écolo - Page 2

  • Imprimer

    COMMUNIQUÉ DE PRESSE D’ÉCOLO HANNUT > LES DROITS DES FEMMES

    450x230.jpg

    AU CONSEIL COMMUNAL > Hannut, le  10 avril 2013           

    Lors du dernier Conseil Communal de ce 21 mars 2013 un débat s'est initié – par le biais des noms de rue - sur la place de la femme à Hannut.

    Cela a été l'occasion de rappeler collégialement notre soutien aux avancées pour les droits des femmes ainsi que les combats qui sont encore à mener, notamment au niveau communal.

    Le contexte économique difficile renforce d’autant plus la nécessité d’adopter des mesures en faveur de l’égalité et l’indispensable prise en compte, dans l’ensemble des politiques menées par la commune ainsi que dans la confection de son budget, de l’impact des mesures communales sur l’égalité. En effet, les femmes, mais également les familles monoparentales et les personnes âgées, sont davantage exposées au risque de pauvreté. La réduction des services publics de base les touche au premier chef car elles en sont les premières utilisatrices.

    Il est dès lors proposé que la Ville de Hannut :

    -adhère à la déclaration suivante tel que soumise aux communes par le Conseil des femmes francophones de Belgique ;

    -rejoigne la liste des villes signataires de la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale ci-jointe et adhère à ses recommandations.

    LE CONSEIL COMMUNAL REUNI EN SEANCE PUBLIQUE,

    Compte tenu de l’importance de la commune et de la vie communale,

    -comme espace d’apprentissage de la démocratie et de la citoyenneté et aussi comme source éventuelle des inégalités et des discriminations de tous types,

    -comme pouvoir organisateur d’enseignement ainsi que de services aux personnes et aux familles, de la petite enfance jusqu’aux dernières années de vie,

    -comme cadre de vie proche des citoyen-ne-s garantissant à chacun-e mobilité, sécurité, accès à la santé, aux commerces de proximité ainsi qu’aux espaces verts,

    -comme pouvoir soucieux de l’intégration de chacun-e en organisant aide aux personnes les plus faibles, logements sociaux, accueil des immigré-e-s,

    -comme soutien de toutes initiatives sociales et culturelles propres à améliorer les conditions et la qualité de vie de ses concitoyen-ne-s.

    Sachant :

    -que les femmes constituent plus de la moitié des habitants de la commune (7645 hommes pour 8119 femmes au 1/01/2013)

    -que les femmes sont davantage que les hommes susceptibles de verser, à un moment ou l’autre de leur vie, dans la précarité,

    -que les inégalités entre les femmes et les hommes et les stéréotypes sexistes continuent encore et toujours à se développer dans notre société,

    -que les femmes sont les principales utilisatrices de services communaux, les principales consommatrices de services aux personnes, les principales usagères des transports en commun et des voiries communales.

    Après en avoir délibéré ; D E C I D E :

    -de signer la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale ;

    -de veiller à une représentation femme/homme à tous les niveaux de responsabilité au sein de la commune, de ses services et de son administration, y compris aux fonctions dirigeantes, à étudier avec attention les composantes sociologiques, économiques et culturelles de notre commune en tenant particulièrement compte de la dimension de genre afin de poser les bons diagnostics ;

    -de tenir compte de la dimension de genre en établissant le budget communal, lors de l'élaboration de tous projets d'investissements communaux et lors de l’octroi des subsides aux différentes associations, afin d’éliminer et/ou d’éviter toute discrimination ;

    -de confier la compétence de l’égalité entre les femmes et les hommes à un-e des membres du Collège Communal,

    -de lutter contre la  paupérisation des femmes et des familles monoparentales (majoritairement sous la responsabilité d’une femme) :

    -en encourageant des contrats à temps plein, seuls garants de l’autonomie et des droits pour les femmes,

    -en sensibilisant aux pièges des temps partiels, généralement dévolus aux femmes,

    -en promouvant, par des formations dans des filières non discriminatoires (y compris des formations à l’entreprenariat féminin), l’emploi des femmes, jeunes et moins jeunes, en liaison avec les réalités du marché du travail et les besoins régionaux,

    -en organisant ou en soutenant les services pouvant aider les femmes avec enfants à se former, chercher un emploi et à travailler (crèches, accueillantes à domicile, garde d’enfants malades, accueil extrascolaire, halte-garderie, plaines de jeux, etc...)

