• Imprimer

    HANNUT > CE VENDREDI 4 SEPTEMBRE « GALERIE MOTTIN » > FINISSAGE DE L’EXPOSTION « Y'A-T-IL ENCORE UN PRINTEMPS? »

    Nous avons le plaisir de vous inviter au dévernissage de l'exposition « Y'A-T-IL ENCORE UN PRINTEMPS? » qui se déroulera exceptionnellement sur l'Esplanade de la Galerie d'art du Château Mottin.

    Nous décrocherons les œuvres, une par une, et, en présence des artistes, les ferons défiler devant vos yeux.

    En parallèle, nous présenterons le très beau livre-catalogue de l'exposition qui sera proposé au prix exceptionnel de 7€. Ce livre est préfacé par Bernard Wilkin, historien et directeur des Archives de l'Etat à Liège. Les textes sont de Lucien Rama et Vincent Ramirez.

    La mise en page est signée Eric François.

    Espérons une belle météo car la galerie ne sera pas accessible. Malgré que l'évènement se déroulera à l'extérieur, le masque sera obligatoire.

    Vivement le plaisir de vous retrouver.

    Galerie d'art Château Mottin > Vendredi 4 septembre 2020 de 18:00 à 20:00

    L’évènement sur Facebook > https://www.facebook.com/events/s/finissage

  • Imprimer

    IFAPME > JOURNÉE PORTES OUVERTES > MERCREDI 16 SEPTEMBRE 2020

    N’ayant pas pu ouvrir leurs portes au mois de juin, les Centres de formation IFAPME ont le plaisir d’accueillir le public au sein de leurs bâtiments, tout en respectant les mesures sanitaires.

    L’occasion de découvrir un Centre de formation …directement sur place !

    Les Centres de formation IFAPME ouvrent leurs portes le mercredi 16 septembre 2020. Une journée dédiée aux formations pour les jeunes de 15 à 25 ans !

    Au programme : présentation de la formation en alternance, séances de questions/réponses, visites d’ateliers, rencontre personnalisée avec des professionnels de la formation et de l’encadrement.

    Comment cela fonctionne ? C’est facile ! Un formulaire d’inscription est accessible via le site www.ifapme.be/jpo2020. Chaque participant s’inscrit pour une séance d’information dans le Centre IFAPME le plus proche de chez lui. Attention, afin de pouvoir garantir un accueil sécurisé, l’inscription est obligatoire !

    Des vidéoconférences sur la formation en alternance sont également proposées à différents moments de la journée, sans inscription préalable. Depuis son smartphone, son pc ou sa tablette et en un simple clic, le public pourra rejoindre la vidéoconférence depuis son domicile. Le programme sera disponible sur www.ifapme.be/jpo2020 .

    Le saviez-vous ?

    • PASSION : près de 200 métiers passionnants à apprendre dès 15 ans.
    • ACTION : 20% de cours dans un Centre IFAPME et 80% d'apprentissage en entreprise. L’IFAPME propose cette alternance.
    • BUDGET : une rétribution chaque mois pour les apprenants en alternance (de 250€ à plus de 520€ par mois).
    • EMPLOI : 87% des diplômés trouvent un emploi en moins de 6 mois après la fin de leur formation.

    Rejoignez-nous le 16 septembre !

    IFAPME : Institut wallon de Formation en Alternance et des indépendants et Petites et Moyennes Entreprises. Il a pour mission d’organiser la formation en Alternance sur le territoire de la Région wallonne. Le Réseau IFAPME est constitué d’une Unité d’Administration Publique (UAP) et de 16 Centres de formations situés à Arlon, Braine-Le-Comte, Charleroi, Dinant, Gembloux, La Louvière, Libramont, Liège, Marche-en-Famenne, Mons, Namur, Perwez, Tournai, Verviers, Villers-Le-Bouillet et Wavre.

  • Imprimer

    RAPPEL > MASQUE OBLIGATOIRE AUX ABORDS DES ÉCOLES DANS LA ZONE HESBAYE-OUEST

    À veille de la rentrée scolaire, les bourgmestres de la zone Hesbaye Ouest (qui regroupe Braives, Burdinne, Hannut, Héron, Lincent et Wasseiges) se sont concertés pour imposer le port du masque aux abords des écoles pour les personnes âgées de plus de 12 ans.

