Imprimer

BON À SAVOIR > ARNAQUES ET CONTREFAÇONS! > MASQUES, GELS > FAITES ATTENTION !!

La pandémie suscite la peur et certains en profitent pour se faire de l’argent facile.

Médicaments contrefaits, faux vaccins, masques de mauvaise qualité… Il faut se méfier de ce que vous achetez sur le web.

« Vous voulez savoir si vous souffrez du coronavirus ou si vous avez été malade. Procurez-vous via notre site des tests salivaires pour vous tester quand vous le souhaiter de chez vous ? Des tests 100 % sécurisés et sûrs ». Cette offre, vous êtes plusieurs à l’avoir vue passer sur les réseaux sociaux. Une publicité qui a disparu depuis de vos fils d’actualité. Il s’agissait en réalité d’une arnaque où les clients payaient mais ne recevaient jamais leurs tests. Ces offres alléchantes émanent de faux sites internet et d’entreprises fictives. Ces arnaques, répertoriées sur toute l’Europe ces deniers mois, n’émanent généralement pas du continent. Elles concernent de nombreux produits : tests, masques, gels hydroalcooliques, des produits nettoyants ou encore des compléments alimentaires.

Retirés du Web

Les achats de masques et autres produits en ligne ne sont d’ailleurs absolument pas recommandés par les autorités belges et européennes. La qualité n’étant pas toujours au rendez-vous. Certains produits provenant de l’étranger ne respectent pas les normes européennes. La Commission européenne a d’ailleurs lancé une série de tests pour vérifier que ces biens disponibles sur le web sont sans danger et conformes aux règles de l’Union Européenne. Des contrôles qui ont permis le retrait des annonces et des produits vendus sur des plateformes comme Amazon, AliExpress ou encore Cdiscount.

Mais, il n’y a malheureusement pas que des arnaques qui circulent sur le web. La pandémie a aussi augmenté très fortement dans le monde la production de gels désinfectants, de masques, de gants, de médicaments et d’autres produits médicaux de très mauvaise qualité ou contrefaits. Selon un rapport de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, ce sont des groupes criminels de grande ampleur et bien organisés qui sont à l’origine de ces trafics. La prochaine inquiétude de l’ONU : l’arrivée du vaccin. Ils seront nombreux à profiter de la peur des citoyens et à tenter par tous les moyens de vendre de faux vaccins. « La santé et la vie sont menacées par des criminels exploitant la crise du Covid-19 pour profiter de l’anxiété du public et de la demande accrue d’équipements de protection individuelle et de médicaments », a déclaré la directrice générale de l’ONUDC, Ghada Waly, dans un communiqué.

« Interpol a mené une vaste opération dans 90 pays en plein confinement, en mars dernier. 121 arrestations ont eu lieu. Par rapport à une opération similaire menée en 2018, Interpol a relevé une augmentation d’environ 18 % des saisies de médicaments antiviraux non autorisés et une augmentation de plus de 100 % des saisies de chloroquine non autorisée, un traitement antipaludéen utilisé dans certains pays pour soigner les patients atteints de coronavirus », précise le magazine français de Santé Allodocteurs.

17.000 faux kits de tests

Ce mercredi, on apprenait que ce type d’opérations continuent. 17.000 faux kits de tests pour le coronavirus ont été saisis dans une vaste opération internationale anti-fraude. L’opération, coordonnée par Interpol et Europol entre décembre 2019 et juin 2020 dans 77 pays, a au total permis la saisie de plus de 12.000 tonnes de marchandises d’une valeur de 40 millions de dollars. Dix-neuf organisations criminelles ont été démantelées et 407 personnes arrêtées, indique l’agence de coopération policière internationale basée à Lyon, en France.

Source > https://huy-waremme.lameuse.be

Commentaires

  • Bonjour, je suis gérante du Trafic de Waremme. La photo que vous publier représente le gel hydro alcoolique que nous vendons dans nos magasins. Cette marque de gel respecte t'elle les normes d'après vous ? Questions parce que je ne voudrais pas mes faire traiter d'arnaque use... Merci de m'éclairer...

  • Bonjour Madame, cette photo est celle employée par le site source renseigne en bleu à droite en dernière ligne de l'article cad l'édition digitale de LA MEUSE Huy/Waremme.
    C'est eux seul qui puisse répondre.
    Salutations. JCD

Les commentaires sont fermés.