écoles - Page 2

  • Imprimer

    MOXHE (HANNUT) CE VENDREDI 15 MARS > SPECTACLE DES ENFANTS DE L’ÉCOLE COMMUNALE

  • Imprimer

    INSCRIPTIONS DANS LE SECONDAIRE > LES PARENTS SONT INVITÉS À FAIRE CONNAÎTRE LEUR CHOIX D’ÉCOLE DÈS CE LUNDI 11

    C’est ce lundi que débute en Fédération Wallonie-Bruxelles la traditionnelle procédure d’inscription en première année d’enseignement secondaire, que plus de 50.000 élèves rejoindront en septembre prochain

    Les parents concernés ont reçu ces dernières semaines le formulaire unique d’inscription (FUI) à cet effet.

    Ils ont jusqu’au 1er mars pour le déposer dans l’école de leur premier choix. Durant ces trois semaines, la chronologie des dépôts n’a aucune importance. Un formulaire déposé dès ce 11 février ne sera donc pas avantagé par rapport à un autre remis le 1er mars.

    Sur ce formulaire, les parents sont invités à indiquer leur première préférence d’école pour la rentrée 2019, ainsi que leurs choix suivants si l’école convoitée devait être complète. Ils peuvent y indiquer jusqu’à dix écoles de leur choix.

    Nouveauté cette année : seul le 1er choix doit obligatoirement figurer sur le FUI déposé. Les choix subsidiaires peuvent, eux, être encodés (et ainsi modifiés plus facilement jusqu’au 1er mars) via une application spécialement développée par l’administration de l’enseignement.

    Cette application leur permettra aussi de suivre l’évolution en ligne de leur position en liste d’attente. Ils devraient aussi obtenir par ce biais une réponse plus rapide de la Commission interréseaux des inscriptions (CIRI).

    Au terme de cette période de trois semaines, un classement des demandes sera réalisé pour les écoles où les demandes d’inscription sont supérieures à 102 % du nombre de places disponibles.

    L’attribution des places dans les écoles les plus convoitées est réalisée sur base d’une série de critères, géographiques notamment, tels que la distance domicile-école, la distance entre l’école convoitée et l’école primaire fréquentée, etc.

    Les écoles sont de leur côté tenues de réserver un quota de places au profit d’élèves moins favorisés, dits à « indice socio-économique faible » (ISEF).

    Introduite en 2010, cette procédure d’inscription a permis d’objectiver pour tous la procédure, mais non sans écueil. L’an dernier, le nombre d’enfants n’ayant pas trouvé de place dans l’établissement de leur choix -les « sans école », comme ils ont été rebaptisés- n’avait jamais été aussi important.

    Pour la rentrée prochaine, la situation devrait être toutefois moins tendue. Quatre nouvelles écoles secondaires ouvriront en effet leurs portes à Bruxelles (Evere, Anderlecht, Forest et Haren), ce qui devrait permettre de faire diminuer la tension liée à la démographie, particulièrement forte dans la capitale.

    Les modalités actuelles pour la procédure d’inscription sont depuis des années au centre des critiques des associations de parents, mais aucun consensus politique ne s’est jamais dégagé au cours de la législature qui s’achève pour la modifier.

    Il y a un an, devant les divergences persistantes entre PS et cdH sur la question, le gouvernement avait finalement décidé de renvoyer la patate chaude au Parlement. Mais à quelques mois des élections, et faute de consensus entre partis, personne ne s’est hasardé à rouvrir un dossier aussi sensible.

    Infos : www.inscription.cfwb.be

    Source libre en ligne par Belga > https://www.sudinfo.be/id101281

  • Imprimer

    LES ÉLÈVES HANNUTOIS MANIFESTENT POUR LE CLIMAT (PHOTOS ET VIDÉO)

    Ce jeudi matin, la grand place de Hannut était noire de monde. Entre 1.000 et 1.500 personnes se sont réunies, dont une majorité d’élèves hannutois, pour manifester en faveur du climat.

