Relais Sud-Presse-La MEUSE - Page 5

  • Imprimer

    VOICI LES RÉPONSES AUX 13 QUESTIONS QUE VOUS VOUS POSEZ SUITE AU RENFORCEMENT DES MESURES ANTI-CORONAVIRUS

    Bulle de 5, groupe de 10, shopping, restos…:

    On fait le point sur toutes les questions qui peuvent se poser après l’annonce des nouvelles mesures qui entreront en vigueur ce mercredi 29 juillet 2020.

    Hier lundi, vous avez suivi en direct sur Sudinfo.be les décisions du nouveau Conseil national de sécurité (CNS). Un Conseil national de sécurité qui a renforcé les mesures pour lutter contre la propagation de l’épidémie de coronavirus en Belgique. Plus question de déconfinement, l’heure est au respect des règles pour éviter une nouvelle flambée du virus.

    Parmi les mesures annoncées, certaines créent la confusion, ne sont pas toujours claires ou ne répondent pas à vos questions. On tente de répondre, ci-dessous, à toutes vos interrogations.

    1. La bulle de 5 personnes

    C’est le gros changement à partir de ce mercredi 29 juillet : la bulle sociale de chaque individu qui était fixé auparavant à 15 personnes par semaine saute purement et simple. On reparle désormais d’un maximum de 5 personnes, toujours les mêmes pour les quatre prochaines semaines, par foyer/famille. Les enfants de moins de 12 ans ne comptent pas dans ces 5 personnes.

    Avec ces cinq personnes, vous pouvez avoir un certain relâchement au niveau de la distance de sécurité. Mais attention, excepté pour cette bulle, la distance de sécurité de 1,5m est toujours d’application et il est même conseillé de porter un masque pour tout contact avec des personnes qui ne sont pas dans votre bulle.

    Concrètement, pour mieux comprendre cette nouvelle mesure, c’est un peu un retour en arrière avec l’ancienne règle des « 4 personnes ». Votre foyer s’engage à ne voir que les 5 personnes supplémentaires et ces 5 personnes, qui ne doivent pas forcément venir du même ménage ou foyer, s’engagent à ne voir que votre foyer pendant les quatre prochaines semaines et ce, de manière rapprochée.

    1. Que peut-on faire avec ces 5 personnes ?

    Pratiquement tout. Un barbecue dans votre jardin, aller au restaurant, passer une soirée dans votre salon… L’important est de bien comprendre que ces 5 personnes doivent rester les mêmes pendant quatre semaines. Le groupe ne peut pas changer d’une semaine à l’autre ou d’une activité à l’autre.

    1. Que représente le groupe des 10 personnes ?

    C’est la grosse incompréhension pour les contacts sociaux. En plus de la bulle sociale limitée à 5 personnes, Sophie Wilmès a annoncé une autre mesure pour les rassemblements non-encadrés, comme les réunions de famille ou entre amis. Ces rassemblements sont limités à un maximum de 10 personnes (enfant de moins de 12 ans non-compris).

    Le flou règle autour de cette nouvelle règle qui en a perdu plus d’un. Différents ministres et experts ont donc tenté de clarifier les choses. Premièrement, ce qu’il faut retenir, c’est que la règle de la « bulle sociale de 5 personnes » et celle des « rassemblements non-encadrés » sont deux mesures distinctes. La Ministre de la Santé Maggie de Block le confirme. « En dehors de votre bulle, vous n’êtes pas complètement coupée du monde extérieur ».

    Vous pouvez donc, en plus de votre bulle de 5 personnes, voir des amis supplémentaires à condition de respecter les mesures de sécurité et de ne jamais être plus de 10 personnes.

    1. Peut-on aller au restaurant avec ces 10 personnes ?

    La réponse est non. Le cabinet de la Première ministre Sophie Wilmès a expliqué qu’il était pratiquement impossible, dans un restaurant, de respecter la distance de sécurité et de porter un masque buccal. Pour le virologue Marc Van Ranst, cinq est donc le seul chiffre à retenir. Aller au restaurant, c’est quelque chose que vous ne faites qu’avec votre bulle de cinq.

    1. Peut-on aller boire un verre avec ces 10 personnes ? Peut-on faire une activité avec eux ?

    Là, la réponse est oui sous certaines conditions. « Si cette personne n’est pas dans votre bulle fixe, on peut. Mais alors, idéalement à l’extérieur, et vous devrez respecter les règles d’or : garder une distance suffisante, ne pas boire au même verre, etc. », précise Maggie De Block.

