Faits divers - Page 2

  • Imprimer

    HANNUT> UN POLICIER INTERPELLÉ POUR CONSOMMATION DE STUPÉFIANTS

    Un policier de la zone Hesbaye-Ouest a été entendu par ses « collègues » de la zone de Hesbaye dans le cadre d’une affaire de stupéfiants.

    Selon « L’Avenir », ce policier aurait été vu à plusieurs reprises en train de consommer de la cocaïne dans un café de Hannut. Il s’en serait même vanté auprès d’autres policiers. L’enquête, initiée à la demande du Parquet, pour consommation et trafic de drogue, est toujours en cours. Actuellement, aucune sanction n’est tombée, mais le policier a été invité, par sa hiérarchie, à se mettre en congé de maladie pour éviter une suspension par mesure d’ordre.

    Une situation qui heurterait certains policiers de la zone Hesbaye-Ouest.

    Selon Fabrice Discry, délégué permanent du syndicat national de police et de sécurité (SNPS), elle pourtant assez courante. « Tant que rien n’est prouvé et que l’enquête est toujours en cours, c’est un procédé qui se pratique régulièrement. Le Conseil d’Etat admet qu’il n’est pas utile de suspendre un membre du personnel qui se trouve en incapacité de travail. »

    La suspension par mesure d’ordre peut-être décidée par le Collège de la zone de police. C’est également le Collège qui devra éventuellement se prononcer sur d’éventuelles sanctions disciplinaires au terme de la procédure pénale.

    Source AB.T sur site libre > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT > CRASH D’UN AVION LE LONG DE LA E40 > DE L’AÉRODROME D’AVERNAS-LE-BAUDUIN (SUITE)

    Crash d’un avion le long de la E40: chaque ULM de l’aérodrome d’Avernas-le-Bauduin identique à celui accidenté sera contrôlé

    Un ULM de l’aéroclub de Hesbaye s’est écrasé mercredi après-midi à Houtain-l’Evêque (Landen) le long de l’autoroute E40 en direction de Liège, peu après son décollage depuis l’aérodrome d’Avernas-le-Bauduin (Hannut, province de Liège).

    C’est la première fois qu’un tel accident se produit avec ULM du club. Ce dernier mènera dès lors une enquête sur les modèles identiques à celui du crash, annonce le président de l’aéroclub.

    Le pilote, Eddy L., est un moniteur expérimenté de l’aéroclub de Hesbaye, en fonction depuis une dizaine d’années, détaille François Persoons, président de l’aéroclub de Hesbaye. L’homme et son passager, l’un de ses amis, ont été emmenés à l’hôpital de Louvain. Ils étaient conscients et leurs jours ne sont pas en danger, selon la police locale.

     « J’ai eu un contact indirect » avec les victimes, explique le président. « Ils ont été aidés par des automobilistes pour sortir de l’appareil, mais heureusement ils étaient simplement sonnés. »

    Ce genre d’accident n’est pas fréquent et il faudra trouver les causes de ce crash. « Il y a deux raisons possibles », estime M. Persoons. « Soit c’est lié à une erreur humaine, soit l’appareil était défectueux. Quoiqu’il en soit, une enquête sera menée sur tous les ULM de ce type, les Tecnam P92 », ajoute-t-il.

    L’aérodrome d’Avernas-le-Bauduin dispose de 30 appareils pour la formation de pilotes. « Chaque pilote apprend à se sortir de situations critiques, comme l’arrêt du moteur. Ils apprennent à planer et atterrir de la meilleure des façons. Ici, il semble que ce n’était pas possible », avance-t-il.

    Source libre de BELGA via > https://www.sudinfo.be/id125824

    Autre article (Non libre d’accès) à lire également sur le même sujet > https://huy-waremme.lameuse.be/403199

  • Imprimer

    UN HANNUTOIS INTERNÉ APRÈS AVOIR FRAPPÉ LES MEMBRES DE SA FAMILLE

    Atteint d’un retard mental, un Hannutois de 32 ans poursuivi pour plusieurs préventions de coups au préjudice de ses grands-parents, son frère et sa maman, a reçu l’ordre d’être interné par le tribunal.

    Le 28 septembre 2018, l’homme aurait frappé sa mère au visage car celle-ci refusait de lui prêter sa voiture après qu’il ait abîmé le véhicule lors d’une sortie.

    Ayant déjà été mis sous observation à deux reprises pour une crise devant les forces de l’ordre et une tentative de suicide, le prévenu n’en est pas à son coup d’essai. Entre 2011 et 2016, sous l’emprise de l’alcool, il a giflé et menacé ses grands-parents chez qui il vivait. Il a également frappé son frère, pour une histoire d’argent. « Le prévenu est violent et ingérable depuis l’adolescence, avec une consommation excessive d’alcool, réclamant sans cesse de La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/403204

    Source > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    WASSEIGES > JACKPOT > CLIENT DE LA LIBRAIRIE DETRAUX À GAGNE 4 MILLIONS D’EUROS AU LOTTO

    Stéphane Detraux, libraire depuis 25 ans, a de quoi se réjouir. Un client régulier de sa librairie a empoché 4 millions d’euros lors du tirage Lotto du 5 juin.

    Client régulier de la Librairie Detraux, Rue du Baron d’Obin à Wasseiges, l’homme vient « faire » son Lotto chaque semaine. 6 numéros qui lui rapportent 4 millions d’euros !

     « C’est la première fois qu’un tel montant est remporté dans ma librairie », se réjouit le libraire.

