arnaque - Page 4

  • Imprimer

    ATTENTION SI VOUS AVEZ REÇU UN SMS DE L’OFFICE NATIONAL DES VACANCES ANNUELLES (ONVA)

    Attention si vous avez reçu ce SMS ou e-mail > il s’agit d’une arnaque, ne cliquez surtout pas sur les liens!

    L’Office national des vacances annuelles (ONVA) met en garde contre des SMS et courriels frauduleux qui circulent actuellement en son nom. Les fraudeurs demandent un numéro de compte bancaire par SMS ou par e-mail via un lien menant à un faux site web de l’ONVA. Ils invitent également les destinataires de ces messages à utiliser leur Digipass.

    L’ONVA, qui n’envoie pas de SMS et n’invite jamais à faire usage du Digipass, demande à ses clients de ne pas cliquer sur les liens reçus. Elle les appelle également à ne pas communiquer d’informations personnelles via leur Digipass lorsqu’une personne les contacte par téléphone.

    Les clients peuvent communiquer ou modifier un numéro de compte en toute sécurité grâce au service en ligne moncomptedevacances.be ou via le formulaire en ligne sur le site officiel www.onva.fgov.be  ou www.onva.be .

    L’ONVA indique avoir porté plainte contre les fraudeurs.

    La Computer Emergency Response Team (CERT), chargée de détecter, de surveiller et d’analyser les problèmes de sécurité en ligne, a également été avertie.

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id192124

  • Imprimer

    CORONAVIRUS > ATTENTION À CETTE NOUVELLE ARNAQUE

    Test-Achats dénonce ce mardi une nouvelle arnaque d’un produit miracle censé protégé contre le coronavirus.

    « Non, l’argent colloïdal ne protège pas contre le coronavirus », martèle l’association de protection et défense des consommateurs.

    Test Achats continue sans relâche à traquer et à dénoncer les fausses déclarations qui circulent sur les sites web et les boutiques en ligne qui surfent sur l’anxiété générée par le Covid-19 dans la population, en incitant à acheter des produits dont l’efficacité n’est nullement démontrée. Le virus Covid19 est nouveau et à ce jour, malgré les recherches massives en cours, aucun médicament ne s’est avéré efficace.

    > Vous pouvez d’ailleurs signaler tout abus en lien avec la crise du coronavirus sur leur site web.

    Ou directement sur > https://www.test-achats.be/coronaform/form

    Pourtant plusieurs sites internet surfent sur le coronavirus et la crise sanitaire actuelle pour faire la promotion de l’eau argentée présentée comme un antibiotique et un antiviral très efficaces. Un conseil, n’y touchez pas !

    Aucune étude ne démontre que l’ingestion de ce bien coûteux vous protège de quoi que ce soit. Ceux qui l’ingèrent courent même le risque de subir des effets secondaires, comme un empoisonnement à l’argent et leur peau peut prendre une teinte gris-bleu. C’est d’autant plus alarmant que ce produit qui n’est considéré ni comme un médicament, ni comme un complément alimentaire reconnu, n’est soumis à quasi aucun contrôle de qualité.

    Test Achats écrit au SPF Santé publique et à l’Agence des médicaments pour demander des éclaircissements sur le statut de ces produits et pour dénoncer les pratiques détectées sur près de 10 webshops afin que ces vendeurs sans scrupule soient sévèrement réprimés.

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id188914

    Illustration > 123RF

    Bon à savoir >>> Antibiotiques alternatifs contre les soucis du quotidien, l'argent colloïdal est interdit de vente libre en France depuis 1990, pour un usage interne. ... L'argent colloïdal se démarque des antibiotiques traditionnels car les organismes qu'il atteint ne peuvent pas développer d'immunité.

  • Imprimer

    «QUELQU’UN QUI A ÉTÉ EN CONTACT AVEC VOUS EST POSITIF »> LA POLICE MET EN GARDE … ! > FAUX MESSAGES = ARNAQUE !

    La police met en garde les Belges contre de faux messages sur le traçage du coronavirus

    La police a lancé un message d’alerte après avoir constaté la circulation de faux message sur le traçage et les tests Covid-19.

    Attention aux messages que vous recevez. Oui, un système de traçage est bien en place depuis le début de la semaine en Belgique et celui-ci peut, bien évidemment, vous contacter pour vous avertir d’un contact avec une personne testée positive au coronavirus. Cependant, là où il faut être attentif, c’est à l’origine du message et de l’appel.

