Imprimer

HANNUT > 65.000 € POUR RÉNOVER LE PATRO LENSOIS

Wallonia Thisnes obtient un subside de 22.500 €

Bonne nouvelle pour le Patro Lensois et le Wallonia Thisnes : les deux clubs de foot de Hannut peuvent lancer leur chantier de rénovation. Jeudi soir, les conseillers communaux leur ont octroyé les moyens financiers (sous formes de subsides) pour les mener à bien.  

À Lens-Saint-Remy, les vestiaires du Patro Lensois (P4) sont à la limite de l’insalubrité. À Thisnes, la situation du club de P3 n’est guère plus réjouissante: « les jours de pluie, il pleut dans la buvette » , se désole Michel Nulluy, le correspondant qualifié de Wallonia Thisnes. « Dans les deux cas, il y a urgence à entreprendre des travaux », confirme l’échevin des sports, Pascal Deprez (MR).

Jeudi soir, lors de la toute dernière réunion du conseil communal de l’année, il a demandé aux conseillers d’accorder aux deux clubs un subside qui leur permettra de rénover les infrastructures vieillissantes.

« L’octroi de subsides pour rénover des bâtiments communaux est une formule que nous avons mise pour la première fois au point avec le club de tennis. Elle nous permet d’avancer plus vite, sans entrer dans une procédure plus lourde de mise en concurrence et d’appel d’offres » , argumente l’échevin.

Le Patro Lensois obtient 65.000 euros ; Wallonia Thisnes : 25.500 euros.

Dans la majorité, le conseiller MR Luc Paque (MR) s’est inquiété des surcoûts : « Et si les travaux sont finalement plus élevés que la somme allouée, qui payera ? ». L’échevin l’a rassuré : « N o us avons décidé de leur donner une enveloppe fermée. En cas de dépassement du budget, ce sera aux clubs de se débrouiller ».

Un seul WC

À Lens-St-Remy, les responsables attendaient ce feu vert pour lancer les travaux de rénovation des sanitaires et des vestiaires. « Nous allons profiter de la trêve hivernale pour démarrer le chantier dans les plus brefs délais » , assure Thierry Wautelet, le correspondant qualifié du Patro Lensois.

Des travaux d’isolation avec de nouveaux châssis sont prévus lors d’une seconde phase. Les instances dirigeantes espèrent obtenir un subside UREBA, accordé par la Région pour la réduction de consommation énergétique des bâtiments.

A Thisnes, où la dernière grande rénovation remonte à près de 20 ans, les travaux devraient démarrer au printemps, en mars prochain. Les 22.500 euros seront investis dans la rénovation de la toiture de la buvette et des vestiaires, dans de nouveaux sanitaires. « Ce qui n’est pas un luxe quand on sait qu’il n’y a qu’un WC » , souligne l’échevin Deprez. Divers petits travaux (égouttage, raccordement eau et électricité) seront également menés.

« Dans les deux cas, les sommes prévues au budget 2017 seront libérées au fur et à mesure des travaux, uniquement sur pièces justificatives », conclut l’échevin.

Source > M-CL.GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 24/12/2016

Les commentaires sont fermés.