    Le bourgmestre de Wanze a également pris un arrêté similaire. A Huy par contre, Christophe Collignon précise qu’il n’a pas eu « de réflexion allant dans ce sens ».

    Parents, soyez prévoyants. Les communes de Braives, Burdinne, Hannut, Héron, Lincent, Wasseiges, mais aussi de Wanze ont décidé d’imposer le port du masque pour les personnes de plus 12 ans sur la voie publique à proximité des établissements scolaires fondamentales et secondaires (peu importe le réseau) de leur territoire. « Dans nos communes rurales, il y a peu de rassemblements mais la rentrée scolaire sera un peu la cohue, il faut s’y attendre. »

    Pour les parents aussi, c’est important de se reparler devant la grille de l’école, c’est humain. Plutôt que de leur imposer de partir tout de suite après avoir déposé leur(s) enfant(s), j’estime que le port du masque et le respect de la distance physique sont plus appropriés

    …/ … Pol Guillaume compte sur la compréhension des parents. « On fait cela pour

    … / … À Wanze, (commune qui ne fait pas partie de la zone de police Hesbaye-Ouest mais de la zone Meuse-Hesbaye), le

    … / … A Huy, Christophe Collignon n’a, de son côté, pas pris pour l’instant

    L’article au grand complet sur le site source pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/628979

    Source non libre Par A.G. et A.BT sur > https://huy-waremme.lameuse.be

    o

  • Imprimer

    COMMENT LE COVID A CHANGÉ LA RENTRÉE SCOLAIRE À HUY-WAREMME-HANNUT

    À quelques jours de la rentrée, les écoles de Huy-Waremme-Hannut règlent les derniers préparatifs. Les acteurs de terrain semblent unanimes : le coronavirus a profondément changé l’école. Exemples au Collège de Hannut, à l’Abbaye de Flône et à l’école communale de Warzée

    On en parle depuis des mois, et voici qu’elle arrive à grands pas. La rentrée des classes n’est plus qu’une question d’heures. « Depuis le 3 août, on n’arrête pas !

    Cette crise est un véritable marathon, mais tout le monde se réjouit de reprendre les cours », confie Patrick Carlier, directeur du Collège Sainte-Croix et Notre-Dame de Hannut.

    Il faut dire que la rentrée a rarement suscité autant d’attention médiatique, d’euphorie et également d’inquiétudes. « C’est sûr : il s’agit d’une rentrée particulière… mais elle est au final assez proche d’une rentrée normale. Tous les élèves rentrent, avec un horaire complet. Et ça, c’est une bonne nouvelle. En pédagogique, rien ne … La suite pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/630798

    Source de l’Actu Sudinfo sur site non libre d’accès > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    !!! > COVID 19 À HANNUT > TOTAL DES CAS CE 31 AOUT = 69 > (+ 2 DEPUIS LE 28 AOUT) !!!

    Coronavirus en Belgique: voici la situation épidémiologique dans votre commune

    Si la tendance à la baisse se poursuit, le nombre de contaminations en Belgique continue d’augmenter. Voici la situation dans votre commune

    Entre le 21 et le 27 août, il y a eu en moyenne 430 contaminations au nouveau coronavirus par jour, soit une baisse de 14 % par rapport à la période de référence de sept jours précédents, selon les chiffres actualisés lundi matin par l’Institut de Santé publique Sciensano.

    Dans de nombreuses communes, le nombre de cas de Covid-19 continue donc de grimper. Et dans certaines d’entre elles, le fameux « seuil d’alarme » (20 nouvelles contaminations pour 100.000 habitants en une semaine) a même été atteint ou dépassé. Attention donc que ce « seuil d’alarme » est à relativiser dans certaines communes, les plus petites d’entre elles peuvent en effet rapidement le dépasser avec un seul cas.

    Ce lundi, de nombreuses communes ont donc dépassé le « seuil d’alarme » selon les dernières données consolidées de Sciensano. Vérifiez dans la carte ci-dessous si votre commune en fait partie (la « Cumulative Incidence » sera donc supérieure ou égale à 20).

    Les cartes interactives en accès libre sur > https://www.sudinfo.be/id243722

    Cov2.jpg

    Dans cette carte, vous pouvez également retrouver le nombre de cas sur les 7 derniers jours et le nombre de jour d’affilée depuis le(s)quel(s) votre commune constate une augmentation des nouveaux cas (« number of day(s) with increase »). Enfin, la dernière donnée (« Since when do we observe at least one case per day ») indique depuis combien de jours consécutifs on a signalé au moins un cas dans la commune.

