Informations générales - Page 5

  • Imprimer

    DÉCONFINEMENT > VOICI DES PRÉCISIONS ET QUELQUES NOUVELLES MESURES QUI N’AVAIENT PAS ÉTÉ ANNONCÉES!

    La phase 2 du déconfinement désormais inscrite dans la loi: voici des précisions et quelques nouvelles mesures qui n’avaient pas été annoncées!

    La publication d’un arrêté ministériel au Moniteur Belge a apporté quelques précisions concernant les dernières mesures de la phase 2 du déconfinement progressif qui sera mis en place dès lundi 18 mai, à la suite au Conseil national de sécurité de ce mercredi 13 mai.

    Ce mercredi, à l’issue du Conseil national de sécurité, qui a notamment décidé de la suite du déconfinement progressif du pays, Sophie Wilmès a, en conférence de presse, fait le point sur les nouvelles mesures mises en place dès ce lundi 18 mai pour la phase 2.

    Les voici :

    > Resteront fermés

    1º les salons de massage ;

    2º les centres de bien-être, en ce compris les saunas ;

    3º les centres de fitness ;

    4º les casinos, salles de jeux automatiques et bureaux de paris.

    > Métiers de contacts : précisions sur les conditions

    Dans les instituts de beauté, les instituts de pédicure non médicale, les salons de manucure, les salons de coiffure, les barbiers et les studios de tatouage et de piercing, les modalités supplémentaires spécifiques suivantes s’appliquent à l’accueil des clients :

    – l’accueil ne peut avoir lieu que sur rendez-vous ;

    – le client ne peut être présent dans l’entreprise que pour la durée strictement nécessaire ;

    – en cas de prestations de service à domicile, le prestataire du service ne peut être présent dans le lieu de la prestation du service que pour la durée strictement nécessaire ;

    – les salles d’attente ne peuvent être utilisées pour les clients et, sauf en cas d’urgence, les toilettes non plus ;

    – toute personne à partir de l’âge de 12 ans est tenue de se couvrir la bouche et le nez au moyen d’un masque ou de toute autre alternative en tissu dès l’entrée dans l’entreprise ou le lieu de la prestation du service, à l’exception du client pour la durée strictement nécessaire à un traitement au visage ;

    – les postes de travail doivent être séparés par une distance d’au moins 1,5 mètre ;

    – le prestataire de service prend les mesures d’hygiène adéquates afin de désinfecter ses mains, les instruments manipulés et son poste de travail entre chaque client ;

    – il est interdit de proposer de la nourriture ou des boissons.

    Concernant les coiffeurs, ils peuvent accueillir plus d’un client par 10 m2 si les postes de travail sont séparés entre eux par une paroi en plexiglas ou une alternative équivalente.

    > Réouverture des marchés : précisions sur les conditions

    Les autorités locales compétentes peuvent autoriser des marchés journaliers, hebdomadaires et bihebdomadaires, comprenant un maximum de 50 étals, selon les modalités suivantes :

    – le nombre maximum de visiteurs autorisés dans le marché s’élève à un visiteur par 1,5 mètre courant d’étal ;

    – il ne s’agit pas d’une brocante ou d’un marché aux puces ;

    – les marchands et leur personnel sont pour la durée d’exploitation d’un étal tenus de se couvrir la bouche et le nez avec un masque ou toute autre alternative en tissu ;

    – les autorités communales compétentes mettent à disposition les produits nécessaires à l’hygiène des mains, aux entrées et sorties du marché ;

    – les marchands mettent à la disposition de leur personnel et de leurs clients les produits nécessaires à l’hygiène des mains dans les marchés ;

    – il est interdit aux visiteurs de consommer de la nourriture ou des boissons dans les marchés ;

    – une organisation ou un système permettant de vérifier combien de clients sont présents sur le marché est mis en place ;

    – un plan de circulation à sens unique est élaboré, avec des entrées et des sorties distinctes sur le marché, sauf dérogation motivée accordée en cas de circonstance exceptionnelle par les autorités locales compétentes qui déterminent une solution alternative.

    Les courses sont effectuées seul et pendant une période ne dépassant pas le temps nécessaire et habituel. Un adulte peut accompagner les mineurs vivant sous le même toit ou une personne ayant besoin d’une assistance.

    Une activité ambulante individuelle peut être exercée à l’endroit habituel, sous réserve de l’autorisation préalable des autorités communales.

    > Sorties à cheval

    Les sorties à cheval sont autorisées, et ce uniquement en vue du bien-être de l’animal et avec un maximum de trois cavaliers (au lieu de deux).

    > Location et vente de biens immeubles

    Les déplacements dans ce cadre sont à nouveau autorisés.

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id190682

  • Imprimer

    HANNUT > MARCHÉ HEBDOMADAIRE DE CE LUNDI 18 > MISE EN PLACE UN SENS DE CIRCULATION (PLAN)

    Comme annoncé mercredi par le Conseil national de sécurité, les marchés hebdomadaires moyennant certains aménagements peuvent reprendre dès ce lundi 18 mai.