    Car malheureusement, des personnes malintentionnées se servent de ce service pour vous arnaquer. La police fédérale a d’ailleurs lancé un avertissement sur les réseaux sociaux après avoir constaté la prolifération de ce type de message. « Nous constatons que de faux messages circulent sur le test COVID-19 et sur le traçage. Seul le numéro 02/214 19 19 peut vous contacter par téléphone ou le 8811 par SMS ».

    Tout autre numéro : ignorez, ne donnez aucune information et ne cliquez surtout pas », explique-t-elle.

    Source de Sudinfo sur site libre d’accès > https://www.sudinfo.be/id188009

  • Imprimer

    ATTENTION SI VOUS RECEVEZ CE MESSAGE SUR FACEBOOK

    Une arnaque a permis à des hackers de voler 1,6 million de dollars aux utilisateurs!

    Les hackers auraient manipulé les internautes pour les amener à leur verser volontairement de l’argent.

    Une nouvelle arnaque sévit sur Facebook. Elle aurait permis à des hackers de dérober 1,6 million de dollars aux utilisateurs du réseau social. Les hackers auraient manipulé les internautes pour les amener à leur verser volontairement de l’argent.

    Pour ce faire, ils faisaient croire aux victimes qu’elles avaient reçu de l’argent sur leur compte Paypal.

    Si de l’argent apparaissait effectivement sur la plateforme, il était retiré quelques jours après. Selon les informations de nos confrères du Sun, les hackers prenaient possession du compte d’un « ami » Facebook et contactaient son réseau jusqu’à ce que quelqu’un tombe dans le panneau. L’arnaque a été découverte par le site CyberNews. Mais ce dernier n’a pas voulu détailler avec précision le procédé par crainte que d’autres hackers ne le reproduisent.

    CyberNews recommande ainsi de télécharger l’extension « Google Authenticator » sur son compte Facebook.

    Et évidemment de ne pas répondre à des demandes d’argent via le réseau social ou de contacter par un autre moyen des amis qui vous feraient de telles requêtes.

    Source Sudinfo sur site libre > https://www.sudinfo.be/id182706

    Illustration > 123RF

  • Imprimer

    TOUCHÉE PAR LE CORONAVIRUS, UNE COMMERÇANTE HANNUTOISE A ÉTÉ ESCROQUÉE DE 6.000€ SUR INTERNET

    «Affaiblie par la maladie, j’ai mordu à l’hameçon»

    Claire Hardenne, une commerçante hannutoise, a été victime mardi passé d’une escroquerie sur Internet qui lui a coûté... 6.270 euros !

    annut, blog, jcd, claire hardenne, arnaqueElle a déposé plainte à la zone de police Hesbaye-Ouest où une enquête est en cours.

    Depuis le début du confinement, l’opticienne Claire Hardenne établie sur la place Henri Hallet à Hannut cumule les ennuis. Le 15 mars dernier, soit deux jours après le début du confinement imposé par les autorités fédérales, elle a contracté le Covid-19.

    Elle n’a pas subi le test de dépistage mais tous les symptômes indiquent qu’elle a bien été affectée par la maladie : température, douleurs musculaires « au point que je ne savais plus enfiler mes chaussettes » dit-elle. Et la semaine passée, alors qu’elle n’était pas encore complètement rétablie, une nouvelle tuile lui est tombée sur la tête.

    Claire a été victime d’une escroquerie : voici ce qu’il s’est passé.

    « Affaiblie par la maladie, j’ai mordu à l’hameçon » : la commerçante veut mettre en garde la population contre ces pratiques.

    Source de Marie-Claire GILLET sur site libre d’accès > https://www.sudinfo.be/id179763

    Si pétillante d’habitude, Claire Hardenne a perdu son sourire suite à cette escroquerie. - Photo d’archives

    Liens en bleu = vers un article plus développé réservés aux abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/545869

    UNE ARNAQUE BIEN CONNUE DE LA POLICE !

    Selon le chef de zone ff, Pascal Dodion, l’escroquerie dont a été victime la Hannutoise est assez généralisée. « C’est une arnaque bien rôdée.

