écoles - Page 5

  • Imprimer

    LES ÉCOLES COMMUNALES DE HANNUT ONT PARTICIPES À LA JOURNÉE « BUZZ ENERGIE »

    mM.jpg

    Les écoles communales de Hannut I et de Hannut II ont participés à la journée « Buzz Energie » Ce 14 février 2014 

                    La troisième action de la campagne « GoodPlanet Actions », coordonnée par Good Planet Belgium , a eu lieu ce 14 février. 

                    De nombreuses écoles en action ! 

                    Plus de 430 écoles belges veilleront à réaliser des économies d’énergie dans leurs bâtiments. Cette action permet de prendre conscience de notre consommation d’énergie fossile et de diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Les « GoodPlanet Actions » montrent comment agir facilement de manière éco citoyenne. Au choix, certaines vont diminuer leur chauffage de 1 ou 2 °C (action Gros Pull), d’autres vont réaliser des économies avec de petits gestes : installation d’ampoules économiques, de rideaux, coupure des veilles, meilleure gestion des températures…

    Pourquoi économiser le chauffage et l’électricité ?

    Les chaudières fonctionnent en grande majorité grâce aux énergies fossiles, mazout ou gaz. Dans les écoles, plus de 75 % des dépenses énergétiques sont consacrées au chauffage. L’électricité, quant à elle, est produite à 40% à partir de combustibles fossiles et à 50% d’uranium.

    Le chauffage et l’électricité sont donc deux sources importantes de gaz à effet de serre. Par ailleurs, l’énergie nucléaire pose également diverses questions ; notamment la gestion des déchets nucléaires pendant des milliers d’années. Les économies d’énergie luttent donc activement contre les changements climatiques et la création de déchets dangereux.

    Concrètement, diminuer le chauffage d’1°C permet d'économiser 7 % d'énergie, ce qui revient à environ 200 g. de CO2 en moins par élève et par jour ! Par ailleurs, de nombreux gaspillages ont lieu dans les bâtiments. Avec de petits gestes de réelles économies d’énergie peuvent être réalisées !

                    GoodPlanet a fourni les affiches et un support à l’organisation de cette journée. Plus d'informations sur www.goodplanetactions.be (02/893.08.08 – actions@goodplanet.be).

                    Buzz Energie au sein des écoles de Hannut I et Hannut II !

    Les écoles communales de Hannut I et II souhaitent, par cette action, œuvrer concrètement  pour une meilleure gestion énergétique des bâtiments. Toutes les classes du réseau communal participent à l’action « Gros Pull ». Egalement, l’éco-passeur de la ville de Hannut viendra faire une « animation énergie » de sensibilisation au sein de certaines classes-relais. Cette action permettra d’identifier les différentes sources d’énergie, d’obtenir les clés concernant l’isolation des bâtiments et de mettre en exergue les petits gestes écoresponsables. Une bande-dessinée « Energ’Hic » sera remise aux élèves ayant reçu l’animation énergie. Un thermomètre sera également délivré à chaque classe-relais. Le personnel administratif se joint à l’évènement et portera un gros pull à l’occasion de cette journée du 14 février.

    Les économies d’énergie, une approche globale !

                    Afin de réaliser de véritables économies et diminuer les rejets en CO2, il importe de coupler les actions ponctuelles et les opérations de fond. La ville de Hannut travaille concrètement sur ces deux axes. D’une part, les actions ponctuelles telles que la journée « Gros Pull » permettent de prendre le temps de parler d’énergie et de sensibiliser aux gaspillages énergétiques. D’autre part, la ville de Hannut s’inscrit volontairement dans la rénovation énergétique de ses écoles. En effet, les écoles de Moxhe et d’Avernas ont fait l’objet d’importants travaux d’isolation de la toiture. De plus, l’école de Grand-Hallet s’avère, selon les premières données du cadastre énergétique, l’implantation scolaire la plus énergivore. Le projet de nouvelle école à Grand-Hallet, une construction très basse énergie (K=17), constitue un pas essentiel afin de relever les défis énergétiques à venir. Il est également à signaler que des « quick-scan » vont être réalisés sur plusieurs bâtiments communaux en 2014 afin d’identifier quels sont les points à améliorer du point de vue énergétique.

