Bon à savoir ... - Page 3

  • Imprimer

    BLEHEN (HANNUT) > LES BÉNÉVOLES ONT SAUVÉ LE CAFÉ DU VILLAGE

    Ils se relaient tous les dimanches derrière le comptoir pour servir de 9 heures à 14 heures

    C’est un constat, de nombreux villages wallons se transforment en cités dortoirs.

    La faute à l’emploi, concentré dans les centres urbains, aux magasins, rassemblés dans les zonings et aux cafés qui ferment, faute de clients… À Blehen, les villageois ont cependant décidé de s’unir pour sauver leur café « La Concorde ». Et ça marche ! Tous les dimanches, ils sont nombreux à se retrouver devant et derrière le comptoir. 

    C’est un café de village comme il n’en existe plus beaucoup. Avec des … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 04/09/2019

    « Le concept est ancien, introduit Jean-Yves Laruelle, l’un des bénévoles et également conseiller communal MR à Hannut. Il y a une vingtaine d’années, pour éviter que le café ne ferme, des gens de Blehen et des alentours se sont mobilisés pour tenir bénévolement le café. »

    Depuis, la formule … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 04/09/2019

    Le café est ouvert tous les dimanches de 9 à 14 heures. Les bénévoles se relaient tour à tour pour assurer le service. Un service effectué à la bonne franquette : … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 04/09/2019

    Le dimanche matin, ce sont en général les joueurs de cartes qui occupent les lieux, mais le café est aussi l’occasion de découvrir d’autres personnes : « Certains villageois … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 04/09/2019

    Le mot de Manu Douette

    « Ce café, c’est un symbole de la convivialité » 

     « Les membres de l’association sont venus nous trouver pour voir si la commune pouvait les aider à mener à bien les travaux, détaille le bourgmestre de Hannut Manu Douette. Actuellement, c’est l’ASBL qui est propriétaire du bâtiment, mais pour pouvoir … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 04/09/2019

    Source > votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 04/09/2019

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/432578

  • Imprimer

    BON A SAVOIR > LA MISE EN GARDE DE PROXIMUS > ATTENTION AU PHISHING!

    La société de télécommunication Proximus met en garde contre une nouvelle arnaque fréquemment utilisée en ligne > Le phishing !

    Le phishing, cette pratique de plus en plus utilisée par les arnaqueurs… Mais le phishing, qu’est-ce que c’est au juste ?

    Il s’agit de l’ensemble des techniques qu’utilisent les personnes mal intentionnées sur internet pour obtenir vos coordonnées bancaires, mots de passe et autres informations personnelles. Le phishing est un crime commis en ligne, dont les victimes sont approchées par e-mail, téléphone ou messages privés, par une personne qui se prétend être une vraie entreprise, afin de créer une relation de confiance dans le but d’escroquer plus facilement la victime.

    Proximus donne un exemple de phishing très fréquent. « Vous avez, par exemple, gagné un smartphone ou un beau voyage, et vous n’avez que quelques minutes pour « réclamer votre prix ». Vous devez alors cliquer sur un lien, et payer une somme (souvent minime) en ligne. Pour couvrir les frais d’envoi par exemple. Vous devez alors entrer vos données bancaires, ou remplir une petite enquête. » expliquent-ils. La compagnie de télécommunication prévient ses clients de ne « surtout pas cliquer sur le lien que comporte le message ».

    Que faire en cas de phishing ?

    Selon Proximus, il est facile de reconnaître le phishing si l’on est attentif. Pour cela il faudra bien analyser le message.

    Celui-ci : « comporte généralement une pression au niveau du temps, et vous n’avez que quelques minutes pour réagir.

    Il est totalement inattendu. Vous n’avez par exemple jamais participé à un concours pour tenter de remporter ce smartphone. Ou vous n’êtes même pas client(e) au sein de l’entreprise en question.

    Des informations confidentielles vous sont demandées, comme le numéro et le code CVC de votre carte de crédit. Voire même votre code pin.

