Imprimer

ASSISES DE LIÈGE > « SI VOUS AVIEZ TENU COMPTE DE MA PLAINTE, CETTE DAME NE SERAIT PEUT-ÊTRE PAS MORTE »

Le témoignage accablant d’un Hannutois menacé par Stéphane Médot : « J’étais pétrifié » 

Un témoignage a particulièrement retenu l’attention, aux assises de Liège ce lundi : celui d’un Hannutois, agent pénitentiaire, qui avait été menacé par l´accusé quelques mois avant l’agression mortelle de Chantal Humblet. 

Stéphane Médot a, durant son incarcération à Huy, été suivi par une psychologue de Wasseiges. Celle-ci est devenue une des directrices de Lantin en septembre 2013, et c’est par hasard que l’accusé et elle se sont croisés, en mai 2014 : elle faisait son shopping dans un centre commercial hutois, il était en libération conditionnelle. Ils avaient discuté, puis pris un verre, et … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 05/02/2019

… / … La présidente Urbain a toutefois lu sa déclaration, dans laquelle elle explique avoir été mal à l’aise lors de leur relation sentimentale, car elle savait qu’en tant que directrice d’un établissement pénitentiaire, il était malvenu d´avoir pour compagnon un libéré conditionnel condamné pour prise d’otage et braquages… Elle a d’ailleurs … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 05/02/2019

… / … Si vous aviez considéré ma plainte comme il avait fallu, cette pauvre dame ne serait peut-être pas morte aujourd’hui ! », a affirmé le témoin en regardant la cour. « Cette histoire m’a profondément marqué, et me laisse perplexe quant au système judiciaire » … / …

Source > LWS sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 05/02/2019

Photo par > Thomas Van Ass

AUTRE ARTICLE sur votre journal > Derniers témoins de moralité > Beaucoup lui ont tendu la main

Le dossier au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/342581

Les commentaires sont fermés.