Reportages Culturel & Loisirs - Page 13

  • Imprimer

    ROBERTO (THE VOICE): ENTRE NEUROLOGIE ET LA CHANSON

    Le jeune chanteur a bossé à la centrale nucléaire et il rêvait de neurologie mais il roberto.JPGne veut pas être un chanteur éphémère.

    Depuis la dernière émission de The Voice et sa victoire sur le plateau de la RTBF, Roberto n’arrête pas une seconde. Le voilà plongé dans le métier de chanteur, où tout s’apprend sur le tas. Et ce n’est pas pour déplaire au jeune Hutois...

    “ Pour le moment je vis un rythme d’enfer. Le planning est très serré: je cours à gauche et à droite, je donne beaucoup d’interviews ”, raconte Roberto Bellarosa, fatigué mais heureux, alors qu’il s’apprête à chanter en duo avec Frédéric François. “ Une bonne partie de mes rêves est déjà en train de se réaliser, je me réjouis de faire mon single... Je réalise une vie que je désire depuis tout petit. ”

    Même si sa famille imaginait une carrière de footballeur, à l’image de ses frères, le jeune homme de 17 ans a toujours eu la musique en tête, avec l’espoir de pouvoir en faire un jour son métier. Comme pianiste, il rêvait d’être musicien, mais ces premières semaines en tant que chanteur professionnel lui ouvrent les yeux: “ Je pensais que c’était tout rose: qu’on arrivait en studio, qu’on chantait, qu’on enregistrait et que cela s’arrêtait là. Je n’imaginais pas que les médias prenaient autant de place ”, explique le jeune chanteur.

    Il prépare le jury central

    Malgré un programme soutenu, Roberto tient le coup. “ Je dors énormément depuis ma victoire, avoue-t-il en riant. Mais maintenant que j’ai un pied dans le métier, j’assume et je compte bien y rester. Je ne cherche pas à être connu six mois et disparaître ensuite. Je veux une carrière de longue durée et je compte y parvenir car je suis travailleur et persévérant. ” Aussi, Roberto bosse avec des pros: “ Je n’imaginais pas toute l’équipe qui se cache derrière un chanteur: managers, stylistes, coiffeur... Des personnes en qui je peux avoir confiance comme mon impresario, Katia. ”

    À 17 ans Roberto a connu quelques jobs, à la centrale nucléaire de Tihange notamment: “ J’y gagnais un peu d’argent et il y avait une super ambiance ”. Roberto s’apprête aujourd’hui à passer le jury central pour obtenir son diplôme d’études secondaires. “ Sans la victoire à The Voice, je pense que je me serais orienté vers des études de médecine, j’aurais bien voulu être neurologue ”. Mais puisqu’il a sa chance en main, il compte bien l’exploiter jusqu’au bout.

    Source > http://www.jobsregions.be > Publié le 04/05/2012Tags : L'invité people *

  • Imprimer

    ANDRE BORBE A CHANTE POUR L’ECOLE NOTRE-DAME DE HANNUT

    Sur deux journées, ce sont en réalité 230 élèves du Saint-Cœur de Marie des écoles primaires, sous la direction de Mme Annick Triffaut, qui ont bénéficié de spectacles au Centre Culturel de Hannut.

    Projet2_300dpi.jpg

    Le jeudi 19 avril, en deux séances, les enfants ont pu découvrir les courts-métrages proposés par l’asbl Bah Voyons. Le vendredi 20 avril, invité par le Centre Culturel de Hannut et avec la collaboration des Jeunesses Musicales, le chanteur André Borbé a enthousiasmé une autre centaine d’enfants avec ses chansons entraînantes pour le jeune Public. André Borbé chante pour le public familial depuis 1992.