  • Imprimer

    ARNAQUE > CORONAVIRUS > DES GROUPES CRIMINELS «INONDENT» LES MARCHÉS DE FAUX MÉDICAMENTS, SELON EUROPOL

    Des millions de faux médicaments, dispositifs médicaux et masques contrefaits, vendus comme de prétendus remèdes contre le coronavirus, « inondent » les marchés, a averti mercredi l’agence européenne de police Europol, faisant état de plus de 4 millions saisis et de plus de 121 arrestations.

    « Des millions de produits prétendument capables de guérir ou de combattre le (nouveau) coronavirus ont été retirés de la vente ces dernières semaines », a déclaré un porte-parole d’Europol à l’AFP.

    Une opération menée début mars dans 90 pays et soutenue par Europol a permis la saisie de 4,4 millions de faux médicaments, le démantèlement de 37 groupes de criminalité organisée et l’arrestation de 121 personnes, selon Europol.

    L’opération a également entraîné la fermeture de 2.500 liens renvoyant vers des produits liés au Covid-19 sur des sites web, réseaux sociaux, marchés en ligne et annonces.

    L’apparition de la pandémie de nouveau coronavirus a fait de la vente de produits sanitaires contrefaits ou de qualité inférieure « un domaine d’activité criminelle clé », observe Europol, ajoutant que des groupes criminels « profitaient de la situation en inondant les marchés de produits contrefaits en réponse aux pénuries ».

    Il s’agit notamment de médicaments antiviraux, antibiotiques, paracétamol, ibuprofène, et des antipaludiques, tels que la chloroquine et l’hydroxychloroquine, que certains veulent généraliser comme traitement contre le Covid-19, alors que les autorités sanitaires, dont L’Organisation mondiale de la Santé (OMS), appellent à la prudence.

    De prétendus vaccins sont également vendus illégalement, ainsi que des désinfectants pour les mains et des tests de diagnostic, a précisé Europol.

    Source de BELGA sur > https://www.sudinfo.be/id175832

    Illustration 123RF

  • Imprimer

    ARNAQUE AU COVID-19! > LES ZONES DE POLICE METTENT EN GARDE

    Arnaque au Covid-19! > Les zones de police mettent en garde

    Ce jeudi, plusieurs zones de police de Wallonie picarde mettent en garde contre une « nouvelle » forme d’arnaque, liée au COVID-19.

    « Suite au confinement des personnes âgées dans leur habitation », explique notamment la zone de Leuze-Belœil, « certaines personnes sans scrupule profitent de la situation et prétexter un contrôle de la situation », poursuit la police.

     « Une fois la victime en confiance et l'auteur entré, celui-ci en profite pour dérober ce qu'il trouve sur place ». La police tient à rappeler

    « Aucun contrôle n'est prévu par aucun service à l'heure actuelle, dans les domiciles. Donc, si une personne se présente pour vérifier votre situation, ne la laissez pas entrer et ayez le bon réflexe, faites le 101 en communiquant le plus d'informations possibles concernant la ou les personnes qui se sont présentées à la porte de votre domicile ».

    Source sur libre en ligne > https://www.sudinfo.be/id174547

  • Imprimer

    ARNAQUES AVEC DIGIPASS > LA POLICE HESBAYE-OUEST MET EN GARDE

    La Zone de Police Hesbaye-Ouest a publié récemment un communiqué sur son site.

    Il y aurait de plus en plus de plaintes concernant des arnaques avec des Digipass.

    « Les cybercriminels utilisent des techniques qui leur permettent de faire apparaître une fausse identité d’appelant sur votre téléphone, se faisant ainsi passer pour votre banque, une institution gouvernementale, la police, une société réputée ou simplement un numéro local », peut-on lire dans le communiqué.

    Les malfaiteurs incitent ainsi les personnes à utiliser le Digipass et en profitent pour voler de l’argent. La police met donc en garde contre ces coups de téléphone douteux. Lorsqu’un interlocuteur demande d’effectuer des manipulations avec une carte bancaire, il vaut mieux prendre note de son numéro et vérifier son identité.

    La police le rappelle également : « Ne présumez pas que l’identité de votre interlocuteur est authentique parce qu'il dispose de vos données personnelles. Ces informations peuvent être trouvées sur internet (par exemple sur les réseaux sociaux) ».

    En cas de doute, mieux vaut contacter sa banque, ainsi que l’opérateur téléphonique.

    Source  de Ro.Ma. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 02/03/2020

    L’article au complet sur site libre d’accès > https://www.sudinfo.be/id170585 ainsi que sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 02/03/2020