- Page 3

  • Imprimer

    C. C. HANNUTOIS LE JEUDI 4 JUIN > CONFÉRENCE EN LIGNE > COMMENT GÉRER UNE ASBL TOUT EN RESPECTANT LA DISTANCIATION SOCIALE

    Ce jeudi 4 juin à 14h, nous vous donnons rendez-vous sur notre page Facebook pour dialoguer en direct avec  Alexandre Pintiaux, avocat au barreau de Bruxelles et maître de conférences à l'ULB

    Comment gérer une ASBL tout en respectant la distanciation sociale? Les outils juridiques à votre disposition.

    La distanciation sociale complique fortement l'organisation des ASBL. Ceci est encore plus vrai en cette période riche en assemblées générales et conseils d'administration.

    De ce fait, de nouvelles règles légales ont été publiées pour permettre aux ASBL de continuer à s'organiser, malgré les lacunes de leurs statuts. Alexandre Pintiaux, avocat au barreau de Bruxelles et maître de conférences à l'ULB, fixera le cadre de ces mesures spécifiques dans le secteur non marchand.

    Public cible: toute personne active dans une ASBL, et en particulier les ASBL culturelles.

    GRATUIT > Durée: +- 45 min et 15 min de Q/R par écrit

    Source de l’évènement > https://www.facebook.com/events/s

    Le lien vers le site de la conférence > https://www.facebook.com/centrecultureldehannut/

  • Imprimer

    HANNUT > 24 HEURES DE PUZZLE 2020 (24/10) > MAIS COMMENT FAIRE > ÉLÉMENT DE RÉPONSE …

    Bonjour à tous les puzzleurs,

    Vous êtes nombreux à nous avoir demandé comment allait se dérouler l'édition 2020 des 24h de Belgique de Puzzle.

    Voici le premier élément de réponse.

    Pouvez-vous prendre connaissance de ce document et nous partager vos commentaires, vos impressions via le sondage mis en ligne tout bientôt sur le groupe Facebook des 24h Puzzle.

    Lire ou télécharger le document explicatif > Projet Puzzle 2020 V1.5-1.pdf

    Le groupe de coordination reste à votre disposition.

    A bientôt

    Source J.D sur> https://www.facebook.com/groups/24hpuzzle

  • Imprimer

    HANNUT > LE CENTRE SPORTIF AQUATIQUE HANNUTOIS « L’EAU-DACE » MIS EN VENTE

    La gérante du centre sportif aquatique hannutois "Eau-Dace" met le bâtiment en vente.

    Une conséquence économique de la crise du coronavirus.

    C’est une triste conséquence du coronavirus. Le centre sportif aquatique Eau-Dace, situé rue de Landen à Hannut et spécialisé dans l’aquagym et les cours de « cardi’eau », va fermer ses portes. Le bâtiment a été mis en vente récemment et une annonce a déjà été faite auprès des clients.

    En effet, la fermeture forcée à la suite de mesures gouvernementales a plongé l’établissement dans une situation financière délicate. « Gérer une piscine coûte cher en général, car on a des coûts très élevés. Mais on arrivait à survivre par passion, et on s’est vraiment investi au maximum pendant neuf ans. Sans le Covid, on aurait sans doute pu continuer.

    Mais là, on est découragé », soupire Valérie Minster, gérante de l’Eau-Dace.

    Cette crise intervient d’ailleurs à un moment critique pour la société. Le printemps est en effet toujours la … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/567331

    « La réouverture avec les conditions sanitaires demandées va être difficile. D’habitude, on a … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/567331

    Source non libre d’accès de Ro.Ma. sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT > UN LUMINAIRE PROVOQUE UN DÉGAGEMENT DE FUMÉES AU CPAS

    Les pompiers de la zone Hesbaye ont été appelés pour un dégagement de fumées au CPAS de Hannut ce mardi en milieu d’après-midi, rue de l’Aîte.

    Un luminaire a surchauffé dans un local du personnel.

    Plus de peur que de mal ce mardi après-midi au CPAS de Hannut. Un luminaire a surchauffé. Les membres du personnel qui prenaient leur pause de midi ont vu de la fumée se dégager et ont appelé les services de secours.

    Les pompiers de la zone Hesbaye sont arrivés sur place. « Ils ont placé un détecteur de chaleur, ils ont remarqué que cela provenait des faux plafonds. Il y avait manifestement un court-circuit. Ils ont déconnecté et tout est rentré dans l’ordre », explique Pol Oter, président du CPAS.

    Les hommes du feu sont rapidement repartis.

    Source libre d’accès sur > https://www.sudinfo.be/id196148

  • Imprimer

    CARREFOUR BAISSE À NOUVEAU LE PRIX DE 1.000 PRODUITS POUR «AIDER LES BELGES À TRAVERSER LA CRISE»

    Dès demain, les prix de 1.000 produits présentés dans les rayons de chez Carrefour seront diminués.

    À partir de ce mercredi 27 mai, Carrefour appliquera une baisse sur le prix de pas moins de 1.000 produits ! Une diminution sur 1.000 produits avait déjà été réalisée en novembre dernier.

    La chaîne de magasins a remis le couvert !

    Le but de cette diminution des prix est, selon les informations du magazine « gondola », d’aider les consommateurs dont le pouvoir d’achat est menacé par la crise sanitaire. Cette baisse des prix vaut autant pour des produits Carrefour que pour des marques nationales.

    En novembre dernier, les réductions sur les 1.000 produits sélectionnés allaient jusqu’à -25 %.

