Relais Sud-Presse-La MEUSE - Page 4

  • Imprimer

    REPRISE DU MARCHÉ DE HANNUT SOUS CERTAINES CONDITIONS (Vidéo aérienne du marché)

    Les marchés hebdomadaires peuvent à nouveau se tenir et accueillir des visiteurs dès lundi, comme l’a annoncé le Conseil national de sécurité mercredi passé.

    Le marché de Hannut est l’un des premiers à reprendre.

    Pour pouvoir l’organiser lundi entre 7h30 et 13h00, la ville a dû faire des choix. «La tenue du marché a été pensée en fonction des règles émises par le gouvernement fédéral. 56 exposants ont un contrat à l’année, sans compter les personnes qui viennent ponctuellement. Il a donc fallu réduire le nombre d’étals pour respecter les mesures et arriver en dessous de 50 camelots. Une dizaine de vendeurs se sont désistés dimanche et nous avons complété avec d’autres commerçants», explique Manu Douette, le bourgmestre de Hannut.

    Un plan particulier a également été mis sur pied pour cette reprise, avec un sens unique de circulation. «Les gens entrent par la rue de Tirlemont et suivent un circuit en forme de U, en passant par la Grand-Place et la place Gustin, pour sortir par la rue des Vieux Remparts. Une fois qu’ils entrent, ils ne peuvent pas faire demi-tour et doivent suivre le tracé. Les camelots sont en vis-à-vis et à une distance de quatre mètres. Les personnes peuvent donc doubler sans problème, en respectant les mesures concernant la distance physique», ajoute le bourgmestre.

    Au départ, les autorités avaient réfléchi quant à la possibilité de laisser d’autres entrées sur le parcours, mais il aurait été impossible de contrôler le nombre de passants. Or, les marchés sont limités à une personne pour un mètre cinquante d’étal, ce qui correspond à environ 400 personnes sur les 200 mètres du marché de Hannut. «Les visiteurs reçoivent un ticket au moment d’arriver et doivent le remettre à leur sortie. Cela permet de contrôler le nombre de citoyens sur place.»

    Manu Douette précise que les commerçants doivent porter un masque de protection et des gants et qu’il est vivement conseillé aux clients d’en faire de même.

    Pour assurer le bon déroulement du marché, quatre stewards de l’ASBL Gestion Centre-Ville, soutenus par deux agents communaux, sont sur place. Ils sont épaulés par des agents de la zone de police Hesbaye-Ouest.

    Cette configuration sera renouvelée le 25 mai, avant d’être éventuellement repensée.

    Voir le vidéo aérienne du Marché de ce Lundi 18/05 > https://www.sudinfo.be/id192129

    Source de Sudinfo par BELGA sur site libre > https://www.sudinfo.be/id192129

  • Imprimer

    ÉTEINDRE SON ROBOT-TONDEUSE DURANT LA NUIT AFIN DE PROTÉGER LES HÉRISSONS.

    Avec le retour des beaux jours, les hérissons clôturent leur hibernation.

    Dès la nuit tombée, ils partent à la chasse pour se nourrir. Mais leur quête ne se déroule pas toujours comme prévu. En effet, ces dernières semaines, les centres Creaves wallons (les centres de revalidation des espèces animales vivant à l’état sauvage) constatent, avec un certain désarroi, un afflux important de ces petits mammifères qui souffrent de très vilaines blessures.

    Leurs agresseurs ? Les robots-tondeuses que certains laissent tourner durant toute la nuit ! Les propriétaires de ces machines ont en effet tendance à les laisser fonctionner 24 heures sur 24. Ce qui n’est donc pas sans danger pour la faune nocturne...

    Le hic, c’est que ces petits insectivores sont particulièrement appréciés des jardiniers. De fait, ils jouent un rôle crucial dans la biodiversité et aident à préserver l'équilibre des espaces verts. « Les hérissons sont d’excellents chasseurs de limaces, de sauterelles, de criquets, d'escargots, de hannetons, de mille-pattes ou encore de charançons.

