Informations générales - Page 2

  • Imprimer

    CRAS AVERNAS (HANNUT) > DES JOURNÉES «D-STRESSE» AVEC > L'ASBL HANNUTOISE LIFE & JOB

    Les 13, 20 et 27 août, l'ASBL hannutoise Life & Job organisera des journées « D-Stresse ».

    L’objectif : aider à combattre le stress de manière ludique et intelligente à travers des ateliers et des exercices de lâcher-prise.

    Depuis 2019, le Centre de santé interdisciplinaire hannutois Life & Job informe, conseille, accompagne et forme les citoyens afin qu’ils puissent trouver l’équilibre entre vie privée et professionnelle.

    En se tournant vers des problématiques liées à la santé mentale, le projet de l’ASBL est, notamment, d’accompagner la population à gérer le stress et l’épuisement professionnel collectivement.

    Les 13, 20 et 27 août, Life & Job proposera trois journées « D-Stresse ».

    « Le stress engendré au cours de l’année suite au Covid-19 a mis beaucoup de personnes à mal », souligne Anne-Marie Virzi, psychologue clinicienne spécialisée dans … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/616840

    TROIS THÉMATIQUES

    Les journées « D-Stresse » se dérouleront en deux temps.

    Les matins seront consacrés à l’échange de connaissances liées au stress, telles que les effets physiologiques du stess sur le corps humain. L’après-midi, … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/616840

    Les journées « D-Stresse » se dérouleront à Cras-Avernas (Hannut), Rue Raymond Pasleau 7a.

    Le prix est fixé à 70€ la journée, avec un supplément de 5€ pour le dîner. Les trois jours réunis coûtent 180€.

    Informations et inscriptions au 0472 630 417 ou sur le site internet « www.lifeandjob.be ».

    Source non libre d’accès de FIONA SORCE sur > https://huy-waremme.lameuse.be

    L'ASBL HANNUTOISE LIFE & JOB sur Facebook > La page Facebook > https://www.facebook.com/lifeandjob/

    L’article également au grand complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 08/08/2020

  • Imprimer

    CORONAVIRUS > LE DROIT PASSERELLE CONCERNE AUSSI L’ÉVÉNEMENTIEL, LES FORAINS, ARTISTES OU ENCORE NIGHTSHOPS

    Le ministre des PME et des Indépendants Denis Ducarme (MR) annonce samedi avoir envoyé une circulaire à son administration et aux caisses d’assurances sociales afin de confirmer que plusieurs secteurs continuent à être éligibles au droit passerelle de crise, jusqu’à nouvel ordre, sous le volet « obligatoirement fermés, en tout ou en partie ».

    Les secteurs de l’événementiel, des forains, les artistes, les nightshops et les bars à chicha sont donc aussi concernés par la mesure.

    Le ministre avait rencontré mercredi dernier plusieurs représentants des forains, du secteur de l’événementiel ainsi que du secteur du mariage. Une circulaire a depuis lors été envoyée afin de confirmer que ceux-ci avaient bien accès au droit passerelle.

    Cet accès est ainsi possible sans devoir démontrer au préalable ni l’interruption totale de l’activité durant une certaine durée, ni de lien avec la crise Covid-19, comme le prévoit la loi du 23 mars 2020. « Un forain qui poursuit une petite activité en dehors d’une foire est aussi éligible », a illustré le ministre.

    Le revenu de remplacement « droit passerelle » a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2020 pour les indépendants toujours empêchés de reprendre leur activité. Cette prolongation s’adresse, pour la période de septembre à décembre, aux indépendants actifs à titre principal dont l’activité est interrompue ou limitée en raison des mesures prises par le Conseil national de Sécurité (via les arrêtés ministériels portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus), quelle que soit la durée de l’interruption.

    Pour l’ensemble des aides temporaires en matière de droit passerelle, le contact de première ligne des indépendants est leur caisse d’assurances sociales.

    En outre, l’Institut national d’assurances sociales pour travailleurs indépendants (Inasti) met un call center à disposition au numéro 0800/12.018.

    Source de Belga via Sudinfo sur site libre > https://www.sudinfo.be/id233158

    Illustration > Belga

     

  • Imprimer

    LA SWDE INVITE À LA VIGILANCE DANS LES CONSOMMATIONS D’EAU POUR LES PROCHAINS JOURS.

    A partir de ce jeudi 6 août, nous allons vivre un épisode de canicule durant une semaine.

    Ces fortes températures s’ajouteront à une situation de sécheresse qui commence à s’étendre un peu plus sur le territoire régional, dont une des conséquences est le tarissement des équipements individuels de récolte d’eau de pluie.