    A ce jour, il a réalisé cinq albums et a présenté plus de mille concerts à travers le monde : Belgique, France, Suisse, Espagne, Portugal, Yougoslavie, Louisiane, Québec, Cuba, Burkina … Quand il n’est pas sur les routes, il "bricole" des musiques pour dessins animés, pièces de théâtre et spectacles de danse, il écrit des récits, des chansons et des poèmes pour les éditions Averbode, et anime des ateliers d’écriture ou compose pour d’autres chanteurs et chanteuses.Projet1_300dpi.jpg

    Une constante chez lui : il se donne toujours à fond et c’est un réel plaisir pour son public. Pour rappel, cette mission de « Culture à l’école » est l’une des missions majeures du Centre Culturel.

    Toutes les écoles sont invitées à prendre contact avec ses bureaux car le catalogue offert concerne toutes les disciplines (spectacles, musiques diverses,  arts plastiques, expos, …) à tous les prix. « Certaines écoles nous disent qu’elles ne font pas le pas parce qu’elles n’ont pas un nombre d’élèves suffisants dans telle ou telle tranche d’âge. Ce n’est pas un problème. A ce moment, on tente de procéder à des regroupements  et cela marche souvent » ajoute Xavier Lambertz du Centre Culturel de Hannut.

    CCH.jpgPhotographies de Jean-Claude Dubois. Contact : 019/51.90.63, info@cchannut.be ou www.CCHANNUT.be

     

  • Imprimer

    DELINQUANTE > FERME DE LA DIME > LES PHOTOS

    C’ÉTAIT CE Vendredi 27 mars

    Délinquantes 050.jpgMalgré leur jeune âge, Céline et Claire sont depuis quelques années des musiciennes réputées et courtisées par des milieux musicaux très divers.

    Leur gentillesse, leur fiabilité professionnelle, leur charme sur scène et ailleurs !..., leur look et leur niveau technique reconnu... leur ont valu les faveurs de tous ceux qui cherchaient une “jolie accordéoniste-choriste” pour leur show !...

    On a pu les voir, ainsi, jouer de la chanson française, italienne ou corse, du rock, de la musique classique ou du traditionnel celtique, etc... ... ou accompagner sur scène plusieurs conteurs et comédiens.

    Venues d'horizons différents, elles se connurent à Marseille, lors de cours de musique où elles laissèrent le souvenir de gamines compétentes, séparément... et “assez dissipées” ensemble ! Depuis, elles se filaient des “plans” et des "tuyaux", se retrouvaient parfois dans des fêtes, au téléphone ou sur la “toile”... mais n'avaient jamais pu trouver l'occasion de jouer ensemble sur scène.

    L’album sur cette page > https://hannut.blogs.sudinfo.be/album/delinquantes/

    A entendre sur >http://www.youtube.com/watch?v=iMnVdv7V_5w&feature=player_embedde

  • Imprimer

    GEER: LES ANCÊTRES ÉTAIENT DE SORTIE CE DIMANCHE (PHOTOS)

    ancetregeer.jpgC’est à l’occasion de la fête annuelle du printemps du Centre de Jour Jean Théwis à Geer qu’a eu lieu ce week-end la 7e balade touristique de voitures ancêtres. Pas moins de 42 voitures (un record!) de plus de 25 ans ont participé à une balade de 120km.

    Le but de la manifestation était d’amener un nouveau public au centre où on pouvait découvrir les œuvres des résidents. A travers notre galerie photos, un aperçu des plus belles voitures. sur le site de LA MEUSE > http://portfolio.sudpresse.be/main.php?g2_itemId=1009073

    Source > Sudpresse > Publié le Dimanche 29 Avril 2012 à 21h14

  • Imprimer

    PROBLÈME ADMINISTRATIF: QUELQUE 15.000 AMENDES PASSENT À LA DÉCHIQUETEUSE

    305598200_ID7657130_webamendesph_101410_H3U4NE_0.JPGLa police belge a dû détruire 15.000 amendes impayées, dont le montant total pourrait s’élever à plusieurs millions d’euros, en raison d’un “couac”.

    Ces milliers d’amendes concernent des infractions de roulage graves, comme des excès de vitesse, des délits de fuites ou la conduite en état d’ébriété et concernaient des montants allant de 300 à 800 euros en moyenne.

