écolo - Page 3

  • Imprimer

    HANNUT: SUCCÈS POUR LA PREMIÈRE GRATIFERIA

    1500600_ID7915733_webgrafiteriatiferiagrati_H3Z39J_0.JPGBibelots, légumes, vêtements, objets ménagers, tout cela pouvait se trouver gratuitement sur la place de l’ancienne gare de Hannut ce vendredi. La gratiferia organisée par Christine Muller et Frédéric Piret-Gérard est un véritable succès. La foule s’est précipitée sur les légumes et les meubles gratuits.

    Plus de détails dans la Meuse Huy-Waremme de ce lundi.

    Publié le Dimanche 15 Juillet 2012 à 14h36 > Photos Légumes et objets gratuits ont été très vit emportés. (CW)

     

     

  • Imprimer

    AGENDA > GRATIFERIA A HANNUT CE VENDREDI 13 !

    552503_444075835613612_317763547_n.jpg

    vendredi 13 juillet 2012. > 17:00 – 22:00. Place de l'ancienne​ gare (place des déportés et réfractaires, Hannut

    Une GRATIFERIA ?!? Oui, une FÊTE GRATUITE !!!

    Ce concept est né en Argentine et nous avons choisi de le développer chez nous, AVEC VOUS !

    Une GRATIFERIA est une BROCANTE GRATUITE ouverte à toutes et tous : pas d'argent, pas de troc, c'est tout simplement GRATUIT !

    Vous possédez des choses dont vous n'avez plus l'utilité mais qui pourraient faire plaisir à d'autres -> Vous vous inscrivez gratuitement en téléphonant au 0492/770 750, vous venez, vous vous installez sous nos tonnelles et vous proposez vos trésors aux visiteurs... Vous papotez, créez des liens, buvez un verre au bar de l'asbl UN TOIT POUR TOUS... et vous passez un bon moment en réinventant un monde meilleur...

    Parce que la générosité et la solidarité et l'émancipation sont des valeurs essentielles en ces temps de crise économique, sociale et financière, ECOLO propose le partage et l'innovation comme pistes de réflexion et d'action pour notre société du XXIe siècle

    Source > https://www.facebook.com/#!/events/259657244150369/261458253970268/?notif_t=plan_mall_activity

  • Imprimer

    LINCENT: LE MAYEUR AU COEUR DE SA LISTE

    hannut,blog,lincent,mayeur,liste,olivier,winnen,ps,mr,ecolo,cdhL’enjeu des élections: affronter le cartel MR, cdH, Ecolo (DR)

    Le bourgmestre de Lincent, Olivier Winnen (PS), a présenté sa liste, à la salle communale de Racour, ce vendredi. Nommée “ La liste du mayeur ”, cette liste se veut d’ouverture. “ Ce sont des candidats qui m’ont rejoint par sympathie ou par ouverture d’esprit. Ils ne doivent pas forcément posséder une carte du PS ”.

    Pour preuve, certains des treize candidats n’ont pas spécialement d’affinités avec le parti socialiste. C’est le cas de Marlène Vandy, ancienne conseillère communale MR à Lincent, ou de Raphaël Lefevre, qui était un candidat cdH. “ Il y a aussi des nouveaux habitants de Lincent, on montre que la commune bouge ”, poursuit la tête de liste.

    Petit bémol par contre, le bourgmestre n’a pas vraiment réussi à convaincre les jeunes riverains de s’allier à son clan. “ On avait cru en deux jeunes lincentois, mais comme ils sont aux études, ils n’avaient pas le temps de se lancer en politique. C’est dommage… ”

    Le programme de “ La liste du mayeur ” se basera probablement sur des thèmes qui sont chers à Olivier Winnen. C’est notamment le cas de la gestion financière de la commune avec une limitation des taxes pour les habitants, et de l’état des voiries. “ Nous délimiterons vraiment notre programme lorsqu’on connaîtra celui du cartel ”.

    L’enjeu de ces élections communales sera, pour le bourgmestre, d’affronter le nouveau cartel MR, cdH, Ecolo. Il se pourrait également qu’une troisième liste, composée par Michel Clabots, ancien chef du groupe d’opposition Union, voit le jour. “ Même si cela risque d’être plus difficile, mon but reste d’être réélu bourgmestre ”, conclut Olivier Winnen.