    -en poursuivant une politique de logement permettant l’insertion, dans le tissu économique communal, des personnes isolées (souvent des femmes âgées) et des familles fragilisées avec une attention particulière à la mixité sociale et intergénérationnelle : allocation loyer, prise en charge de la garantie locative, Agences Immobilières Sociales, lutte contre les logements inoccupés, logements sociaux intergénérationnels,

    -en développant et/ou subsidiant les services d’aide aux personnes afin de permettre aux plus âgé(e)s de rester chez eux/elles et afin de soutenir les personnes en charge des moins valides (le plus souvent des femmes): services de repas, de garde, de transport... ainsi qu’en facilitant le parking à tous ces services ainsi qu’aux personnes des services médicaux et paramédicaux.

    -              De lutter efficacement contre toutes les violences faites aux femmes,

    -en veillant à ce que la police dispose de structures d’accueil avec du personnel formé à cette problématique et en développant des plates-formes d’échange entre les personnes (aides familiales, enseignants, assistants sociaux ...) en contact avec les violences intrafamiliales,

    -en sécurisant les voiries communales, les parcs ainsi que les abords des transports publics (éclairage, patrouilles de police, marches exploratoires...),

    -en créant ou en subsidiant des places d’accueil d’urgence pour toute femme ou toute famille confrontée à cette situation,

    -de combattre tous les stéréotypes sexistes à tous les niveaux :

    -dans l’enseignement: formation des enseignants, matériel pédagogique, accès égalitaire aux filières qualifiantes, éducation à la citoyenneté et au respect de l’autre, dans la communication avec les citoyen-ne-s

    Charte EGALITE en pièce jointe > charte_egalite_fr.pdf

    [1] Direction générale Institutions et population http://www.ibz.rrn.fgov.be/fileadmin/user_upload/Registre/fr/statistiques_population/stat_1_f.pdf

    Liste des signataires en Belgique : http://www.charter-equality.eu/atlas-of-signatories-of-the-charter/signataires.html?lang=fr

    Source > Ecolo hannut

  • Imprimer

    UN SEUL OPPOSANT AU QUICK À HANNUT

    825845268.jpg

    L’enquête publique relative à l’implantation d’un Quick au zoning l’Orchidée Plaza à Hannut s’est clôturée hier à 11h.

    Une seule réclamation a été enregistrée, celle de l’élu écolo Frédéric Piret-Gérard.

    L’élu écolo dit agir «  en tant que citoyen hannutois, père de famille, architecte urbaniste et politique  ». Sur Facebook, il a publié les arguments contre ce projet. «  Quick est un des emblèmes de la nourriture rapide dont les qualités nutritionnelles médiocres ne sont plus à remettre en cause  », pointe Frédéric Piret-Gérard qui voit d’un mauvais œil cette enseigne briller à l’une des deux entrées majeures de la ville. «  Quick n’est pas cohérent par rapport au caractère rural et à la tradition de Hannut qui a été de tout temps un pôle agro-alimentaire fertile qui a pu assurer une alimentation de production locale.  »

    Frédéric Piret-Gérard espère être entendu par le collège. Mais avant de passer entre ses mains, la demande de permis d’urbanisme doit encore transiter, pour avis, par la Région wallonne et son fonctionnaire délégué.