    Source > Maxime Gilles sur site libre > https://www.sudinfo.be/id125511

  • Imprimer

    PEOPLE > CARRASCO À HANNUT ? CE N’EST PAS GAGNÉ !

    La Région a rendu un avis défavorable pour la villa du Diable rouge et de sa femme Noémie Happart

    Le Diable rouge Yannick Ferreira Carrasco et son épouse, l’ex Miss Belgique Noémie Happart ne sont pas encore près de poser leurs valises à Hannut. Pour la seconde fois, leur projet immobilier de l’avenue Paul Brien vient d’être recalé par la Région wallonne. Cette semaine, le fonctionnaire-délégué à l’urbanisme a remis un avis négatif. Il recommande à la Ville de refuser le permis d’urbanisme. 

    La Hesbaye, et en particulier Hannut, un terrain difficile à conquérir pour l’ailier bruxellois Carrasco et son épouse Noémie Happart qui peine à remporter leur match contre l’administration.

    Il y a un an, ils ont entrepris les démarches pour s’établir dans une des rues les plus huppées de la ville, l’avenue Paul Brien, une artère tranquille, réputée pour ses luxueuses villas 4 façades, « Cette rue ? Un coup de cœur de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 08/06/2019

    Un avis souvent suivi

    … / … Trop aux yeux de la Ville qui dès le départ a reproché les trop nombreuses dérogations au Règlement communal d’urbanisme. Ce qui était pointé, … / …

    On s’y attendait

    … / … Qu’en va-t-il en ressortir ? Et surtout, les Carrasco sont-ils prêts à revoir une nouvelle fois les plans pour obtenir leur permis à Hannut ? … / …

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 08/06/2019

    3 mai 2019 > notre premier article sur > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2019/05/03/le-diable-rouge-carrasco-veut-construire-a-hannut

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/398728

  • Imprimer

    LENS SAINT-REMY (HANNUT) > LE MEURTRIER DE CHANTAL HUMBLET DÉBOUTÉ EN CASSATION

    Le 8 février dernier, la cour d’assises de Liège condamnait le Hutois Stéphane Médot (40) et la Hannutoise Sabrina Joannes (43) pour un vol avec violence commis sur la personne de Chantal Humblet, avec la circonstance qu’un homicide a été perpétré pour en assurer l’impunité.

    Récidiviste, Stéphane Médot avait écopé de la perpétuité ; sa compagne, mère de trois enfants et sans casier judiciaire, avait été condamnée à 25 ans de prison. Via son avocat, Médot a déposé un pourvoi en cassation. Il a été débouté.

    Me Simonis, qui défend Stéphane Médot aux côtés de Me Berbuto, avait annoncé rapidement avoir déposé un pourvoi en cassation, estimant qu’il y avait des problèmes de procédure.

    Me Töller et Me Molders-Pierre, pour Sabrina Joannes, avaient fait de même, mais leur cliente s’est finalement désistée de son pourvoi … / …

    … / … Vers la cour européenne des droits de l’homme

    La cour de cassation, qui juge la forme et non le fond, vient donc de statuer sur le seul pourvoi restant dans ce dossier, et elle a débouté Stéphane Médot.

    Pourtant, rappelle Me Simonis qui ne décolère pas, La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 07/06/2019

    Source > LWS sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 07/06/2019

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/398112

  • Imprimer

    HANNUT – CULOTTÉ ! > UN AUTOMOBILISTE SE GARE DANS… LE PARC DE LA HALETTE !

    Il est identifié : il risque une amende de 50 à 350 euros 

    Le bourgmestre de Hannut est furax : samedi, un automobiliste est entré dans le parc de la Halette fraîchement remis à neuf, où il s’est garé ! Sa voiture a été photographiée par un riverain. Un sacré culot que le contrevenant qui a été identifié risque de payer cher. Suivant les circonstances, l’amende administrative varie entre 50 et 350 euros. 

    La scène s’est déroulée ce samedi 1er juin, vers 19h45. Elle n’a pas échappé à un riverain scandalisé qui a aussitôt alerté le bourgmestre, image à l’appui.

    Sur la photo qu’il lui a fait parvenir, on y voit un véhicule gris métallisé, de style camionnette, stationné dans le parc de la Halette, pourtant interdit aux véhicules et qui vient en plus d’être fraîchement remis à neuf. La fin des travaux remonte à un mois, à peine.

    De quoi faire sortir Manu Douette de ses gonds : « Ce parc est un endroit de détente, ces agissements me mettent hors de moi. Tolérance zéro. Cela est … La suite sur votre journal LA MEUSE de ce mardi 04/06/2019

    Source > Marie-Claire GILLET sur votre journal LA MEUSE de ce mardi 04/06/2019

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/396875

  • Imprimer

    APRÈS HANNUT, «CULTURE-PAINS» FERME À HOGNOUL

    Culture-Pains, la célèbre boulangerie-pâtisserie implantée à Hognoul, a fermé ses portes.

    La faillite a été prononcée ce lundi 27 mai. En cause, une pression financière devenue insoutenable suite à la fermeture d’un autre établissement du même nom à Hannut.

    « Nous avons donc pris la douloureuse décision de ne pas continuer les activités de boulangerie-pâtisserie sur le site de Hognoul ». C’est avec ce petit mot, collé aux portes d’entrée de l’établissement, que les clients ont appris la triste nouvelle.

    « Hannut nous a coûté cher »

    La décision de fermer ses portes n’a pas été une décision facile à prendre pour ce propriétaire. Installé depuis neuf années sur la commune, la réputation de ses produits n’est d’ailleurs … La suite pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/395892

    Source > https://huy-waremme.lameuse.be