérim (33%). Le commerce (20%) et l’horeca (14%) constituent leurs autres points de chute favoris. L’été représente naturellement la saison pendant laquelle le travail des étudiants est le plus populaire. Pas moins de 59% des jours prestés le sont pendant le troisième trimestre (juillet-septembre).

    L’ONSS constate également que le travail des étudiants lors des trois autres trimestres a augmenté de 3,4% en 2014.

    Le salaire moyen d’un jobiste atteint 1.616 euros. Au total les rémunérations étudiantes déclarées à l’ONSS s’élèvent à 759 millions d’euros. Ils peuvent travailler jusqu’à 50 jours par an avec une réduction des cotisations sociales (2,71%).

     «Quelque 5% des étudiants ont épuisé leur contingent de 50 jours», précise l’ONSS. En moyenne, un étudiant travaille 22 jours par an.    

    Source > (Belga) sur > http://www.jobsregions.be

    Cet article vous a intéressé ? Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :

    job / étudiant / Belgique / ONSS / intérim / commerce / horeca.

  • Imprimer

    LES EMPLOYEURS CONSTATENT A NOUVEAU UNE PENURIE DE TALENTS EN BELGIQUE

    589065937_B975568632Z_1_20150518123338_000_G9S4H4ICK_1-0.jpg

    Près d’un employeur sur quatre (24%) en Belgique fait face à une pénurie de talents, selon l’enquête annuelle de Manpower qui constate que la pénurie a augmenté de 11 points de pour cent en un an.

    Le phénomène avait connu une diminution au cours des trois dernières années mais se chiffrait à 27% en 2012.

    A l’échelle mondiale, 38% des employeurs font face à un manque de talents."La crise persistante avait occulté les pénuries. Aujourd’hui, alors que l’économie retrouve peu à peu le chemin de la croissance et que les perspectives s’éclaircissent à nouveau, les difficultés à trouver du … Lire la suite ici ...

    Source > Belga sur > http://www.sudinfo.be/1289310

  • Imprimer

    QUI SERA LE MEILLEUR JEUNE BOULANGER-PÂTISSIER 2015 AVEC LES CENTRES IFAPME?

    Projet333.jpg

    Mercredi 22 avril, rendez-vous pour l’étape la plus gourmande du Trophée Jean-Marie Wanet : l’épreuve de pâtisserie.

    L’objectif de ce concours : sacrer le meilleur boulanger-pâtissier de Belgique francophone et germanophone.

    Quatorze passionnés issus des formations en alternance mesureront leur talent et leur créativité sous l’œil et les papilles d’un jury d’experts.

    Vous souhaitez partager cette expérience avec les participants, en savoir plus sur la formation de boulanger-pâtissier ? Nous vous attendons le mercredi 22 avril entre 9h et 16h au Centre IFAPME Huy-Waremme, rue de Waremme 101 à 4530 Villers-le-Bouillet.

    Ces témoignages gourmands vous intéresseront : http://www.ifapme.be/actualites/lire/2013/04/qui-sera-le-meilleur-jeune-apprenti-boulanger-patissier-2013.html

    Le Trophée Jean-Marie Wanet, en bref :

    Le Trophée Wanet

    Chaque année, depuis 1995, l'IFAPME et la fédération francophone des Boulangers-Pâtissiers organisent le Trophée Wanet pour mettre en avant les compétences et la créativité des jeunes  en formation en alternance et futurs professionnels du secteur.

    Au-delà de cette récompense, les meilleurs candidats auront peut-être la chance de participer aux concours des métiers internationaux grâce à l’association Skills Belgium.

    Les candidats:

    14 candidats confronteront leurs compétences lors des épreuves. Diplômés (ou en cours de formation) de l'alternance, ils sont issus des Centres de formation IFAPME et de l'école de Boulangerie-Pâtisserie de Neufchâteau.

    Les épreuves:

    Les épreuves allient les métiers de la boulangerie et de la pâtisserie. Le 22 avril, les épreuves qui se dérouleront  à Villers-le-Bouillet seront les épreuves de pâtisserie. Les épreuves de boulangerie se dérouleront en mai au Centre IFAPME de Libramont.

    Objectifs : rivaliser de talent pour réaliser de petits et grands gâteaux, des desserts au beurre, un misérable, des sujets en massepain, des pains, des pistolets, des sandwiches, des brioches, des croissants, des pains décorés et des spécialités régionales.

    Proclamation des résultats:

    La finale et la cérémonie de proclamation des résultats seront organisés en mai au Centre IFAPME Libramont.

    La formation de Boulanger-Pâtissier dans les Centres IFAPME:

    Cette formation est proposée aux jeunes dès 15 ans qui souhaitent devenir artisan boulanger-pâtissier. Organisée en alternance, la formation se déroule en entreprise (min.3 jours par semaine). Elle est complétée par des cours généraux, théoriques et pratiques dans les Centres IFAPME (min. 1 jour par semaine).

    Cette formation est également proposées aux adultes qui souhaitent apprendre ce métier pour l’exercer en tant que salarié, devenir indépendant ou créer/reprendre une entreprise.

    Suivez l'IFAPME sur Facebook | Twitter | LinkedIn | Instagram

    Contact > http://www.ifapme.be/

  • Imprimer

    CES 30 DERNIÈRES ANNÉES, LA BELGIQUE A PERDU 43 FERMES CHAQUE SEMAINE

    1320787.jpg

    Ce vendredi 17 avril était la "journée mondiale des luttes paysannes".

    Depuis 1985, la Belgique a perdu en moyenne 43 fermes chaque semaine.

    Comment, dès lors, préserver l'agriculture locale pour garder le contrôle sur notre alimentation ?

    En 30 ans, la Belgique a perdu 63% de ses fermes, principalement celles d'une superficie de moins de 5 hectares, la superficie moyenne par ferme a plus que doublé. Ces petites exploitations qui disparaissent sont justement celles qui se destinent à une consommation locale. Corentin Dayez, le porte-parole du Réseau de Soutien à l'Agriculture paysanne, une structure informelle réunissant diverses ONG et syndicats agricoles, tire un sombre constat de l'activité agricole en Belgique: "

    La taille des exploitations s'est agrandie, mais pour mieux s'intégrer dans des systèmes de production à la logique industrielle et exportatrice. Résultat : nous devenons de plus en plus dépendants d'une production à grande échelle non européenne. " Face à ce constat alarmant, le réseau plaide pour une agriculture paysanne garantissant une alimentation de qualité et allant à l'encontre du "modèle productiviste" … Lire la suite ici ...

    Source > Caroline Lallemand sur > www.levif