    Ils sont même capables de s'attaquer aux vipères. Avec eux, plus besoin de produits chimiques pour protéger son parterre ou même son potager », nous affirme-t-on du côté de Natagora, une association sans but lucratif qui se consacre à la protection de la nature notamment en Wallonie.

    Source et photo > extrait de > https://www.lameuse.be

  • Imprimer

    ATTENTION SI VOUS AVEZ REÇU UN SMS DE L’OFFICE NATIONAL DES VACANCES ANNUELLES (ONVA)

    Attention si vous avez reçu ce SMS ou e-mail > il s’agit d’une arnaque, ne cliquez surtout pas sur les liens!

    L’Office national des vacances annuelles (ONVA) met en garde contre des SMS et courriels frauduleux qui circulent actuellement en son nom. Les fraudeurs demandent un numéro de compte bancaire par SMS ou par e-mail via un lien menant à un faux site web de l’ONVA. Ils invitent également les destinataires de ces messages à utiliser leur Digipass.

    L’ONVA, qui n’envoie pas de SMS et n’invite jamais à faire usage du Digipass, demande à ses clients de ne pas cliquer sur les liens reçus. Elle les appelle également à ne pas communiquer d’informations personnelles via leur Digipass lorsqu’une personne les contacte par téléphone.

    Les clients peuvent communiquer ou modifier un numéro de compte en toute sécurité grâce au service en ligne moncomptedevacances.be ou via le formulaire en ligne sur le site officiel www.onva.fgov.be  ou www.onva.be .

    L’ONVA indique avoir porté plainte contre les fraudeurs.

    La Computer Emergency Response Team (CERT), chargée de détecter, de surveiller et d’analyser les problèmes de sécurité en ligne, a également été avertie.

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id192124

  • Imprimer

    BON À SAVOIR > UN BUG DE WINDOWS 10 > SUR PC

    Des millions d’utilisateurs concernés par un bug de Windows 10: il permettrait aux cybercriminels de supprimer vos fichiers

    Pour éviter d’être touché par la faille, les experts recommandent aux utilisateurs de Windows de réaliser les dernières mises à jour systèmes.

    Faites attention si vous possédez un PC qui tourne sous Windows 10. Une faille dans le logiciel de la suite permettrait à des cybercriminels de supprimer des fichiers.

    Microsoft a récemment corrigé plus de 100 défauts dans sa dernière mise à jour, dont 16 étaient considérées comme critiques. En utilisant ces défauts, des hackers pourraient prendre le contrôle de votre appareil, supprimer vos fichiers et y installer des programmes.

     « Dans un scénario de cyberattaque, un hacker pourrait se trouver sur un site créé spécialement pour exploiter ces vulnérabilités et convaincre les utilisateurs de se rendre sur le site. Un hacker ne peut en aucun cas forcer un utilisateur à consommer un contenu qu’il contrôle », insistent les créateurs de Windows 10, dont les propos nous sont rapportés par nos confrères du Sun.

    « Le cybercriminel va plutôt convaincre les utilisateurs de faire l’action, en les amenant à cliquer sur un lien dans un mail par exemple ou en les faisant ouvrir un fichier infecté ».

    Selon les informations des médias anglais, aucune attaque active n’a été rapportée pour le moment.

    Microsoft conseille malgré tout de mettre à jour la dernière version de Windows, par mesure de précaution.

    Source de Sudinfo sur site libre > https://www.sudinfo.be/id192118

    Illustration - 123RF

  • Imprimer

    HANNUT > +2 NOUVEAUX CAS DE COVID-19 DEPUIS HIER LE 15 MAI !

    Voici les données cumulées concernant les cas de coronavirus dans notre pays, et notamment celles pour chaque commune, dévoilées ce samedi 16 mai par Sciensano.

    Découvrez notre carte interactive du pays (Libre d’accès) et le tableau qui reprend chaque commune sur > https://www.sudinfo.be/id191132

    Hannut ce samedi 16/05 = 44 cas (2 de plus qu’hier)

    Le nombre de cas sur notre territoire continue à augmenter. Le nombre de nouvelles hospitalisations se stabilise, mais reste assez élevé. Voici le détail dans les communes.