    L’adresse du site web qui vous envoie le message n’a rien à voir avec l’entreprise. Faites également bien attention car cela peut parfois prendre une forme semblable : « Proximus » ou encore « proximus.winthis.com ».

    Le message vous est adressé de manière vague. Il commence généralement par « Monsieur/Madame », ou par votre adresse mail » explique opérateur téléphonique.

    Si malgré tout, vous êtes victime de phishing, Proximus vous conseille de « ne jamais cliquer sur le lien dans le message même de f ermer votre navigateur, d’effectuer une mise à jour de sécurité et un scan éventuel de virus sur votre appareil, ainsi que de bloquer tous les pop-ups dans votre navigateur. »

    Dans le cas extrême où vous avez déjà payé le montant demandé mais que vous pensez avoir été victime de phishing, pensez à bloquer le plus vite possible vos cartes bancaires via Cardstop : 070344344.

    Source libre > https://www.sudinfo.be/id138954

    Illustration 123RF

  • Imprimer

    HANNUT > LA « RÉSIDENCE LORIERS » RECRUTE UN CUISINIER

    Un des deux cuisiniers de la Résidence Loriers à Hannut est sur le départ.

    Originaire de Jupille, le cuistot avait été engagé en 2015 au moment du déménagement dans le nouveau bâtiment à Hannut. «Pour des raisons personnelles, il a souhaité se rapprocher de son domicile ».

    D’où sa demande de quitter l’entreprise», précise le président du CPAS Pol Oter. Laquelle sera effective le 30 septembre prochain.

    Un appel à candidatures en vue de son remplacement a été lancé le 21 août dernier. Il se clôturait ce samedi 31 août. Selon la directrice du CPAS, Mélanie Lazzari, une dizaine de personnes ont postulé. Le futur cuisinier de la Résidence Loriers sera retenu après un entretien et «un test en cuisine», ajoute le président Pol Oter… / …

    … L’article au complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 02/09/2019

    Source > Marie-Claire GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 02/09/2019

    Le document avec l’ensemble des renseignements est à télécharger sur le site de la ville de Hannut > https://www.hannut.be/2019/08/cuisinier-2019

  • Imprimer

    BON A SAVOIR > VILLE DE HANNUT > RENTRÉE DES CLASSES > CONSEILS LORS DES TRAVAUX LE LONG DES RUES DE WAVRE ET DE CREHEN.

    Afin d’améliorer la sécurité routière de ses voiries et surtout aux abords des écoles, la commune entreprend des travaux le long des rues de Wavre et de Crehen.

    Ces travaux d’un montant d’environ 430 000 € couverts par un subside de la région Wallonne de 200 000 € visent l’élargissement des trottoirs, la création de bandes cyclables suggérées, de traversées piétonnes, de zones de stationnements et de déposes-minute ainsi que de zones de plantations.

    Ce sont des travaux importants qui prennent du temps. Même si, l’entrepreneur DEFLANDRE a travaillé durant les vacances afin de minimiser les nuisances durant la période scolaire, celui-ci doit quand-même déborder sur les mois de septembre et d’octobre.

    69170616_1368367266659858_8889470833903271936_n.jpg

    Ces travaux, qui visent votre sécurité, se termineront au plus tard début novembre 2019. Durant tout le mois de septembre, la route de Wavre restera à sens unique. Afin de minimiser les inconvénients de cette situation quelque peu délicate, nous vous serions reconnaissants de rejoindre l’établissement scolaire de votre enfant à pied et pourquoi pas, opter pour le covoiturage et l’utilisation de modes doux (marche, vélo, …). Cela permettrait de minimiser les files, et les problèmes de stationnement devant l’école.

    69558818_1368367259993192_4973558827254284288_n.jpg

    Notre service travaux est à votre disposition pour tout renseignement complémentaire (Pierre Hicter – 019/51 93 71)

    Nous vous invitons à respecter les limitations de vitesse et nous vous remercions d’ores et déjà pour votre collaboration et votre patience.