    Source > http://www.sudinfo.be/7-11

  • Imprimer

    ECOLO RAPPELLE SON INTERVENTION CONCERNENT LE RALLYE DU 10 MARS 2013

    Sans titre.jpgECOLO rappelle son intervention du Conseil Communal du 20 décembre 2012

    Lors du dernier Conseil Communal, nos Conseillers Communaux ont émis la demande de rassembler la commission communale sécurité pour aborder l'organisation du rallye de Hannut 2013 (le rallye 2012 n'a pas été autorisé par les pouvoirs communaux pour des raisons administratives).

    Le passage des véhicules du prochain rallye de Hannut ne sera pas limité aux chemins de remembrements mais également aux routes de villages. De nombreux riverains et le groupe local ECOLO de Hannut s'interrogent sur certains points relatifs à l’organisation des rallyes automobiles sur nos chemins communaux.

    Ainsi, les risques du tracé de la course sont-ils toujours bien mesurés ? Cette année, le rallye empruntera notamment des routes étroites de village, par endroit crevassées, sans trottoir, avec des chicanes multiples et variées.

    Certainement intéressantes pour le spectacle, ces rues sont néanmoins déjà difficilement arton1108.jpgpraticables en temps normal ! Les parcourir à du 50 km/ h n’est déjà pas raisonnable. Que dire à 100 ou 120 km/h ? Les pilotes ne sont malheureusement pas tous chevronnés. De plus, le circuit n’est repérable avant la course qu’à vitesse autorisée.

    A Blehen, par exemple, combien vont, comme lors de précédents rallyes, rater l’entrée de la double chicane et pénétrer dans une propriété privée? Les comités de village, parfois responsables de portions de circuit, peuvent être assimilés à l’organisateur et mis à la cause si un incident survient. Ne serait-il pas intéressant de se poser la question de la nécessité de mettre ces comités de village en sécurité juridique ?

    Des riverains s’inquiètent

    La population reçoit-elle les informations appropriées sur les risques encourus ? L’enquête préalable auprès des riverains est menée par ceux-là mêmes qui organisent la manifestation et sont donc tout sauf neutres dans l’opération. Pourquoi cette enquête ne pourrait-elle être réalisée, par exemple, contradictoirement par les agents de quartier des villages traversés, avec une documentation claire sur le sujet? Les riverains pourraient être invités à fournir remarques et suggestions d’amélioration quant à ce qui se passe avant, pendant, et après le passage de la course.

    En cas d'intervention en urgence et/ou de problème de santé grave, combien de temps faut-il pour arrêter la course et permettre le passage d’un médecin ou d’une ambulance ? Par exemple, quelles chances peut avoir une personne atteinte d’un infarctus d’être secourue à temps ? Et que de soucis également pour le personnel infirmier qui se rend chez les diabétiques et les personnes alitées.

    De plus, quelles sont les mesures de sécurité prises par les organisateurs et la Commune ? Qui repère l’état du parcours avant la course et prend en charge par la suite les dégâts sur l’espace public ? Les autorités communales demandent-elles systématiquement réparation de ceux-ci auprès des organisateurs privés? Et si un particulier constate des dégâts, à qui doit-il s’adresser ?

    Des comportements inciviques

    anti-dakar-2011.jpgOn peut se demander si les commissaires de course reçoivent une formation spécifique pour gérer les spectateurs téméraires et éméchés qui prennent parfois des risques inconsidérés pour mieux apercevoir les concurrents, ou qui dégradent des propriétés privées. Ne pas tenir compte de ces potentiels comportements inciviques dès la préparation du rallye serait irresponsable.

    De même, les suiveurs et l’assistance technique ne respectent pas toujours les vitesses autorisées à travers les villages des alentours, en rejoignant les différents points de la course. Et que dire des spectateurs alcoolisés qui reprennent le volant, après la manifestation, en imitant ceux-là mêmes qu’ils sont venus admirer. Les contrôles policiers sont-ils suffisants ?