    Nous avons donc mis tout en œuvre pour assurer l’organisation de notre marché dès ce lundi et ce dans le strict respect des consignes émises par notre Gouvernement fédéral.

    Nous avons aménagé notre plan du marché et mis en place un sens de circulation et un système d’entrée/sortie obligatoire.

    Vous trouvez ci-joint le plan de circulation. L’entrée principale se situe au carrefour de la rue de Tirlemont et rue des vieux-rempart. Vous pourrez également entrer par la Grand-Place (via la rue de Tirlemont) et par  la rue du Ballon  mais en respectant impérativement le sens du flux. >> Vous quitterez le marché par la Place Lucien Gustin (rue des Vieux-Rempart). Il va de soi que lors de vos achats, les distances de sécurité devront être respectées.

    Le port d’un masque ou d’une protection couvrant le nez et la bouche sera obligatoire pour les commerçants et leur personnel et fortement conseillé pour les clients.

    Pour votre facilité, vous pourrez accéder au marché dès 7h30 (fermeture à 13h).

    Les stewards de l’asbl « Gestion centre-ville », des agents de police ainsi que nos agents de prévention seront présents dès l’ouverture du marché. 

    N’hésitez pas à les interpeller. Ils seront à votre disposition afin de vous expliquer les différentes modalités mises en place et répondront à vos éventuelles questions.

    Source > Ville de Hannut

    hannut,blog,jcd,marché hebdomadaire,lundi 18,plan de circulation

  • Imprimer

    HANNUT > LE MAGASIN ZEEMAN HANNUTOIS RAPPELLE SES CLIENTS À L’ORDRE

    Des familles viennent en groupe au Zeeman de Hannut et certaines personnes « oublient » de se désinfecter les mains.

    Le personnel rappelle ses clients à l’ordre et leur demande de respecter les mesures d’hygiène.

    B9723471886Z.1_20200515124618_000+G82G120TA.1-0.png.jpgDepuis quelques jours, les comportements peu conformes aux recommandations sanitaires se multiplient au magasin Zeeman de Hannut. Sur Facebook, le commerce a relaté les faits et appelle les clients à faire preuve de civisme et à respecter les mesures d’hygiène.

    « Des clients oublient de se désinfecter les mains, alors qu’il y a un gros pot de gel à l’entrée. On doit toujours les rappeler à l’ordre. C’est une question de respect, pour les autres et pour notre équipe. Pourtant, les gens ont été très respectueux au début. Lors des deux premiers jours de réouverture, il n’y avait pas de souci », nous explique Angélique Cauchie, employée dans le magasin hannutois.

    Des clients viennent d’ailleurs en groupe dans le commerce… ce qui est interdit.

     « On accepte un … La suite de l’article pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/561094

    Clients limités > Le port du masque est … / …

    Source en ligne de RO MA non libre d’accès > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT > NOUVEL ACCIDENT SUR L’E40: UNE CAMIONNETTE ET UN CAMION SONT ENTRÉS EN COLLISION À HAUTEUR DE CRAS-AVERNAS (PHOTO)

    Après le crash entre plusieurs camions suite à la tentative de suicide d’une femme à hauteur de Lincent, un nouvel accident s’est produit entre une camionnette et un camion après 15 heures, ce jeudi sur l’E40 à hauteur de Cras-Avernas (Hannut), en direction de Bruxelles.

    Les pompiers de la zone Hesbaye sont actuellement sur place.

    Ce jeudi, aux alentours de 15 heures, deux véhicules, une camionnette et un camion sont entrés en collision sur la E40 à hauteur de Cras-Avernas (Hannut) en direction de Bruxelles.

    Les pompiers de la zone Hesbaye sont intervenus sur place. Le SMUR de Waremme et une ambulance ont été envoyés sur place.

    Il s’agit du deuxième accident ce jeudi sur la E40, à quelques kilomètres d’intervalle. Deux bandes de circulation ont été neutralisées.

    Source libre en lignes de A.D sur > https://www.sudinfo.be/id190167

  • Imprimer

    HANNUT > +1 NOUVEAU CAS DE COVID-19 DEPUIS LE 11 MAI !

    Coronavirus en Belgique: voici le nombre de cas de Covid-19 détectés dans votre commune, avec le bilan de ce vendredi 15 mai

    Voici les données cumulées concernant les cas de coronavirus dans notre pays, et notamment celles pour chaque commune, dévoilées ce vendredi 15 mai par Sciensano. Découvrez notre carte interactive du pays et le tableau qui reprend chaque commune.

    Dans la carte et le tableau ci-dessous, vous pouvez voir combien de personnes ont été testées positives dans votre commune depuis le début de l’épidémie en Belgique, jusqu’à ce jour.

    Hannut = 42 cas (le 15/05/2020)

    À noter que le nombre de cas dépistés est inférieur à la réalité du nombre de personnes porteuses du virus en Belgique. Chez nous, le dépistage n’est pas généralisé. Ces chiffres ne reprennent donc pas les cas les moins graves ou les patients asymptomatiques.

