3 - Page 2

  • Imprimer

    GRÈVE OU PAS LE 3 OCTOBRE À LA SNCB: DÉCISION JEUDI APRÈS-MIDI

    925505751_B9720089Z_1_20120926153453_000_GAO9ED6A_1-0.jpgLes syndicats au sein de la SNCB prendront une décision définitive jeudi après-midi quant à une possible grève de 24 heures le 3 octobre prochain sur le rail. Une nouvelle réunion de concertation sur la future structure du groupe ferroviaire est prévue jeudi matin entre le front commun syndical et le cabinet du ministre des Entreprises publiques, Paul Magnette.

    Les syndicats ont déjà eu une entrevue ce mercredi au cabinet du ministre. «Les propositions deviennent plus concrètes et donc aussi plus techniques», résume Luc Piens, de la CSC-Transcom, sans en dire davantage.

    Le front commun syndical effectuera jeudi après-midi, dans la foulée de la réunion avec le cabinet Magnette, une évaluation des discussions. Une décision définitive quant à la grève sera alors prise, indique de son côté Jos Digneffe, de la CGSP-Cheminots. Le responsable syndical se dit toutefois pessimiste quant à la possibilité d’encore éviter la grève.

    Un préavis de grève de 24 heures à partir du mardi 2 octobre à 22h a été déposé. Les syndicats demandent une structure intégrée pour les chemins de fer là où le ministre des Entreprises publiques se prononce en faveur d’une structure bicéphale.

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Mercredi 26 Septembre 2012 à 15h35 Belga

  • Imprimer

    LINCENT: "MES TROIS FILLES ONT ÉTÉ VIOLÉES DANS LE FOYER POUR MINEURS, LE BOCAGE"

    2036136707_ID8035548_viol1_184619_H41F1U_0.jpgLes 3 filles d’Isabelle sont placées dans le foyer, le Bocage à Lincent. Elles ont été violées par des mineurs d’âge. Dernière en date: Leslie, 10 ans, violée ce 16 août. La maman a déposé plainte contre le jeune homme et va entamer une procédure contre le Bocage.

    Isabelle n’en peut plus. Cette maman ne passe pas une nuit sans pleurer. La boule au ventre, elle nous lâche: “ Mes trois filles ont été violées ”. Photo de Gaëlle, Vanessa et Leslie en main (prénoms d’emprunt), elle ne cesse de se battre pour récupérer ses trois filles. Pourtant, celles-ci sont censées être dans un environnement ultra protégé. Suite à des violences de leur père, le tribunal de la jeunesse a décidé, il y a six ans, de les placer dans le foyer le Bocage, à Lincent. À partir de ce moment, l’horreur commence pour Isabelle et ses filles.

    “ Ça a commencé avec Véronique, dès qu’elle est entrée. Elle a subi des attouchements. Puis, ça a été au tour de Gaëlle. Elle s’est fait violer à 3 reprises en seulement un mois. Chaque fois j’ai porté plainte. Les garçons ont été reconnus coupables et ont été écartés du foyer ”. Ce 16 août, c’est une nouvelle catastrophe qui s’abat sur la maman et sa petite dernière, Leslie, 10 ans.

    “ La directrice du foyer m’a téléphoné. Je sentais que quelque chose n’allait pas. Elle voulait venir chez moi... Elle m’a annoncé qu’un garçon du centre, mineur d’âge, avait violé Leslie. Il a dit à ma fille qu’il voulait lui montrer quelque chose pour l’attirer dans un endroit calme. C’était des images pornographiques sur son GSM. Il l’a sodomisé derrière le bâtiment ”.

    Plus d’informations dans les éditions papiers de Sudpresse.

    Source > Sudpresse > Publié le Samedi 25 Août 2012 à 10h54 Photo: D.T