    Pour rappel, entre l’Ascension et la Pentecôte, ces conditions météorologiques, combinées aux règles de confinement prises dans le cadre la lutte contre la propagation du COVID – 19, avaient entraîné de fortes consommations que les capacités de production et de transport des infrastructures de la SWDE ont parfois eu du mal à suivre. Même si nous ne sommes plus dans la même situation de confinement obligatoire, nous pouvons estimer que les consommations résidentielles seront plus élevées cet été 2020 que lors d’un été normal.

    En conséquence il est indispensable d’être attentif au niveau des consommations d’eau durant les prochains jours.

    Depuis le mois de mai, le dispositif interne de la SWDE en matière de gestion des effets de la sécheresse est activé et nous avons mis en place de nombreuses actions pour garantir l’alimentation en eau.

    La SWDE collabore également pleinement avec la Cellule de crise de la Région wallonne pour évaluer régulièrement l’état de la situation et les mesures à prendre.

    Celle-ci a appelé, ce mercredi 5 août à un usage responsable de l’eau du robinet.

  • Imprimer

    LES INTERNAUTES INVITÉS À SE MONTRER PRUDENTS > LE PHISHING A TOUJOURS PLUS LA PÊCHE EN BELGIQUE

    Le nombre de signalements de tentatives de phishing -fraude en ligne au moyen de faux courriels, sites ou messages- est en forte progression en Belgique.

    Durant le mois de mai dernier, 282.392 cas ont été signalés via la plate-forme safeonweb.be  . Celle-ci n’en avait reçu que 149.000 en mai de l’an dernier, selon des chiffres du Centre pour la cybersécurité (CCB) fournis par la Première ministre Sophie Wilmès en réponse à une question du député Steven Matheï (CD&V).

    Durant toute l’année 2018, 648.000 signalements ont été reçus par la plate-forme, contre 1,7 million l’année suivante.

    Cette tendance à la hausse d’année en année se confirme. Durant les 5 premiers mois de 2020, près de 1,3 million de signalements ont déjà été reçus.

    Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id232226

    Illustration > Belgaimage

  • Imprimer

    CORONAVIRUS À HANNUT > STATU QUO DEPUIS LE 27 JUILLET

    Coronavirus en Belgique: 211 communes ont dépassé le seuil d’alarme ce jeudi!

    Le nombre de nouveaux cas de coronavirus continue de grimper en Belgique, et de nombreuses communes ont désormais dépassé le fameux « seuil d’alarme ».

    Au total, 443,1 nouveaux cas par jour, en moyenne, ont été diagnostiqués sur la même période. Pour la semaine du 27 juillet au 2 août, ce nombre grimpe à 530,9, indique Sciensano jeudi dans la mise à jour des données de son tableau de bord. Le nombre total d’infections au Sars-CoV-2 recensées sur le territoire est désormais de 71.158, soit 510 de plus que mercredi matin.

    La moyenne des décès quotidiens poursuit aussi une légère hausse, à trois cas fatals pour chaque jour de la semaine dernière (+31 % par rapport à la période de comptage précédente). Sciensano indique, comme hier, un total de 9.852 victimes du coronavirus au Plat pays.

    Le nombre moyen d’admissions à l’hôpital est, lui, de 24 par jour (+35 %) sur le même laps de temps, pour un total de 18.359 depuis le début de l’épidémie.

    Dans de nombreuses communes, le nombre de cas de Covid-19 continue de grimper. Et dans certaines d’entre elles, le fameux « seuil d’alarme » (20 nouvelles contaminations pour 100.000 habitants en une semaine) a même été atteint ou dépassé. Attention donc que ce « seuil d’alarme » est à relativiser dans certaines communes, les plus petites d’entre elles peuvent en effet rapidement le dépasser avec un seul cas.

    Ce jeudi 6 août, 211 communes ont dépassé le « seuil d’alarme » selon les dernières données consolidées de Sciensano. Vérifiez dans la carte ci-dessous si votre commune en fait partie (la « Cumulative Incidence » sera donc supérieure ou égale à 20).

    Retrouver les cartes interactive de la Belgique sur le site libre d’accès > https://www.sudinfo.be/id232166

    Source de Siencano via Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be

  • Imprimer

    HANNUT CE 4 AOUT > LANCEMENT DU PLAN CANICULE 2020

    La Ville de Hannut réitère le « Plan Canicule ». Chaque jour, lors de périodes de canicule (conditions déterminées par le Fédéral), les pompiers de la zone de secours de Hesbaye prennent contact avec les personnes âgées et isolées préalablement inscrites via le service social communal ou le CPAS afin de s’inquiéter de leur état de santé.

    Pour tout renseignement concernant ce « Plan Canicule » ou pour vous inscrire, vous pouvez téléphoner au service social de la Ville au 019/51.93.86.