    Cette année, le prix de 1.000 autres produits sera diminué, de sorte que les réductions pourront atteindre les -15 %. Cela concerne en grande partie les produits d’épicerie, surgelés, les aliments frais, les produits à base de viande, le fromage, les boissons, les parfums et produits d’entretien.

    Les prix des produits bio de la marque Carrefour ne seront pas réduits, car selon la chaîne, ce sont déjà les moins chers du marché. « Cette baisse des prix sera sans aucun doute bénéfique au portefeuille des Belges, qui sont souvent en difficulté en cette période particulière.

    Carrefour veut améliorer le pouvoir d’achat de ses clients et aider les Belges à traverser la crise », a commenté l’enseigne.

    Source libre d’accès de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id196114

  • Imprimer

    AVERNAS LE BAUDUIN (HANNUT) > UN GARAGE ET UNE AUTO DÉTRUITS PAR UN INCENDIE

    Les pompiers de la zone de secours Hesbaye sont intervenus ce dimanche pour un incendie à Avernas-le-Bauduin, à Hannut.

    Les hommes du feu ont été appelés rue Sous la Fabrique, pour un incendie de garage à 9h50 et se sont rapidement rendus sur place. Ils ont constaté que l’embrasement du garage était généralisé, mais également qu’une voiture garée devant était en proie aux flammes.

    Les pompiers ont maîtrisé le sinistre et sont restés plusieurs heures sur place pour protéger l’habitation, à proximité de l’incendie, et éviter une éventuelle reprise du feu. La maison n’a finalement pas été touchée par les flammes, mais le garage et la voiture sont complètement détruits. Aucun blessé à déplorer.

    Les pompiers sont rentrés à la caserne vers 13h.

    Source libre d’accès de M.Gi sur > https://www.sudinfo.be/id195054

  • Imprimer

    THISNES (HANNUT) > REFUS DE PERMIS POUR L’ÉLEVEUR DE POULES PONDEUSES

    Norbert Vromant qui élève 80.000 poules pondeuses à Thisnes (Hannut) n’a pas obtenu le renouvellement du permis d’environnement pour l’exploitation de son puits.

    Le Collège de Hannut lui a refusé. Il envisage d’introduire un recours auprès de la Région wallonne.

    Depuis 2004, Norbert Vromant exploite un poulailler industriel rue de Wavre, à Thisnes. Pour fournir aux 80.400 poules pondeuses les 15 m³ d’eau quotidienne (180 ml/jour/poule) dont elles ont besoin, le Hannutois dispose d’un puits.

    En 2019, il a introduit après des autorités communales une demande de renouvellement de permis d’environnement pour exploiter ce captage d’eau. Il vient de lui être refusé par le Collège. La décision lui a été signifiée lundi dernier.

    L’agriculteur ne comprend pas : « ce puits existe depuis plus 30 ans, je l’ai toujours exploité sans que ça impacte le niveau des nappes phréatiques. Si je dois pomper l’eau sur le réseau de distribution, mes voisins ne pourront plus prendre de douche ».

    Conditions pas respectées

    Le refus du collège, explique le bourgmestre Manu Douette, n’a rien à voir avec les nappes phréatiques. « Un permis d’exploiter lui a été accordé avec conditions (en 2004, ndlr) pour le poulailler. Or, certaines de ces conditions ne sont toujours pas respectées. Notamment les conditions de stockage de fientes. »

    Le Collège demande dès lors à Norbert Vromant de se mettre en ordre avant de demander d’autres permis pour son exploitation.

    L’éleveur hannutois annonce toutefois qu’il envisage d’introduire un recours auprès de la Région wallonne. « Et s’il le faut, j’irai devant le Conseil d’état.

    Source non libre d’accès de Marie-Claire GILLET sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    «SAUVE LES PATATES, MANGE DES FRITES» > LES POMMES DE TERRE BELGE NE S’ÉCOULENT PLUS SUFFISAMMENT

    Le confinement risque bien d’avoir raison de la frite: les produits surgelés ne s’écoulent plus, ce qui pourrait entraîner le gaspillage de 750.000 tonnes de pommes de terre.

    Pour éviter le désastre, Too Good To Go envoie un «SOS Patat» aux Belges. «Sauve les patates, mange les frites», prie la campagne nationale lancée lundi par l’application anti-gaspillage alimentaire.

    La frite, ce symbole national belge, pourrait bien sauver des agriculteurs de la catastrophe. Avec le confinement et la fermeture du secteur horeca ainsi que la baisse de l’export, les patates s’accumulent. Les produits surgelés s’écoulent moins et «les chambres froides des entreprises spécialisées dans leur production ne désemplissent pas», avertit Too Good To Go dans un communiqué.

    Résultat: quelque 750.000 tonnes de pommes de terre attend d’être transformées en frites ou autres produits surgelés. Pour éviter leur gaspillage, une seule solution: manger des frites.

    D’autant plus que, selon une enquête en ligne menée par Belviva (Lutosa), spécialisée dans la fabrication de frites surgelées, l’or jaune est apprécié par neuf Belges sur dix. Trois quarts des répondants associent manger des frites à un «moment convivial et de bonheur insouciant».

    L’estomac et la fierté des Belges sont dès lors appelés à la rescousse pour sauver 750.000 tonnes de pommes de terre.

    Une vidéo sur les frites libre d’accès > https://www.sudinfo.be/id195518

    L’application  anti-gaspillage alimentaire. > https://toogoodtogo.be/fr-be

    Source libre de BELGA > https://www.sudinfo.be/id195518