Imprimer

HANNUT (SUITE+) – POMPES FUNÈBRES DELDIME > LA FAMILLE DU DÉFUNT RÉCLAME 12.000€

Pour la famille Metior et le Parquet, l’erreur est impossible : Alain Deldime a agi volontairement 

Ce mercredi, les frères Deldime, patrons de la société des pompes funèbres du même nom, basée à Hannut, ont à nouveau comparu devant le tribunal correctionnel de Huy pour la suite des débats concernant une prévention d’escroquerie et de tentative d’escroquerie, dans le cadre de l’affaire des funérailles d’August. Le nonagénaire avait été placé dans le mauvais cercueil.

Le 4 septembre 2017, les membres de famille de Sidney Metior avaient été profondément traumatisés par la manière dont s’étaient déroulées les funérailles du grand-père, … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 14/03/2019

… / … « L’erreur est impossible »

Me Jean-Paul Reynders, qui représente la partie civile, a qualifié les faits de particulièrement abjects. Il a également mis en avant la chronologie portant à mal les déclarations faites par les deux frères. « Le défunt est … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 14/03/2019

… / … Pour la partie civile, l’erreur défendue par la défense ne tient pas. « L’erreur est impossible. Il y a trop d’… La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 14/03/2019

82 % d’incinérations simples

Pour Me Reynders, l’entreprise n’en est pas à son coup d’essai étant donné que 82 % des incinérations pratiquées par le biais des pompes funèbres Deldime étaient réalisées en acte technique, à savoir sans la famille et sans réception.

Au niveau des dommages matériels, … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 14/03/2019

Le Parquet a appuyé les déclarations émises par la partie civile. Il a toutefois tenu à séparer l’implication des deux frères. « Il est clair qu’Alain Deldime est le cerveau et que Roland n’est qu’un employé qui exécute les ordres ».

Il a requis pour les deux frères une peine de travail ou une peine d’emprisonnement avec sursis, laissée à l’appréciation du tribunal. « Pour moi, une peine de prison ne changera pas ce qu’il s’est passé ». Jugement le 24 avril prochain.

Source > La.Ma dans votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 14/03/2019

L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/359867

TROIS AUTRES DÉVELOPPEMENTS sur cette même page de votre journal >> Auditions

Les témoins interrogés ont pu faire avancer l’affaire 

Le 9 janvier dernier, le tribunal a auditionné trois témoins: un maître de cérémonie du crématorium de Court-Saint-Etienne, un technicien du crématorium et le meilleur ami de Sidney Metior, petit-fils du défunt. Des auditions qui se sont révélées pertinentes pour le dossier…

Défense > Les frères Deldime plaident l’acquittement

Les frères Deldime, présents à l’audience, étaient défendus par Me Bruno Simon, qui représente Me Pierre-Bernard Lejeune.

Dans un premier temps, la défense a ... / …

Fédération  > Atteinte à la notoriété et   la crédibilité 

Lors de l’audience, la fédération wallonne des entrepreneurs de pompes funèbres s’est … / …

Sur ce blog > Dernier article sur le sujet > «J’ADMETS AVOIR COMMIS UNE ERREUR!» TÉMOIGNE L’ENTREPRENEUR DES POMPES FUNÈBRES https://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2019/01/10/hannut-suite-j-admets-avoir-commis-une-erreur-temoigne

Les commentaires sont fermés.