    Plus largement, le cabinet de Sophie Wilmès explique que « faire une promenade en forêt à dix, loin les uns des autres, est possible ». Finalement, ce qui est à proscrire, ce sont les contacts où la distance de 1,5 mètres ne peut pas être respectée.

    1. Peut-on ‘luncher’ avec des collègues ?

    Pour l’expert Geert Molenberghs, la réponse est, a priori, oui à condition de trouver un établissement dans lequel vous pouvez respecter la distance de sécurité à table. « Oui, si les règles de distance sont respectées. Mais honnêtement ? Je le déconseillerais. Les prochains mois, mangez vos tartines à votre bureau plutôt qu’à la cafétéria. Ou mieux : pour ceux qui peuvent, travaillez de chez vous », explique-t-il.

    1. Peut-on organiser l’anniversaire d’un enfant ?

    C’est une question qui, pour l’heure, reste en suspens. Car en principe, les enfants de moins de 12 ans peuvent avoir des contacts illimités sauf que pour se rendre à l’anniversaire, ils doivent être accompagnés d’un parent. Or, les adultes ne peuvent pas entrer en contact les uns avec les autres sous peine de dépasser la règle des « 5 personnes ».

    Il est donc conseillé, pour le moment, de ne pas organiser d’anniversaire d’un enfant de moins de 12 ans à moins de porter une attention toute particulière aux mesures d’hygiène et à la manière d’éviter les contacts entre parents.

    1. Combien de personnes sont autorisées à un mariage ?

    C’est la mesure qui fait mal pour les futurs mariés. 100 personnes maximum pour la cérémonie, 10 personnes maximum pour la réception !

    1. Doit-on se rendre sur son lieu de travail ou privilégier le télétravail ?

    Cela faisait plusieurs semaines que Sophie Wilmès n’avait plus évoqué la question. Ce lundi 27 juillet, la Première ministre a donc remis les choses au clair. « Le télétravail est fortement recommandé quand c’est possible afin d’éviter trop de contact entre collègues », a-t-elle indiqué avant d’ajouter que le télétravail restait « l’une des clés de l’exitstratégie ».

    1. Peut-on toujours faire ses courses à plusieurs ?

    Non ! Là encore, on fait un retour en arrière : on doit faire ses courses seul (ou accompagné d’un mineur vivant sous le même toit ou une personne ayant besoin d’une assistance) pour une durée de 30 minutes (sauf en cas de rendez-vous pour acheter une voiture ou choisir une cuisine, par exemple).

    1. Les soldes auront-ils tout de même lieu ?

    Oui, les soldes sont toujours programmés au 1er août. La ministre de l’Économie Nathalie Muylle l’a confirmé hier soir. « Nous les avons déjà postposées d’un mois, mais on ne peut pas remettre constamment à plus tard une ’saison d’été’. Les stocks sont là, et c’est crucial pour le secteur », a-t-elle expliqué.

    1. Va-t-on refermer les frontières ?

    Selon le ministre Pieter De Crem, qui s’exprimait au micro de la VRT ce lundi, il n’y a pas non d’intention de réintroduire des limitations aux frontières. Le Belge peut donc continuer à se déplacer vers les autres pays européens, mais doit tenir compte du formulaire de voyage (Passenger Locator Form) qui a été finalisé lundi, selon une responsable. Il deviendra obligatoire pour tous les retours depuis l’étranger à partir du 1er août, peu importe le mode de transport et la raison du déplacement, pour peu que l’absence du pays était de plus de 48 heures. Le formulaire en ligne sera disponible sur le site des Affaires étrangères, selon Karine Moykens, présidente du comité interfédéral Testing & Tracing. Comme le confirme Pieter De Crem, il y aura des contrôles « ponctuels et dynamiques » sur l’obligation de remplir le formulaire.

    1. Doit-on donner ses informations de contact à la salle de sport ?

    Oui. Les coordonnées de contact seront demandées dans des endroits commes les centres de bien-être, les wellness, les salles de sport, où il y a plus de risque de contamination car les personnes sont « activement engagées » (en mouvement). Une liste complète des lieux concernés sera publiée dans un arrêté ministériel. À cet égard, ils seront soumis aux mêmes obligations que l’Horeca.

    Source en ligne libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id227896

  • Imprimer

    CORONAVIRUS > LE SEUIL D’ALARME ATTEINT OU DÉPASSÉ DANS 127 COMMUNES DU PAYS … ET À HANNUT ?

    Le nombre de contaminations est en hausse dans tout le pays, mais certaines communes sont plus touchées que d’autres.