    Source M.D > Ville de Hannut via FB

  • Imprimer

    GRAND-HALLET > DES ACCUEILLANTES D’ENFANTS DANS L’ANCIENNE ÉCOLE > OUVERTURE PROGRAMMÉE FIN NOVEMBRE

    Bonne nouvelle pour les futurs parents de Hannut et sa région.

    Une nouvelle structure d’accueil pour les tout-petits ouvrira prochainement ses portes dans l’ancienne école de Grand-Hallet. Le projet était annoncé depuis longtemps, il se concrétise enfin 3 ans après le départ des petits élèves dans leur nouvelle implantation.

    Le rez-de-chaussée du bâtiment accueillera trois accueillantes. Elles sont déjà sélectionnées. Deux travailleront en duo et une en solo. La capacité d’accueil totale de cette nouvelle structure est de 11 enfants ou 22 inscrits. Ces nouvelles places s’ajouteront aux 160 (tous services confondus) disponibles actuellement sur Hannut. « Avec cette offre, nous couvrons déjà plus de 50 % du taux de naissance, ce qui est très bien sachant que la norme ONE est de 33 % «, tient à préciser le bourgmestre Manu Douette.

    Bon à savoir, les pré-inscriptions à Grand-Hallet sont déjà ouvertes auprès de l’antenne hannutoise de l’asbl « Accueil des Tout-Petits » avec qui les élus locaux ont choisi de passer une convention d’occupation des locaux. L’approbation de cette convention sera soumise aux conseillers ce mardi soir.

    Sur place, rue des Fontaines, les travaux sont en cours de finition. Selon le … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 27/08/2019

    Prix de la garde

    Une question qui revient souvient : le prix de la garde … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 27/08/2019

    Si vous souhaitez inscrire votre enfant : vous pouvez appeler l’asbl tous les jours, du lundi au vendredi, de 9 à 17h, au 019/51.21.68 ou au 0471/68.05.4

    Le dossier au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/428864

    Source > Marie –Claire Gillet > https://huy-waremme.lameuse.be

    Illustration > Capture GOOGLE

  • Imprimer

    ÉNERGIE > CERTIFICATS VERTS > LES MAUVAISES SURPRISES DU TIERS INVESTISSEUR

    Des milliers de propriétaires de panneaux photovoltaïques sont concernés

    Des milliers de personnes ont installé des panneaux photovoltaïques sur leur toit grâce au système du tiers payant. Celles qui l’ont fait entre 2008 et 2011 et bénéficiaient à l’époque de certificats verts durant 15 ans risquent d’avoir une mauvaise blague.

    Mais la parade existe. Explications. 

    Ce sont des milliers d’installations photovoltaïques (et même des dizaines de milliers) qui sont concernées par ce que l’on a appelé le mécanisme du tiers investisseur ou tiers payant. Il s’agit d’installations qui étaient financées par la société qui les installait et remboursait le prêt contracté par le client. Les mensualités sont réglées par l’installateur, mais en échange, le propriétaire des panneaux cédait tous ses certificats verts à l’installateur.

    Aide

    Les certificats verts, pour rappel, étaient … Le dossier complet sur la question, sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 27/09/2019

    Source > Benoît Jacquemart sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 27/09/2019

  • Imprimer

    AGENDA > HANNUT LE 7 SEPTEMBRE > COURS POUR ADULTES – ILFOP – SÉANCE D’INFO

    L’ILFoP vous accueille ce samedi 7 septembre, de 9h30 à 12h30, dans les bâtiments du Collège Saint Croix.

    L’ensemble des formations pour adultes vous y seront présentées : langues (anglais, espagnol, italien, français langue étrangère), informatique, gestion pour activité d’indépendant, initiation aux loisirs créatifs.