                    La journée « Gros Pull » menée dans les écoles et à l’administration communale s’inscrit donc en complémentarité des actions de fond menées par la ville de Hannut.

    NOTRE ÉCOLE EN ACTION !

    • Ecole communale de Hannut I

    • Implantations d’Avernas, de Lens-Saint-Remy et de Thisnes

    • Journée « Gros Pull » dans toutes les classes

       

    • Ecole communale de Hannut II

    • Implantations de Grand-Hallet, de Merdorp et de Moxhe

    • Journée « Gros Pull » dans toutes les classes

    • Animation énergie à Moxhe : 10h10 à 11h00

    • Animations énergie à Grand-Hallet : 13h15 à 14h05 et de 14h25 à 15h15

    Source > Communiquer de presse de > Manu DOUETTE > Echevin de l’Enseignement

    Hervé JAMAR > Député-Bourgmestre

  • Imprimer

    « ARTHUR » AU CENTRE CULTUREL DE HANNUT POUR 140 ÉLÈVES DE LINCENT-RACOUR

    photo CCH1.JPG

    Le Centre Culturel de Hannut a coordonné le spectacle « Arthur » de la Cie Ebadidon pour les établissements scolaires communaux de Lincent-Racour.

    C’était le 12 décembre dernier, en collaboration avec la directrice, Madame Delphine Closse. « Toute sa vie, Anatole a réparé des centaines jouets mais un matin il se retrouve sans travail.

    Il est prêt à vendre son pantin de bois en échange d'une somme d'argent qui lui permettra d'avoir un vrai magasin de jouets jetables, mais au bout de son voyage à travers une aventure palpitante, Anatole pourra-t-il se séparer d'Arthur ? Voilà la question. Un spectacle sur le monde du jouet où l'on apprend à jouer en laissant place à sa créativité. à l'heure du jouet jetable n'est-il pas intéressant de réinventer le rêve et l'imaginaire ».

    Grand moment de détente pour ces petits élèves qui ont largement profité de l’humour et l’énergie de ces spectacles. Pour information, cette mission de « Culture à l’école » est une des nombreuses tâches effectuées par le Centre Culturel de Hannut au quotidien.

    Toutes les écoles du Grand Hannut mais aussi les communes du canton de Hannut sont invitées à prendre contact avec les bureaux du Centre Culturel car le catalogue offert concerne toutes les disciplines (spectacles, musiques diverses, arts plastiques, expos, …) à tous les prix. « Certaines écoles nous disent qu’elles ne font pas le pas parce qu’elles n’ont pas un nombre d’élèves suffisants dans telle ou telle tranche d’âge. Ce n’est pas un problème.

    CCH.jpgEn ce moment, nous tentons de procéder à des regroupements  et cela marche souvent » précise le Centre Culturel de Hannut. Sur notre photo CCH : les 1ère et 2ème de Lincent. Contact du CCH : 019/51.90.63, info@cchannut.be ou www.CCHANNUT.be

  • Imprimer

    ENTREPRISES ET ÉCOLES COOPÈRENT … !

    Enseignement.jpg

    Établir un pont entre le monde des écoles et celui des entreprises: un objectif ambitieux que se fixent les cinq réseaux d’enseignement obligatoire en Fédération Wallonie-Bruxelles ainsi que les deux organisations patronales de Bruxelles et de Wallonie.

