Imprimer

HANNUT > LES MEMBRES DU GRACQ ONT PROCÉDÉ AU COMPTAGE ANNUEL DES CYCLISTES

Si un nombre moins important d’élèves a été observé en 2020 (COVID 19 oblige), on constate une nette augmentation des cyclistes adultes.

Notons toutefois que le manque criant d’aménagements cyclables au centre-ville n’a pas diminué le sentiment de danger exprimé lors de l’enquête communale de juin 2018 et, comme l’ont fait remarquer plusieurs cyclistes interrogés, la circulation dans le centre de Hannut est simplement catastrophique en vélo

Résultats bruts

Des membres du GRACQ ont procédé au comptage annuel des cyclistes. Sauf pour le RAVeL (lundi 22), le comptage s’est fait le mercredi 17 juin 2020 de 7h30 à 8h30. Le temps était beau et agréable (16°C).

Le comptage s’est fait plus tard dans la saison que les autres années, puisqu’au mois de mai, le confinement était encore important. Six carrefours ont été retenus en 2020 (un de plus qu’en 2019, deux de plus qu’en 2018).

En 2018, le comptage a eu lieu le jeudi 24 mai, ciel nuageux et température 12°C

En 2019, le comptage a eu lieu le mercredi 15 mai, temps ensoleillé et température 5°C

En 2020 (année COVID 19), le comptage a eu lieu le mercredi 17 juin, temps ensoleillé ettempérature 16°C

Gracq.jpg

Commentaires 2020

On constate une diminution du nombre de cyclistes en chiffres absolus, mais on voit que le nombre de femmes à vélo a presque doublé et que le nombre d’hommes a augmenté de plus de 13 %. En tenant compte qu’aucun élève du secondaire (Collège et Athénée) n’avait cours ce jour-là, on constate que le nombre de cyclistes « élèves/enfants » a diminué de 50 %, Les vélobus ont circulé le jour du comptage, mais n’ont pas été très perceptibles dans les chiffres (pas de comptage au RAVeL et/ou arrêt avant d’arriver aux carrefours de comptage).

Depuis l’enquête réalisée par la commune en 2018 qui a mis en évidence le grand sentiment d’insécurité pour les cyclistes en général et en particulier au centre-ville, aucune réalisation destinée à augmenter la sécurité des cyclistes n’a été réalisée à Hannut. Au contraire, les marquages de chevrons effacés lors de travaux routiers (rue de l’Europe devant le cimetière et carrefour « Smatch » sur la rue de Tirlemont) n’ont pas été remplacés.

On observe que même certains adultes roulent sur le trottoir dans la rue Albert 1er, confirmant ce sentiment d’insécurité (voitures roulant vite, souvent sans respecter la distance de dépassement de 1 m, bords de chaussée abîmés).

Notons aussi qu’en absence de SUL (Sens Unique Limité pour les cyclistes) plusieurs adultes roulent à contresens sur le trottoir de la rue J. Mottin et de la rue Z. Gramme.

Certains cyclistes nous ont signalé que la police leur a déjà fait des remarques sur le fait querouler sur le trottoir dans la rue J. Mottin était interdit. Il serait donc temps de placer cette rue là aussi en SUL.

Comme le comptage sur le RAVeL a eu lieu un lundi, ces chiffres ne tiennent pas compte du Vélobus venant de Cras -Avernas (10 participants et 3 accompagnants) qui auraient été comptés le 17 juin.

En voyant l’utilisation importante du RAVeL, surtout lorsqu’il y a un vélobus, il est clair qu’une sécurisation des abords d’école et des traversées de routes régionales ainsi que des aménagements de pistes cyclables correctes entre les villages et le centre de Hannut devrait permettre à un plus grand nombre d’élèves de se rendre à l’école à vélo. Par cette action, le nombre de voitures dans le centre devrait diminuer et la sécurité des usagers faibles augmenter en proportion.

Contacts : hannut@gracq.org

Renseignements : www.gracq.org  /Hannut

Les commentaires sont fermés.