    Ce rassemblement a pour but d’inciter le gouvernement fédéral belge à prendre des décisions concrètes contre le réchauffement climatique.

    Les 800 élèves de l’Athénée royal et les 800 élèves du Collège Sainte-Croix sont notamment présents.

    Les photos & vidéos en ligne libre sur > https://www.sudinfo.be/id97922

    Source libre > https://www.sudinfo.be

  • Imprimer

    HANNUT CE JEUDI 24 JANVIER > UNE MARCHE POUR LE CLIMAT

    Alors que plusieurs actions estudiantines se concrétisent sur Liège pour soutenir le climat, les étudiants de Hannut se mettront en marchent ce jeudi 24 janvier, sur le coup de 10h05 depuis la cour de récréation de l’Athénée de Hannut.

    Plus de 1.500 étudiants du secondaire et leurs profs sont attendus.

    Une initiative réalisée, et soutenue, par l’Athénée et Collège.

    Illustration S-P

  • Imprimer

    HANNUT - ENSEIGNEMENT > DU NEUF DANS L’ASSIETTE DES PETITS HANNUTOIS

    Les repas chauds seront préparés par les cuisiniers du home Les Loriers et distribués par la Ville

    Le plein de nouveautés pour les écoles communales en ce début d’année : des repas chauds préparés à Hannut avec des produits locaux. Et en prime : une application destinée aux parents pour gérer tout ça ! 

    A partir de ce lundi 7 janvier, il y aura du changement dans les assiettes des élèves des six écoles communales de Hannut. Les deux cuisiniers du home Les Loriers prépareront bientôt leurs repas chauds. Et le CPAS se chargera de les livrer. Il y a maintenant dix ans que la commune ne s’occupait plus de ce service. « Les normes de l’AFSCA devenaient trop exigeantes. Et seuls des bénévoles avaient le temps de faire les courses et de cuisiner », explique le bourgmestre, Manu Douette. C’est donc la société bruxelloise Aramark qui avait repris la gestion. Elle louait les cuisines du Collège Sainte-Croix et distribuait les repas.

    « Nous n’étions pas mécontents d’Aramark. Mais il y avait des améliorations à faire au niveau de la qualité. Ils proposaient souvent du haché, ce qui n’entre pas dans le cadre d’une alimentation variée. Nous reprenons donc tout en main », indique le bourgmestre … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 05/01/2019

    … / … « Faire 200 repas supplémentaires, en plus des 120 destinés au home et à la crèche, c’est un défi. C’est pour cela … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 05/01/2019

    Le coût des repas n’augmente pas : 3,50 € en primaire, 3 € en maternelle et 35 cents pour la soupe.

    Une application pour gérer les repas

    Le changement ne se fera pas que dans les assiettes. Les parents ont préalablement été initiés à un nouveau système de réservation. « Ils se rendent sur le site www.repas.xyz , entrent leurs coordonnées et effectuent les réservations pour les six semaines à venir. Les menus se trouvent sur le site, il leur suffit de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 05/01/2019

    … / … A la rentrée 2019, une application pour smartphone, ordinateur et tablette remplira cette fonction. Orchestré par l’organe de gestion de l’enseignement communal (CECP), on pourra y retrouver le parcours scolaire complet de son enfant, y compris … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 05/01/2019

    Source > E.F sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 05/01/2019

    Autre article annexe sur la page de votre journal >> ZÉRO GASPILLAGE ET ZÉRO DÉCHET > L’objectif ? « Que des produits locaux » … / …

    L’article au grand complet sur > https://huy-waremme.lameuse.be/328420

  • Imprimer

    MERDORP (HANNUT) SAMEDI 12 MAI > SOUPER SPECTACLE DE L'ÉCOLE & BLIND TEST

    Spectacle des élèves de 15h00 à 17h30:"Merdorp fait son BLIND TEST"

    Programme:

