Faits divers - Page 3

  • Imprimer

    HANNUT - INQUIÉTANT > « LE 7ème ACCIDENT EN… UN AN »

    Ce lundi un peu avant 9 heures, une Range Rover a percuté de plein fouet une voiture stationnée rue de Huy, à Hannut, entre le bowling et les Comtes de Champagne.

    Cette dernière a tamponné les deux voitures garées devant elle et a aussi embouti la façade d’une maison. Une habitation qui appartient à Pol Wiliquet, qui tient le cabinet de kinésithérapie voisin depuis 35 ans. Le Hannutois observe une recrudescence d’accidents dans sa rue limitée à 50 km/h et 30 km/h autour de l’école.

    hannut,blog,jcd,accident

    « Sur un an, c’est le septième accident qui se produit entre l’ancienne gare de Hannut et le rond-point du Quick. Une fois, un motard a été blessé. Le reste n’est que dégâts matériels comme aujourd’hui, il n’empêche que les autos sont déclassées et qu’il faudra refaire la maçonnerie de ma façade », souligne-t-il.

    Surtout, il craint des conséquences plus graves. « Il suffit qu’un passant ou un de mes patients passe à pied au mauvais moment, franchement ça me fait peur, je m’inquiète pour eux. » Pour le kiné, ces accidents à répétition sont dus à la vitesse inadaptée des automobilistes qui quittent ou qui arrivent à Hannut, mais aussi à l’alignement en quinconce du stationnement.

    Pourtant, un radar préventif est placé à proximité. « Il affiche la vitesse mais il n’est pas dissuasif, estime Pol Wiliquet. Pour moi, il faudrait placer un radar fixe, des ralentisseurs ou réaliser un îlot qui protégerait le parking. » Il envisage de créer un comité de quartier pour interpeller les autorités communales à ce sujet.

    hannut,blog,jcd,accident

    Du côté du bourgmestre, on est conscient qu’il y a des accidents sur ce tronçon. « C’est un endroit où il s’est produit plusieurs accidents, de là à dire qu’il est accidentogène, c’est un peu faux. Les accidents ne sont pas tous dus au même facteur, parfois c’est l’ébriété qui en est la cause.

    Cela dit, le radar préventif n’a pas fait ses preuves jusqu’à présent. Dans le cadre de la rénovation du quartier de la gare, nous mettrons en évidence le carrefour et réaliserons sans doute d’autres aménagements sécuritaires en fonction de l’analyse qui sera faite.

    Ce n’est pas dans 10 ans, mais en 2021 », insiste Manu Douette.

    Source > Annick Govaerts sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 23/07/2019

    Photos > P.W.

    L’article en ligne pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/415369

  • Imprimer

    HANNUT - ÉVÉNEMENT > 30 JOUEURS DE RUGBY SUR LE … SABLE

    L’Open-beach de Hannut accueillait pour la première fois du beach-rugby, ce dimanche soir

    C’était l’une des nouveautés de la 14e édition de l’Open-beach de Hannut : une trentaine de joueurs s’affrontaient dans des matches de beach-rugby. Ce gala, qui se tenait ce dimanche soir au marché couvert, s’annonce le premier d’une longue série vu l’enthousiasme des joueurs. 

     « Pas facile de courir dans ce sable ! », lance Bart de Pauw, entraîneur et joueur du club Haspinga de Landen. Ce Hannutois a motivé ses troupes wallonnes comme flamandes pour animer la dernière soirée de l’Open-beach de Hannut, ce dimanche.

    Au programme : 5 matches de 2 fois 5 minutes dans le sable. « Il s’agit d’un gala : il n’y a pas de tournoi ni de classement », insiste Marie-France Reip, chargée de communication pour l’événement.

    Belle Présence féminine

    … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 09/07/2019

    Source > Jérôme Guisse sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 09/07/2019

  • Imprimer

    HANNUT > POLÉMIQUE AUTOUR D’UN COURRIER ADRESSÉ AUX COMMERÇANTS POUR LA BRADERIE DE JUIN

    Le ton « un peu ferme » employé par la Gestion centre-ville aurait déplu à certains commerçants 

    Sur une interpellation de l’opposition, la braderie de juin a fait débat au dernier conseil communal de Hannut. Benoît Cartilier (H+) a évoqué un courrier de la Gestion centre-ville envoyé aux commerçants et dont le ton « un peu ferme » a été mal perçu, a-t-il fait savoir. 

