Imprimer

HANNUT, UNE TERRE D’ACCUEIL D’ATHLÉTISME PAR EXCELLENCE

L’Allemand Samuel Fitwi et la Polonaise Anna Gosk ont remporté la 77ème édition du Cross de Hannut.

Victoires relativement faciles. Et peu surprenantes dans la mesure où ces deux noms revenaient souvent dans les pronostics de constitution de podiums…

Vent glacial hier sur le stade Lucien Gustin. Parcours souple. La course chez les hommes ? En l’absence d’Isaac Kimeli, en stage en Afrique du sud, les regards belges se portaient naturellement sur Soufiane Bouchikhi (RFCL), champion national et vainqueur à Hannut en 2018.

Belle allure dictée d’abord par Vernon. Bouchikhi le relayait à deux tours de la fin, avant de se faire surprendre à l’entame du dernier tour par le jeune Fitwi (24 ans). Derrière, plus loin, Oussama Lonneux (RFCL) pointait à plus d’une minute trente du vainqueur, 11e.

Bouchikhi, finalement troisième : «J’étais venu ici pour gagner, donc, forcément, je ne suis pas très content»

Hassan Ait Abbou, responsable de l’école des jeunes du RFC Liégeois : «Maintenant que la charge est derrière, on va travailler plus la qualité»

Jeux de Tokyo en été : l’objectif principal de Bouchikhi pour 2020

Source libre en ligne de Eric Verschueren > https://www.sudinfo.be/id162822

L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale sur > https://huy-waremme.lameuse.be/504836

Les commentaires sont fermés.