    Les prix des carburants flambent. Partout des limitations de vitesse s’imposent. Les incitations à utiliser les transports en commun se multiplient. On nous recommande d’économiser l’énergie. De nombreux hannutois se  plaignent de l'état de nos routes dont le pouvoir communal ne cesse de rappeler l'étendue du réseau…  La locale ECOLO de Hannut lance des pistes de réflexion et souhaite qu’un débat soit organisé, que des recommandations et demandes supplémentaires soient formulées aux organisateurs du rallye de Hannut et à ceux qui prennent la responsabilité d’agréer une telle manifestation.

    Contact : 249303_374672405949234_673577187_n.jpg

  • Imprimer

    COMMUNIQUÉ DE PRESSE > DÉBAT ÉLECTIONS COMMUNALES 2012

    debat.jpgA l’heure où nos campagnes fleurissent de portraits de nos actuels et peut-être futurs représentants politiques, la Maison des Jeunes vous propose de faire le point !

    Attachée au développement citoyen des jeunes et des moins jeunes, à l’implication de chacun dans un projet de vie, et dans la société qui nous entoure, la Maison des Jeunes se lance à nouveau dans une action citoyenne en vous invitant au débat politique spécial élections communales 2012 qu’elle organisera le vendredi 5 octobre à l’école primaire de l’Athénée de Hannut.

    Seront présents deux représentants de chaque parti (MR, PS, CDH et ECOLO) : la tête de liste accompagnée d’un jeune de moins de 30 ans. Les candidats pourront s’exprimer sur les projets et les enjeux d’aujourd’hui et de demain, mais aussi dialoguer sur base des points de vues de chacun en fonction de leurs aspirations politiques.

    Une première partie sera consacrée à la présentation concrète des programmes de chaque parti.  Notre modérateur invitera chaque représentant à s’exprimer sur les  4 grands thèmes prioritaires de la commune de Hannut :

    • - La jeunesse : la place des jeunes dans la société, les actions, la prévention, la place de la culture et de la musique, la formation, l’information, l’emploi…
    • - L’environnement : les aménagements, les énergies, la propreté, la pollution, la responsabilité du citoyen, la gestion des déchets…
    • - La mobilité : dans les villages, les transports en commun, le covoiturage, les taxis seniors…
    • - La sécurité : les soirées, la police, les pompiers, les caméras de surveillance et les couvre-feux…

     La deuxième partie vous sera réservée ; l’occasion de pouvoir interpeller directement les représentants politiques présents, grâce à un micro circulant dans la salle.logo_web.jpg

    Pour les plus timides, des animateurs se déplaceront dans la salle afin de récolter vos questions, par écrit, avant de les soumettre aux candidats.

    Et pour conclure la soirée, la plaidoirie finale permettra à chaque candidat de se vendre une dernière fois en défendant son projet politique global.

    Envie d’y voir plus clair avant d’aller aux urnes, envie d’avoir des réponses à vos questions, envie de faire de vrais choix… Rejoignez-nous le vendredi 5 octobre à 20h00 à l’école primaire de l’Athénée de Hannut. Entrée Gratuite.

    Renseignements et informations : > Maison des Jeunes de Hannut > Vital Wouters  > 0498/61.21.60 > 019/51.33.16 > mailto:info@mdjhannut.be

  • Imprimer

    DÉBAT ÉLECTIONS COMMUNALES 2012

    debat.jpg

    A l’heure où nos campagnes fleurissent de portraits de nos actuels et peut-être futurs représentants politiques, la Maison des Jeunes vous propose de faire le point !

    Attachée au développement citoyen des jeunes et des moins jeunes, à l’implication de chacun dans un projet de vie, et dans la société qui nous entoure, la Maison des Jeunes se lance à nouveau dans une action citoyenne en vous invitant au débat politique spécial élections communales 2012 qu’elle organisera le vendredi 5 octobre à l’école primaire de l’Athénée de Hannut.