    Visualiser la carte interactive sur > https://www.sudinfo.be/id190601

    Source libre d’accès de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be

  • Imprimer

    LES MARCHÉS DE HUY-WAREMME-HANNUT VONT-ILS ROUVRIR ?

    La première ministre, Sophie Wilmès a tranché ce mercredi en début d’après-midi lors de la conférence de presse du Conseil National de Sécurité.

    Parmi les points évoqués, elle a annoncé la réouverture des marchés locaux… sous certaines conditions : 50 marchands maximum, respecter les distances de sécurité, un plan de circulation, le port du masque est obligatoire pour les vendeurs et leur personnel et recommandé pour les clients et surtout… il faut l’accord des autorités locales … / …

    La réouverture du marché pourra se réaliser à condition d’avoir cinquante marchands, maximum.

    À Hannut, le marché hebdomadaire du lundi devrait être autorisé ce 18 mai, moyennant certaines conditions, a annoncé le bourgmestre Manu Douette

    Seuls les ambulants qui ont un contrat fixe à l’année seront admis.

    Ils sont un peu moins de 50. Un plan de circulation en sens unique, avec entrée et sortie, devra être aménagé. Concernant le gros marché de la Pentecôte, il n’est pas exclu que les camelots occasionnels ne soient pas admis. Une réunion est prévue ce jeudi pour vérifier la faisabilité de ces mesures.

    Pour les marchés de Huy & Waremme > La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 14/05/2020

    Source > A.D., Ch.C, M-Cl.G. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 14/05/2020

    Le dossier complet sur le web pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/559791

  • Imprimer

    HANNUT > PAS DE CONSEIL COMMUNAL MASQUÉ !

    A Hannut, le conseil communal du 19 mai prochain se déroulera finalement par vidéoconférence.

    A distance donc. A la suite des demandes de plusieurs conseillers communaux et pour respecter les mesures de sécurité imposées par le Covid-19, le collège a renoncé à l’organiser au marché couvert.

    Suspendues depuis le début du confinement, les séances de conseils communaux reprennent peu à peu dans notre arrondissement. Mais contrairement à Wasseiges, il n’y aura pas de conseil communal « masqué » à Hannut le 19 mai prochain.

    Fin avril, le Collège estimait pourtant que la réunion physique était « la meilleure formule qu’on ait pu trouver ». Pour garantir les distances de sécurité pour les 25 conseillers communaux et la dizaine de citoyens qui assistent aux assemblées, plusieurs sites avaient été envisagés : le marché couvert (2.000 m²), le hall des sports ou l’extension du hall des sports.

    Débats à suivre sur Youtube > Cette semaine, le Collège a fait savoir qu’il ... / ...

    Huis clos et vote à bulletin secret > Si le conseil masqué est unique dans l’histoire de la vie des ... / ...

     «Une occasion de proposer des conseils en ligne» > Le conseiller H+ Jacques Stas est un des ... / ...

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/560018

  • Imprimer

    QU’EN EST-IL DES SUPPLÉMENTS « COVID » ÉVENTUELLEMENT DEMANDÉ PAR LES PRESTATAIRES ?

    Soins, garages, coiffeurs ou magasins: des suppléments Covid pourraient vous être facturés pour la désinfection, les protections...

    Des « suppléments Covid » fleurissent un peu partout. Les professionnels disent ne pas avoir d’autre choix que de répercuter les coûts de l’achat des protections (masques, gel…) et le temps de désinfection sur leurs patients ou clients. Mais Test-Achats insiste, vous pouvez le refuser.

    Certains prestataires de soins répercutent le coût des mesures de sécurité et d’hygiène sur les patients. « Je facture 10 euros de suppléments », nous confie un kiné qui préfère rester anonyme.

    « Cela implique le masque que je fournis aux patients, le gel hydroalcoolique pour la désinfection des mains à l’arrivée et à la sortie, ainsi que la désinfection des tables et de tout le matériel.

    En plus d’être difficile à obtenir, ces produits ont un coût important. Il est très compliqué de se fournir à des prix avant la crise et rien n’est fait pour nous aider à éviter ces prix extrêmes. J’en suis triste même si, pour moi, c’est l’État qui devrait prendre en charge ces frais ».

    Témoignages  : d’autres refusent que ces suppléments touchent leurs patients.

    Les mutuelles réagissent.

    Ces suppléments ne touchent pas que les soins de santé. «J’ai dû payer un supplément Covid de 15 euros. Rien ne m’avait été dit»

    Vous pouvez refuser !

    Mais attention, l’organisation de consommateurs Test Achats affirme que les consommateurs et patients peuvent refuser de payer le «supplément Covid» intégré dans leur facture si le prestataire de services ne les a pas informés de la hausse du prix au préalable.

    «La pratique est autorisée puisqu’un prestataire peut librement fixer ses prix. Elle devient néanmoins illégale et inacceptable lorsque le consommateur n’est pas prévenu au préalable. Dans ce cas, il peut refuser de payer le supplément», réagit Julie Frère, porte-parole de Test Achats, contactée par Belga.

    Source libre d’accès de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id189591