Imprimer

FOREM > 125 MÉTIERS QUI N’ATTENDENT QUE DES CANDIDATS

Le Forem a actualisé, comme chaque année, la liste des fonctions critiques et des métiers en pénurie en Wallonie.

FOREM_0.jpgUne liste qui comprend cette fois 125 métiers : 50 fonctions critiques et 75 métiers en pénurie, indique mardi l’organisme public wallon.

Par rapport à la liste établie en 2019, 19 métiers ont été enlevés, tandis que 44 y entrent. « Parmi ces nouveaux métiers, on retrouve plusieurs professions qui ont été mises à l’honneur durant la crise du Covid-19 : aide-soignant, infirmier en soins généraux, médecin généraliste, pharmacien… », liste le Forem.

Ce dernier se base sur la liste des fonctions critiques et autres métiers en pénurie pour adapter son offre de formation. Actuellement, le Forem propose plus de 270 formations métiers, dont la moitié (138) est dédiée aux métiers en pénuries. Ces formations couvrent près de 90 % des fonctions critiques.

Le suivi de ces formations s’avère souvent fructueux : en moyenne, huit personnes sur 10 s’insèrent dans l’année après avoir suivi l’une de ces formations. En 2019, 10.200 demandeurs d’emploi ont été formés à une fonction critique ou à un métier en pénurie, soit 10 % de plus qu’en 2018.

La liste des fonctions critiques comprend cette année des métiers comme > aide-ménager, technicien de surface, agent de gardiennage, serveur en restauration, web développeur, directeur de grande surface, agent immobilier, jardinier, charpentier, peintre en bâtiment, magasinier ou encore boucher.

Parmi les métiers en pénurie, figurent notamment les professions de comptable, cuisinier, analyste financier, maçon, plafonneur, carreleur, chauffeur de poids lourd, soudeur, carrossier, boulanger, pâtissier ou encore menuisier.

Source > Forem

Les commentaires sont fermés.