    Seront présents deux représentants de chaque parti (MR, PS, CDH et ECOLO) : la tête de liste accompagnée d’un jeune de moins de 30 ans. Les candidats pourront s’exprimer sur les projets et les enjeux d’aujourd’hui et de demain, mais aussi dialoguer sur base des points de vues de chacun en fonction de leurs aspirations politiques.

    Une première partie sera consacrée à la présentation concrète des programmes de chaque parti.  Notre modérateur invitera chaque représentant à s’exprimer sur les  4 grands thèmes prioritaires de la commune de Hannut :logo_web.jpg

    - La jeunesse : la place des jeunes dans la société, les actions, la prévention, la place de la culture et de la musique, la formation, l’information, l’emploi…

    - L’environnement : les aménagements, les énergies, la propreté, la pollution, la responsabilité du citoyen, la gestion des déchets…

    - La mobilité : dans les villages, les transports en commun, le covoiturage, les taxis seniors…

    - La sécurité : les soirées, la police, les pompiers, les caméras de surveillance et les couvre-feux…

    La deuxième partie vous sera réservée ; l’occasion de pouvoir interpeller directement les représentants politiques présents, grâce à un micro circulant dans la salle.

    Pour les plus timides, des animateurs se déplaceront dans la salle afin de récolter vos questions, par écrit, avant de les soumettre aux candidats.

    Et pour conclure la soirée, la plaidoirie finale permettra à chaque candidat de se vendre une dernière fois en défendant son projet politique global.

    Envie d’y voir plus clair avant d’aller aux urnes, envie d’avoir des réponses à vos questions, envie de faire de vrais choix… Rejoignez-nous le vendredi 5 octobre à 20h00 à l’école primaire de l’Athénée de Hannut. Entrée Gratuite.

    • ·         Renseignements et informations :
    • ·         Maison des Jeunes de Hannut
    • ·         Vital Wouters
    • ·         0498/61.21.60
    • ·         019/51.33.16
    • ·         info@mdjhannut.be
  • Imprimer

    AGENDA > CONFERENCE > ENERGIE = OPORTUNITE POUR NOS FINANCES !

    hannut,blog,écolo,conférence,énergieCe vendredi.14  > 18:00 – 20:00. > Salle Jean Renard, Hôtel de Ville, rue de Landen à Hannut

    Ce vendredi 14 septembre 2012, notre co-présidente Emily Hoyos sillonnera l’arrondissement de Huy-Waremme pour y découvrir les solutions locales menées pour garantir la sécurité énergétique et initier de nouvelles rentrées pour les caisses communales.

    En clôture de cette journée, une conférence-débat est organisée en présence de José Daras, des représentants de nos Conseillers Communaux et Echevins très actifs dans le secteur, ainsi que des initiateurs privés (bio méthanisation, biomasse, isolation naturelle).

    Bref, un large panel de personnes très pointues pour des applications locales, concrètes, rentables !

    Bienvenue à Toutes et Tous (ainsi que vos amis, voisins, famille… :-)

    Evènement > https://www.facebook.com/#!/events/119443261536197/

    Source > https://www.facebook.com/hannut.ecolo

  • Imprimer

    PLUS DE MOBILITÉ DOUCE ET DE TRANSPARENCE: VOILÀ LE CREDO D'ÉCOLO À HANNUT

    ecolohannut.jpgUne première à Hannut, les écolos présentent une liste complète en vue des élections d’octobre prochain. 25 candidats emmenés par Frédéric Piret-Gérard. Le but : s’allier au pouvoir et agir sur la mobilité et la transparence de gestion.

    “Si nous sommes assez forts, nous voudrions faire basculer la majorité en entrant dans une coalition”, annonce d’emblée la tête de liste Écolo de Hannut, le Poucetois Frédéric Piret-Gérard.