    Le projet s’incarne dans “la Fondation pour l’Enseignement”, créée le 20 juin dernier. Sa motivation? Les résultats d’une analyse, réalisée en 2010 par le consultant Mc-Kinsey, rendant compte des lacunes de l’enseignement en Wallonie et à Bruxelles, jugé de qualité insatisfaisante mais aussi très inégalitaire.

    Dans le souci d’assurer un futur prospère sur le territoire, les cinq fondateurs (l’Union wallonne des entreprises UWE, son pendant bruxellois BECI et les 5 réseaux d’enseignement obligatoire) s’accordent déjà sur des mesures concrètes: participation à l’amélioration de la qualité de l’enseignement (analyses et de propositions), valorisation de l’enseignement qualifiant (stages, contrats en alternance), soutien dans l’apprentissage des langues, aide à l’orientation des élèves par des présentations sur les carrières en entreprise...  Les entreprises financeront au cas par cas les projets concrets et études que la Fondation proposera.

    Celle-ci ne bénéficiera en effet d’aucun soutien public. “Il faudra motiver les entreprises”, reconnaît Jean-Claude Daoust (BECI). «

    Source > http://www.jobsregions.be

  • Imprimer

    HANNUT: J-PH. SCHRYNEN ÉLU DIRECTEUR DE HANNUT I

    1570026157_ID8351808_schrynen_193301_H46T3A_0.jpgEt voilà une bonne chose de réglée pour la Ville de Hannut. Ce mardi soir, les conseillers ont voté, à huis clos, pour le poste de directeur des écoles de Hannut I.

    Le verdict est tombé hier matin. C’est Jean-Philippe Schrynen, le remplaçant de l’ancien directeur, qui a été le plus rassembleur. Mais “ tout était joué d’avance ”, selon Nathalie Mottet, l’autre candidate. Découvrez l’intégralité de l’article dans notre édition régionale de ce jeudi 29 novembre.

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Jeudi 29 Novembre 2012 à 07h56(D.R.)

  • Imprimer

    250 ELEVES DE 10 A 13 ANS ACCUEILLIS EN SCOLAIRE AU CENTRE CULTUREL DE HANNUT

    photo2.JPG

    Le Centre Culturel de Hannut a accueilli à la salle Rosoux trois séances scolaires de haut niveau, toutes primées dans les festivals Jeune Public. «http://www.wideo.fr/video/iLyROoafzl0I.html » le 20 novembre pour des élèves du lycée Notre-Dame de Hannut, sous l’impulsion de Monsieur Doyen et de Mesdames Gurny, Delleuse et Marchal.

     Julien Collard a livré une performance de jeune ado impressionnante. Le 26  novembre dernier, devant des élèves de 5 et 6ème primaires des écoles communales sous les directions de Madame Delathuy et Monsieur Schrynen, puis devant des élèves de première année de l’Athénée Royal de Hannut délégués par la Préfète Sabine Haot, la compagnie du Chien qui tousse a proposé deux fois son spectacle-vedette « Braque à fond », déjà joué plus de 200 fois en Belgique et en France.

     Grand moment de détente pour les élèves hannutois qui ont largement profité de l’humour et l’énergie de ces spectacles. Pour information, cette mission de « Culture à l’école » est une des nombresues missions du Centre Culturel de Hannut.

     Toutes les écoles hannutoises et les communes du canton de Hannut sont invitées à prendre contact avec les bureaux du Centre Culturel de Hannut car le catalogue offert concerne toutes les disciplines (spectacles, musiques diverses,  arts plastiques, expos, …) à tous les prix. « Certaines écoles nous disent qu’elles ne font pas le pas parce qu’elles n’ont pas un nombre d’élèves suffisants dans telle ou telle tranche d’âge.