    => 1er partie: > Les maternelles - p1-p2 - maternelle

    ENTRACTE

    => 2e partie: Les maternelles- p3-p4-p5-p6 - maternelle - p3-p4-p5-p6

    FINAL

    Souper dès 18h00:

    Repas (Apéro + plat)  = Adultes 12€

    * Pennes du chef (4 fromages + brocoli + pancetta)

    * Farfales carbonara

    * Pennes saumon

    * Trio des pâtes 15€

    Dessert: 1 ticket boisson

    * Tiramisu

    * Mousse au chocolat

    Enfants 8€ (Plat + glace)

    * pâtes bolognaise

    * jambon fromage

    RSVP pour le jeudi 3 mai auprès des institutrices (ou par MP que nous ferons suivre)

    Une organisation de l’École Communale de Merdorp

    L’évènement sur Facebook > https://www.facebook.com/events/1691981210922081/

  • Imprimer

    INTERDIRE LE GSM À L’ÉCOLE ? … AUCUNE CHANCE !

    La ministre Schyns n’entend pas suivre l’idée  de son collègue français. Au contraire ! 

    Pas question d’imiter la France et son collègue de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. La ministre Schyns n’entend pas interdire le GSM à l’école. Au contraire, elle encourage son utilisation, mais dans un cadre scolaire très précis. 

    C’était une proposition d’Emmanuel Macron, alors qu’il n’était que candidat à la présidence de la République. Elle figurait quasiment en tête de liste dans son programme éducatif. Son ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, souhaite bannir les GSM à l’école primaire et jusqu’à la 3e secondaire. Une manière de lutter contre l’inattention et la triche en classe.

    Une proposition que le MR a déjà défendue chez nous aussi, dans le cadre de la lutte contre le cyberharcèlement. Le député Laurent Henquet parlait d’encourager les établissements à interdire l’utilisation (en tout cas à certains moments), mais pas la détention des smartphones à l’école.

    Il n’y a aucune chance pour que Marie-Martine Schyns (cdH) leur emboîte le pas. « On est bien conscient qu’il y a des phénomènes de distraction et de manque de respect des profs », explique le cabinet de notre ministre de l’Éducation. « De même que d’autres soucis liés au cyberharcèlement. Mais la ministre pense qu’il faut … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 07/12/2017

    Outil pédagogique

    Mme Schyns pense, au contraire, que le smartphone peut être un outil pédagogique intéressant… Et tant qu’à parler de la France, il y a cet exemple d’un établissement alsacien qui place même le smartphone sur la liste des fournitures scolaires. C’est aussi … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 07/12/2017

    Source > DIDIER SWYSEN sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 07/12/2017

    Illustration > seton.be

  • Imprimer

    WASSEIGES > FIN DES REPAS INDUSTRIELS DANS LES CRÈCHES ET ÉCOLES

    La volonté du conseil communal de Wasseiges de faire appel à une entreprise de fournitures de repas scolaires plus sains utilisant au maximum des produits frais, locaux et bios, s’était vivement marquée lors du lancement de l’appel d’offres pour l’attribution de ce marché fin mars. Les critères d’attribution avaient été revus et 50 % d’entre eux visaient ces aspects qualitatifs et de proximité.

    « On a reçu 2 offres : celle de Sodexo, qui était le fournisseur jusqu’à présent, et celle de « La cuisine des champs », une entreprise de Fernelmont » , explique l’échevin de l’enseignement, Arnaud Cornet. Malgré une offre plus élevée, le collège a opté pour la proposition de « La cuisine des champs ». « Ils utilisent des produits de saison.

    Ils ont pour objectif d’utiliser des légumes frais qui viennent en partie de producteurs locaux et dont une partie est certifiée bio. leur objectif est d’atteindre les 50 % de produits locaux et bios cette année et d’atteindre les 80 % fin 2018 » , ajoute l’échevin qui s’est rendu en personne dans les cuisines de l’entreprise. Dans la mesure où les repas scolaires sont vendus à prix  … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 29/06/2017

    Source > journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 29/06/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/98041