Imprimer

CENTRE ANTIPOISONS > 8 % DES APPELS CONCERNENT DES ANIMAUX

Faites très attention au chocolat pendant les fêtes

Dernier mois de l’année, un mois festif… pour tous. Les appels les plus fréquents pour le centre Antipoisons actuellement ?

Pour les chiens… ou pour les enfants qui finissent les verres d’alcool oubliés sur les tables par les parents…  

Jeudi, 9 heures 30, Marijke est déjà au poste et n’a pas beaucoup de temps à nous consacrer. Elle décroche son téléphone pour le centre Antipoisons depuis 17 ans avec la même passion. « En moyenne, ce sont 160 coups de fil par jour », nous dit-elle. Et évidemment, c’est du non-stop, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. , … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 26/12/2017

Le centre peut compter sur … / … Mais en décembre, que reçoit le centre comme appels ? « À la période de la Saint-Nicolas, nous avons reçu pas mal d’appels pour des chiens malades », nous dit-on. Mais on n’est pas chez le vétérinaire ? « Non », sourit Marijke , « mais à cette époque de l’année, ça devient un classique, des maîtres qui se tracassent parce que leur chien est malade car il a mangé trop de figurines en chocolat. On a beau dire que c’est mauvais, que c’est toxique, les propriétaires d’animaux croient récompenser leur chien avec cette sucrerie mais c’est une mauvaise idée. Dans certains cas graves, ça peut entraîner la mort du chien ».

Quand on lit en effet le rapport du centre Antipoisons, on peut voir, pour 2016 : « Un appel peut impliquer plusieurs victimes et le nombre de victimes est donc supérieur au nombre d’appels. Les 47.568 appels classiques concernent 44.459 victimes humaines (22.188 adultes et 22.271 enfants) et 3.929 animaux ».

Les appels pour les animaux représentent ainsi 8 % des appels ! Pas que pour du chocolat évidemment. L’année passée, le centre a été consulté 36 fois pour une intoxication à évolution mortelle chez l’animal.

Pas de verre sur la table

Autre motif d’appel en cette période… des enfants malades parce qu’ils ont trop bu ou, du moins, parce qu’ils ont goûté à quelques gouttes d’alcool.

« Après une soirée, les parents ne pensent pas toujours à débarrasser la table et il reste parfois des fonds d’alcool dans les verres. Certains enfants trop curieux veulent, … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 26/12/2017

Source > M.SP sur > votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 26/12/2017

Les commentaires sont fermés.