Imprimer

HANNUT > LES DERNIERS JOURS DES MEUBLES MOREAU

Le magasin de la rue Albert Ier fermera définitivement ses portes fin mai après 144 ans d’existence

Encore une page de l’histoire commerciale de Hannut qui se tourne. Les patrons des Meubles Moreau, véritable institution établie depuis 1873 dans la rue Albert Ier, mettront définitivement la clé sous le paillasson. Le magasin était exploité par la même famille depuis cinq générations.

La liquidation totale a débuté il y a quelques semaines. Elle se clôture fin mai. À cette date, l’enseigne Meubles Moreau qui éclaire depuis 144 ans la rue Albert Ier s’éteindra définitivement.

« J’aurais voulu aller jusqu’aux 150 ans, mais voilà c’est comme ça, ma fille Virginie qui m’avait succédé en 2010 ne souhaite plus continuer. Il y a bien sûr la concurrence qui a rendu le métier difficile. Maintenant, vous pouvez acheter une chambre en kit pour 199 euros. Mais il y a aussi les taxes de plus en plus lourdes. Elle n’en peut plus, elle quitte le métier dégoûtée » , lâche Patrick Moreau, un des héritiers de l’empire fondé en 1873 par son arrière-arrière-grand-père. Louis Moreau.

« À cette époque, tous les meubles étaient fabriqués sur place par mon grand-père qui était ébéniste », reprend Patrick Moreau. L’enseigne « Maison Moreau », était également renseignée comme commerce de garnitures mortuaires, « autrement dit de commerces que mon aïeul fabriquait avec les chutes de bois » . Cette activité annexe a été abandonnée en 1970.

Mais c’est en 1955, sous le règne d’un autre Louis que la Maison Moreau va prendre son envol et connaître ses années d’or. Le petit-fils du fondateur a suivi des études à St-Luc, dans la section sculpture. C’est un artiste doublé d’un sens du commerce.

En 1977, il double la surface de vente, qui passe à … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 16/05/2017

Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 16/05/2017

L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/82507 avec un deuxième article > La famille a déjà eu des propositions de reprise …

Les commentaires sont fermés.