Imprimer

PROJET DE STATION ESSENCE SUR HANNUT > LE PROMOTEUR N’A PEUT-ÊTRE PAS DIT SON DERNIER MOT

Paul et Franck Pirotte, de la société Verlaine (basée à Verlaine) se sont rendus ce mardi matin à l’administration communale de Hannut pour prendre connaissance de la décision du Collège qui vendredi a rejeté leur demande de permis de construire rue de Landen une station-essence et un magasin d’alimentation générale.

« C’est un document assez touffu. Nous allons prendre le temps de le lire à tête reposée pour voir ce qu’il y a lieu de faire, car nous souhaiterions tout de même construire sur Hannut », indique Paul Pirotte.

Le refus du Collège est motivé par plusieurs arguments, les deux principaux étant la nature du sol et la mobilité. « La qualité du terrain (une ancienne décharge, ndlr) est catastrophique. Il n’est pas du tout adapté à une activité de ce genre », commente l’échevine de l’environnement Florence Degroot (MR).

Qui se dit également inquiète pour la mobilité. « Bien sûr nous ne sommes par contre l’implantation d’activité commerciale rue de Landen mais la localisation de ce projet de station essence à un carrefour pose des questions de mobilité», termine l’échevine.

Du côté des promoteurs, on comprend assez mal pourquoi une station-essence ne peut pas s’implanter à cet endroit. « Nous allons étudier les modalités techniques pour pallier les déficiences du terrain. Laissez-nous quelques jours pour y réfléchir. Il ne faut pas non plus que cet assainissement nous coûte et que le projet ne soit plus rentable »

La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 01/02/2017

Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 01/02/2017

L’article complet pour les abonnés à l’édition digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/39053

Les commentaires sont fermés.