écoles - Page 5

  • Imprimer

    HANNUT: J-PH. SCHRYNEN ÉLU DIRECTEUR DE HANNUT I

    1570026157_ID8351808_schrynen_193301_H46T3A_0.jpgEt voilà une bonne chose de réglée pour la Ville de Hannut. Ce mardi soir, les conseillers ont voté, à huis clos, pour le poste de directeur des écoles de Hannut I.

    Le verdict est tombé hier matin. C’est Jean-Philippe Schrynen, le remplaçant de l’ancien directeur, qui a été le plus rassembleur. Mais “ tout était joué d’avance ”, selon Nathalie Mottet, l’autre candidate. Découvrez l’intégralité de l’article dans notre édition régionale de ce jeudi 29 novembre.

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Jeudi 29 Novembre 2012 à 07h56(D.R.)

  • Imprimer

    250 ELEVES DE 10 A 13 ANS ACCUEILLIS EN SCOLAIRE AU CENTRE CULTUREL DE HANNUT

    photo2.JPG

    Le Centre Culturel de Hannut a accueilli à la salle Rosoux trois séances scolaires de haut niveau, toutes primées dans les festivals Jeune Public. «http://www.wideo.fr/video/iLyROoafzl0I.html » le 20 novembre pour des élèves du lycée Notre-Dame de Hannut, sous l’impulsion de Monsieur Doyen et de Mesdames Gurny, Delleuse et Marchal.

     Julien Collard a livré une performance de jeune ado impressionnante. Le 26  novembre dernier, devant des élèves de 5 et 6ème primaires des écoles communales sous les directions de Madame Delathuy et Monsieur Schrynen, puis devant des élèves de première année de l’Athénée Royal de Hannut délégués par la Préfète Sabine Haot, la compagnie du Chien qui tousse a proposé deux fois son spectacle-vedette « Braque à fond », déjà joué plus de 200 fois en Belgique et en France.

     Grand moment de détente pour les élèves hannutois qui ont largement profité de l’humour et l’énergie de ces spectacles. Pour information, cette mission de « Culture à l’école » est une des nombresues missions du Centre Culturel de Hannut.

     Toutes les écoles hannutoises et les communes du canton de Hannut sont invitées à prendre contact avec les bureaux du Centre Culturel de Hannut car le catalogue offert concerne toutes les disciplines (spectacles, musiques diverses,  arts plastiques, expos, …) à tous les prix. « Certaines écoles nous disent qu’elles ne font pas le pas parce qu’elles n’ont pas un nombre d’élèves suffisants dans telle ou telle tranche d’âge.

    Ce n’est pas un problème. A ce moment, on tente de procéder à des regroupements  et cela marche souvent » ajoute Xavier Lambertz du Centre Culturel de Hannut. Contact : 019/51.90.63, mailto:info@cchannut.be ou www.CCHANNUT.be.

    hannut,bog,centrenculturel,acceuil,écoles,scolairre

     

     

  • Imprimer

    WASSEIGES: RAMDAM À L'ÉCOLE COMMUNALE

    476761032_ID8168642_wasseiges_195030_H43VYK_0.jpgEn faisant pression, les mamans ont obtenu gain de cause

    Surprise de mauvais goût ce vendredi, à l’école communale de Wasseiges. À la sortie des classes, les mamans ont vu arriver leurs enfants en pleurs... On venait de leur annoncer qu’ils changeaient d’institutrice et certains même de classe. La fureur parentale a eu son effet: lundi, la fusion était annulée, avec quelques aménagements.

     Tous les détails, hier mercredi dans la Meuse Huy-Waremme.

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Mercredi 3 Octobre 2012 à 09h00. (DDH)

  • Imprimer

    HANNUT > UN NOUVEAU BUS POUR LES ELEVES DES ECOLES COMMUNALES

    012.JPG

    « C’est sous un soleil radieux que le Bourgmestre Hervé Jamar a réceptionné un nouveau bus destiné à accueillir les élèves des écoles communales de Hannut.

    Outre le chauffeur il peut accueillir 39 passagers et est bien entendu conforme aux normes de sécurité actuelles. Cet autocar acheté 150.000 € vient compléter la flotte des 2 bus acquis précédemment. »

  • Imprimer

    PIERRE HAZETTE RÉPOND À SES CONTRADICTEURS

    hazette1-150x150.jpgOn l’avait pressenti : la “lettre ouverte aux parents responsables”, écrite par Pierre Hazette, remue le petit monde de l’école. Dans cette lettre ouverte, l’ancien ministre MR de l’Enseignement préconise notamment de supprimer le premier degré commun de l’enseignement secondaire et de proposer aux élèves sortant de 6e  primaire de choisir entre les filières générale, technique, et professionnelle. Les réactions sont vives, comme en témoignent celles recueillies sur ce blog, émanant de l’Aped ( voir l’article > http://blog.lesoir.be/salledesprofs/2012/06/18/nico-hirtt-replique-a-pierre-hazette/) ou des parents luttant contre l’échec scolaire.