    Le point a été évoqué par l’opposition en toute fin de séance. D’abord par Jacques Renard. Le conseiller socialiste a relayé les doléances de plusieurs commerçants mécontents, « en découvrant le jour de la braderie, que l’accès à leur commerce était en partie masqué par des ambulants extérieurs».

    « L’objectif de mon interpellation n’était pas d’ … La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/410385

    Pour comprendre, il faut savoir que le coût de l’organisation d’une braderie (pub, animations, etc) tourne autour de 10.000 € couverts par la cotisation des commerçants (de 100 à 200 €/participant suivant la nature du commerce).

    « Chacun est évidemment libre de participer mais pour celui qui ne le souhaite pas, cela revient à accepter que sa devanture soit occupée par un extérieur. C’est cette règle d’organisation que nous avons voulu rappeler dans le courrier. Un peu fermement, je suis d’accord mais … La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/410385

    La réunion de débriefing avec les commerçants. Elle est fixée au 15 juillet prochain.

    En attendant, Martine Noël tire déjà un premier bilan positif de l’événement: « avec 58 commerçants cotisants (sur 120 établis dans le centre), c’est une de nos meilleures années ».

    Source > Marie-Claire GILLET > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    TROGNEE (HANNUT) DIMANCHE À 9h00> UN FEU DE HAIE

    Ce dimanche, à 9h00, les pompiers de la zone Hesbaye ont été appelés pour intervenir sur un feu de haie rue des Quatre Vents, à Trognée (Hannut).

    Les hommes du feu sont arrivés avec une autopompe, une citerne et un véhicule officier.

    Minime, l’incendie a rapidement été maîtrisé par les secours et les lieux ont été sécurisés. Le feu rapidement éteint, les pompiers sont restés très peu de temps sur place. Personne n’a été blessé durant l’incident.

    Source > J.RE sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    (SUITE) > LE COLLÈGE DE HANNUT REFUSE LE PERMIS DE BÂTIR À CARRASCO

    L’arrivée à Hannut du Diable rouge Yannick Ferreira Carrasco et de son épouse, l’ex Miss Belgique Noémie Happart est de plus en plus compromise.

    Le couple people avait introduit une demande de permis de bâtir en vue de construire une villa prestigieuse dans l’avenue Paul Brien. Le Collège de la ville a suivi l’avis négatif de la Région : c’est non ! Trop de dérogations au règlement communal, estiment les élus.

    La Hesbaye, et en particulier Hannut, un terrain difficile à conquérir pour l’ailier bruxellois Carrasco et son épouse Noémie Happart qui peine à remporter leur match contre l’administration.

    Il y a un an, ils ont entrepris les démarches pour s’établir à Hannut, dans une des rues les plus huppées de la ville : l’avenue Paul Brien, une artère tranquille, située en bordure de campagne. Mais qui a surtout la réputation d’accueillir de luxueuses villas 4 façades. Comme celle que souhaitent construire les Carrasco qui ont acheté deux parcelles de terrain, soit … / … La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/408134

    … / … «En Flandre, leur projet serait accepté» … / …

    A suivre donc …

    Source Marie-Claire GILLET > https://huy-waremme.lameuse.be

    LES ARTICLES PRÉCÉDENTS sur le sujet >

    03 mai 2019 > LE DIABLE ROUGE CARRASCO VEUT CONSTRUIRE À HANNUT > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2019/05/03

    10 juin 2019 > PEOPLE > CARRASCO À HANNUT ? CE N’EST PAS GAGNÉ ! > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2019/06/10

  • Imprimer

    HANNUT> UN POLICIER INTERPELLÉ POUR CONSOMMATION DE STUPÉFIANTS

    Un policier de la zone Hesbaye-Ouest a été entendu par ses « collègues » de la zone de Hesbaye dans le cadre d’une affaire de stupéfiants.

    Selon « L’Avenir », ce policier aurait été vu à plusieurs reprises en train de consommer de la cocaïne dans un café de Hannut. Il s’en serait même vanté auprès d’autres policiers. L’enquête, initiée à la demande du Parquet, pour consommation et trafic de drogue, est toujours en cours. Actuellement, aucune sanction n’est tombée, mais le policier a été invité, par sa hiérarchie, à se mettre en congé de maladie pour éviter une suspension par mesure d’ordre.

