Dans un de nos 17 Villages - Page 7

  • Imprimer

    HANNUT > 2021 > « PACHAMAMA » UN NOUVEAU RESTAURANT À VENIR … ? > ÉTUDE DE MARCHÉ LANCÉE …

    Gaëlle habite à Thisnes depuis 2011. Tombée amoureuse de la région, elle a décidé de lancer dans les prochains mois son propre restaurant.

    Notre projet vous intéresse et vous souhaiteriez nous aider ?

    Toutes ressources locales peuvent nous être utiles !

    Pachamama aimerait devenir un lieu où vous trouverez:

    • à manger : sandwiches, soupes, salades, petites pâtisseries, ... Une carte minimale, originale et changeante avec les saisons
    • à boire : jus et smoothies vitaminés, thé, café, limonades...
    • de quoi vous asseoir : entre amis, entre collèges, ...
    • de quoi vous détendre : espace enfants, livres à partager...
    • de quoi apprendre : ateliers, animations, ...

    Un endroit qui mettra à l'honneur les acteurs locaux, les personnes désireuses de consommer plus durablement et écologiquement...

    Voici l'enquête sur ce projet... Elle ne vous prendra que quelques minutes.> http://www.pachamama-hannut.be

    Un tout grand pour votre participation, n'hésitez pas à nous suivre sur notre page Facebook https://fb.me/pachamamahannut ou notre site internet www.pachamama-hannut.be, vous pourrez y découvrir le projet sous toutes ses formes !

    Au plaisir de vous recevoir en janvier 2021

    Source de Facebook & de http://www.radiocompile.net

  • Imprimer

    VILLERS LE PEUPLIER (HANNUT) > PERMIS ACCORDÉ POUR L’ÉLEVAGE DE 108.309 POULETS

    Permis accordé pour l’élevage de 108.309 poulets à Hannut: (Augmentation de capacité)

    Le 29 mai dernier, la ferme Du Vivier établie à Villers-le-Peuplier a obtenu le feu vert du collège pour doubler sa production avicole et passer ainsi de 50.000 à 108.309 poulets à l’engraissement. Dans la commune limitrophe, le groupe DeFI à Braives monte au créneau : il envisage d’introduire un recours.

    hannut,blog,jcd,villers le peuplier,élevages,poules,permis accordéDepuis 22 ans, la ferme du Vivier à Villers-le-Peuplier (Hannut) s’est lancée dans l’élevage d’engraissement de poulets de chair. Un secteur qui se porte bien et qui a encouragé le couple Wautelet-Coulouse a augmenté sa capacité de production. De 50.000 poulets, il a demandé à passer à 108.309 unités qui seront hébergées dans deux hangars supplémentaires de 1.327m².

    En janvier 2020, leur projet soumis à enquête publique a entraîné 11 réclamations, ce qui reste marginal pour un projet d’une telle ampleur. Six d’entre elles ont été déposées par des Braivois. En tant que commune frontalière et limitrophe, la population braivoise -au même titre que celle de Geer- a été effectivement consultée et n’a pas manqué de réagir. « La Hesbaye a toujours été … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/583433

    • Quel impact sur l’environnement ? ... / ...
    • Un recours envisagé ... / ...
    • Une lettre ouverte à la ministre Tellier ... / ...
    • Réaction de l’exploitant: «on parle d’élevage intensif sans savoir» ... / ...

    Source non libre d’accès de l’ACTU sur > https://huy-waremme.lameuse.be

    L’article au grand complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 17/06/2020

  • Imprimer

    BLEHEN > LA HANNUTOISE DÉCOUVRE LE NAIL ART PENDANT LE CONFINEMENT

    Ce 1er juin, la Hannutoise Allyson Flohimont a ouvert les portes de son institut d’onglerie, « J’suis vernie par Allyson », à Blehen (rue de Boëlhe, n°3).

    Elle avait dû reporter l’ouverture en raison du confinement mais cela lui a permis de découvrir le nail Art.