    Cov1.jpg

    Pour terminer, voici la carte et le tableau reprenant le nombre de cas signalés dans votre commune hier, depuis le début de la phase 3 du déconfinement (le 8 juin) et depuis le début de l’épidémie.

    Par ailleurs, Sciensano fait également part ce lundi d’une moyenne de 18,7 hospitalisations (-33 %) et 4 décès (-53 %) par jour par rapport à la semaine précédente. Le nombre de contaminations depuis le début de l’épidémie en Belgique s’élève désormais à 85.042 et 9.894 personnes ont perdu la vie des suites du virus.

    Source libre d’accès de Siencano via Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id243722

    Situation le 28/08/2020 > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2020/08/28/covid-19-a-hannut-total-des-cas-ce-28-aout-67

    Situation le 27/08/2020 > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2020/08/27/covid-19-a-hannut-total-des-cas-ce-27-aout-64

    Situation du 24/08/2020 sur ce blog > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2020/08/24

    La situation précédente du 17/08 > sur > https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2020/08/17/covid-19-a-hannut

  • Imprimer

    HANNUT > BONNE NOUVELLE ! > ALLÔ TAXI ÉLARGIT SA ZONE GÉOGRAPHIQUE JUSQU’AU CHC MONTLEGIA !

    Jeudi passé, le Conseil Communal a approuvé à l'unanimité l'extension de la zone géographique et d'opérations de notre service de taxi social, appelé Allô Taxi.

    Dorénavant, les courses seront également assurées vers le nouveau centre hospitalier du MontLégia.

    Le taxi social assure en priorité des missions de transports médicaux non urgents, mais aussi les missions de recherches d'emploi et de logement. Un 4ème taxi va d'ailleurs être acheté prochainement. En 2019, ce n’étaient pas moins de 3000 personnes transportées dans ce cadre.

    Si vous désirez aider la communauté et vous investir en tant que chauffeur bénévole, n'hésitez pas à contacter le service social sur affaires-sociales@hannut.be  ou au 019/51.93.86.

    Merci d'avance.> MJ

    Source de Martin Jamar sur FB

    Illustration > JCD

  • Imprimer

    HANNUT HIER SAMEDI > UN FEU S’EST DÉCLARÉ DANS UNE TOITURE AU CENTRE-VILLE

    Des ouvriers qui réfectionnaient une toiture au centre de Hannut ont mis le feu à la toiture voisine. Les dégâts sont limités.

    Ce samedi matin vers 10h45, des ouvriers étaient en train de réparer un toit au centre de Hannut au parking dit de la Cense. En chauffant le roofing, ils ont mis le feu à l’isolant de la toiture voisine.

    « Ils ont eu le bon réflexe de nous appeler et d’écarter leur bonbonne du lieu de l’incendie », précise-t-on à la zone des pompiers de Hesbaye.

    Il n’y a pas eu de blessé et les dégâts à la toiture sont limités.

    Source libre de Marc Gérardy sur > https://www.sudinfo.be/id243278

  • Imprimer

    LES ENFANTS RETROUVENT LE CHEMIN DE L’ÉCOLE CE MARDI: VOICI LES RÉPONSES AUX QUESTIONS QUE, VOUS PARENTS, VOUS VOUS POSEZ

    En dehors des mesures de sécurité prises par chaque école afin de limiter la propagation du Covid-19, voici un résumé de ce que vous, parents et enfants, devez savoir avant de reprendre le chemin de l’école.

    Depuis mars, ils n’ont plus mis les pieds à l’école. Forcément, la rentrée scolaire qui se profile six mois plus tard a une saveur particulière pour les élèves et étudiant(e)s en Fédération Wallonie-Bruxelles.

    Des maternelles aux secondaires, les questions restent encore nombreuses pour les parents. Au-delà des mesures d’hygiène prises par les écoles, l’angoisse est toujours de mise pour beaucoup de parents à quelques heures de la rentrée.

    Que peuvent-ils faire ou pas ? Faut-il porter le masque toute la journée ? Que se passe-t-il en cas de cas positifs au sein de l’école ? Pourront-ils manger à la cantine ? Des garderies sont-elles prévues ?