    Ce n’est pas un problème. A ce moment, on tente de procéder à des regroupements  et cela marche souvent » ajoute Xavier Lambertz du Centre Culturel de Hannut. Contact : 019/51.90.63, mailto:info@cchannut.be ou www.CCHANNUT.be.

    hannut,bog,centrenculturel,acceuil,écoles,scolairre

     

     

  • Imprimer

    WASSEIGES: RAMDAM À L'ÉCOLE COMMUNALE

    476761032_ID8168642_wasseiges_195030_H43VYK_0.jpgEn faisant pression, les mamans ont obtenu gain de cause

    Surprise de mauvais goût ce vendredi, à l’école communale de Wasseiges. À la sortie des classes, les mamans ont vu arriver leurs enfants en pleurs... On venait de leur annoncer qu’ils changeaient d’institutrice et certains même de classe. La fureur parentale a eu son effet: lundi, la fusion était annulée, avec quelques aménagements.

     Tous les détails, hier mercredi dans la Meuse Huy-Waremme.

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Mercredi 3 Octobre 2012 à 09h00. (DDH)

  • Imprimer

    HANNUT > UN NOUVEAU BUS POUR LES ELEVES DES ECOLES COMMUNALES

    012.JPG

    « C’est sous un soleil radieux que le Bourgmestre Hervé Jamar a réceptionné un nouveau bus destiné à accueillir les élèves des écoles communales de Hannut.

    Outre le chauffeur il peut accueillir 39 passagers et est bien entendu conforme aux normes de sécurité actuelles. Cet autocar acheté 150.000 € vient compléter la flotte des 2 bus acquis précédemment. »

  • Imprimer

    PIERRE HAZETTE RÉPOND À SES CONTRADICTEURS

    hazette1-150x150.jpgOn l’avait pressenti : la “lettre ouverte aux parents responsables”, écrite par Pierre Hazette, remue le petit monde de l’école. Dans cette lettre ouverte, l’ancien ministre MR de l’Enseignement préconise notamment de supprimer le premier degré commun de l’enseignement secondaire et de proposer aux élèves sortant de 6e  primaire de choisir entre les filières générale, technique, et professionnelle. Les réactions sont vives, comme en témoignent celles recueillies sur ce blog, émanant de l’Aped ( voir l’article > http://blog.lesoir.be/salledesprofs/2012/06/18/nico-hirtt-replique-a-pierre-hazette/) ou des parents luttant contre l’échec scolaire.

    S’estimant mal compris, Pierre Hazette a décidé de  répondre à ses contradicteurs.

    Voir aussi >

    1 > Des “parents responsables” écrivent à Pierre Hazette

    http://blog.lesoir.be/salledesprofs/2012/06/21/des-parents-responsables-ecrivent-a-pierre-hazette/

    2 > La question du mercredi : faut-il supprimer le premier degré commun http://blog.lesoir.be/salledesprofs/2012/06/07/la-question-du-mercredi-faut-il-supprimer-le-1er-degre-commun/

    “Et si on parlait école ?”

    Je suis quelque peu surpris à la fois par la tonalité et par le fond des critiques adressées par les lecteurs de ma « Lettre ouverte aux parents responsables ».

    Aussi avant d’aller plus loin dans cette réaction, je voudrais remercier celles et ceux qui ont accepté de me lire sans colère et sans préjugé.

    Le ton de quelques interventions est, en effet, à la colère et à l’invective. J’en suis déçu et attristé; j’aurais voulu discuter de l’école sereinement, tout simplement parce qu’il s’agit d’un problème énorme que rencontrent nos sociétés aujourd’hui et notre Communauté, en particulier.

    A Nicolas Hirtt, je dirai que l’accès aux études supérieures des enfants des classes défavorisées fournissait un argument de poids aux rénovateurs de l’enseignement secondaire ; ils l’ont utilisés pour modifier la structure, l’esprit et les programmes de l’enseignement secondaire. Quarante ans plus tard, les chiffres sont tout aussi décevants. Et  rien ne change, même pas le discours, qui dénonce encore et toujours la structure, l’esprit et les programmes, avec en plus aujourd’hui la mise en cause des professeurs.

    Lire la suite