    Désireuse de se lancer un nouveau challenge, la jeune femme a choisi de se former à la construction d’ongles en gel et à la gestion afin d’ouvrir son propre institut. « On peut avoir l’impression que réaliser des manucures est facile, mais c’est un métier à part entière, ce n’est pas donné à tout le monde. Il faut sans cesse se reformer à de nouvelles méthodes », souligne la hannutoise.

     « Je ne savais pas spécialement dessiner »

    B9723735821Z.1_20200615202017_000+G5TG5JLGU.1-0.jpgSi Allyson Flohimont a dû repousser l’ouverture de son institut à cause de confinement, celui-ci lui a toutefois permis de développer un talent insoupçonné. « Je me suis totalement prise de passion pour le nail art », annonce l’esthéticienne. « J’ai regardé des … La suite de l’article pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/582054

    Envie d’une manucure qui sort de l’ordinaire ?

    N’hésitez pas à contacter Allyson Flohimont au 0489/02.82.04 ou sur sa page Facebook « J’suis vernie par Allyson ».

    Source non libre d’accès de Fiona Sorce sur > https://huy-waremme.lameuse.be

    NB > L’article au grand complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 16/06/2020

  • Imprimer

    PETIT-HALLET (HANNUT) > RÉNOVATION DE LA CHAPELLE

    Le service travaux de la commune de Hannut a entrepris une série de rénovations ces dernières semaines.

    Parmi elles, la rénovation de la chapelle de Petit-Hallet. «  On repeint le tout, on met des briques, et on va remettre un Christ, car le dernier avait disparu… »

    On avait commencé les travaux avant le confinement. Mais on a été retardé », souligne Niels ‘s Heeren, l’échevin hannutois des Travaux.

    « Actuellement, on remet en état une série d’éléments du petit patrimoine de Hannut. On a déjà restauré une chapelle à Grand-Hallet, une à Avin, deux à Merdorp… ». Un nouvel ossuaire sera également bientôt installé à Villers-le-Peuplier.

    Mentionnons également la réfection de la rue de Wansin au niveau de Petit-Hallet et la remise en état du bassin d’orage rue de l’Europe.

    Source de Sudinfo sur > https://huy-waremme.lameuse.be/579267

  • Imprimer

    ENTITÉ HANNUTOISE > INFO TRAVAUX - WANSIN - PETIT-HALLET (Nouveau plan de circulation!)

    Pour cause de réfection de voirie, le tronçon de la rue de Wansin compris entre le cimetière et le contournement sera fermé du 09/06/2020 et ce pour une durée de maximum de 50 jours en fonction des conditions météorologiques et des congés du bâtiment.

    Afin de rejoindre Petit-Hallet, une déviation est mise en place via Wansin par les rues de la Drève, d’Orp et des Caïades ou via la route reliant Thisnes à Grand-Hallet.

    Le cimetière situé rue de Wansin, reste accessible via le village de Petit-Hallet.

    La version précédente sur ce blog est a revoir sur > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2020/06/09

    Source > Ville de Hannut

    103996008_1634503023379613_3594026004361434243_o.png

  • Imprimer

    GRAND-HALLET (HANNUT) > MEMORAIL DAY > CÉRÉMONIE ADAPTÉE À LA SITUATION ACTUELLE DU COVID 19

    Le Memorial day, qui a lieu le dernier samedi du mois de mai, a été supprimé et remplacé par une cérémonie tenue sur internet à cause du coronavirus.

    IMG_20200525_105642-min.jpgChaque année, sans discontinuer, la fédération locale des anciens combattants dépose des fleurs sur les tombes du cimetière américain de Neuville-en-Condroz.

    Entre autres, sur les tombes de deux des aviateurs décédés à Grand-Hallet, le 22 février 1944.

    Ce dépôt de fleurs à, cette année, été remplacé par un autre, opéré le lundi 25 mai, au monument situé près de l’église de Grand-Hallet

    Cette cérémonie a eu lieu en respectant les mesures de distanciations sociales.