    Pour vous résumer les choses clairement, nous prendrons l’exemple d’une famille de trois enfants : Marilou, 13 ans fréquente l’école secondaire, tandis que Mathis (10 ans) et Maëllan (3 ans), eux, vont respectivement retrouver les copains de leurs écoles en primaire et en maternelle.

    Qui porte le masque ?

    Le masque doit obligatoirement être porté dès que l’enfant a 12 ans. Ce sera donc le cas pour Marilou. Le masque est considéré comme une nécessité par les experts lors de tous les contacts ne permettant pas le respect de la distanciation physique. Des moments de pause dans le port du masque doivent néanmoins être prévus en respectant les distances physiques et de préférence en plein air, par exemple pendant les récréations. C’est valable pour tous les élèves de secondaire.

    Mathis et Maëllan, eux, ne seront pas soumis à cette obligation.

    Les parents pourront-ils inscrire leurs enfants à la cantine ?

    Oui, les cantines pourront fonctionner. Mais chaque école est libre d’organiser ce service ou pas.

    Pourront-ils jouer avec leurs camarades lors des récréations ?

    Les trois enfants pourront jouer dans la cour de récréation avec leurs camarades.

    Les parents de Maëllan et Mathis pourront-ils les laisser à la garderie de l’école s’ils ne savent pas être présents à la sortie des cours ?

    Oui, mais tout comme à la sortie des classes, le parent qui vient rechercher ses enfants doit porter le masque et respecter une distance de sécurité (1,5m.)

    Que se passe-t-il si un enfant répond à la définition d’un cas possible de Covid-19 ?

    Si Maëllan est malade, les parents doivent contacter le médecin traitant qui évalue la nécessité ou non d’effectuer un test. Si aucun test n’est effectué, l’enfant peut revenir à l’école sur base de l’évolution de son état de santé, déterminé par son médecin. Il n’y a pas de quarantaine. Si un test est effectué et qu’il est négatif, il peut revenir à l’école sur base de l’évolution de son état de santé, déterminé par son médecin. Si un test est effectué et qu’il est positif, il est isolé à la maison et peut revenir à l’école 7 jours après l’apparition des symptômes… S’il n’a pas de fièvre les 3 derniers jours et qu’il y a amélioration significative des symptômes.

    Pour Mathis, en primaire, un test est effectué. En attendant le résultat du test, il reste. Test négatif ? Test positif ? Même déroulement que pour les maternelles.

    Dans le cas de Marilou, un test est effectué et en attendant le résultat, elle reste à la maison. Test négatif ? Test positif ? Idem que pour les maternelles et primaires… Sauf si Marilou est en contact étroit d’un cas confirmé. Dans ce cas, elle est mise en quarantaine et ne peut revenir à l’école que 14 jours après le contact à haut risque avec le cas confirmé ou 14 jours après que le membre de la famille infecté a été autorisé à mettre fin à l’isolement à domicile. Un deuxième test est possible, permettant peut-être une quarantaine plus courte. Ceci est du ressort du médecin traitant.

    Quelles sont les conséquences pour la classe d’un élève contaminé?

    Pour Mathis et Maëllan, si un enfant de leur classe est positif au Covid-19, les autres enfants et l’enseignant sont considérés comme contacts à bas risque. Il n’y a pas de test ni de quarantaine pour eux, mais il faudra être attentifs aux symptômes dans les deux semaines qui suivent. Les parents devront cependant être informés de la situation.

    Pour Marilou, les élèves et enseignant sont également considérés à bas risques également, à partir du moment où la distance physique (1,5m.) a été respectée. Par contre, si la distance physique n’a pas été respectée pendant plus de 15 minutes, les élèves et l’enseignant dans le cas sont des contacts à haut risque: ils doivent être testés.

    Que se passe-t-il si un enfant revient de zone rouge ?

    Il ne pourra réintégrer l’école qu’après s’être soumis à un test ou avoir observé une quatorzaine. Cela vaut pour Marilou, Mathis et Maëllan. Même si les (jeunes) enfants sont considérés comme moins à risques et moins vecteurs de la maladie, ils devront suivre le traitement réservé aux adultes.

    Source de Sudinfo sur site libre > https://www.sudinfo.be/id243276

    Illustration > Belga