    L’ILFoP est un établissement de promotion sociale subventionné par la Communauté française et existant depuis plus de vingt ans à Hannut.

    7 septembre • 09:30 → 12:30 > Accès : rue de Crehen 1 à Hannut, entrée par le parking 1 (ancien couvent)

    Plus d’infos sur nos formations : http://www.ilfop.be

  • Imprimer

    RÉVOLUTION CHEZ FACEBOOK > LE RÉSEAU SOCIAL VA «DONNER PLUS DE CONTRÔLE AUX UTILISATEURS»

    Plus de contrôle aux utilisateurs sur la gestion de leurs données personnelles

    Facebook lance mardi « Off-Facebook Activity ». Ce nouvel outil permet aux utilisateurs des applications du géant américain d’internet de séparer leur activité en ligne de leur compte Facebook. Cette nouvelle fonctionnalité sera d’abord en phase de test en Irlande, Espagne et Corée du Sud, avant un déploiement « dans les prochains mois » dans le reste du monde.

    Cette nouvelle fonctionnalité doit permettre aux utilisateurs de dissocier les données récupérées par Facebook sur des applications ou des sites tiers, comme des sites de vente en ligne, et leurs comptes personnels sur le réseau social. Facebook liait jusqu’ici ces informations aux comptes de ses usagers afin de proposer notamment de la publicité ciblée.

    « Nous ne saurons pas quels sites internet tiers vous avez visité ni ce que vous y avez fait. Nous n’utiliserons pas ces données pour vous diffuser des publicités sur Facebook, Instagram ou Messenger », précise l’entreprise. Facebook s’attend à ce que le lancement de cet outil pèse sur ses revenus, mais affirme qu’il est plus important que les utilisateurs gardent le contrôle de leurs données

    En pratique, la nouvelle fonctionnalité, qui sera visible dans les réglages de confidentialité, ne permet pas d’effacer les données détenues par Facebook en provenance d’applications ou sites internet tiers --- mais elle permet, d’une certaine manière, de les anonymiser, Facebook ne pouvant plus faire le lien entre ces données et les profils d’usagers concernés.

    « Nous avions annoncé il y a un peu plus d’un an notre volonté de lancer un outil pour supprimer l’historique hors Facebook et déconnecter l’historique de navigation des profils des utilisateurs  », a rappelé Stephanie Max, responsable produits chez Facebook, lors d’une conférence de presse téléphonique.

    Ces données proviennent le plus souvent des outils de publicité en ligne, mais également du suivi du trafic sur les applications ou les sites. Elles comprennent les informations liées à l’appareil utilisé (marque et modèle, identifiant de connexion, etc.), qu’il s’agisse d’un ordinateur, d’un smartphone ou d’une tablette.

    « Nous utilisons en général ces données pour proposer de la publicité en rapport avec les produits ou les informations recherchées. Mais il nous semblait important d’apporter plus de transparence et de contrôle à nos utilisateurs sur ce type de données  », a ajouté Mme Max.

    Le nouvel onglet de réglage détaillera le type de données reçues par le réseau social, et permettra à l’utilisateur de les décorréler de son profil, soit partiellement soit totalement. « Nous dissocions les données mais continuons de les recevoir, elles sont en revanche anonymisées. Cela nous permet de faire des statistiques sur les interactions publicitaires, par exemple, mais sans savoir quels utilisateurs sont concernés », a souligné Stephanie Max.

    Facebook tente, avec cette fonctionnalité, de répondre au feu des critiques sur son usage des données personnelles, qui avaient notamment pris de l’ampleur dans la foulée de l’affaire Cambridge Analytica éclatée en mars 2018.

    Le groupe est depuis sous la pression des régulateurs, tant aux Etats-Unis que dans l’Union européenne, mais également d’une opinion publique de plus en plus inquiète de l’utilisation faite par les entreprises numériques des nombreuses données personnelles collectées.

    Source libre de AFP via > https://www.sudinfo.be/id136654