    Source > Ville de Hannut > https://www.hannut.be/plan-canicule/

  • Imprimer

    AVIN (HANNUT) > LE SPÉCIALISTE DU GAZ CRYOGÉNIQUE DE TAEYE REPRIS PAR FRÉDÉRIC ‘S HEEREN

    L’entreprise de transport Frédéric ‘s Heeren (Hannut) a annoncé la reprise de la société De Taeye Logistics (Geraardsbergen) spécialisée dans la distribution de gaz cryogénique en vrac et en bouteilles.

    Une opération qui indique la volonté du transporteur hannutois de renforcer sa propre activité « gaz ».

    Actif dans le secteur du gaz depuis 2006, Frédéric ‘s Heeren voulait développer ce créneau spécifique. Jusqu’à cette reprise, le parc dédié au gaz cryogénique comptait 5 véhicules (sur un total de 110 tracteurs). Frédéric ‘s Heeren, patron de la société du même nom, explique : « L’occasion s’est présentée de booster cette activité avec la possibilité de reprendre la société De Taeye Logistics dont le patron a annoncé sa retraite ».

    Suite à cette reprise, l’activité ‘gaz’ mobilisera 19 véhicules. Il s’agit d’un secteur porteur avec différents types de gaz – azote, oxygène médical, etc. – dont la demande ne faiblit jamais. Il s’agit d’un bon complément à nos autres activités liées au secteur agricole. » Précisons que la reprise de De Taeye Logistics porte sur l’activité, le parc, mais aussi le personnel.

    Les activités liées au secteur agricole constituent donc la grande spécialité de la société Frédéric ‘s Heeren. Il s’agit notamment de transport de produits agricoles par bennes basculantes et citernes, de distribution d’aliments pour bétail, de transport de dérivés de bois avec des semis à fond mouvant, de transport de déchets par bennes étanches.

    Pour être complet, notons que Frédéric ‘s Heeren a aussi créé une société au Luxembourg baptisée T.S.F. Lux en 2008 et ouvert s’Heeren Truck Service (mécanique poids lourds et truck-wash) en 2013.

    Sur la photo (de g. à d.) : Mr Stéphane De Taeye – Mme Lucia De Backer – Mme Laurence Vandervost – Mr Frédéric ‘s Heeren

    Source : https://transportmedia.be

  • Imprimer

    BON À SAVOIR > FORMULAIRE DE RETOUR DE VACANCES/DONNÉES DANS L’HORECA > QUESTIONS/RÉPONSES

    Formulaire de retour de vacances/données dans l’horeca: voici les réponses aux six questions que vous vous posez

    Depuis plusieurs jours, afin de lutter contre la propagation du coronavirus en Belgique, les citoyens belges doivent remplir un formulaire s’ils reviennent de vacances et/ou donner leurs coordonnées s’ils font dans un établissement horeca.

    Depuis l’instauration de ces règles, de nombreuses personnes se posent des questions sur ces formulaires à remplir. Que deviennent mes données ? Quid si je ne réponds pas correctement ? Nos confrères du Laatste Nieuws ont recensé les six interrogations qui sont revenues le plus souvent auprès des internautes.

    Qu’advient-il de mon formulaire de retour de vacances ?

    Une fois validé, votre formulaire est envoyé à l’Institut de santé publique Sciensano. Vos données sont conservées 60 jours dans une base de données puis supprimées. En fonction de vos réponses, vous recevrez un sms, ou non, pour vous donner les consignes en cas de quarantaine ou test nécessaire.

    Quid si je ne me fais pas tester à mon retour d’une zone rouge ?

    Si vous revenez d’une « zone rouge » vous êtes dans l’obligation de vous mettre en quarantaine pour une durée de 14 jours et de faire un test. Sur le formulaire, vous devez inscrire votre numéro de registre national. Sciensano peut donc facilement voir si vous avez fait un test comme exigé. Vous risquez une amende si vous êtes surpris.

    Quid si je reviens d’une zone orange ?

    Il n’y a pas d’obligation comme c’est le cas pour les zones rouges, mais il est fortement recommandé de se montrer prudent. N’allez pas immédiatement chez des personnes vulnérables à votre retour.

    Que se passe-t-il avec les données que je laisse aux restaurants ou dans les cafés ?

    Ce formulaire arrive dans un dossier de l’établissement horeca et y reste durant 15 jours. Si une personne infectée signale sa présence dans l’établissement, un inspecteur peut demander les coordonnées des personnes qui étaient également présentes ce jour-là pour, le cas échéant, les informer.

    Qui a accès à mes données ?

    Les inspecteurs de santé régionaux ont accès aux données de Sciensano, mais sont soumis au secret professionnel.

    Est-ce que quelqu’un contrôle si je donne les bonnes données ?

    Non, car un tel contrôle est impossible. Une fois de plus, les autorités font appel au sens civique des citoyens. Et si une faute est constatée, vous risquez une amende.

    Source libre d’accès de Sudinfo > https://www.sudinfo.be/id231654