    Les treize candidats

    • 1. Olivier Winnen 67 ans, Racour.
    • 2. Danielle Winnen 59 ans, Lincent.
    • 3. Marlène Vandy 51 ans, Lincent 4. Etienne Daloze 40 ans, Pellaines.
    • 5. Audrey Pirsoul 29 ans, Lincent.
    • 6. Pierre Nowak-Brassinne 41 ans, Lincent.
    • 7. David Doguet 44 ans, Lincent.
    • 8. Nathalie Pirotte 32 ans, Pellaines 9. Christiane Compere 38 ans, Lincent.
    • 10. Marie-Madeleine Nisen 57 ans, Racour.
    • 11. Gilles Cazejust 58 ans, Lincent.
    • 12. Raphaël Lefevre 32 ans, Lincent.
    • 13. René Boyen 53 ans, Racour.

    Source > Sudptresse > Publié le Dimanche 17 Juin 2012 à 22h33 Déborah Toussaint

  • Imprimer

    LETTRE OUVERTE D’ECOLO A LA COMMUNE DE HANNUT

    318240_3867530576262_1518496131_3185942_618142209_n.jpgMonsieur le Bourgmestre,

    Monsieur l'Echevin des travaux,

    Les travaux de la Grand Place avancent à grands pas, et elle revêt peu à peu l'allure que vous nous en aviez donnée lors de la rencontre citoyenne du 09 février 2010.

    Nous avions ce soir-là attiré votre attention sur la nécessite d'être vigilants quant à l'origine des matériaux, eu égard aux circuits courts, à la main d'œuvre et au savoir-faire local… plus encore en cette période de crise économique où les moyens et l'argent public doivent soutenir avant tout les économies Wallonne, Belge et Européenne.

    Pour ce faire, le SP Wallonie met à la disposition des Communes des services permettant de façon tout à fait réglementaire la mise en œuvre de clauses sociales et environnementales pour les marchés de travaux et de services. 

    Nous sommes donc extrêmement surpris et stupéfaits de constater que les pierres livrées tout récemment fin de semaine dernière et qui commencent à habiller les murets sont revêtues d'inscriptions asiatiques.

    Le sous-sol wallon permet l’exploitation d’innombrables variétés de pierres à bâtir et cette richesse naturelle a généré un véritable pôle de compétences dans notre pays.  Le secteur emploie directement près de 1.000 travailleurs en Wallonie et, indirectement, plusieurs milliers en Belgique et dans les pays limitrophes, emplois gravement menacés par les importations asiatiques.

    Outre l'aspect économique, l’aspect environnemental a été nié dans votre choix : les méthodes d’exploitation en Chine et en Inde ne respectent aucune règle de protection de l’environnement, et le transport de ces roches par bateau consomme cent fois plus d’énergie que celui de nos fournitures.

    Non seulement ces pays ignorent les plus élémentaires principes du développement durable, mais ils ne tiennent pas compte non plus des critères sociaux...  Alors que les pierres bleues wallonnes ont obtenu des certifications qui garantissent la qualité, la bonne organisation et les conditions sociales de leur production (Agrément technique avec certification, ISO, Appellation d’Origine Locale, Label social …)

    Nous terminerons en soulignant la piètre qualité de ces roches, maintes fois décriée par les gestionnaires de chantiers, en ne citant pour exemple que les taches de rouille apparues sur certains édifices importants réalisés en pierre chinoise.

    Ne pouvant avoir de réel poids sur les décisions que vous avez prises, nous ne pouvons que regretter les choix politiques, techniques et environnementaux pour les matériaux de ce chantier.

    De son côté, le député wallon, Christian Noiret interpellera le Ministre des Travaux publics, de l’Agriculture, de la Ruralité, de la Nature, de la Forêt et du Patrimoine, Monsieur Di Antonio car il s’agit d’un réel enjeu pour la Région Wallonne.

     En pièce jointe la lettre > 20120514gdplacever03.pdf