    Elles devaient être encodées dans une banque de données de la police fédérale. Mais une question d’interprétation d’une circulaire ministérielle, posée au collège des procureurs généraux, est restée sans réponse et les amendes ont fini par être prescrites.

    “Fin décembre, nous avons décidé de les confier à une firme spécialisée pour les détruire. Que pouvait-on faire d’autre avec toutes ces amendes qu’on ne pouvait plus récupérer? “, Confie un syndicaliste de la police dans les colonnes de la Dernière Heure, qui donne l’info.

    Source > Sudpresse > Publié le Samedi 28 Avril 2012 à 10h17 Belga > Illustration Photonews

  • Imprimer

    CENTRE CULTUREL DE HANNUT & ANGEL RAMOS SANCHEZ

    hannut, blog, angel, ramos, sanchezAngel Ramos Sanchez accueille 90 élèves de l’Athénée Royal de Hannut au Centre Culturel

    Des élèves de 5ème année ont ainsi pu découvrir le comédien Angel Ramos Sanchez pour un « banc d’essai » (dans le jargon culturel, il s’agit d’un spectacle-test pour analyser la réaction d’un public et apporter des modifications éventuelles au spectacle en fonction de ces réactions) du spectacle « Dali, c’est moi ». L’équipe pédagogique sous la direction de la préfète Sabine Haot s’est déclarée ravie de cette matinée.

    Voici ce qu'en dit un des professeurs : "Un spectacle rondement mené, bien interprété et divertissant. Cependant, parfaitement exploitable dans nos cours de 5°. Une sortie théâtrale peu couteuse et très riche. Nous sommes évidemment demandeuses de ce genre de spectacle." Pour rappel, cette mission de « Culture à l’école » est l’une des missions majeures du Centre Culturel.

    Toutes les écoles sont invitées à prendre contact avec ses bureaux car le catalogue offert concerne toutes les disciplines (spectacles, musiques diverses,  arts plastiques, expos, …) à tous les prix. « Certaines écoles nous disent qu’elles ne font pas le pas parce qu’elles n’ont pas un nombre d’élèves suffisants dans telle ou telle tranche d’âge.

    Ce n’est pas un problème. A ce moment, on tente de procéder à des regroupements  et cela marche souvent » ajoute Xavier Lambertz du Centre Culturel de Hannut. Contact : 019/51.90.63, info@cchannut.be ou www.CCHANNUT.be

    QUI est Angel Ramos Sanchez  > Lire la suite >>

    Lire la suite

  • Imprimer

    VÉRONIQUE GALLO ….. ROBERT ÉTAIT BIEN PRÉSENT

    VeroGallo12_ 119.jpgMes nuits sans Robert par Véronique Gallo 

    L’élégance de l’humour ! > L’histoire pas toujours simple d’une femme pas comme les autres ! > Une « certaine » ethnologie du cinéma d’hier mais combien comparable a la vie d’aujourd’hui.

    Un régal pour les yeux, un ravissement pour les oreilles, du bonheur pour le cœur, une professeure pour l’esprit !

    C’était ces samedi 16 & dimanche 17 à l’Académie de Hannut. Une organisation de notre centre culturel !

  • Imprimer

    TOUTES LES PHOTOS > Les "PLANCHES A NU"

    3264234179.2.jpgLes " Planches à Nu " vous présentent leur nouveau spectacle " Si ça va, bravo "Salle des Amis Réunis, Rue de Wansin, 12, Petit-Hallet, Belgium

    Tout le monde dit « ça va ? », tout le monde dit « bravo ! ».

    J-C Grumberg décide de s'approprier ces formules à la fois simples, communes et totalement vides de sens, pour mettre en lumière des échanges humains surprenants, comiques, étonnants...

    Sur ce blog > Colonne de droite > https://hannut.blogs.sudinfo.be/album/les-planches-a-nu/