Imprimer

ATTENTION SI VOUS UTILISEZ UN ANDROID > LE VIRUS ALIEN VIDE LES COMPTES BANCAIRES DE SES VICTIMES!

Alien, un virus aux multiples menaces, vise les applications bancaires sur Android.

Faites attention si vous utilisez un téléphone ou une tablette Android. Un nouveau virus, baptisé Alien, menace les applications bancaires des utilisateurs. Il s’agit d’un dérivé du cheval de Troie Cerberus. Il vise à siphonner les comptes en banque de ses victimes mais également à voler des informations personnelles.

Le malware est capable d’avoir un contrôle total des smartphones qu’il infecte. Il est également en mesure d’intercepter les notifications, notamment les SMS, qui contiennent les codes d’authentification. Ainsi, Alien peut se connecter aux applications bancaires pour en vider les comptes.

Le cheval de Troie se déploie de différentes manières : « Une grande partie semble distribuée via des sites de phishing, par exemple une page malveillante incitant les victimes à télécharger de fausses mises à jour logicielles ou de fausses applications Corona (toujours une astuce courante pour le moment) », a expliqué Gaetan Van Diemen, analyse chez ThretFabric, à ZDNet. Le virus peut également se déployer par SMS.

En plus des applications bancaires, les réseaux sociaux des victimes sont visés. C’est notamment le cas de Facebook, Gmail, Instagram, Netflix, Skype, Snapchat, Telegram, Twitter et WhatsApp.

Pour éviter d’être infectés par le virus, soyez vigilants si vous téléchargez une app en dehors de la boutique de Google. Il faut éviter de cliquer sur n’importe quoi et de se promener n’importe où. Faites donc attention à l’URL, aux fautes d’orthographe et pensez à faire des recherches sur l’application que vous souhaitez télécharger.

Se munir d’un antivirus s’avère également judicieux sur Android. Ne vous fiez pas non plus aux SMS alarmants et prenez contact avec l’expéditeur afin de vous assurer de la véracité du message.

Source libre d’accès de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id257467

Les commentaires sont fermés.