Imprimer

DÉCONFINEMENT > VOICI DES PRÉCISIONS ET QUELQUES NOUVELLES MESURES QUI N’AVAIENT PAS ÉTÉ ANNONCÉES!

La phase 2 du déconfinement désormais inscrite dans la loi: voici des précisions et quelques nouvelles mesures qui n’avaient pas été annoncées!

La publication d’un arrêté ministériel au Moniteur Belge a apporté quelques précisions concernant les dernières mesures de la phase 2 du déconfinement progressif qui sera mis en place dès lundi 18 mai, à la suite au Conseil national de sécurité de ce mercredi 13 mai.

Ce mercredi, à l’issue du Conseil national de sécurité, qui a notamment décidé de la suite du déconfinement progressif du pays, Sophie Wilmès a, en conférence de presse, fait le point sur les nouvelles mesures mises en place dès ce lundi 18 mai pour la phase 2.

Les voici :

> Resteront fermés

1º les salons de massage ;

2º les centres de bien-être, en ce compris les saunas ;

3º les centres de fitness ;

4º les casinos, salles de jeux automatiques et bureaux de paris.

> Métiers de contacts : précisions sur les conditions

Dans les instituts de beauté, les instituts de pédicure non médicale, les salons de manucure, les salons de coiffure, les barbiers et les studios de tatouage et de piercing, les modalités supplémentaires spécifiques suivantes s’appliquent à l’accueil des clients :

– l’accueil ne peut avoir lieu que sur rendez-vous ;

– le client ne peut être présent dans l’entreprise que pour la durée strictement nécessaire ;

– en cas de prestations de service à domicile, le prestataire du service ne peut être présent dans le lieu de la prestation du service que pour la durée strictement nécessaire ;

– les salles d’attente ne peuvent être utilisées pour les clients et, sauf en cas d’urgence, les toilettes non plus ;

– toute personne à partir de l’âge de 12 ans est tenue de se couvrir la bouche et le nez au moyen d’un masque ou de toute autre alternative en tissu dès l’entrée dans l’entreprise ou le lieu de la prestation du service, à l’exception du client pour la durée strictement nécessaire à un traitement au visage ;

– les postes de travail doivent être séparés par une distance d’au moins 1,5 mètre ;

– le prestataire de service prend les mesures d’hygiène adéquates afin de désinfecter ses mains, les instruments manipulés et son poste de travail entre chaque client ;

– il est interdit de proposer de la nourriture ou des boissons.

Concernant les coiffeurs, ils peuvent accueillir plus d’un client par 10 m2 si les postes de travail sont séparés entre eux par une paroi en plexiglas ou une alternative équivalente.

> Réouverture des marchés : précisions sur les conditions

Les autorités locales compétentes peuvent autoriser des marchés journaliers, hebdomadaires et bihebdomadaires, comprenant un maximum de 50 étals, selon les modalités suivantes :

– le nombre maximum de visiteurs autorisés dans le marché s’élève à un visiteur par 1,5 mètre courant d’étal ;

– il ne s’agit pas d’une brocante ou d’un marché aux puces ;

– les marchands et leur personnel sont pour la durée d’exploitation d’un étal tenus de se couvrir la bouche et le nez avec un masque ou toute autre alternative en tissu ;

– les autorités communales compétentes mettent à disposition les produits nécessaires à l’hygiène des mains, aux entrées et sorties du marché ;

– les marchands mettent à la disposition de leur personnel et de leurs clients les produits nécessaires à l’hygiène des mains dans les marchés ;

– il est interdit aux visiteurs de consommer de la nourriture ou des boissons dans les marchés ;

– une organisation ou un système permettant de vérifier combien de clients sont présents sur le marché est mis en place ;

– un plan de circulation à sens unique est élaboré, avec des entrées et des sorties distinctes sur le marché, sauf dérogation motivée accordée en cas de circonstance exceptionnelle par les autorités locales compétentes qui déterminent une solution alternative.

Les courses sont effectuées seul et pendant une période ne dépassant pas le temps nécessaire et habituel. Un adulte peut accompagner les mineurs vivant sous le même toit ou une personne ayant besoin d’une assistance.

Une activité ambulante individuelle peut être exercée à l’endroit habituel, sous réserve de l’autorisation préalable des autorités communales.

> Sorties à cheval

Les sorties à cheval sont autorisées, et ce uniquement en vue du bien-être de l’animal et avec un maximum de trois cavaliers (au lieu de deux).

> Location et vente de biens immeubles

Les déplacements dans ce cadre sont à nouveau autorisés.

Source libre de Sudinfo sur > https://www.sudinfo.be/id190682

Les commentaires sont fermés.