Imprimer

DÉCÈS INOPINÉ DE L’EX-DIRIGEANT DU RFC HANNUTOIS, ALAIN CLAMART

Nous avons appris le décès inopiné d’Alain Clamart le 1er janvier, à l’âge de 65 ans.

Ce Latinnois pure souche, était bien connu dans le milieu du football régional. Ancien gardien de but, il avait été dirigeant du RFC Hannutois dans les années 2000, sous la présidence de Jean Delleuze.

Gardien de but de talent, Alain Clamart avait fait ses classes à Latinne, Rosoux et Fumal. Malheureusement, à 21 ans, il s’est occasionné une grave fracture de la jambe. Cela l’avait freiné dans son élan alors qu’il était très prometteur.

À 40 ans, Alain a rejoué avec ses amis en réserve à Braives et au milieu des années 90, ils ont été champions. Il a ensuite rejoint la grande équipe de vétérans du Patro Lensois entraînée par Dany Versali, avec laquelle il a également connu les joies du titre.

Les trois mousquetaires

Puis, Alain Clamart a rejoint le club du RFC Hannutois dans les années 2000 où il s’est lié d’amitié avec le président emblématique Jean Delleuze (décédé en 2012). Il était dans le conseil d’administration.

« Il avait trois principales missions  », nous confie un proche du club à l’époque. « L’accueil des arbitres ; l’entretien du terrain, et à l’époque c’était la plus belle pelouse de la province  ; et en déplacement, Alain était le ‘chauffeur’ du président Delleuze. Et ils étaient accompagnés de Gilbert Schrynen et de Paul Libens. On les appelait les quatre mousquetaires. C’était à l’époque où le club hannutois évoluait en séries nationales. »

Alain avait ensuite quitté le monde du football, du moins comme membre actif. Il restait un passionné du ballon rond. On le retrouvait régulièrement dans les travées du stade hannutois ou de celui de Verlaine. Il était aussi un supporter du RFC Liégeois et d’Anderlecht.

Carrière à la centrale de Tihange

Après une carrière professionnelle à la centrale nucléaire de Tihange, le Latinnois aimait effectuer de longues balades sur son vélo électrique. Un autre de ses hobbys était la découpe de bûches de bois.

Il adorait aussi donner un coup de main dans l’entreprise de lin de son beau-fils Gilles.

Alain fréquentait également le club de tennis de Hannut (RTCH) où joue son épouse adorée Agnès. Ensemble, ils aimaient retrouver leur troupe d’amis fidèles.

Enfin, Alain Clamart était un « Bonpa » exceptionnel pour ses trois petits-enfants, Augustin, Célestine et Victorine, qu’il aimait plus que tout.

Les funérailles d’Alain ont lieu ce mardi 7 janvier. À 11h30, un dernier hommage lui sera rendu au crématorium, rue de Cimetière à 5590 Ciney.

La Meuse présente ses sincères condoléances à la famille et aux proches d’Alain Clamart.

Source de CH.C. Sur site libre > https://www.sudinfo.be/id160073>

L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/497869

Commentaires

  • Nous présentons toutes nos condoléances à la famille Georgette et Clairette

Les commentaires sont fermés.