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be

  • Imprimer

    DES CHAÎNONS MANQUANTS DU RAVeL SERONT RÉALISÉS À HUY-WAREMME-HANNUT

    Concernant la programmation RAVeL 2019-2024, une série de projets concernent l’arrondissement de Huy-Waremme.

    « Certains sont prévus à court terme, souligne le ministre, comme le renouvellement du revêtement et remise à niveau des traversées sur les 22 km du RAVeL de la Ligne 127 entre la limite avec Landen, Hannut, Braives et Huccorgne.

    À moyen terme, il est prévu de donner la priorité à la prolongation de ce RAVeL de la Ligne 127 en direction de Wanze et de Huy en vue d’assurer une liaison sécurisée avec le RAVeL de la ligne 126 qui relie Régissa (Marchin), le Pont-de-Bonne (Modave), Clavier, Hamois et Ciney. »

    Actuellement, le RAVeL se termine à Huccorgne (Wanze), un peu avant la carrière de Moha. L’itinéraire de liaison qui devrait permettre de rejoindre Huy et la ligne 126 est à l’étude depuis des années : à cet endroit cette liaison ferroviaire est toujours utilisée par Carmeuse.

    Quelle solution va-t-elle être préconisée ? … La suite e de l’article pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/561382

    Source de A.BT sur site non libre d’accès sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    LES BELGES POURRONT-ILS PARTIR À L’ÉTRANGER OU DEVRONT-ILS SEULEMENT PROFITER DES CHARMES DE NOTRE PLAT PAYS?

    Voici à quoi ressembleront vos vacances

    Depuis la mi-mars, les Belges vivent dans l’ennui du confinement. Face à cette situation, nous sommes nombreux à avoir les yeux rivés sur les grandes vacances. Au niveau européen, le ciel s’éclaircit et l’ouverture des frontières aux voyages non-essentiels se dessine.

    Depuis 1936, les travailleurs belges profitent de congés payés et ont pris l’habitude de s’évader au mois de juillet et d’août. Si l’on a pensé un temps que la crise allait empêcher tout voyage à l’étranger, la situation semble changer.

    L’Union européenne a appelé ce mercredi ses membres à rouvrir leurs frontières pour faciliter le tourisme. La commission préconise une ouverture des frontières entre les pays qui présentent le même profil épidémiologique et qui ont adopté des mesures préventives similaires.

    Au niveau européen, la date du 15 juin est souvent avancée pour le début d’un retour progressif à la normale. L’Allemagne a déjà annoncé viser une levée à ce moment-là des restrictions de circulation mises en place à ses frontières, ajoutant que ses voisins français, autrichien et suisse avaient le même objectif.

    En Belgique, tout ce qui concerne l’horeca et le tourisme est prévu pour la phase 3 du déconfinement, qui débutera au plus tôt le 8 juin. Du côté du gouvernement, on nous annonce de possibles annonces sur le sujet la semaine prochaine.

    Peut-on dès lors se rendre dans une agence de voyages ? Du côté de l’UPAV, l’Union professionnelle des agences de voyages, on rappelle que des enseignes ont rouvert leurs portes et que, vu la situation, on s’attend à des réservations « last minute » : « Les professionnels du voyage savent déjà proposer pour certains pays des voyages pour les mois d’été », nous explique Anne-Sophie Snyers, la secrétaire générale de L’UPAV.

    « Et s’il y avait une deuxième vague au mois d’août, les clients pourront, en prenant un package, ne pas perdre leur argent. Enfin, rappelons que les agents de voyages sont des commerces locaux. Aidez-les aussi à survivre à cette crise. »

    Source libre de G.BARK. sur > https://www.sudinfo.be/id190760

  • Imprimer

    DÉCONFINEMENT > VOICI DES PRÉCISIONS ET QUELQUES NOUVELLES MESURES QUI N’AVAIENT PAS ÉTÉ ANNONCÉES!

    La phase 2 du déconfinement désormais inscrite dans la loi: voici des précisions et quelques nouvelles mesures qui n’avaient pas été annoncées!

    La publication d’un arrêté ministériel au Moniteur Belge a apporté quelques précisions concernant les dernières mesures de la phase 2 du déconfinement progressif qui sera mis en place dès lundi 18 mai, à la suite au Conseil national de sécurité de ce mercredi 13 mai.