    • Source > Communiqué de Presse Hannut
  • Imprimer

    THISNES (HANNUT) > UN REHAUSSEMENT DE TERRE INQUIÈTE LES RIVERAINS

    Un habitant de la rue du Chiroux alerte les autorités communales : Thomas&Piron rassure…

    Initié en 2004, le projet de lotissement de la rue du Chiroux, à Thisnes, a suscité une farouche opposition des riverains, passant de 34 à 15 maisons. Ce compromis a apaisé les tensions, ravivées depuis quelques jours par l’apparition de buttes de terre à proximité des jardins des riverains. 

    C’est un dossier vieux de 16 ans - source de multiples conflits entre les riverains et l’entrepreneur - qui a refait surface ces derniers jours dans le village de Thisnes, à Hannut. Le projet de lotissement « Clos de l’Absoul », initié en 2004 par Thomas&Piron sur un terrain de 2,55 ha situé entre les rues du Chiroux, Saint-Martin et de la Victoire, a considérablement évolué au fil des années, sous la pression des Thisnois, passant de 34 à 15 maisons unifamiliales.

    Aujourd’hui, un habitant de la rue du Chiroux dont le jardin avoisine directement le nouveau lotissement a décidé d’alerter les autorités communales concernant un rehaussement de terrain de près d’un mètre qui, selon lui, n’était pas annoncé dans le permis d’urbanisme.

    Peur du ruissellement

    « Il y était juste mentionné qu’un léger rehaussement des terres serait effectué, mais qu’entend-on par là ? Le terrain au fond de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 10/06/2020

    Réaction de Thomas&Piron

    De son côté l’entrepreneur assure avoir exécuté les travaux conformément au permis délivré. « On ne La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 10/06/2020

    Le gestionnaire du projet signale qu’il est disponible pour répondre aux questions des riverains à l’adresse suivante : g.vdh@thomas-piron.eu  .

  • Imprimer

    MOXHE (HANNUT) > LA FERME DE LA SOLIVE CRÉE UN JUS DE CERISE-POMME 100% MOXHOIS

    Horticulteur depuis 31 ans à Moxhe (Hannut), Michel Mazy a parfois du mal à écouler ses cerises.

    Il lance un jus cerise-pomme 100% local et un site sur lequel passer commande.

    C’est un pur produit des vergers de notre région et une des douceurs sucrées dont raffolent les amateurs de fruits : la cerise. À environ 15 jours de la pleine saison de cueillette de ce fruit rouge, la Ferme de la Solive a annoncé qu’elle mettrait en vente un jus de cerises-pommes, au grand bonheur de ses habitués.

    Installé depuis 31 ans à Moxhe (Hannut) et spécialisé dans la production de fraises, Michel Mazy constate que la cerise se vend généralement moins bien que la fraise, ce pourquoi il a décidé de proposer un jus à base des surplus de production de cerises.

    « On a fait un premier embouteillage La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/572414

    100% pur jus, cette boisson est composée de 60% de jus de pommes (pour adoucir et diluer) et de 40% de jus de cerises. « En plus, faire du jus de cerise est très coûteux, on a un rendement de 70% pour un kilo, » souligne Michel Mazy. « Les 30% restants, c’est le noyau. »

    Vente en ligne et drive-in

    Aidé par son fils, Jérémy, le producteur a profité du … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/572414

    La bouteille de jus de cerise-pomme est vendue au prix de 4€ l’unité dans les cabanes destinées à la vente de fraise (ouvertes de 9h00 jusqu’à épuisement de stock) ou sur le site de vente en ligne de l’exploitation.

    Commander : www.deliberries.be

    Facebook : @fermedelasolive > https://www.facebook.com/fermedelasolive/

    Contact : 0475/421.876 (M. Mazy)

    Source de Pierre Targnion  sur site non libre d’accès > https://huy-waremme.lameuse.be