Imprimer

HANNUT > SAINTE-CROIX : UNE NOUVELLE ÉCOLE PRIMAIRE

Un chantier de 2,6 millions d’euros

Ce mardi 10 janvier, les 360 élèves de l’école primaire du collège Sainte-Croix à Hannut pourront enfin intégrer leur toute nouvelle école, un bâtiment à l’architecture très contemporaine dans lequel le Pouvoir Organisateur a investi 2,6 millions d’euros.

Pour les 26 instituteurs et les 360 élèves, c’est « l’événement » de la rentrée de janvier : après un an et demi de travaux, la construction de la nouvelle école primaire du Collège Sainte-Croix est arrivée à son terme.

« Nous avons prévu de faire rentrer les enfants dans les nouveaux locaux le mardi 10 janvier puisque le lundi 9 tous nos enseignants sont en formation pour apprendre à maîtriser les tableaux interactifs dont sont désormais équipées toutes les classes » , avance Mady Jamoulle, la directrice.

La nouvelle école a été construite juste à côté de l’ancienne dans un style architectural plus moderne signé par le bureau d’architecture Luc Nelles de Liège, choisi au terme d’un concours d’architecture pour ses caractéristiques contemporaines.

À l’intérieur, les couleurs qui animent les briques émaillées de la façade se retrouvent un peu partout : sur les garde-corps des escaliers comme sur les murs des couloirs et des 17 classes. Ce qui en fait un lieu très vivant. Mais ce n’est pas le seul objectif. « La couleur a une place importante puisqu’elle sert aussi de guide aux enfants afin qu’ils puissent se repérer dans leur nouvel espace. Le sol a été peint en rouge pour l’étage des 1 ère et 2 e année, en bleu pour celui des 3 e et 4 e et enfin en vert pour les 5/6 » , détaille la directrice.

Le déménagement a démarré la dernière semaine avant les vacances. Il devrait être terminé pour la rentrée, assure la directrice.

Les anciennes classes primaires libérées seront réaffectées au Collège qui en a bien besoin. Il y a 5 ans, sa population scolaire s’élevait à 750 élèves contre 900 aujourd’hui. « Il est possible que nous atteignons bientôt les 950/960 élèves » , estime Benoît Dubois, administrateur au PO, en charge des bâtiments.

« Il y a cinq ans, nous pressentions déjà cette hausse, reprend Benoît Dubois. Des études laissaient apparaître une explosion démographique dans … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 27/12/2019 (En vente jusqu’au 29/12)

Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 27/12/2019

L’article en ligne sur > http://www.lameuse.be

L’article pour les abonnés à l’édition digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be

Les commentaires sont fermés.