    Les préoccupations du groupe sont de retrouver une transparence de gestion au niveau communal. “La ville est sous gestion régionale, il faut retrouver un équilibre financier très vite”, lance-t-il. Mais la préoccupation première serait de modifier les habitudes de mobilité entre les différents villages de l’entité hannutoise. “Il faut sécuriser et aménager les routes pour permettre la circulation douce en vélo, pour aller à l’école ou se balader. La voiture aux abords des écoles n’est pas les ennemis quand on sait l’insécurité qui règne sur les routes. Mais si on éduquait les conducteurs à respecter les usagers faibles, plus d’enfants viendraient sur le lieu de leur scolarité à vélo... Plus d’adultes feraient les déplacements vers leur lieu de travail. Pour cela, il faut entièrement revoir les connexions entre Hannut et les villages avoisinants de manière à rendre le vélo plus attractif”.ecolo.jpg

    Emmenée par Frédéric Piret-Gérard, la liste compte aussi des personnalités connues pour leur combat politique comme Bruno Jacques, ex-IC indépendant, qui s’était déjà présenté en 1984 ou les écolos de 2000 : Anne Marie Leclercq, Monique Marnette, Jean Lamproye ou Jean-Claude Bernard. “Constituer la liste n’aura pas été très difficile mais certains candidats potentiels se sont dits effrayés de s’afficher en politique. Essentiellement des jeunes qui briguent des fonctions dans les ministères wallons ou fédéraux”, explique Christine Muller, l’une des chevilles ouvrières du renouveau d’Écolo à Hannut.

    La liste complète et plus d’infos dans nos éditions d’hier

    Source > Sudpresse > Publié le Dimanche 26 Août 2012 à 21h28 Alain Demaret

  • Imprimer

    ECOLO HANNUT VOUS PRÉSENTE SES CANDIDATS POUR LES ÉLECTIONS COMMUNALES ET ACCUEILLE LE TOUR DE HUY-WAREMME - ECOLOJ

    CPbanner.png

    HANNUT > PLACE LUCIEN GUSTIN (Kiosque) Ce dimanche 26 août 2012 à 13 heures :

    Après le Tour de France, le Tour de Wallonie, et autres rendez-vous cyclistes... Ecolo j Huy-Waremme organise son propre parcours : le tour de Huy-Waremme.  Emmenés par Rodrigue Demeuse (Huy) et Julie Faniel (Wanze), une douzaine de jeunes pédaleront, motivés par l'envie de promouvoir la mobilité douce et de pointer du doigt les aspects positifs et négatifs en la matière dans l’arrondissement, d'apporter des solutions locales et régionales aux préoccupations quotidiennes.  Hannut sera la ville étape pour le ravitaillement du 3ème jour.

    A cette occasion, le groupe ECOLO de Hannut vous présentera la liste de ses candidats pour les élections communales.

    Ecolo était en 2006 absent du scrutin communal. Les 5,30% obtenus en 2000 n'avaient à l'époque pas permis de décrocher le moindre siège…

    Après un long travail de reformation du groupe et la préparation du programme (qui a été dévoilé ce 25 mars 2012 lors de la journée de l'environnement) les personnes désireuses de soutenir ce projet écologique se sont peu à peu regroupées pour présenter pour la toute première fois une liste complète de 25 personnes.

    Peu importe le résultat du scrutin (qui ne peut qu'être positif pour ECOLO à Hannut), les ambitions du groupe sont de peser sur la politique communale de façon concrète et positive. ECOLO veut que les enjeux liés à la mobilité, à l'environnement, au logement, à l'énergie, au développement d'économie locale, à la transparence dans les choix politiques soient remis au centre des préoccupations, au bénéfice de tous les citoyens de Hannut, du centre-ville comme des villages, des plus jeunes aux plus âgés.

    Ecolo j et les candidats hannutois  vous attendent donc ce dimanche 26 août à 13heures (Place Lucien Gustin).

    Frédéric Piret-Gérard 0476 940 881

    www.hannut.ecolo.be - le site https://www.facebook.com/hannut.ecolo - profil FaceBook