Imprimer

BON À SAVOIR > FORMULAIRE DE RETOUR DE VACANCES/DONNÉES DANS L’HORECA > QUESTIONS/RÉPONSES

Formulaire de retour de vacances/données dans l’horeca: voici les réponses aux six questions que vous vous posez

Depuis plusieurs jours, afin de lutter contre la propagation du coronavirus en Belgique, les citoyens belges doivent remplir un formulaire s’ils reviennent de vacances et/ou donner leurs coordonnées s’ils font dans un établissement horeca.

Depuis l’instauration de ces règles, de nombreuses personnes se posent des questions sur ces formulaires à remplir. Que deviennent mes données ? Quid si je ne réponds pas correctement ? Nos confrères du Laatste Nieuws ont recensé les six interrogations qui sont revenues le plus souvent auprès des internautes.

Qu’advient-il de mon formulaire de retour de vacances ?

Une fois validé, votre formulaire est envoyé à l’Institut de santé publique Sciensano. Vos données sont conservées 60 jours dans une base de données puis supprimées. En fonction de vos réponses, vous recevrez un sms, ou non, pour vous donner les consignes en cas de quarantaine ou test nécessaire.

Quid si je ne me fais pas tester à mon retour d’une zone rouge ?

Si vous revenez d’une « zone rouge » vous êtes dans l’obligation de vous mettre en quarantaine pour une durée de 14 jours et de faire un test. Sur le formulaire, vous devez inscrire votre numéro de registre national. Sciensano peut donc facilement voir si vous avez fait un test comme exigé. Vous risquez une amende si vous êtes surpris.

Quid si je reviens d’une zone orange ?

Il n’y a pas d’obligation comme c’est le cas pour les zones rouges, mais il est fortement recommandé de se montrer prudent. N’allez pas immédiatement chez des personnes vulnérables à votre retour.

Que se passe-t-il avec les données que je laisse aux restaurants ou dans les cafés ?

Ce formulaire arrive dans un dossier de l’établissement horeca et y reste durant 15 jours. Si une personne infectée signale sa présence dans l’établissement, un inspecteur peut demander les coordonnées des personnes qui étaient également présentes ce jour-là pour, le cas échéant, les informer.

Qui a accès à mes données ?

Les inspecteurs de santé régionaux ont accès aux données de Sciensano, mais sont soumis au secret professionnel.

Est-ce que quelqu’un contrôle si je donne les bonnes données ?

Non, car un tel contrôle est impossible. Une fois de plus, les autorités font appel au sens civique des citoyens. Et si une faute est constatée, vous risquez une amende.

Source libre d’accès de Sudinfo > https://www.sudinfo.be/id231654

Les commentaires sont fermés.