    S’estimant mal compris, Pierre Hazette a décidé de  répondre à ses contradicteurs.

    Voir aussi >

    1 > Des “parents responsables” écrivent à Pierre Hazette

    http://blog.lesoir.be/salledesprofs/2012/06/21/des-parents-responsables-ecrivent-a-pierre-hazette/

    2 > La question du mercredi : faut-il supprimer le premier degré commun http://blog.lesoir.be/salledesprofs/2012/06/07/la-question-du-mercredi-faut-il-supprimer-le-1er-degre-commun/

    “Et si on parlait école ?”

    Je suis quelque peu surpris à la fois par la tonalité et par le fond des critiques adressées par les lecteurs de ma « Lettre ouverte aux parents responsables ».

    Aussi avant d’aller plus loin dans cette réaction, je voudrais remercier celles et ceux qui ont accepté de me lire sans colère et sans préjugé.

    Le ton de quelques interventions est, en effet, à la colère et à l’invective. J’en suis déçu et attristé; j’aurais voulu discuter de l’école sereinement, tout simplement parce qu’il s’agit d’un problème énorme que rencontrent nos sociétés aujourd’hui et notre Communauté, en particulier.

    A Nicolas Hirtt, je dirai que l’accès aux études supérieures des enfants des classes défavorisées fournissait un argument de poids aux rénovateurs de l’enseignement secondaire ; ils l’ont utilisés pour modifier la structure, l’esprit et les programmes de l’enseignement secondaire. Quarante ans plus tard, les chiffres sont tout aussi décevants. Et  rien ne change, même pas le discours, qui dénonce encore et toujours la structure, l’esprit et les programmes, avec en plus aujourd’hui la mise en cause des professeurs.

    Lire la suite

  • Imprimer

    HANNUT > ECOLES SECONDAIRES > IL RESTE MOINS DE 20 PLACES !

    IL RESTE MOINS DE 20 PLACES A HANNUT !!!!!!

    648689091_ID7648607_abbas_152030_H3TZH6_0.JPGDans quelle école secondaire inscrire votre enfant? Voici la liste des établissements encore disponibles

    La Fédération Wallonie-Bruxelles vient de publier la liste des écoles secondaires où vous pouvez encore inscrire votre enfant pour l’année prochaine. Dans cette liste figure également les établissements qui sont complets. Et ce, province par province.

    Via le moteur de recherche de ce site, vous pouvez trouver, en seul coup d’œil, les écoles qui, près de chez vous, sont complètes. Ainsi que celles où il reste plus de 10 places disponibles. Ou moins de 10 places.

    Quelle(s) école(s) encore disponible(s)? Cliquez ici >> http://www.inscription.cfwb.be/index.php?id=295&no_cache=1

    Source > Sudpresse > Publié le Jeudi 26 Avril 2012 à 15h56

  • Imprimer

    SUPPRESSION DE DISTRIBUTEURS DANS LES ECOLES

    Vers une suppression des distributeurs de chips et sodas dans les écoles?

    2140487386_ID7460990_web-distributeur_150148_H3Q0GM_0.JPGLe Conseil de la Jeunesse vient de se prononcer pour la suppression des distributeurs de sodas et de snacks dans les écoles. Un avis qui intervient après l’appel lancé par les Nations unies à taxer la malbouffe.

    Dans un communiqué, cet organe, qui représente les jeunes en Communauté française, affirme vouloir “ réfléchir à une alternative attrayante aux distributeurs automatiques de’junk food’présents dans les écoles et les centres sportifs ”.

    Il souhaite d’abord proposer à une série d’écoles-pilotes de l’enseignement fondamental et secondaire de remplacer les distributeurs de snacks, sodas et autres chips par des distributeurs ou des échoppes proposant des produits sains et issus de la production locale. Il souhaite aussi que ces produits soient proposés à un prix démocratique.

    Dans un deuxième temps, il entend proposer que les cantines scolaires proposent des produits issus des productions locales (légumes, fruits, viandes).

    Dans son communiqué, le Conseil se félicite également de l’étude rédigée par le rapporteur spécial des Nations unies sur le droit à l’alimentation, le Belge Olivier De Schutter, sur le laxisme des gouvernements des gouvernements, l’irresponsabilité de l’industrie agro-alimentaire en matière d’éducation à la santé et l’opportunité d’imposer une taxe à la malbouffe.

    “ Ce rapport accablant ne fait que renforcer la position du Conseil sur cette problématique de santé publique qui touche tout spécialement les jeunes ”, conclut le communiqué.

    Source > Sudpresse > Publié le Jeudi 8 Mars 2012 à 15h05 > Photo Eric Ghislain > Belga