banque - Page 2

  • Imprimer

    UN HANNUTOIS DÉSESPÉRÉ POUR UNE ERREUR DE BANQUE > INCROYABLE HISTOIRE …

    2124502476_B972329179Z_1_20140325232119_000_GNH260FU3_1-0.jpg

    La gaffe d'ING leur coûte 132.000 euros: Annick avait changé de vieux billets de son papa...

    Incroyable histoire ! L’Anderlechtoise a retrouvé cinq anciens billets (des devises roumaines). La banque lui dit qu’ils valent 132.000 euros et lui verse la somme sur son compte. Avant de se rétracter : c’est une erreur, les billets ne valent que 14 euros. Elle doit rembourser !

    L’argent est sur son compte et Annick partage la somme avec son frère Christian, de Hannut : 66.500 euros chacun. La famille n’en revient pas. Trop heureux, Christian anticipe le remboursement de son prêt voiture (aussi contracté chez ING) et dépense 13.000 euros. Annick et son compagnon, parents de quatre enfants, en font profiter tout le monde, elle dépense 10.000 euros : « Je mets les 56.500 euros sur mon compte épargne », précise-t-elle. «  Cet argent inattendu allait nous servir dans notre projet d’achat d’une nouvelle maison »

    Mais c’était trop beau. Trois semaines après avoir encaissé la somme, Annick reçoit un coup de fil de la banque : « Nous avons un petit souci avec les devises. L’échange qui a été fait n’est pas valable. Veuillez passer à la banque demain matin ».

    Un récit complètement fou à lire dans nos éditions de Bruxelles d’hier mercredi

    Source > M.Sp sur > http://www.sudinfo.be/969590

  • Imprimer

    LE FISC OBTIENT SA SUPER BANQUE DE DONNÉES

    La Commission de la protection de la vie privée a donné son feu vert au ministre 55624847_ID7642329_0-fisc_071017_H3TXEJ_0.JPGdes Finances Steven Vanackere (CD&V) pour la création d’une banque de données accessible à tous les contrôleurs fiscaux.

    Le fisc intégrera dans cette vaste banque de données toutes les informations issues de ses différents départements - des informations de la douane aux déclarations liées aux droits de succession - et des services publics externes, écrit mercredi De Tijd.

    Grâce à cette banque de données, les contrôleurs fiscaux pourront obtenir le profil détaillé de tous les contribuables belges, particuliers et entreprises.

    En 2007, l’ancien ministre des Finances Didier Reynders (MR) avait déjà préparé un texte de loi pour offrir cet outil au fisc. Mais la Commission de la protection de la vie privée avait à l’époque réduit en cendres le projet. “La Commission a désormais approuvé notre projet de loi, qui sera prochainement présenté au conseil des ministres”, confirme le porte-parole de M. Vanackere.

    Le projet de loi prévoit que les contrôleurs fiscaux pourront utiliser la banque de données dans le cadre de “toutes leurs missions légales”. Un service des Finances devra cependant donner son autorisation au flux des données. Celles-ci seront codées dans la banque de données mais lors d’une suspicion d’irrégularités, le contrôleur pourra les décoder. Pour éviter les abus, chaque utilisation de la banque de données sera enregistrée.

    Source > Sudpresse > Publié le Mercredi 25 Avril 2012 à 07h12 > Photo News