    Ce mercredi, à l’issue du Conseil national de sécurité, qui a notamment décidé de la suite du déconfinement progressif du pays, Sophie Wilmès a, en conférence de presse, fait le point sur les nouvelles mesures mises en place dès ce lundi 18 mai pour la phase 2.

    Les voici :

    > Resteront fermés

    1º les salons de massage ;

    2º les centres de bien-être, en ce compris les saunas ;

    3º les centres de fitness ;

    4º les casinos, salles de jeux automatiques et bureaux de paris.

    > Métiers de contacts : précisions sur les conditions

    Dans les instituts de beauté, les instituts de pédicure non médicale, les salons de manucure, les salons de coiffure, les barbiers et les studios de tatouage et de piercing, les modalités supplémentaires spécifiques suivantes s’appliquent à l’accueil des clients :

    – l’accueil ne peut avoir lieu que sur rendez-vous ;

    – le client ne peut être présent dans l’entreprise que pour la durée strictement nécessaire ;

    – en cas de prestations de service à domicile, le prestataire du service ne peut être présent dans le lieu de la prestation du service que pour la durée strictement nécessaire ;

    – les salles d’attente ne peuvent être utilisées pour les clients et, sauf en cas d’urgence, les toilettes non plus ;

    – toute personne à partir de l’âge de 12 ans est tenue de se couvrir la bouche et le nez au moyen d’un masque ou de toute autre alternative en tissu dès l’entrée dans l’entreprise ou le lieu de la prestation du service, à l’exception du client pour la durée strictement nécessaire à un traitement au visage ;

    – les postes de travail doivent être séparés par une distance d’au moins 1,5 mètre ;

    – le prestataire de service prend les mesures d’hygiène adéquates afin de désinfecter ses mains, les instruments manipulés et son poste de travail entre chaque client ;

    – il est interdit de proposer de la nourriture ou des boissons.

    Concernant les coiffeurs, ils peuvent accueillir plus d’un client par 10 m2 si les postes de travail sont séparés entre eux par une paroi en plexiglas ou une alternative équivalente.

    > Réouverture des marchés : précisions sur les conditions

    Les autorités locales compétentes peuvent autoriser des marchés journaliers, hebdomadaires et bihebdomadaires, comprenant un maximum de 50 étals, selon les modalités suivantes :

    – le nombre maximum de visiteurs autorisés dans le marché s’élève à un visiteur par 1,5 mètre courant d’étal ;

    – il ne s’agit pas d’une brocante ou d’un marché aux puces ;

    – les marchands et leur personnel sont pour la durée d’exploitation d’un étal tenus de se couvrir la bouche et le nez avec un masque ou toute autre alternative en tissu ;

    – les autorités communales compétentes mettent à disposition les produits nécessaires à l’hygiène des mains, aux entrées et sorties du marché ;

    – les marchands mettent à la disposition de leur personnel et de leurs clients les produits nécessaires à l’hygiène des mains dans les marchés ;

    – il est interdit aux visiteurs de consommer de la nourriture ou des boissons dans les marchés ;

    – une organisation ou un système permettant de vérifier combien de clients sont présents sur le marché est mis en place ;

    – un plan de circulation à sens unique est élaboré, avec des entrées et des sorties distinctes sur le marché, sauf dérogation motivée accordée en cas de circonstance exceptionnelle par les autorités locales compétentes qui déterminent une solution alternative.

    Les courses sont effectuées seul et pendant une période ne dépassant pas le temps nécessaire et habituel. Un adulte peut accompagner les mineurs vivant sous le même toit ou une personne ayant besoin d’une assistance.

    Une activité ambulante individuelle peut être exercée à l’endroit habituel, sous réserve de l’autorisation préalable des autorités communales.

    > Sorties à cheval

    Les sorties à cheval sont autorisées, et ce uniquement en vue du bien-être de l’animal et avec un maximum de trois cavaliers (au lieu de deux).

    > Location et vente de biens immeubles

    Les déplacements dans ce cadre sont à nouveau autorisés.

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id190682