    Depuis le début de l’épidémie, 66.428 cas de Covid-19 ont été diagnostiqués en Belgique. Ce matin, les derniers chiffres de Sciensano indiquaient une augmentation du nombre moyen d’infection, passant à 311,4 par jour entre le 18 et le 24 juillet, selon la mise à jour mardi des données du tableau de bord de l’Institut de santé publique Sciensano.

    Cela représente une augmentation de 69 % par rapport à la semaine précédente, indique Sciensano.

    Dans de nombreuses communes, le nombre de cas continue de grimper. Et dans certaines d’entre elles, le fameux « seuil d’alarme » a même été atteint ou dépassé. Ce lundi, on dénombre pas moins de 101 communes dans lesquelles ce seuil a été dépassé. Ce seuil d’alarme est atteint lorsqu’on dépasse les 20 nouvelles contaminations sur 100.000 habitants (en une semaine).

    Covid 2.jpg

    Voici donc, dans le tableau ci-dessous, le nombre de cas de coronavirus par 100.000 habitants. Les 127 premières communes de la liste ont atteint ou dépassé le seuil d’alarme.

    Voir librement la carte interactive sur > https://www.sudinfo.be/id227942

    Comme vous avez été nombreux à nous le demander, nous avons donc repris le nombre de cas recensés hier dans votre commune, le nombre de cas sur les sept derniers jours et le seuil d’alarme.

    Source libre d’accès de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be

  • Imprimer

    THISNES (HANNUT) > LE RESTAURANT GASTRONOMIQUE «LE P’TIT GABY» ROUVRIRA LE 1ER AOÛT

    Ce samedi 1er août, le restaurant Le P’tit Gaby de Hannut va reprendre du service au 8A, rue de la Croix blanche. Tenu par Olivier Leruth (45), il se tiendra dans un bâtiment annexe à sa propriété.

     « On a pris la décision de s’installer là avec mon épouse », explique-t-il. « Au centre-ville de Hannut, ce n’était pas facile pour le parking. La terrasse était sacrément petite. » Ce nouveau coin de Thisnes est également plus agréable selon lui avec des chevaux, des poules et des chèvres autour.

    La cuisine de l’établissement reste … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/609236

    116132844_3080736391962620_2186727914649649663_o.jpg

    Deux en cuisine

    Parmi les changements figure l’arrivée de Pascal Davignon, un Amaytois qui aidera Olivier Leruth en cuisine. « C’est quelqu’un qui a beaucoup d’… La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/609236

    Voilà 12 ans que Le P’tit Gaby existe. Le restaurant gastronomique figure notamment dans le Guide Michelin et le Gault & Millau.

    Le restaurant sera ouvert du mercredi au vendredi de midi à 14h et de 18h30 à 21h, le samedi de midi à 14h et de 18h30 – 21h et le dimanche de midi à 14h.

    Source non libre d’accès de J.G dans l’Actu > https://huy-waremme.lameuse.be

    Illustration > Olivier Leruth et son épouse Sonia Almeida. - D.R.

    L’article au grand complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 27/07/2020

    Rue de la Croix Blanche 8A > 4280 Hannut (Thisnes)

    http://www.le-ptit-gaby.be/

    https://www.facebook.com/PtitGaby/

     

  • Imprimer

    LES NIGHT-SHOPS DE HUY, WAREMME ET HANNUT FERMÉS DÈS 22H: UN MANQUE À GAGNER

    Les night-shops doivent désormais fermer à 22h. À Huy, Hannut et Waremme, la nouvelle est plutôt bien accueillie... mais représente un manque à gagner.

    C’est une mesure du Conseil National de Sécurité de ce jeudi : les « night-shops » devront fermer leurs portes à partir de 22h. Une mesure prise notamment afin de limiter les rassemblements devant ces établissements nocturnes après la fermeture des bars.

    Dans l’arrondissement de Huy-Waremme, la mesure est prise globalement avec sérénité par la plupart des tenanciers. « On va respecter la mesure bien entendu. En principe, on ferme à 1h du matin le vendredi et le samedi, et à 10h les autres jours », nous indique une vendeuse du « Night & Day » de Hannut.

    Idem à Waremme : la mesure est … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/608185

    Un manque à gagner

    Cette nouvelle mesure représente toutefois un manque à gagner conséquent pour certains établissements. « La nuit … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/608185

    Source non libre de Ro.Ma. sur > https://huy-waremme.lameuse.be

    Illustration > Nasir, équipé d’un masque et d’une protection de plexiglas. - R.M.