    Une situation qui heurterait certains policiers de la zone Hesbaye-Ouest.

    Selon Fabrice Discry, délégué permanent du syndicat national de police et de sécurité (SNPS), elle pourtant assez courante. « Tant que rien n’est prouvé et que l’enquête est toujours en cours, c’est un procédé qui se pratique régulièrement. Le Conseil d’Etat admet qu’il n’est pas utile de suspendre un membre du personnel qui se trouve en incapacité de travail. »

    La suspension par mesure d’ordre peut-être décidée par le Collège de la zone de police. C’est également le Collège qui devra éventuellement se prononcer sur d’éventuelles sanctions disciplinaires au terme de la procédure pénale.

    Source AB.T sur site libre > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT > CRASH D’UN AVION LE LONG DE LA E40 > DE L’AÉRODROME D’AVERNAS-LE-BAUDUIN (SUITE)

    Crash d’un avion le long de la E40: chaque ULM de l’aérodrome d’Avernas-le-Bauduin identique à celui accidenté sera contrôlé

    Un ULM de l’aéroclub de Hesbaye s’est écrasé mercredi après-midi à Houtain-l’Evêque (Landen) le long de l’autoroute E40 en direction de Liège, peu après son décollage depuis l’aérodrome d’Avernas-le-Bauduin (Hannut, province de Liège).

    C’est la première fois qu’un tel accident se produit avec ULM du club. Ce dernier mènera dès lors une enquête sur les modèles identiques à celui du crash, annonce le président de l’aéroclub.

    Le pilote, Eddy L., est un moniteur expérimenté de l’aéroclub de Hesbaye, en fonction depuis une dizaine d’années, détaille François Persoons, président de l’aéroclub de Hesbaye. L’homme et son passager, l’un de ses amis, ont été emmenés à l’hôpital de Louvain. Ils étaient conscients et leurs jours ne sont pas en danger, selon la police locale.

     « J’ai eu un contact indirect » avec les victimes, explique le président. « Ils ont été aidés par des automobilistes pour sortir de l’appareil, mais heureusement ils étaient simplement sonnés. »

    Ce genre d’accident n’est pas fréquent et il faudra trouver les causes de ce crash. « Il y a deux raisons possibles », estime M. Persoons. « Soit c’est lié à une erreur humaine, soit l’appareil était défectueux. Quoiqu’il en soit, une enquête sera menée sur tous les ULM de ce type, les Tecnam P92 », ajoute-t-il.

    L’aérodrome d’Avernas-le-Bauduin dispose de 30 appareils pour la formation de pilotes. « Chaque pilote apprend à se sortir de situations critiques, comme l’arrêt du moteur. Ils apprennent à planer et atterrir de la meilleure des façons. Ici, il semble que ce n’était pas possible », avance-t-il.

    Source libre de BELGA via > https://www.sudinfo.be/id125824

    Autre article (Non libre d’accès) à lire également sur le même sujet > https://huy-waremme.lameuse.be/403199

  • Imprimer

    UN HANNUTOIS INTERNÉ APRÈS AVOIR FRAPPÉ LES MEMBRES DE SA FAMILLE

    Atteint d’un retard mental, un Hannutois de 32 ans poursuivi pour plusieurs préventions de coups au préjudice de ses grands-parents, son frère et sa maman, a reçu l’ordre d’être interné par le tribunal.

    Le 28 septembre 2018, l’homme aurait frappé sa mère au visage car celle-ci refusait de lui prêter sa voiture après qu’il ait abîmé le véhicule lors d’une sortie.

    Ayant déjà été mis sous observation à deux reprises pour une crise devant les forces de l’ordre et une tentative de suicide, le prévenu n’en est pas à son coup d’essai. Entre 2011 et 2016, sous l’emprise de l’alcool, il a giflé et menacé ses grands-parents chez qui il vivait. Il a également frappé son frère, pour une histoire d’argent. « Le prévenu est violent et ingérable depuis l’adolescence, avec une consommation excessive d’alcool, réclamant sans cesse de La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/403204

    Source > https://huy-waremme.lameuse.be