  • Imprimer

    BON A SAVOIR > CHECK-IN HORECA > App « by lab.davanac » > UNE APPLICATION POUR CONSERVER 14 JOURS LES COORDONNÉES DES CLIENTS HORECA

    Check-in Horeca, l’appli qui va aider les restaurateurs à enregistrer leurs clients facilement

    Damien Van Achter est un as du numérique dont la réputation n’est plus à refaire en Belgique.

    Ce geek dans l’âme, qui se présente comme un “mediacker”, a voulu se montrer solidaire avec le monde de l’Horeca, en proposant, purement et simplement, une application libre d’accès et disponible gratuitement qu’il a créé ce vendredi 24/07, entre deux activités.

    L’application baptisée Check-in Horeca permettra aux tenanciers de restaurants et de cafés de conserver les coordonnées de leurs clients pendant 14 jours en quelques clics.

    Voir le site source sur > https://www.lalibre.be/economie/digital/check-in-horeca-l-appl

  • Imprimer

    HUY-WAREMME-HANNUT > LÉGÈRE AMÉLIORATION DE LA SITUATION SANITAIRE, PEU DE NOUVEAUX CAS COVID

    La situation sanitaire semble s’améliorer dans l’arrondissement de Huy-Waremme par rapport à la semaine dernière. Sur les sept derniers jours, seules cinq communes ont enregistré des nouveaux cas.

    À l’heure où l’épidémie de coronavirus reprend de l’ampleur, la situation de l’arrondissement de Huy-Waremme semble plus rassurante. Selon les chiffres de Sciensano, seules cinq communes sur les 31 de l’arrondissement ont enregistré des nouveaux cas sur ces sept derniers jours : Hannut (6), Wasseiges (1), Braives (2), Geer (1), et Clavier (1).

    Pour rappel, la semaine dernière, la commune de Braives … La suite de l’article pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/609653

    Six nouveaux cas à Hannut

    À Hannut, on compte donc désormais six nouveaux cas pour cette dernière semaine. Ce qui équivaut à 36 cas pour 100.000 habitants, et place la ville hesbignonne en huitième position du classement provincial (nette amélioration par rapport à la semaine précédente).

     « On a sensibilisé, et on a tout de suite vu la différence de comportement : les gens ont fait plus attention et portent plus le masque », soutient le mayeur hannutois Manu Douette (MR). Pour rappel, le masque est désormais obligatoire dans le centre-ville de Hannut (comme à Waremme et à Huy). Manu Douette pense également étendre ce périmètre aux parcs et aux parkings de grande surface.

    Source non libre d’accès de Ro.Ma.> https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT > «SUSHI DÉLICE» À HANNUT ARRÊTE SON SERVICE EN SALLE

    Face au rebond du Covid, «Sushi Délice» à Hannut arrête son service en salle

    En prévention des nouveaux cas de Covid-19, le restaurant hannutois Sushi Délice, installé Grand-Place 4, a pris la décision de refermer temporairement sa terrasse et sa salle.

     « L’augmentation des cas nous inquiète », confie la patronne. « Nous avons une famille nombreuse, nous estimons qu’il est plus prudent de stopper notre service en salle afin de protéger nos enfants et de ne pas risquer de les contaminer. »

    … / … La suite de l’article pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/608704

    Toujours à emporter

    Si les restaurateurs ont pris la décision de ne plus avoir de contact prolongé avec leurs clients, leurs services traiteur et à emporter restent, quant à eux, toujours actifs.

    Néanmoins, aucune commande sur place ne sera acceptée. Seules les commandes par téléphone, au 019 51 51 40, seront admises.

     « Prenez soin de vous et de votre famille, soyons solidaires dans cette épreuve et, surtout, portez-vous bien », conclut le Sushi Délice.

    Source non libre de FIONA SORCE sur > https://huy-waremme.lameuse.be

    Sushi Délice sur Facebook > https://www.facebook.com/sushidelice

  • Imprimer

    HANNUT > SITUATION DU COVID 19 À HANNUT CE DIMANCHE 26 JUILLET !

    La remontée des chiffres du coronavirus se confirme de jour en jour.

    Même si la Flandre, et particulièrement Anvers, est plus particulièrement touchée, des chiffres alarmants concernent tout le pays. Notre carte interactive montre la situation commune par commune, pour 100.000 habitant.

    Depuis le début de l’épidémie au printemps dernier, le nombre d’infections s’élève dans notre pays à 65.727.

    C’est 528 de plus que les 65.199 infections signalées par Sciensano samedi.

    Avec 547 nouveaux cas en sept jours, la commune d’Anvers reste la plus touchée du pays

    Nb.jpg

    1000000.jpg

     

    Pour voir la carte interactive > Voir le site libre d’accès > https://www.sudinfo.be/id227025